Rapport sur les résultats ministériels 2018-2019
Résultats : ce que nous avons accompli

 

Responsabilité essentielle :
Développement économique au Canada atlantique

Description

Soutenir la croissance économique, la création de richesse et la prospérité économique au Canada atlantique en misant sur la croissance propre et inclusive et sur les avantages concurrentiels régionaux. Favoriser la croissance des PME en leur offrant une aide financière directe ou indirecte par l’intermédiaire d’organismes de soutien aux entreprises. Les PME deviennent plus novatrices lorsqu’elles adoptent de nouvelles technologies et de nouveaux procédés et lorsqu’elles explorent de nouvelles possibilités d’expansion et de diversification des marchés afin de faire concurrence et de réussir sur un marché mondial.

Résultats

En 2018-2019, l’APECA a concrétisé les priorités du gouvernement du Canada et, par l’intermédiaire du Plan pour l’innovation et les compétences du Canada et des programmes et initiatives du portefeuille, a travaillé avec les entreprises du Canada atlantique afin de relever les défis et de tirer parti des possibilités d’aujourd’hui, de renforcer la compétitivité de la région sur la scène mondiale, ainsi que de créer une culture de l’innovation. L’APECA a servi de catalyseur au développement économique et de rassembleur de partenaires pour mener des actions communes. Grâce aux programmes existants et nouveaux adaptés à la région, l’Agence a aidé les entreprises à prendre de l’expansion, à développer de nouveaux marchés et à adopter de nouvelles technologies et de nouveaux procédés dans des secteurs clés tels que les océans, l’alimentation, l’aquaculture, les technologies propres, le tourisme et les entreprises en démarrage. Elle a aidé les collectivités à diversifier leurs économies tout en exploitant les possibilités offertes aux immigrants, aux Autochtones, aux femmes et aux jeunes. L’Agence a également aidé les entreprises de la région de l’Atlantique à avoir un meilleur accès aux investissements fédéraux et à en tirer parti au moyen de programmes nationaux tels que le Fonds stratégique pour l’innovation et le Programme d’aide à la recherche industrielle. La solide culture de collaboration de l’APECA a été démontrée par de nombreuses initiatives, notamment la Stratégie de croissance pour l’Atlantique et la production de rapports et de documents d’orientation clés tels que le rapport sur les résultats de la deuxième année de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique.

Les entreprises investissent dans le développement et la commercialisation de technologies innovantes au Canada atlantique

En 2018-2019, l’APECA a investi dans la création, la croissance et le maintien d’écosystèmes régionaux inclusifs qui répondent aux besoins des entreprises et favorisent un environnement entrepreneurial propice à l’innovation, à la croissance et à la compétitivité. L’Agence a aidé à rapprocher le monde des affaires et les PME de la région des occasions offertes par la Supergrappe de l’économie océanique et le nouveau pôle de sécurité des données électroniques. L’Agence a encouragé les partenariats et la collaboration entre le secteur privé et les organismes de soutien à la recherche et aux entreprises, ainsi qu’avec les établissements d’enseignement supérieur, afin de favoriser la mise au point et la commercialisation de nouvelles technologies dans les secteurs prioritaires. Les efforts de l’Agence ont permis d’amplifier les investissements du secteur privé en matière de recherche et de technologies innovantes dans la région. En effet, la valeur des dépenses en recherche-développement des entreprises bénéficiant d’un financement de l’APECA a atteint une moyenne de 86,7 millions de dollars en 2018-2019, dépassant l’objectif de 66 millions de dollars fixé par l’Agence.

En partenariat avec les entreprises du Canada atlantique, les intervenants, l’industrie, les établissements et les partenaires fédéraux, l’APECA a aidé la région à se classer parmi les quinze écosystèmes les plus importants au monde en ce qui concerne la capacité des jeunes entreprises à obtenir des fonds et à embaucher une main-d’œuvre qualifiée. Le Canada atlantique s’est également retrouvé au premier rang mondial en matière de financement de départ par entreprise en démarrage et s’est classé au quatrième rang mondial pour les écosystèmes à forte croissance en phase d’activation.[1] En 2018-2019, l’Agence a comblé les lacunes en matière de soutien aux entreprises en démarrage en collaborant avec les accélérateurs et les incubateurs d’entreprises du Canada atlantique, en fournissant un soutien ciblé pour favoriser la culture entrepreneuriale, en créant une chaîne de financement solide et en veillant à ce que les entreprises en démarrage soient sur la voie de la mondialisation.

L’Agence a également joué un rôle clé en aidant les entreprises et les collectivités à adopter des technologies propres et à sensibiliser le public aux possibilités offertes par le secteur des technologies propres au Canada atlantique. Conformément aux engagements pris par le gouvernement du Canada d’aider les collectivités à faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone, en 2018-2019, l’APECA a investi plus de 34 millions de dollars dans des projets de développement économique favorisant la mise au point, la commercialisation, l’exportation et l’adoption de technologies propres, ainsi que dans l’expansion des entreprises de technologies propres.

Avec ces activités, l’APECA a soutenu la mise au point de nouvelles technologies et d’un écosystème régional d’entreprises en démarrage efficace. Par exemple :

Les entreprises sont innovantes et en croissance au Canada atlantique

L’APECA a aidé des entreprises à divers stades de développement à accélérer leur croissance, à se développer et à améliorer leur productivité et leur compétitivité sur les marchés nationaux et mondiaux. Les entreprises appuyées par les programmes de l’APECA ont signalé de forts taux de croissance du chiffre d’affaires, supérieurs à l’objectif fixé, à un taux moyen de 9 % en 2018-2019.[2] Pour aider à accroître le potentiel des entreprises du Canada atlantique et à les développer, l’Agence, en collaboration avec des partenaires fédéraux et provinciaux, a ciblé un soutien stratégique pour les entreprises à fort potentiel dans le cadre du Service de croissance accélérée, permettant à 24 entreprises à fort potentiel de s’inscrire au service avant la fin de 2018-2019. L’Agence s’est également concentrée sur le développement des talents et des besoins des entreprises sur le marché du travail.

Dans le cadre de la Stratégie de croissance du commerce et des investissements en Atlantique, qui investit 20 millions de dollars de sources fédérales et provinciales sur cinq ans (de 2017 à 2022), l’Agence a appuyé 25 projets, dont 19 missions commerciales regroupant plus de 300 participants, afin d’aider les entreprises à accroître leurs exportations et à se diversifier sur de nouveaux marchés. Ces efforts ont contribué au développement des entreprises du Canada atlantique, la valeur des exportations de biens du Canada atlantique ayant atteint un sommet de 26,4 milliards de dollars en 2018-2019, dépassant l’objectif de 19,5 milliards de dollars fixé par l’Agence.

En adoptant une approche touristique panatlantique, l’APECA, Destination Canada et les quatre gouvernements provinciaux ont collaboré afin de créer des moyens novateurs de renforcer le secteur du tourisme dans la région. Dans le cadre de l’Entente sur le tourisme dans la région de l’Atlantique et de l’Initiative de commercialisation pour l’accroissement du tourisme international, les opérateurs touristiques ont élargi leur offre pour cibler des marchés internationaux rentables, notamment les États-Unis, le Royaume-Uni et les principaux marchés d’outre-mer. De plus, dans le cadre de l’Initiative de commercialisation pour l’accroissement du tourisme international, l’APECA et les quatre provinces de l’Atlantique ont examiné les possibilités de croissance sur les marchés d’outre-mer non traditionnels et ont offert une formation sur la manière d’attirer et d’accueillir les touristes chinois, et de travailler avec eux.

Tout au long de l’année, l’Agence a veillé à ce que les politiques, les programmes et les règlements fédéraux tiennent compte des intérêts du Canada atlantique au moyen d’activités de défense des intérêts dans des domaines prioritaires tels que l’approvisionnement en matière de défense, le tourisme et la croissance propre. L’Agence a également collaboré avec l’Office de l’énergie de l’Atlantique pour s’attaquer aux problèmes qui ont une incidence sur la compétitivité de l’industrie pétrolière et gazière de la région. Par exemple, l’Agence a aidé à organiser plus de 580 réunions entre des intervenants du Canada atlantique – y compris des PME et d’importants entrepreneurs mondiaux du secteur de la défense et de l’aérospatiale – afin qu’ils puissent tirer parti des investissements potentiels liés aux importantes occasions d’approvisionnement de la Garde côtière et de la défense sous le régime de la Politique canadienne des retombées industrielles et technologiques.

L’APECA a favorisé l’adoption de technologies de fabrication de pointe et les activités commerciales entre le Canada atlantique et les marchés internationaux. Par exemple :

Les collectivités sont diversifiées sur le plan économique au Canada atlantique

En 2018-2019, l’APECA a investi dans la diversification économique des collectivités afin de promouvoir l’inclusion de groupes tels que les femmes, les nouveaux arrivants, les Autochtones, les travailleurs jeunes et âgés et les personnes handicapées dans l’économie du Canada atlantique. L’APECA a atteint ses objectifs en matière d’inclusion, et la diversification économique a été démontrée par le pourcentage d’emplois professionnels, scientifiques et technologiques dans la région. Ces emplois représentaient 32 % de l’ensemble des emplois de l’économie du Canada atlantique (légèrement au-dessus de l’objectif de 31 % fixé par l’Agence). De plus, le montant attiré par dollar investi par l’APECA dans des projets communautaires a atteint 1,32 dollars en 2018-2019, soit un résultat supérieur à l’objectif de 1,17 dollars.

Par l’intermédiaire du volet Fonds pour les femmes en entrepreneuriat de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, l’APECA a approuvé 18 projets d’un montant total de 1,8 million de dollars dans la région de l’Atlantique. L’Agence a joué un rôle de premier plan dans l’établissement de partenariats stratégiques avec des ministères fédéraux clés tels qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et les provinces de l’Atlantique, en faisant la promotion du Programme pilote d’immigration au Canada atlantique et en élargissant le programme Étudier pour m’y établir. Elle a appuyé le Cadre fédéral pour le développement économique des Autochtones en collaborant étroitement avec les dirigeants et les entreprises autochtones, les gouvernements des provinces de l’Atlantique et Services aux Autochtones Canada. L’Agence a également appuyé diverses priorités de développement économique des Autochtones dans la région, notamment la recherche en développement économique et le développement des compétences en affaires des Autochtones. Au total, l’Agence a investi 10,5 millions de dollars dans 46 projets.

Une évaluation récente a révélé que les programmes de l’APECA répondent aux priorités du gouvernement du Canada en matière de développement économique rural en aidant les collectivités à tirer parti des possibilités et des défis en matière de développement économique, et en soutenant les entreprises consolidées et élargies. Cette même évaluation précise que les programmes ont soutenu les priorités par l’intermédiaire de projets visant des groupes de diversité, tels que les femmes, les communautés autochtones et les minorités linguistiques. En 2018-2019, l’Agence a approuvé un financement total de 1,1 million de dollars provenant de l’Initiative de développement économique pour la réalisation de seize projets dans des communautés de langue officielle en situation minoritaire, principalement dans des collectivités francophones rurales. De plus, l’appui de l’APECA au réseau des Corporations au bénéfice du développement communautaire (CBDC) s’est traduit par 1 361 prêts d’une valeur de 73,4 millions de dollars et par l’obtention de 65 millions de dollars supplémentaires pour la création et l’expansion de petites entreprises dans les collectivités rurales du Canada atlantique. Sur ces 73,4 millions de dollars, 41 % ont été versés à des entreprises en démarrage, aidant ainsi 579 entreprises.

L’APECA a aidé des partenaires à soutenir les femmes entrepreneures et à attirer et garder des travailleurs qualifiés du monde entier au Canada atlantique.

Résultats atteints 

 

Résultats
ministériels
Indicateurs de
rendement
Cible Date d’atteinte
de la cible
Résultats
réels
2018-2019
Résultats
réels
2017-2018
Résultats
réels
2016-2017
Les collectivités
sont diversifiées sur
le plan économique
au Canada
atlantique
Pourcentage de PME dont les propriétaires majoritaires sont des femmes, des Autochtones, des jeunes, des membres de minorités visibles et des personnes handicapées au Canada atlantique 14,7 % (femmes),
1,3 % (Autochtones),
10,5 % (jeunes) et
2 % (membres de minorités visibles);
l’exercice 2018-2019 sera utilisé comme année de référence pour les personnes handicapées et une cible sera établie pour 2019-2020.
31 mars 2019 17,1 % (femmes),
1,1 % (Autochtones),
10,6 % (jeunes),
4,5 % (membres de minorités visibles) et 0,3 % (personnes handicapées)
Non disponibles [3] Non disponibles[3]
Pourcentage de postes professionnels, scientifiques et technologiques dans l’économie du Canada atlantique 31 % 31 mars 2019 32 % 32 % 31 %
Effet de levier par dollar investi par l’APECA dans des projets communautaires 1,17 $ 31 mars 2019 1,32 $ 1,37 $ 1,17 $
Les entreprises
investissent dans la
mise au point et la
commercialisation
de technologies
innovantes au
Canada atlantique
Valeur des dépenses en recherche-développement (en dollars) des entreprises qui reçoivent des fonds par l’intermédiaire des programmes de l’APECA 66 millions de dollars 31 mars 2019 86,7 millions de dollars Non disponibles[3] Non disponibles[3]
Pourcentage d’entreprises qui collaborent avec des établissements d’enseignement supérieur au Canada atlantique L’exercice 2018-2019 servira d’année de référence et une cible sera établie pour l’exercice 2019-2020. 31 mars 2019 18 % Non disponibles[3] Non disponibles[3]
Les entreprises
sont innovantes et
en croissance au
Canada atlantique
Nombre d’entreprises à forte croissance au Canada atlantique 790 [4] 31 mars 2019 Non disponibles[4] Non disponibles[4] Non disponibles[4]
Valeur des exportations de biens (en dollars) du Canada atlantique 19,5 milliards de dollars 31 mars 2019 26,4 milliards de dollars 24,8 milliards de dollars 19,5 milliards de dollars
Valeur des exportations de technologies propres (en dollars) du Canada atlantique Non disponibles[3] 31 mars 2019 Non disponibles[3] Non disponibles[3] Non disponibles[3]
Taux de croissance du chiffre d’affaires des entreprises qui reçoivent du soutien par l’intermédiaire des programmes de l’APECA 8 % 31 mars 2019 9 % 7 % 7 %

Ressources financières budgétaires (en dollars)


Budget
principal des
dépenses
2018-2019
Dépenses
prévues
2018-2019
Autorisations
totales pouvant
être utilisées
2018-2019
Dépenses
réelles
(autorisations
utilisées)
2018-2019
Écart
(dépenses
réelles moins
dépenses
prévues)
2018-2019
300 441 040 300 441 040 341 646 917 323 354 426 22 913 386

Ressources humaines (équivalents temps plein)


Nombre d’équivalents
temps plein prévus
2018-2019
Nombre d’équivalents
temps plein réels
2018-2019
Écart (nombre
d’équivalents temps plein
réels moins nombre
d’équivalents temps plein
prévus)
2018-2019
391 378 (13)

Les renseignements sur les ressources financières, les ressources humaines et le rendement liés au Répertoire des programmes de l’APECA sont accessibles dans l’InfoBase du GC.

 

Services internes

Description :

On entend par services internes les groupes d’activités et de ressources connexes que le gouvernement fédéral considère comme des services de soutien aux programmes ou qui sont requis pour respecter les obligations d’une organisation. Les services internes renvoient aux activités et aux ressources de dix catégories de services distinctes qui soutiennent l’exécution des programmes au sein de l’organisation, sans égard au modèle de prestation des services internes du ministère. Les dix catégories de services sont :

Résultats :

L’APECA a continué à viser l’excellence au moyen d’initiatives organisationnelles donnant priorité à la simplification et à l’amélioration des processus et des systèmes. Par exemple, l’Agence a numérisé ou simplifié ses processus liés à la gestion des factures, aux approbations de voyage, à la gestion des véhicules, à la vérification après paiement et au traitement des propositions de clients, tout en offrant les services Wi-Fi du gouvernement du Canada dans ses principaux bureaux régionaux afin de soutenir un milieu de travail plus moderne et mobile. En outre, elle a collaboré avec d’autres agences de développement régional pour améliorer l’efficacité de l’exécution des programmes et des services offerts à la population canadienne, notamment en élaborant une plateforme logicielle commune pour la gestion des programmes de subventions et de contributions.

L’APECA a continué d’améliorer le bien-être au travail en mettant en œuvre le Plan d’action de l’Agence en matière de santé mentale à l’appui de la Stratégie pour la fonction publique fédérale sur la santé mentale en milieu de travail. Grâce aux initiatives clés lancées au cours de la dernière année, les employés ont accès à des outils aidant à réduire le stress, à accroître la résilience, à améliorer le travail d’équipe, à renforcer les compétences en leadership et à fournir une rétroaction efficace. Par exemple, l’Agence a lancé une initiative sur la pleine conscience pour tous les employés afin de réduire le stress, d’accroître la résilience, d’améliorer le travail en équipe et de renforcer les compétences en leadership. Elle a aussi mis en œuvre une plateforme d’apprentissage en ligne liée à son Programme d’aide aux employés dans le but de promouvoir le bien-être et un milieu de travail positif et productif.

L’APECA a également mis l’accent sur la mise en œuvre d’une approche plus solide pour la planification des ressources humaines, y compris des processus et des outils normalisés, afin d’assurer une approche cohérente dans l’ensemble de l’Agence. Cette nouvelle approche facilitera le recrutement et la planification de la relève et permettra à l’Agence de répondre à ses priorités opérationnelles. Les valeurs et l’éthique demeurent au cœur de la culture organisationnelle de l’APECA, qui a lancé une campagne sur les valeurs et l’éthique à l’échelle de l’Agence afin de sensibiliser tous les niveaux de l’organisme et de promouvoir un dialogue ouvert à tous ces niveaux.

À l’appui de la prise de décisions fondées sur des données probantes, l’APECA a continué d’accorder une grande importance aux résultats et aux répercussions en améliorant les profils et les outils d’information sur le rendement, la mesure continue du rendement et l’évaluation de ses programmes et services. Elle a également entrepris une évaluation de son programme Développement des collectivités et croissance inclusive qui comprenait la majorité des dépenses de l’APECA en développement des collectivités. De plus, l’Agence a participé à une évaluation horizontale du Programme de développement des collectivités dirigée par ISDE.

L’APECA a veillé à ce que ses activités clés et ses ressources budgétaires demeurent conformes aux priorités du gouvernement du Canada et au mandat de l’Agence. Elle a intégré les considérations relatives aux ressources humaines, à la gestion financière, à la gestion des risques, à la mesure du rendement et à l’évaluation dans ses processus de planification et de prise de décisions.

Expérimentation
En 2018-2019, l’APECA a continué à trouver de nouvelles façons de travailler différemment et plus efficacement pour améliorer ses services à la clientèle. Elle a mené une initiative visant à réduire le processus d’évaluation et d’approbation des projets commerciaux. Cette initiative a abouti à une réduction du temps de traitement, soit de 182 à 47 jours, laissant plus de temps au personnel pour fournir une assistance et des conseils aux clients. Compte tenu de ces succès, l’APECA prévoit utiliser cette approche pour les projets non commerciaux dans l’avenir. En outre, l’Agence a fait l’essai d’une « Initiative à résultats rapides sur 100 jours » pour moderniser ses politiques et son manuel de procédures, ce qui a permis de créer un guide simplifié et convivial.

Ressources financières budgétaires (en dollars)

Budget
principal des
dépenses
2018-2019
Dépenses
prévues
2018-2019
Autorisations
totales pouvant
être utilisées
2018-2019
Dépenses
réelles
(autorisations
utilisées)
2018-2019
Écart
(dépenses
réelles moins
dépenses
prévues)
2018-2019
26 917 122 26 917 122 27 297 945 26 243 126 (673 996)

Ressources humaines (équivalents temps plein)

Nombre d’équivalents
temps plein prévus
2018-2019
Nombre d’équivalents
temps plein réels
2018-2019
Écart (nombre
d’équivalents temps plein
réels moins nombre
d’équivalents temps plein
prévus)
2018-2019
199 194 (5)

[1] Startup Genome, Global Startup Ecosystem Report 2019, https://startupgenome.com/reports.

[2]Une moyenne sur cinq ans est utilisée pour calculer la croissance du chiffre d’affaires. Pour l’exercice 2018-2019, la période de 2013 à 2017 est utilisée.

[3] Non disponibles. Certaines données ne sont pas disponibles, car a) l’indicateur était nouveau pour l’exercice 2018-2019 et les données des exercices précédents ne sont pas disponibles pour cet indicateur, ou b) il y a un décalage dans les données statistiques, ce qui signifie que ces données sont disponibles uniquement pour une période précise antérieure à l’exercice financier.

[4] Statistique Canada a modifié sa méthodologie de mesure du nombre d’entreprises à forte croissance selon le chiffre d’affaires, et les données historiques n’ont pas encore été révisées. La cible avait été fixée à l’aide de la méthodologie précédente. La cible et les résultats pour cet indicateur seront modifiés dans le Plan ministériel 2020-2021 en fonction des changements apportés à la méthodologie de Statistique Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :