Rapport sur les résultats ministériels 2017-2018 - résultats : ce que nous avons accompli

 

Programmes

Développement des entreprises

Description :

Malgré l’amélioration récente de la situation économique et quelques occasions prometteuses à l’horizon (par exemple, dans les domaines de l’énergie et de la construction navale), il reste de grands défis à surmonter afin que la région puisse maximiser sa croissance. La productivité, qui dans un certain nombre de secteurs reste beaucoup plus faible au Canada atlantique que dans les principaux pays et dans d’autres régions du Canada, est l’un des indicateurs les plus révélateurs de l’existence de grands défis. L’Agence travaille en partenariat avec les entreprises, les intervenants, les industries et les établissements du Canada atlantique afin d’améliorer la croissance et la productivité de l’économie de la région et d’accroître ainsi la capacité concurrentielle, les revenus gagnés et la création d’emplois. L’Agence s’emploie à améliorer la capacité de croissance économique des zones rurales et urbaines du Canada atlantique au moyen de divers mécanismes stratégiques : en aidant à la mise sur pied, à l’expansion ou à la modernisation des entreprises – particulièrement des petites et moyennes entreprises (PME) – ainsi qu’au démarrage et à l’augmentation de leurs activités d’exportation; en établissant des partenariats avec les universités et d’autres établissements afin de renforcer la capacité de recherche-développement de la région, d’accroître les activités de commercialisation et d’améliorer la productivité de la région; en favorisant la transition vers l’économie du savoir et en participant à cette transition.

Résultats :

En 2017-2018, l’APECA a continué à miser sur les avantages concurrentiels et les atouts de la région en mettant en œuvre le Plan pour l’innovation et les compétences et la Stratégie de croissance pour l’Atlantique, tout en tirant parti des possibilités offertes aux immigrants, aux Autochtones, aux femmes et aux jeunes. L’APECA a investi dans l’innovation et la croissance des PME au Canada atlantique en mettant l’accent sur le développement des talents, des compétences en affaires et de la culture entrepreneuriale, et en offrant un soutien stratégique ciblé aux entreprises à fort potentiel, aux incubateurs et aux accélérateurs.

Par exemple, l’Agence a appuyé le programme ProfitHabileté, qui offre de la formation pratique en gestion des affaires aux entreprises du Nouveau-Brunswick dans les domaines suivants : marketing et ventes, ressources humaines, planification stratégique, gestion et opérations, gestion financière et leadership en affaires.

L’Agence a concentré ses efforts sur des secteurs stratégiques comme l’alimentation et la fabrication de pointe. Dans le contexte des travaux visant à constituer une grappe de l’alimentation par l’entremise de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique, des consultations ont conduit à la formation d’un groupe de travail sur l’alimentation au Canada atlantique. L’objectif de ce groupe consiste à cerner des possibilités de croissance dans le secteur de l’alimentation du Canada atlantique, à prendre des mesures pour appuyer le secteur et à tirer parti des travaux de la table nationale en travaillant avec les autres intervenants fédéraux et provinciaux. L’APECA a également consulté une quarantaine d’intervenants au sujet de la fabrication de pointe et adapté ses outils et ses programmes pour aider les clients et les employés à cerner des occasions en matière de fabrication de pointe et à en discuter. Par exemple, à l’Île-du-Prince-Édouard, l’APECA a aidé Amalgamated Dairies Limited à entreprendre un grand projet de fabrication de pointe afin de moderniser ses opérations. La modernisation, qui comprenait l’installation de nouvel équipement novateur, a permis à la coopérative de transformation de produits laitiers d’accroître sa productivité et d’augmenter sa capacité de production de 40 %.

L’APECA a continué d’investir dans le réseau d’incubateurs et d’accélérateurs de la région, comme Genesis Group Inc., à l’Université Memorial de Terre-Neuve, afin d’améliorer les possibilités d’entrepreneuriat et de commercialisation pour les entreprises à forte croissance par l’entremise du nouveau programme « Evolution » du groupe et de son programme « Enterprise » refondu. Les deux programmes aident les entreprises à forte croissance à se préparer à attirer des investissements privés, à commercialiser et à perfectionner des compétences clés. L’APECA a aussi appuyé la Startup Zone, qui a établi un partenariat avec Island Capital Partners, un fonds de capital-risque de démarrage établi pour investir dans entrepreneurs et des entreprises à fort potentiel de l’Île-du-Prince-Édouard.

De plus, l’APECA a appuyé la croissance propre au Canada atlantique en favorisant le développement et l’adoption de technologies propres, et mis l’accent sur les possibilités de promotion du commerce extérieur en investissant dans l’augmentation du nombre d’exportateurs et leur diversification, et en aidant à attirer des investissements étrangers directs. Par exemple :

Enfin, l’APECA a contribué à améliorer la croissance et la compétitivité des entreprises du Canada atlantique, comme en témoignent le taux de survie et la productivité de la main-d’œuvre des entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA. Les entreprises ayant obtenu de l’aide de l’APECA affichent un taux de survie après cinq ans qui est nettement supérieur à celui des entreprises qui n’ont pas obtenu d’aide de l’Agence. En effet, pour la période de 2005 à 2015, ce taux est de 59 % après la marque cruciale de cinq ans après le démarrage de l’entreprise, par rapport à 33 % pour les entreprises qui n’ont pas reçu d’aide. Cela représente un écart de 26 points de pourcentage entre les taux de survie après cinq ans des entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA et des entreprises qui n’en ont pas reçu.

Les entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA ont enregistré une solide croissance de la productivité de la main-d’œuvre entre 2010 et 2015. Les ventes par employé ont augmenté de 2,8 % par année dans les entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA. Pendant la même période, les ventes par employé ont diminué de 0,5 % par année dans les entreprises qui n’ont pas reçu d’aide de l’APECA. Cela représente un écart de 3,4 points de pourcentage entre les ventes par employé des entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA et des entreprises qui n’en ont pas reçu.

Résultats atteints :

Résultat attendu Indicateur de rendement Cible annuelle 2017‑2018 Date pour atteindre la cible Résultats réels  2017‑2018 Résultats réels  2016‑2017 Résultats réels  2015‑2016
Amélioration de la croissance et de la compétitivité des petites et   moyennes entreprises du Canada atlantique Nombre de points de pourcentage excédentaire du taux de survie des entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA par rapport aux entreprises comparables qui n’en ont pas reçu 10 Le 31 mars 2018 26 26 26
Nombre de points de pourcentage excédentaire du taux de croissance de la productivité du travail des entreprises qui ont reçu de l’aide de l’APECA par rapport aux entreprises comparables qui n’en ont pas reçu 3 Le 31 mars 2018 3.4 0.3 6.1

Ressources budgétaires (en dollars) :

Budget principal des dépenses 2017‑2018      Dépenses prévues 2017‑2018     Autorisations totales pouvant être utilisées 2017‑2018    Dépenses réelles (autorisations utilisées) 2017‑2018    Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
170 058 923   170 058 923 204 135 514 201 219 382 31 160 459

Ressources humaines (équivalents temps plein ou ETP) :

Nombre d’ETP prévus 2017‑2018    Nombre d’ETP réels 2017‑2018   Écart (nombre d’ETP réels moins nombre d’ETP prévus)
222 217 (5)

Développement des collectivités

Description :

L’économie de la région de l’Atlantique est fondée sur la grande diversité géographique, linguistique et culturelle de ses collectivités. Les occasions et les défis varient considérablement entre les régions rurales et les centres urbains. Les collectivités sont à la base du développement économique et sont essentielles à la prospérité. L’Agence reconnaît l’importance des collectivités et appuie leurs efforts pour développer les ressources dont elles ont besoin afin de contribuer pleinement à leur développement économique. Ainsi, en ce qui concerne le développement des collectivités, l’Agence concentre ses efforts et ses stratégies sur la création de collectivités dynamiques et durables caractérisées par une augmentation des activités économiques et commerciales et une infrastructure publique de qualité. L’Agence élabore et exécute des programmes qui satisfont les besoins particuliers en matière de développement économique des régions rurales du Canada atlantique et qui contribuent à la vigueur de la région. L’Agence collabore avec le secteur privé, les autres ordres de gouvernement, les autres ministères fédéraux, les établissements d’enseignement, les organismes sans but lucratif et les collectivités afin de conjuguer l’aide, de coordonner les efforts de développement économique, de cerner et d’exploiter les occasions émergentes et de s’attaquer aux difficultés économiques partout dans la région. Elle doit donc adopter une approche souple adaptée aux capacités, aux forces et aux difficultés réelles d’une collectivité donnée.

Résultats :

En 2017-2018, l’APECA a appuyé la création de collectivités dynamiques et durables en faisant des investissements stratégiques dans des projets de secteurs clés comme le tourisme, l’énergie et d’autres industries à valeur ajoutée, notamment dans des projets d’amélioration de la productivité. L’Agence a favorisé la croissance inclusive en intégrant à ses pratiques les principes et les outils de l’analyse comparative entre les sexes plus. En tout, 96 % des projets ont atteint les résultats attendus, de sorte que la cible de 80 % est dépassée. Par exemple :

L’Agence a joué un rôle de leadership dans l’établissement de partenariats stratégiques avec des ministères fédéraux clés comme Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, et avec les gouvernements provinciaux, à l’appui de l’immigration et du Programme pilote d’immigration au Canada atlantique, afin d’attirer et de garder des talents mondiaux compétents et d’élaborer des projets connexes. Par exemple :

L’Agence a continué à soutenir le réseau des Corporations au bénéfice du développement communautaire (CBDC). Le taux de survie après cinq ans des entreprises qui ont obtenu de l’aide des CBDC constitue un indicateur de la contribution des CBDC au développement des collectivités. Ce taux de survie est nettement plus élevé que celui des entreprises comparables qui n’ont pas reçu d’aide des CBDC. En effet, après la marque cruciale de cinq ans après le démarrage, le taux de survie des entreprises qui ont reçu de l’aide des CBDC est de 69 %, comparativement à 49 % pour les entreprises comparables qui n’ont pas reçu d’aide des CBDC. Il s’agit d’un écart de 20 points de pourcentage, ce qui est bien au-delà de la cible de 10 points de pourcentage établie par l’APECA [1].

L’Agence a appuyé la vitalité et la croissance des collectivités autochtones ainsi que l’acquisition de compétences dans ces collectivités en travaillant en étroite collaboration avec les dirigeants autochtones, les gouvernements des provinces de l’Atlantique et Affaires autochtones et du Nord Canada pour soutenir le développement économique des Autochtones. En 2017-2018, l’APECA a versé plus de 11 millions de dollars pour soutenir 47 projets de développement économique des Autochtones. Elle a ainsi contribué à l’atteinte de la cible collective des agences de développement régional du Canada consistant à appuyer 255 projets dans les collectivités autochtones sur cinq ans.

L’Agence a continué à soutenir les communautés de langue officielle en situation minoritaire un peu partout au Canada atlantique en leur versant 14,9 millions de dollars à l’appui de 53 projets, notamment des projets relevant du volet Initiative de développement économique de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : Éducation, immigration, communautés.

Résultats atteints :

Résultat attendu Indicateur de rendement Cible annuelle 2017‑2018 Date pour atteindre la cible Résultats réels 2017‑2018 Résultats réels 2016‑2017 Résultats réels 2015‑2016
Des collectivités du Canada atlantique dynamiques et viables dont le niveau d’activité économique et commerciale augmente Pourcentage des projets de Développement des collectivités (DC) qui ont satisfait aux attentes et ainsi contribué au résultat attendu de DC 80 % Le 31 mars 2018 96 % 96 % 96 %
Nombre de points de pourcentage excédentaires du taux de survie des clients qui ont reçu de l’aide des CBDC par rapport aux entreprises comparables qui n’en ont pas reçu 10 Le 31 mars 2018 20 24 24

Ressources budgétaires (en dollars) :

Budget principal des dépenses 2017‑2018   Dépenses prévues 2017‑2018   Autorisations totales pouvant être utilisées 2017‑2018   Dépenses réelles (autorisations utilisées) 2017‑2018   Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
104 552 144 104 552 144 117 037 409 117 229 594 12 677 450

Ressources humaines (ETP) :

Nombre d’ETP prévus 2017‑2018    Nombre d’ETP réels 2017‑2018   Écart (nombre d’ETP réels moins nombre d’ETP prévus)
101 94 (7)

Politiques, défense des intérêts et coordination

Description :

Le programme Politiques, défense des intérêts et coordination (PDIC) de l’Agence est essentiel pour cerner les occasions et les défis propres à l’économie régionale et y réagir efficacement. Le programme PDIC offre des renseignements, des analyses et des conseils bien fondés sur un grand éventail de questions et de sujets et appuie la prise de décisions à l’échelle du cabinet du ministre et de l’Agence. Il aide l’APECA à remplir son mandat et à demeurer pertinente et sensibilisée aux occasions et aux défis qui se présentent au Canada atlantique en offrant des positions stratégiques et fondées en matière de politiques qui tiennent compte des possibilités de la région, en influençant les politiques et les programmes nationaux qui ont un effet sur le développement et les intérêts du Canada atlantique, et en coordonnant la création d’autres politiques et programmes dans la région pour constituer des approches intégrées en matière de développement.

Résultats :

En 2017-2018, l’APECA a continué à jouer un rôle essentiel dans la concrétisation des priorités nationales du gouvernement au Canada atlantique. Pour ce faire, l’Agence a mené des recherches et des analyses stratégiques, formulé des conseils stratégiques judicieux afin d’assurer la défense des intérêts de la région et assumé la coordination avec divers ministères fédéraux et avec les gouvernements des quatre provinces de l’Atlantique. Toutes les activités de PDIC menées pour lesquelles un examen qualitatif a été effectué ont atteint leurs objectifs, contribuant ainsi à l’atteinte du résultat attendu connexe de l’Agence.

Conformément au Plan pour l’innovation et les compétences, les activités stratégiques de l’Agence ont aussi appuyé le rôle des agences de développement régional visant à simplifier les programmes fédéraux d’innovation afin de permettre aux entreprises de mieux répondre aux occasions et aux défis actuels et à venir. L’Agence a mis en œuvre le cadre Investir dans l’innovation et le développement à l’échelle régionale (IIDR) en harmonisant ses activités avec les quatre priorités du cadre et en mettant l’accent sur ces priorités, soit : écosystèmes régionaux d’innovation; investissement dans les entreprises et expansion; croissance propre; et développement et diversification économiques des collectivités. Le travail de l’APECA en matière de politiques et de coordination a contribué au succès de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique qui, au cours de sa deuxième année, a continué à prouver sa valeur en tant que forum de collaboration pour harmoniser les possibilités de croissance économique dans la région de façon inclusive et durable. L’Agence a également contribué à réaliser le cadre IIDR en augmentant son soutien en matière d’orientation pour mieux servir ses clients et les aiguiller vers d’autres programmes et services fédéraux.

Les activités de recherche et d’analyse stratégiques de l’APECA ont favorisé une économie novatrice, inclusive et moderne au Canada atlantique en mettant l’accent sur l’harmonisation des activités de l’Agence avec les grandes priorités du gouvernement du Canada, comme les entreprises à forte croissance, l’énergie propre et renouvelable, le commerce international, la fabrication de pointe et la numérisation, la supergrappe des technologies océaniques et l’immigration.

Dans le cadre d’un laboratoire d’innovation sur la culture d’entreprise, l’Agence a mené des expérimentations qui lui ont permis de mieux comprendre les comportements, les attitudes et la culture qui caractérisent les entreprises du Canada atlantique.

L’Agence a veillé à ce que les intérêts du Canada atlantique soient pris en compte dans les règlements, les programmes et les politiques du gouvernement fédéral par son travail de défense des intérêts dans des domaines prioritaires comme l’approvisionnement en matière de défense, la mise en valeur responsable des ressources, l’agroalimentaire et l’innovation. Elle a aussi tenu les intervenants régionaux au courant des mesures prises par le gouvernement fédéral et des occasions pertinentes pour la région (par exemple, des politiques et programmes fédéraux se rapportant aux technologies propres). Dans le cadre de ses activités de défense des intérêts, l’Agence a également veillé à ce que les PME du Canada atlantique profitent des retombées industrielles liées aux approvisionnements du secteur de la défense et de la Garde côtière canadienne, en facilitant la tenue de 497 rencontres entre des intervenants du Canada atlantique et des entrepreneurs mondiaux du secteur de l’aérospatiale et de la défense. Ces réunions visaient à offrir aux PME du Canada atlantique l’occasion de s’introduire dans les chaînes d’approvisionnement d’entreprises de premier plan à l’échelle mondiale dans ce secteur, et d’y accroître la présence de l’expertise régionale.

Résultats atteints :

Résultat attendu Indicateur de rendement Cible annuelle 2017‑2018 Date pour atteindre la cible Résultats réels 2017‑2018 Résultats réels 2016‑2017 Résultats réels 2015‑2016
Politiques et programmes qui visent à renforcer l’économie de la région de l’Atlantique Pourcentage d’activités de Politiques, défense des intérêts et coordination (PDIC) qui ont atteint les objectifs et ainsi contribué au résultat attendu de PDIC 75 % Le 31 mars 2018 100 % 100 % 100 %

Ressources budgétaires (en dollars) :

Budget principal des dépenses 2017‑2018   Dépenses prévues 2017‑2018   Autorisations totales pouvant être utilisées 2017‑2018   Dépenses réelles (autorisations utilisées) 2017‑2018   Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
10 966 274 10 966 274 14 250 412 14 295 455 3 329 181

Ressources humaines (ETP) :

Nombre d’ETP prévus 2017‑2018    Nombre d’ETP réels 2017‑2018   Écart (nombre d’ETP réels moins nombre d’ETP prévus)
68 65 (3)

Les renseignements sur les programmes de niveau inférieur de l’APECA sont accessibles dans l’InfoBase du GC.

Services internes

Description :

On entend par « services internes » les groupes d’activités et de ressources connexes que le gouvernement fédéral considère comme des services de soutien aux programmes ou qui sont requis pour respecter les obligations d’une organisation. Les services internes renvoient aux activités et aux ressources de dix catégories de services distinctes qui soutiennent l’exécution de programmes dans l’organisation, sans égard au modèle de prestation des services internes du ministère. Les dix catégories de service sont : services de gestion et de surveillance, services des communications, services juridiques, services de gestion des ressources humaines, services de gestion des finances, services de gestion de l’information, services des technologies de l’information, services de gestion des biens, services de gestion du matériel et services de gestion des acquisitions.

Résultats :

L’APECA a continué à mettre en œuvre des initiatives organisationnelles pour renforcer et améliorer l’efficacité et l’excellence de ses services et de ses programmes. Un accent particulier sur la simplification et la normalisation des opérations et des processus des services internes a été maintenu dans les secteurs prioritaires. Par exemple, l’Agence :

L’APECA a continué à favoriser le perfectionnement professionnel et en leadership de ses employés en faisant la promotion des possibilités d’affectations de perfectionnement et en soutenant continuellement l’apprentissage et le perfectionnement des employés par l’utilisation continue des plans d’apprentissage individuels. L’Agence a également continué à favoriser et à établir un milieu de travail sain axé sur le respect et le soutien mutuel par la mise en œuvre continue de son plan d’action en santé mentale, conformément à la Stratégie pour la fonction publique fédérale sur la santé mentale en milieu de travail. L’Agence a revitalisé sa stratégie de planification des ressources et de recrutement en adoptant une approche plus rigoureuse pour cerner les besoins en main-d’œuvre ainsi que des stratégies de mise en œuvre. L’Agence a continué à promouvoir la Nouvelle orientation en dotation de la Commission de la fonction publique axée sur l’administration publique centrale.

Afin d’appuyer la responsabilisation, les décisions fondées sur des faits et l’amélioration continue, l’APECA a continué d’accorder une grande importance aux résultats et aux répercussions par l’entremise de la mesure du rendement et de l’évaluation de ses programmes et de ses services. Pour favoriser sa culture axée sur les résultats, l’Agence a élaboré et mis en œuvre un nouveau cadre ministériel des résultats, en étroite collaboration avec Innovation, Sciences et Développement économique Canada et les autres agences de développement régional. Cette démarche a amené l’APECA à réorganiser ses flux de travaux et ses ressources.

L’APECA a veillé à ce que ses principales activités cadrent avec les priorités du gouvernement du Canada et avec le mandat de l’Agence, et à ce que les ressources humaines et financières, la gestion du risque, la mesure du rendement et les aspects de l’évaluation soient intégrés aux processus de planification et de prise de décision.

L’Agence a poursuivi la mise en œuvre de sa Stratégie en matière de valeurs et d’éthique 2015-2018 afin de s’assurer que les valeurs et l’éthique demeurent les fondements de sa culture organisationnelle, et elle a favorisé un dialogue ouvert à tous les niveaux de l’organisation.

L’APECA a continué à soutenir le plan pour un gouvernement ouvert et équitable du gouvernement du Canada au moyen des mesures prévues à la deuxième année du Plan de mise en œuvre pour un gouvernement ouvert de l’APECA, et en encourageant les employés à adopter des pratiques efficaces de gestion de l’information.

Ressources budgétaires (en dollars) :

Budget principal des dépenses 2017‑2018   Dépenses prévues 2017‑2018 Autorisations totales pouvant être utilisées 2017‑2018   Dépenses réelles (autorisations utilisées) 2017‑2018   Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
25 967 603 25 967 603 26 522 030 26 241 166 273 563

Ressources humaines (ETP) :

Nombre d’ETP prévus 2017‑2018   Nombre d’ETP réels 2017‑2018   Écart (nombre d’ETP réels moins nombre d’ETP prévus)
199 195 (4)

 

[1] Statistique Canada, Centre canadien d’élaboration de données et de recherche économique, 2018.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :