Conclusion d'une entente pour créer et protéger des emplois et réaliser le projet d'agrandissement du réseau de Trans Mountain

Discours

Le texte prononcé fait foi 

Merci et bonjour à tous.

Comme l’a dit mon collègue, le projet d’agrandissement du réseau de Trans Mountain est un projet d’infrastructure crucial pour le Canada et les Canadiens.

J’aimerais vous rappeler comment nous en sommes arrivés à cette décision.

Ce projet a été examiné minutieusement. Notre gouvernement a amélioré sa façon d’évaluer les projets dès que les Canadiens nous ont élus. Cette démarche comprend la tenue de consultations publiques plus vastes, le comblement de lacunes scientifiques importantes, la prise en compte de la pollution par le carbone et la mise en œuvre du processus de consultation des Autochtones le plus exhaustif que le pays a connu à ce jour. Ce ne fut pas une mince affaire mais nous avons finalement approuvé le projet dans l’intérêt des Canadiens sous réserve de ces normes et conditions améliorées et essentielles, 157 conditions pour être exact.

Nous savions que pour produire de l’énergie différemment au Canada, nous devions agir différemment. Ces 157 conditions ont été mises en place pour assurer la protection des collectivités et de nos eaux. Nous avons adopté la Loi sur la sûreté des pipelines afin de nous assurer que tous les pipelines sont exploités selon des normes de sécurité de calibre mondial. De plus, en collaboration avec nos partenaires, nous avons mis sur pied le Comité consultatif et de surveillance autochtone pour que les dirigeants autochtones surveillent le projet et offrent leurs conseils sur tout le cycle de vie.

Nous avons également élaboré le Plan de protection des océans qui nous permettra de prendre les mesures nécessaires basées sur les recommandations scientifiques afin de mieux gérer les expéditions de dilbit, et rétablir et protéger les magnifiques espèces emblématiques qui vivent dans nos océans.  

Toutes ces mesures seront mises en place avant que le projet soit réalisé.

Bien que l’agrandissement de ce pipeline soit devenu un symbole du débat sur l’énergie au Canada, il montre aussi qu’un véritable changement s’opère.

Meilleure science. Véritable projet de collaboration avec nos partenaires des Premières Nations et Métis. Plan de lutte contre les changements climatiques. Participation du public. Protection de l’environnement. Voilà les valeurs que nous continuerons d'intégrer au processus décisionnel en ce qui concerne le dossier énergétique au Canada.

Le gouvernement précédent a passé dix ans à opposer l’environnement et l’économie. Il nous a dressés les uns contre les autres. Ça ne nous ressemble pas.

La majorité des Canadiens appuient ce projet. La majorité des Canadiens comprennent que nous sommes en transition vers une croissance économique verte. Nous n’y arriverons pas en claquant des doigts, mais nous y arriverons.

Nous y arriverons en travaillant ensemble, en créant de bons emplois, en assurant un gagne-pain à nos voisins. Nous y arriverons en traçant le chemin ensemble. Un chemin qui rassemblera les travailleurs, les emplois et les futures générations.

Les conversations que nous avons eues en tant que pays ces derniers mois ne concernaient pas qu’un pipeline. Elles concernaient l’avenir de notre pays et la trajectoire pour y arriver. Une chose est certaine, nous voulons tous avoir en définitive de l’air pur, de l’eau saine, de bons emplois et un monde meilleur pour nos enfants. Je peux vous assurer que, peu importe si vous habitez en Alberta ou en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve-et-Labrador ou au Nunavut, c’est ce que vous souhaitez.

Aujourd’hui, l’économie canadienne dépend de notre capacité d’acheminer sans entrave nos ressources aux marchés. Trop longtemps nous avons été dépendant d’un seul partenaire commercial pour nos exportations de pétrole et de gaz naturel. Dans un marché mondialisé en évolution, il est logique que le Canada diversifie ses relations commerciales tout comme il diversifie son économie.

Le Canada est un leader mondial de l’énergie et il le demeurera. Le monde change, et nous n’avons pas l’intention de rester en plan.

Nous avons accéléré notre leadership en matière de technologies propres dans le monde. Nous avons ouvert nos zones extracôtières aux énergies éolienne et solaire pour la première fois. Nous mettons un prix sur la pollution par le carbone. Nous lançons un Groupe de travail sur la transition équitable pour nous assurer que les travailleurs contribueront à ce cheminement avec nous. Nous transformons notre système d’évaluation des projets énergétiques pour nous assurer que les bons projets seront réalisés de la bonne façon.

Les citoyens n’ont jamais accepté de choisir entre une planète viable et une économie forte. Ils veulent les deux, et ils pourront avoir les deux. Il faudra travailler fort, mais nous savons qu’il est toujours possible de faire mieux.

La route vers une nouvelle vision de l’énergie pour le Canada est longue, mais nous sommes partis du bon pied. Mener ce projet à bien, c’est la fiabilité, la stabilité et l’obtention du meilleur prix possible pour nos ressources – mais surtout, ce sont de bons emplois dans la classe moyenne pour les Canadiens.

Aujourd’hui, nous devons donner des assurances aux familles d’ici. Aucune interférence politique ne devrait nous en empêcher. La dynamique politique ces jours-ci n’est pas la norme. Nous luttons contre un vent de face d’une violence jamais vue.

Je l’ai dit et redit, la politique des pipelines n’est pas toujours simple. Il n’y a pas toujours de consensus – même au sein des partis politiques.

Quand toutes les régions du pays travaillent ensemble, vous voyez le succès qu’on a. Quand c’est chacun pour soi, on est voué à l’échec.

Pour réussir, nous devons prendre de grosses décisions qui nous permettront d’avancer et d’atteindre notre destination. Soutenir ce projet est l’une de ces grosses décisions.

Il ne faut pas perdre de vue ce qui est important. Nous garderons en tête ce qui est important pour les travailleurs, pour les familles et pour l’avenir des Canadiens.

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons nous efforcer de rassembler les Canadiens pour le bien commun, qui durera toute une génération et encore plus. Allons de l’avant, ensemble.

Merci.


Recherche d'information connexe par mot-clés: Énergie | Ressources naturelles Canada | Canada | Énergie | grand public | discours | L'hon. James Gordon Carr
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :