Le projet de remplacement de la canalisation 3 va de l’avant, ce qui stimulera l’économie canadienne tout en protégeant l’environnement

Communiqué de presse

Le 16 août 2018 - Morden (Manitoba) - Ressources naturelles Canada    

Au Canada, l’environnement et l’économie vont de pair. La protection de l’environnement nécessite que nous disposions d’un régime de réglementation stable et efficace pour approuver les projets de pipelines et en superviser l’exploitation. Et quand nous approuvons des projets qui sont dans l’intérêt national, créent de bons emplois, renforcent et développent la classe moyenne et aident à acheminer nos ressources aux marchés mondiaux, tous les Canadiens en tirent des avantages économiques.

Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Amarjeet Sohi, était à Morden, au Manitoba, aujourd’hui pour une cérémonie d’inauguration du chantier du remplacement de la canalisation 3 dans cette province. Ce projet de remplacement d’une infrastructure vieillissante, la canalisation 3 d’Enbridge entre Hardisty (Alberta) et Gretna (Manitoba), aura des retombées économiques pour les populations qui habitent près du tracé du pipeline et il consolidera les relations canado-américaines en matière énergétique.

Une nouvelle canalisation plus épaisse et plus sûre remplacera la canalisation actuelle, qui date de près d’un demi-siècle, ce qui améliorera la sûreté et l’intégrité de notre réseau énergétique et nous permettra d’acheminer nos ressources aux marchés tout en protégeant l’environnement.  

Ce coup d’envoi constitue un jalon clé pour la poursuite de la réalisation de ce projet auquel participeront les populations locales et qui créera des partenariats, des possibilités et des emplois ainsi que des occasions d’acquérir de nouvelles compétences pour les peuples autochtones.

Le projet progresse aussi grâce aux investissements faits par le gouvernement du Canada dans un comité établi en concertation, le comité consultatif et de surveillance autochtone pour la canalisation 3. Les peuples autochtones, ainsi que les responsables fédéraux et l’Office national de l’énergie, surveilleront la construction et les autres activités pour l’ensemble du cycle de vie, afin de s’assurer que le projet se réalise comme il se doit – de la manière la plus sûre et la plus durable possible. Il y aura donc une surveillance en continu au moyen d’un système informatisé en fonction en tout temps, ainsi que des inspections régulières une fois que les installations seront en exploitation.

Ce projet a d’importantes retombées économiques, dont la création de milliers d’emplois des deux côtés de la frontière canado-américaine. Le gouvernement du Canada aborde la mise en valeur des ressources dans une optique de croissance économique, de création d’emploi dans la classe moyenne et de protection de l’environnement. Ces priorités vont de pair.


Citations

« Au Canada, l’environnement et l’économie vont de pair, et les projets qui sont dans l’intérêt national se réalisent. Le remplacement de la canalisation 3 procure des avantages économiques aux citoyens du Canada et des États-Unis tout en consolidant le réseau énergétique canado-américain. »

Amarjeet Sohi
Ministre des Ressources naturelles

« Le remplacement de la canalisation 3 d’Enbridge crée de l’emploi, des retombées financières et des débouchés commerciaux pour les collectivités situées le long du corridor du chantier au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta, au Minnesota, au Wisconsin et dans le Dakota du Nord. Nous sommes particulièrement fiers de signaler que d’ores et déjà le projet a eu des retombées économiques de plus de 120 millions de dollars pour les peuples autochtones et nous prévoyons que ces retombées auront plus que doublé une fois la construction terminée. »

Leo Golden
Vice-président, Exécution du projet de la canalisation 3, Enbridge

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a approuvé le remplacement de la canalisation 3 en novembre 2016 sous réserve de 37 conditions et après avoir pris en considération le rapport de recommandation de l’Office national de l’énergie, une évaluation des émissions de gaz à effet de serre en amont, les observations du public et les consultations approfondies menées auprès des communautés des Premières Nations et métisses qui risquaient d’être touchées par le projet.

  • Le projet améliore notre capacité d’acheminer nos produits aux États-Unis, en assurant un lien vital vers le Minnesota, le Wisconsin et d’autres marchés nord-américains où se trouvent les raffineries.

  • Pendant que nous opérons la transition vers une économie sobre en carbone, la demande de produits pétroliers raffinés, dont l’essence pour les véhicules et le carburant d’aviation pour les transporteurs commerciaux, devrait demeurer ferme en Amérique du Nord.

  • La Minnesota Public Utilities Commission a approuvé le 29 juin 2018 la délivrance d’un certificat de nécessité et le tracé du pipeline que demandait Enbridge pour le remplacement de la canalisation 3. Cette approbation a été accordée au bout de plus de trois ans d’examens, de consultations et d’audiences.

Personnes-ressources

Ressources naturelles Canada            
Relations avec les médias            
343-292-6100                
NRCan.media_relations-media_relations.RNCan@canada.ca

Alexandre Deslongchamps
Directeur des communications
343-998-1533
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
Alexandre.Deslongchamps@canada.ca
                            
Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (http://twitter.com/rncan)


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :