Le Canada investit afin de faire croître les marchés pour les produits du bois en Colombie-Britannique

Communiqué de presse


24 juillet 2019                                       Vancouver, Colombie-Britannique              Ressources naturelles Canada

Le gouvernement du Canada investit dans les ressources du Canada pour stimuler la compétitivité économique tout en protégeant notre environnement. En faisant la promotion des produits du bois innovateurs issus des forêts gérées de façon durable, le Canada appuie notre secteur de la foresterie en élargissant l’accès aux marchés et en créant des emplois et des possibilités économiques pour les Canadiens et Canadiennes.

Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Amarjeet Sohi, a annoncé aujourd’hui un investissement pluriannuel de plus de 24 millions de dollars dans six associations de produits du bois établies en Colombie-Britannique afin de contribuer à stimuler la demande internationale pour les produits du bois canadiens. Le partenariat du gouvernement fédéral avec l’industrie et la province de la Colombie-Britannique en vue de promouvoir ces travaux est essentiel à sa réussite à longue échéance.

Cet investissement comprend notamment ce qui suit :

  • 16 786 200 $ pour le Groupe Produits de bois canadien à Vancouver — qui réunit des associations canadiennes de produits du bois — afin de contribuer à diversifier et à stimuler l’exportation de produits forestiers canadiens vers les marchés étrangers traditionnels et émergents. Cet appui rendra possibles les études de marché, contribuera à faciliter le transfert de technologies, fera progresser les normes qui augmenteront l’utilisation du bois dans la construction et permettra de fournir de la formation en conception et construction avec le bois en Chine, au Japon, en Corée du Sud, en Inde et en Europe.

  • 3 394 709 $ pour Forestry Innovation Investment à Vancouver — Bureau de développement des marchés en Colombie-Britannique pour les produits forestiers — afin de faire progresser la formation, l’éducation et l’utilisation du bois à l’étranger, plus particulièrement dans les marchés asiatiques tels que l’Inde, le Vietnam et la Chine.

  • 1 925 378 $ pour le Council of Forest Industries à Vancouver — une association qui représente l’industrie forestière de la Colombie-Britannique — pour contribuer à trouver des débouchés afin d’accroître l’utilisation de constructions à ossature de bois en Chine, au Japon et en Corée du Sud, et présenter le groupe Produits de bois canadien comme un expert dans le domaine des technologies de construction en bois et de la transformation du bois.

  • 944 028 $ pour BC Wood Specialties Group à Langley — une association commerciale à but non lucratif qui représente les fabricants de produits du bois à valeur ajoutée de la Colombie-Britannique — pour appuyer les petites et moyennes entreprises dans leurs efforts pour se préparer à l’exportation et faciliter les occasions d’affaires entre entreprises par le biais de salons professionnels et de missions.

  • 926 360 $ pour la Wood Pellet Association of Canada à Revelstoke — une organisation dont les membres sont des producteurs de granules de bois — pour faire valoir les intérêts des producteurs de granules de bois canadiens, aider les membres à prospérer grâce à la promotion des divers usages des granules de bois dans les marchés canadien et mondiaux et appuyer les études de marché et techniques et encourager un commerce équitable et ouvert de l’énergie.

  • 33 000 $ pour Western Red Cedar Lumber Association à Vancouver — une association à but non lucratif qui représente les producteurs de produits de cèdre — afin de maintenir et de faire croître la demande de cèdre rouge de l’Ouest en contribuant à accroître sa présence en ligne dans divers marchés internationaux clés.

Le financement du gouvernement du Canada est octroyé par le biais du Programme de développement des marchés (PDM) de Ressources naturelles Canada, qui appuie le développement des marchés pour l’industrie des produits forestiers du Canada.

Dans le cadre du Budget 2019, le gouvernement s’est engagé à fournir un montant supplémentaire de 64 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2020–2021, pour le PDM. Cet investissement aidera le secteur des forêts du Canada à continuer de stimuler la demande en produits du bois canadien à travers le monde, tant sur les marchés traditionnels qu’émergents.


Citations


« Nous sommes fiers de collaborer avec ces associations canadiennes qui ouvrent les portes pour nos produits du bois sur les marchés internationaux. Il s’agit là d’un excellent exemple qui illustre notre manière de travailler avec les partenaires de l’industrie pour créer des emplois et bâtir un avenir plus prospère pour les nombreuses collectivités canadiennes qui dépendent de la foresterie. »

- L’honorable Amarjeet Sohi
ministre des Ressources naturelles du Canada

« La foresterie demeure la plus grande industrie manufacturière de la Colombie-Britannique et une pierre angulaire des économies régionales à travers la province. Le partenariat du gouvernement fédéral avec la province et l’industrie est essentiel à la diversification des marchés pour les produits forestiers de la C.-B. et il contribue à garantir que le secteur continue d’être un contributeur principal de notre économie. »

- L’honorable Bruce Ralston 
Ministre des Emplois, du Commerce et de la Technologie de la C.-B.

« Le partenariat entre le gouvernement du Canada et Produits de bois canadien et nos partenaires financiers a donné d’importants résultats positifs qui ont mené à la croissance des marchés mondiaux pour les produits forestiers canadiens. Produits de bois canadien est le reflet de la force et de la diversité du secteur des forêts du Canada dans le cadre d’une approche de type Équipe Canada qui réunit l’industrie dans le Canada atlantique, au Québec, en Ontario, en Alberta et en C.-B. Un exemple de notre succès : les expéditions de bois d’œuvre vers la Chine, qui ont augmenté de 27 fois, faisant ainsi de ce marché le plus important pour le Canada après les États-Unis en moins de 15 ans. L’engagement du gouvernement du Canada d’accorder 8,5 millions de dollars à Produits de bois canadien donne une certitude pour s’appuyer sur les succès précédents et continuer de diversifier les produits forestiers canadiens et les systèmes de construction éconergétiques vers les nouveaux marchés. »

- Bruce St.John
Président, Produits de bois canadien

« Ce partenariat entre l’industrie et le gouvernement a connu un immense succès, tandis que nous travaillons ensemble pour stimuler et diversifier les marchés étrangers pour les produits du bois de haute qualité plus neutres en carbone fabriqués en C.-B. Le financement du fédéral à long terme nous permet d’entretenir de solides relations avec les clients à l’étranger, tout en appuyant les 140 000 emplois qui dépendent de la foresterie dans les collectivités d’un bout à l’autre de la Colombie-Britannique. Nous anticipons avec joie de poursuivre le partenariat entre l’industrie et les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique. »

- Paul Newman 
Directeur administratif, Marchés et Commerce, Council of Forest Industries

« L’annonce du gouvernement fédéral d’accorder un soutien financier aux activités de développement des marchés de BC Wood en 2019-2020 est une nouvelle qui est effectivement la bienvenue. Le Programme de développement des marchés de Ressources naturelles Canada profitera grandement aux nombreuses petites et moyennes entreprises de fabrication en C.-B. tandis qu’elles s’efforcent de promouvoir des produits de grande valeur, de faire croître leurs activités et de générer de nouveaux avantages économiques et de nouvelles possibilités d’emploi pour la province. »

- Greg Stewart 
Président, Conseil d’administration, BC Wood Specialties Group Association

« La production de l’industrie des granules de bois est passée de presque rien à 35 millions de tonnes par année à l’échelle mondiale en 25 ans. Les producteurs canadiens de granules de bois ont contribué à cette croissance phénoménale dès le début, exportant notre premier chargement de granules de bois par bateau vers la Suède en 1998. Aujourd’hui, les entreprises canadiennes de fabrication de granules de bois exportent environ 3 millions de tonnes par année, contribuant ainsi à l’économie du Canada, à la croissance de l’emploi au pays, à la santé des forêts et au déploiement mondial de l’électricité renouvelable sur demande, tout cela en optimisant l’utilisation avantageuse des résidus de déchets du secteur de la foresterie. Ce cas de réussite a été fortement appuyé par le Programme de développement des marchés (PDM) du gouvernement du Canada. Le PDM nous a permis de nous engager pleinement à dénicher de nouveaux clients dans nos marchés d’exportation, à mener des études de marché, à élaborer des normes de qualité internationales, à résoudre des enjeux d’accès aux marchés, à démontrer la durabilité des forêts canadiennes et des granules de bois ainsi que bon nombre d’autres domaines de développement des marchés d’exportation. Nous considérons le financement permanent comme un élément essentiel à la croissance future de la part du Canada des activités des principaux marchés d’exportation, particulièrement ceux de l’Asie et de l’Europe. »

- Vaughan Bassett
Président, Wood Pellet Association of Canada 

« La participation de la Western Red Cedar Lumber Association (WRCLA) au groupe Produits de bois canadien grâce au soutien du Programme de développement des marchés a permis aux produits de cèdre rouge de l’Ouest de grande valeur de maintenir leur visibilité parmi la myriade de produits substituts non ligneux. L’effort collectif permet à WRCLA de faire appel à une vaste base de ressources grâce à l’utilisation de technologies de pointe pour atteindre des publics cibles et protéger sa part des principaux marchés étrangers (grâce à cet effort, les expéditions de produits de cèdre rouge de l’Ouest à l’étranger représentent 15 % de leurs exportations par volume, mais plus important encore, elles représentent 25 % de la valeur totale des expéditions). Ce facteur de valeur est essentiel, compte tenu du fait que les exportations annuelles totales de bois d’œuvre canadien atteignent 10 milliards de dollars et le cèdre rouge de l’Ouest, tandis qu’il représente moins de 4 % du volume, représente pas moins de 12 % ou 1,2 milliard de dollars de la valeur expédiée en 2016 et 2017. Ainsi, le cèdre rouge de l’Ouest fournit la principale justification de sa récolte.

- Jack Draper
Directeur général, Western Red Cedar Lumber Association

Liens connexes

Personnes-ressources


Ressources naturelles Canada
Relations médiatiques
343‑292‑6100
NRCan.media_relations-media_relations.RNCan@canada.ca


Vanessa Adams
Attachée de presse
Bureau du ministre des Ressources naturelles
343-543-7645.
Vanessa.Adams@canada.ca


Suivez-nous sur Twitter : @NRCan (
http://twitter.com/nrcan)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :