Le Canada investit dans les recherches universitaires

Communiqué de presse


Le 26 juillet 2019                                    Ottawa (Ontario)                                     Ressources naturelles Canada

L’efficacité énergétique des maisons et des bâtiments permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’accroître le niveau de confort et d’économiser. La promotion de pratiques écoénergétiques est un élément essentiel dans la construction d’un avenir fondé sur l’énergie propre au Canada.

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Amarjeet Sohi, ministre des Ressources naturelles du Canada, l’octroi de plus de 3,5 millions de dollars à l’Université Carleton pour deux projets de recherche sur l’efficacité énergétique des bâtiments.

Doté d’un investissement de 3 millions de dollars, le premier projet de recherche a pour but de trouver des moyens d’améliorer l’isolation et de combattre les pertes de chaleur dans les bâtiments. Les deux tiers de l’énergie consommée dans les bâtiments servent au chauffage, mais cette chaleur s’échappe trop souvent par les murs, les toits et les portes. En trouvant de meilleures méthodes de construction, nous pouvons créer des bâtiments à consommation énergétique nette zéro ou des bâtiments prêts à le devenir. Il s’agit notamment d’étudier de nouveaux matériaux manufacturés, dont des matériaux isolants ultra minces, afin de réduire de 65 % les pertes de chaleur dans les maisons et les bâtiments.

Doté d’un investissement de plus de 510 000 dollars, le deuxième projet permettra de créer un logiciel avant‑gardiste qui aidera les responsables d’immeubles à surveiller la consommation d’énergie et à trouver de bons moyens de réduire la consommation, diminuant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et les coûts énergétiques.

Les bâtiments représentent une importante source de pollution au Canada : les bâtiments commerciaux et institutionnels comptent pour environ 12 % des émissions de gaz à effet de serre au pays. D’ici 2030, 75 % des bâtiments construits feront encore partie du paysage. Trouver des moyens de réduire considérablement le gaspillage d’énergie dans les bâtiments existants est l’une des mesures les plus importantes que nous pouvons prendre pour lutter contre les changements climatiques. 

Le plan climatique du Canada, d’une valeur de 60 milliards de dollars, prévoit plus de 50 mesures destinées à lutter contre les changements climatiques, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à investir dans des technologies propres qui assureront la bonne marche de notre économie. On s’attend à ce que les mesures d’efficacité énergétique du plan climatique du Canada permettent de créer 118 000 emplois par année, et les emplois dans le secteur de l’énergie propre dépassent déjà la moyenne nationale de 60 %. En travaillant ensemble, nous nous assurons de léguer un monde plus sain, plus sécuritaire et plus prospère à nos enfants et à nos petits-enfants. 

Citations


« Il est extrêmement important d’appuyer les chercheurs et les scientifiques. Les idées novatrices de la faculté et des étudiants de l’Université Carleton sont essentielles pour nous aider à créer un avenir propre pour le Canada, un avenir qui comprend des bâtiments plus écoénergétiques. L’efficacité énergétique est l’un des meilleurs moyens que nous pouvons prendre pour nous attaquer aux changements climatiques. Elle permet de réduire les émissions tout en diminuant les factures énergétiques. C’est un bon exemple de mesure pratique, efficace et abordable de lutte contre les changements climatiques qui profite à tous les Canadiens. »

- Catherine McKenna
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Située au cœur de la capitale nationale, l’Université Carleton, en sa qualité d’établissement de recherche et d’enseignement de grande renommée, a le devoir de faire figure de chef de file en s’attaquant aux défis que posent les changements climatiques. L’annonce d’aujourd’hui permet la réalisation de recherches de pointe en matière d’efficacité énergétique et de bâtiments à consommation énergétique nette zéro, qui seront utiles pour l’ensemble des Canadiens. »

- Benoit-Antoine Bacon, Ph. D.
Président et vice-chancelier, Université Carleton

Faits en bref

  • Par l’entremise du plan d’infrastructure Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investit plus de 180 milliards de dollars sur une période de 12 ans dans le transport en commun, les infrastructures vertes et sociales, les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

  • Le Programme d’innovation énergétique (PIE) reconnaît que, dans le domaine des technologies d’énergies propres, les innovations doivent être abordables, fiables et durables pour faciliter la transition du Canada vers une économie sobre en carbone. Dans le but d’atteindre les objectifs de croissance propre fixés pour 2050, le PIE favorise la réduction des émissions, notamment des émissions de gaz à effet de serre, et ce, grâce à des projets de recherche, de développement et de démonstration.

  • En plus des fonds versés aux deux projets d’efficacité énergétique, Ressources naturelles Canada (RNCan) a investi 2 millions de dollars par le biais de son Programme de croissance propre pour d’autres projets de recherche avec l’Université Carleton, notamment :

    o    un montant de 1,62 million de dollars pour réaliser, à l’Université Carleton, un projet de recherche qui permettra de concevoir et de mettre en œuvre une nouvelle technologie visant à renseigner les producteurs canadiens de pétrole et de gaz sur les moyens de réduire les rejets de méthane associés aux réservoirs de stockage de liquides.

    o    un montant de plus de 380 000 $ pour réaliser, à l’Université Carleton, un projet de recherche qui contribuera à combler une grave lacune dans le secteur des ressources naturelles du Nord. Le projet consistera à développer une technologie fluorescence rayons X à noyau gelé intégré qui aidera à différencier les impacts environnementaux associés au climat des impacts environnementaux associés à l’exploitation des ressources. La technologie contribuera également à améliorer les processus d’évaluation environnementale, y compris les mesures de surveillance de la pollution de l’eau et les stratégies d’atténuation et de remise en état utilisées dans les secteurs de l’exploitation minière et de l’énergie au Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources


Ressources naturelles Canada
Relations avec les médias
343-292-6100
NRCan.media_relations-media_relations.RNCan@canada.ca


Vanessa Adams
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
343-543-7645
Vanessa.Adams@canada.ca    


Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (
http://twitter.com/rncan)


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :