Une évaluation forestière locale aidera les Canadiens à mieux cerner les impacts des changements climatiques

Communiqué de presse


Le 28 août 2019                Ottawa (Ontario)                Ressources naturelles Canada

Il est important pour les Canadiens de connaître les impacts des changements climatiques, qui, s’ils posent des défis, ouvrent aussi des possibilités. Le gouvernement du Canada entend justement saisir ces possibilités et relever ces défis en investissant dans des pratiques d’adaptation, tout en créant de bons emplois et en soutenant la croissance économique.

Dans cette optique, le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Amarjeet Sohi, a annoncé aujourd’hui l’octroi de 194 000 $ à l’Institut forestier du Canada pour la réalisation d’une étude de cas régionale approfondie qui améliorera la capacité du secteur forestier de s’adapter aux changements climatiques.

Ce projet de 470 000 $, appelé Northern Prairie Forests Integrated Regional Assessment (évaluation régionale intégrée des forêts du nord des Prairies), amènera des acteurs des secteurs public et privé et des collectivités locales à collaborer à l’évaluation de la vulnérabilité des forêts de la Saskatchewan et du Manitoba face aux changements climatiques. En plus de recommander des mesures d’adaptation conçues expressément pour chaque région, l’évaluation favorisera une intégration accrue des considérations liées aux changements climatiques dans la planification et la prise de décisions.

Financé par le programme Adaptation aux changements climatiques, le projet soutient l’objectif du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques de mettre en place des mesures pour favoriser notre adaptation et renforcer notre résilience aux impacts des changements climatiques partout au pays.

L’annonce faite aujourd’hui s’inscrit dans le plan du gouvernement pour réduire la pollution, stimuler l’économie et bâtir des collectivités plus saines, dans l’intérêt de tous les Canadiens. 

Citations


« S’adapter aux changements climatiques ne veut pas dire s’y résigner. Il s’agit plutôt de gérer à l’échelon local en collaborant et en renseignant les populations sur les risques. Notre gouvernement est donc fier de soutenir ce projet de l’Institut forestier du Canada, qui profitera aux villes forestières des Prairies et au secteur forestier canadien en général. »

- L’honorable Amarjeet Sohi
Ministre des Ressources naturelles du Canada 

« L’Institut forestier du Canada est heureux de s’associer au Conseil de recherche de la Saskatchewan, à l’Université de la Colombie-Britannique et à d’autres partenaires afin de réaliser ce projet qui arrive à point nommé. En évaluant la vulnérabilité aux changements climatiques et en guidant l’élaboration de stratégies d’adaptation dans les écosystèmes forestiers au Manitoba et en Saskatchewan, ce travail contribuera à la préservation de ces paysages pour l’avenir. »

- Jordan MacMillan
Aménagiste forestier et vulgarisateur, Institut forestier du Canada

« Nous pouvons mettre nos forêts et nos travailleurs forestiers au service de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Notre climat change, nos forêts aussi. En investissant dans ces partenariats pour l’évaluation des vulnérabilités climatiques dans les Prairies (Weyerhaeuser et LP Building Solutions) et le nord de l’Ontario (Résolu et APFC), nous serons mieux à même de déterminer ce qui se passe dans les forêts du Canada et d’élaborer ensuite des stratégies pour assurer une gestion optimale de ces zones boisées. »

- Kate Lindsay
Vice-présidente, Durabilité et partenariats environnementaux
Association des produits forestiers du Canada

« Le Conseil de recherche de la Saskatchewan est heureux de participer à cet important projet qui doit aider l’industrie forestière à mieux comprendre sa vulnérabilité à l’évolution et à la variabilité du climat. Grâce aux connaissances que nous a fournies une évaluation approfondie des vulnérabilités climatiques, nous avons pu aider des partenaires du secteur à s’attaquer à la planification de l’adaptation, notamment en produisant une analyse économique qui les aidera à établir la rentabilité de l’adaptation. »

- Joe Muldoon
Vice-président, Environnement, Conseil de recherche de la Saskatchewan


Liens connexes

Personnes-ressources


Ressources naturelles Canada
Relations avec les médias
343-292-6100
NRCan.media_relations-media_relations.RNCan@canada.ca


Vanessa Adams
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
343-543-7645
Vanessa.Adams@canada.ca


Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (
http://twitter.com/rncan)


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :