Rendre le chauffage résidentiel plus abordable pour les Canadiens tout en luttant contre les changements climatiques  

Communiqué de presse

21 novembre 2022   Stellarton (Nouvelle-Écosse)   Ressources naturelles Canada

Le gouvernement du Canada continue à investir afin de rendre la vie plus abordable pour les familles partout au pays en aidant les propriétaires de maisons à remplacer le dispendieux chauffage au mazout par des thermopompes écoénergétiques pour climat froid. 

Aujourd’hui, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Sean Fraser, a annoncé au nom du ministre des Ressources naturelles, l’honorable Jonathan Wilkinson, un investissement de 250 millions de dollars dans le cadre de la Subvention pour la conversion abordable du mazout à la thermopompe (CMTP), un nouveau volet qui s’ajoute à l’Initiative canadienne pour des maisons plus vertes. Ce programme aidera des dizaines de milliers de ménages à se doter de thermopompes électriques abordables et fiables afin de s’affranchir du dispendieux chauffage résidentiel au mazout. La Subvention CMTP s’ajoute aux 250 millions de dollars annoncés en septembre 2022 par le ministre Guilbeault afin de rendre le chauffage résidentiel plus abordable et de réduire la pollution en aidant les ménages à s’équiper de thermopompes électriques. 

Bien que d’envergure nationale, la conception de la Subvention CMTP tient compte du fait qu’une proportion plus élevée de Canadiens de l’Atlantique utilise le mazout comme source principale de chauffage. L’annonce d’aujourd’hui est une autre façon dont le gouvernement du Canada respecte son engagement à apporter des solutions pratiques pour le chauffage résidentiel, surtout pour les Canadiens des provinces atlantiques, tout en luttant contre les changements climatiques. 

La nouvelle Subvention CMTP porte plus particulièrement sur les foyers qui en ont le plus besoin et est conçue pour venir en aide aux ménages canadiens qui ont un revenu faible ou médian. En moyenne, le passage d’une maison chauffée au mazout à un système de thermopompe pour climat froid fait économiser à son propriétaire de 1 500 $ à 4 700 $ par année en frais de chauffage.

Les propriétaires admissibles à la Subvention CMTP pourront la combiner au financement des programmes fédéraux, provinciaux, territoriaux et utilitaires existants. Dans le cadre de la Subvention CMTP, les propriétaires pourront recevoir un montant allant jusqu’à 5 000 $, qui permettra entre autres de couvrir les coûts suivants : 

  • l’achat et l’installation de thermopompes admissibles;

  • la mise à niveau de l’alimentation électrique requise pour la nouvelle thermopompe;

  • l’enlèvement sécuritaire du réservoir de mazout.

Puisque de nombreux propriétaires à faible ou moyen revenu sont souvent dans l’impossibilité de supporter les coûts initiaux associés à l’installation des thermopompes, l’argent sera remis aux foyers canadiens avant l’installation des nouvelles thermopompes. Le programme comportera de solides processus de vérification afin de veiller à ce qu’il soit utilisé comme prévu.

Les foyers canadiens peuvent être admissibles à la Subvention CMTP si :

  • leur foyer possède un revenu net d’impôt égal ou inférieur au revenu net d’impôt médian des foyers selon le seuil de la Mesure de faible revenu de Statistique Canada (p. ex. un revenu après impôt de 53 140 $ pour une famille de quatre);

  • leur demeure est chauffée au mazout en date de janvier 2023 (à prouver avec des copies de leurs factures de mazout des douze derniers mois précédant leur demande);

  • le demandeur est le résident principal et le propriétaire de la maison.

La Subvention CMTP sera offerte dès le début de 2023 par l’entremise du portail Initiative canadienne pour des maisons plus vertes. Dotée d’une enveloppe de 2,6 milliards de dollars, l’Initiative offre déjà jusqu’à 5 000 $ pour permettre aux propriétaires admissibles de rénover leur maison dans le but de réduire leur consommation d’énergie et d’économiser. Les propriétaires de maisons pourront ainsi profiter de la Subvention CMTP et de l’aide offerte dans le cadre de l’Initiative pour remplacer leur fournaise au mazout par des thermopompes.

En date de la plus récente mise à jour trimestrielle, l’Initiative canadienne pour des maisons plus vertes a remis presque 106 millions de dollars à près de 28 000 propriétaires et approuvé des prêts sans intérêts à près de 4 300 propriétaires. Comme pour l’Initiative, Ressources naturelles Canada compte offrir la Subvention CMTP en collaboration avec les programmes provinciaux, territoriaux ou utilitaires existants là où cela convient, et en discutera notamment avec les provinces de l’Atlantique.

En aidant les foyers à se doter de thermopompes, nous réduirons non seulement les coûts des factures énergétiques des Canadiens, mais nous contribuerons également à réduire la pollution. La Subvention CMTP est un autre exemple de l’engagement du gouvernement à rendre la vie plus abordable pour la population canadienne tout en luttant contre les changements climatiques d’un océan à l’autre.

Citations

« Chauffer et climatiser les maisons de façon plus efficace – grâce à des technologies comme les thermopompes électriques – fait économiser les Canadiens et réduit la pollution. Nous sommes heureux d’aider les Canadiens à ce chapitre. » 

L’honorable Jonathan Wilkinson

Ministre des Ressources naturelles

« Les Canadiens vivent une période difficile, surtout quand des régions comme le Canada Atlantique doivent composer avec des factures de chauffage plus élevées. Afin de continuer à offrir une aide immédiate, notre gouvernement fédéral réduit les factures de chauffage des Canadiens en aidant les propriétaires à payer les coûts initiaux de remplacement de leur système de chauffage au mazout par des thermopompes neuves grâce à des subventions fédérales allant jusqu’à 5 000 $. En s’affranchissant du chauffage au mazout, les propriétaires peuvent économiser des milliers de dollars en frais de chauffage par année, ce qui permet de remettre de l’argent dans les poches des gens tout en réduisant la pollution et en créant de nouveaux emplois partout au pays. »

L’honorable Sean Fraser

Ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • En septembre, le gouvernement du Canada a annoncé une aide de 250 millions de dollars par l’entremise du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone afin de contribuer, selon les premières estimations, à ce que des dizaines de milliers de foyers partout au Canada abandonnent le chauffage au mazout en faveur de thermopompes électriques fiables et abordables.

  • Les thermopompes sont une technologie fiable et éprouvée au Canada, capable d’assurer tout au long de l’année le confort d’une maison : 

      • en contribuant à la chauffer en hiver

      • en contribuant à la rafraîchir en été (malgré leur nom, les thermopompes peuvent également servir de conditionneurs d’air)

      • dans certains cas, en contribuant à chauffer l’eau

  • L’installation d’une thermopompe est l’une des meilleures façons pour les propriétaires d’économiser sur les factures d’énergie et de lutter contre les changements climatiques. Les thermopompes sont également de deux à trois fois plus efficaces que les autres sources de chauffage électrique, ce qui représente des économies encore plus importantes pour les propriétaires ainsi qu’une consommation moindre d’énergie pour les services publics et les réseaux. 

  • Les provinces de l’Atlantique ont la proportion la plus élevée de maisons chauffées au mazout. Les estimations indiquent que cette proportion est de 56 % sur l’Île-du-Prince-Édouard, de 39 % en Nouvelle-Écosse, de 15 % au Nouveau-Brunswick et de 15 % à Terre-Neuve-et-Labrador.

  • Ressources naturelles Canada collabore également avec le ministère américain de l’Énergie, l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, ainsi que des fabricants, à la production et à la mise en marché de la prochaine génération de thermopompes pour climat froid dans le cadre du Residential Cold-Climate Heat Pumps Technology Challenge (Défi technologique des thermopompes résidentielles pour climats froids).

  • Le plan climatique de calibre mondial du Canada a permis l’investissement de plus de 100 milliards de dollars dans la croissance propre afin d’atteindre les cibles de réduction des émissions de 40 à 45 % d’ici 2030 et de carboneutralité d’ici 2050.

  • L’Initiative canadienne pour des maisons plus vertes réduira annuellement les émissions de 1,5 Mt d’ici 2026 et devrait générer plus de 110 000 emplois directs et indirects au pays, qui s’inscriront dans le prolongement des quelque 436 000 emplois directs que comptait le secteur de l’efficacité énergétique en 2018.

  • Le secteur des bâtiments au Canada est responsable de 13 % des émissions directes de gaz à effet de serre au pays, soit de 88 Mt en 2020. En tenant compte de la production d’électricité hors site destinée aux bâtiments, ce total monte à environ 18 %. Voilà pourquoi le gouvernement fédéral élabore une stratégie canadienne pour les bâtiments verts : pour réduire les émissions du secteur à 37 % de moins que les émissions de 2005, et ce, d’ici 2030. D’autres mesures fédérales déjà en place contribuent à ces efforts, y compris les suivantes :

      • 1,5 milliard de dollars remis au Programme pour les bâtiments communautaires verts et inclusifs afin d’appuyer les rénovations, les réparations ou les modernisations visant à améliorer l’accessibilité et l’empreinte écologique des bâtiments communautaires publics existants, ainsi que la construction de nouveaux bâtiments communautaires accessibles au public dans les collectivités mal desservies et ayant des besoins élevés au Canada;

      • 4,4 milliards de dollars remis par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement pour financer jusqu’à 175 000 prêts sans intérêts pour les rénovations écoénergétiques; 

      • au moins 2 milliards de dollars de financement dans le cadre de l’initiative de rénovations de la Banque de l’infrastructure du Canada, qui investit dans la décarbonation des bâtiments publics et commerciaux et offre d’attrayantes conditions financières pour réduire les obstacles à l’investissement et stimuler les économies sur les factures d’énergie; 

      • 950 millions de dollars remis au Fonds municipal vert administré par la Fédération canadienne des municipalités qui comporte l’initiative de Rénovation des bâtiments de loisirs qui permet aux collectivités d’entreprendre la rénovation et d’autres mises à niveau dans le but de réduire les émissions et d’accroître la performance énergétique des bâtiments de loisirs.

Produits connexes

Personnes-ressources

Ressources naturelles Canada
Relations avec les médias
343-292-6100
media@nrcan-rncan.gc.ca

Keean Nembhard

Attaché de presse

Cabinet du ministre des Ressources naturelles

613-323-7892

keean.nembhard@NRCan-RNCan.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :