Étude de surveillance de la qualité de l'air liée au gaz de schiste au Nouveau-Brunswick – Rapport provisoire 2014

Sommaire exécutif

À l'automne de 2012, un protocole d'accord sur les services (PA no 4500290325) a été conclu entre Santé Canada et le ministère de l'environnement et des gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick pour la réalisation d'une étude de surveillance de la qualité de l'air entourant les activités liées au gaz de schiste dans la province du Nouveau-Brunswick. Ce premier rapport provisoire présente les activités de surveillance menées entre octobre 2012 et avril 2013 dans le cadre de l'Étude de surveillance de la qualité de l'air liée au gaz de schiste au Nouveau-Brunswick.

L'étude comporte quatre phases qui représentent dans la mesure du possible les différents stades de développement du gaz de schiste: Phase I - conditions de référence avant tout développement; Phase II - développement du puits et production de gaz; Phase III - traitement et distribution du gaz naturel; et Phase IV - fermeture du puits.

Le présent rapport provisoire porte uniquement sur des données recueillies à l'emplacement de la Phase I. Les analyses qui y figurent, principalement des statistiques descriptives et des graphiques de séries chronologiques, doivent être considérées préliminaires en raison du caractère incomplet de l'ensemble de données disponible. De fait, en avril 2013, les résultats disponibles étaient principalement des données continues recueillies au moyen d'analyseurs fournissant des résultats en temps réel (p. ex., monoxyde de carbone, ozone, dioxyde de soufre, soufre réduit total, matière particulaire fine, particules totales en suspension et oxydes d'azote). Dans le cas des composés exigeant le prélèvement d'échantillons physiques et une analyse en laboratoire (p. ex., hydrocarbures aromatiques polycycliques, composés carbonylés), les résultats étaient limités à quelques échantillons et aucune interprétation approfondie n'était possible.

Les analyses préliminaires des données et les comparaisons avec les tendances historiques de qualité de l'air dans la partie sud de la province du Nouveau-Brunswick (qui comprend Fredericton, Saint John et Moncton) démontrent que les concentrations de polluants atmosphériques au site de référence étaient semblables ou inférieures à celles d'autres sites de surveillance provinciaux (ruraux et/ou urbains). De plus, selon les données sur les vents, aucune source importante de pollution, notamment des activités pétrolières et gazières, n'est située en amont du site. Il semble donc que les données de référence représenteront un ensemble de données approprié auquel comparer les mesures sur la qualité de l'air recueillies lors des autres phases de l'étude.

À mesure que les données continues et ponctuelles des phases I, III et IV de l'étude deviendront disponibles, et après que les procédures liées à l'assurance de la qualité et au contrôle de la qualité des données auront été complétées, Santé Canada produira un deuxième rapport provisoire.

La phase II de la présente étude de surveillance de la qualité de l'air liée au gaz de schiste sera amorcée dès que le ministère de l'environnement et des gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick aura identifié un projet et un emplacement favorables.

Organisation :
Date publiée : 2014-02

Sujets connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :