Étude de surveillance de la qualité de l'air liée au gaz de schiste au Nouveau-Brunswick – Rapport provisoire 2015

Sommaire

À l'automne de 2012, un protocole d'accord relatif à des services (PA n° 4500290325) a été conclu entre Santé Canada et le ministère de l'environnement et des gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick aux fins de la tenue d'une étude de surveillance de la qualité de l'air entourant les activités liées au gaz de schiste dans la province du Nouveau-Brunswick. Environnement Canada a aussi participé à ce projet par l'entremise du Protocole d'entente du Réseau national de surveillance de la qualité de l'air et d'autres ententes interministérielles. L'étude comportait quatre phases qui représentaient dans la mesure du possible les différents stades de développement du gaz de schiste: Phase I – conditions de référence avant toute exploration ou exploitation; Phase II – exploration ou exploitation du puits et production de gaz; Phase III – traitement et distribution du gaz naturel; et Phase IV – fermeture du puits.

Un premier rapport provisoire (Rapport provisoire 01) a été publié en février 2014. Ce rapport décrivait les diverses phases de l'étude, l'approche retenue pour la cueillette des données, les méthodes de surveillance et d'échantillonnage ainsi que les mesures d'assurance et de contrôle de la qualité. Le Rapport provisoire 01 présentait les données de surveillance recueillies entre octobre 2012 et avril 2013 au site de la Phase I ainsi que des analyses préliminaires de ces données.

Le second rapport provisoire (Rapport provisoire 02) présente les analyses des données des Phases I, III et IV. Ces données ont été recueillies sur une période de 12 mois, soit d'octobre 2012 à octobre 2013, à trois sites dans les environs de Sussex, au Nouveau-Brunswick.

Les données de la Phase I ont fourni des renseignements sur les niveaux de polluants régionaux qui peuvent être considérés comme «normaux» (c.-à-d., les niveaux de référence) pour la région où se trouvaient les sites de l'étude. Les polluants qui ont été mesurés comprenaient les principaux polluants atmosphériques, soit le monoxyde de carbone, les oxydes d'azote, l'ozone et la matière particulaire ainsi que d'autres polluants et toxiques atmosphériques, comme les métaux et les composés aromatiques polycycliques. Dans le cas des principaux polluants, les résultats ont révélé que les niveaux de polluants étaient similaires ou plus faibles que les niveaux moyens de polluants observés aux stations de surveillance de l'air à travers le Nouveau-Brunswick. Les niveaux de polluants étaient notamment inférieurs à ceux enregistrés dans les grands centres urbains du Nouveau-Brunswick, soit Fredericton, Moncton et Saint John. Même s'il n'a pas été possible d'établir des comparaisons pour tous les polluants atmosphériques, l'absence d'importantes sources d'émissions de polluants en amont (du vent) du site de la Phase I portait à croire que les niveaux observés n'étaient pas grandement influencés par des sources anthropogéniques locales. Par conséquent, le site a permis la cueillette de données sur les polluants atmosphériques régionalement représentatives qui peuvent servir à évaluer l'influence des sources locales sur les niveaux de polluants dans la région de Sussex, au Nouveau-Brunswick.

La Phase II de l'étude, qui est axée sur la surveillance de la qualité de l'air pendant les activités d'exploration ou d'exploitation de puits et de production de gaz, s'est amorcée en juin 2014 près d'un puits à Penobsquis, au Nouveau-Brunswick. Une fracturation hydraulique a été réalisée au début de septembre 2014. Les activités de surveillance ont pris fin en mars 2015. Les données recueillies lors de cette phase de l'étude seront présentées et analysées dans un prochain rapport qui devrait paraître en 2016.

La Phase III de l'étude visait la cueillette de données près d'une usine de traitement de gaz existante à Penobsquis, au Nouveau-Brunswick. Les données recueillies lors de la Phase III ont révélé que les émissions provenant de l'usine de traitement de gaz avaient des effets mesurables, mais faibles, sur les concentrations de polluants atmosphériques, notamment les composés organiques volatils (COV). Les concentrations de certains COV étaient supérieures pour des échantillons issus de sites d'échantillonnages en aval (du vent) de l'usine comparativement à ceux prélevés aux sites d'échantillonnage situés en amont. Plusieurs COV pourraient être associés aux activités de production de gaz naturel, comme le butane, l'hexane, le pentane et le propane. Quoi qu'il en soit, les résultats portaient à croire que les concentrations mesurées étaient inférieures aux niveaux jugés préoccupants pour la santé humaine. À titre d'exemple, ils étaient plus faibles que les normes de qualité de l'air adoptées par certaines autorités canadiennes et semblables, ou plus faibles, aux niveaux mesurés dans l'ensemble du Nouveau-Brunswick.

Les échantillons prélevés sur un site où deux puits de gaz naturels étaient suspendus (Phase IV) ont révélé de faibles concentrations de COV et de méthane. Les mesures de certains composés étaient plus élevées comparativement à la Phase I et à la Phase III, notamment dans les cas du décane et de l'undécane. Des renseignements supplémentaires s'avéraient nécessaires pour cerner les sources et causes possibles de ces concentrations plus élevées. Quoi qu'il en soit, ces composés n'ont pas été mesurés à des concentrations jugées préoccupantes pour la santé humaine.

Aucune étude antérieure de la qualité de l'air n'avait été réalisée dans cette région géographique. Quoique l'étude aille le potentiel de cerner d'éventuels problèmes de santé humaine liés à la qualité de l'air qui pourraient être transférables à d'autres autorités, des analyses et possiblement des activités de surveillance de la qualité de l'air supplémentaires seraient nécessaires pour l'extrapolation des résultats de la présente étude à d'autres zones de gaz de schiste. Notons aussi que les analyses comprises dans le Rapport provisoire 02 sont assujetties à des révisions complémentaires. Par conséquent, elles ne doivent pas être considérées comme étant finales.

Organisation :
Date publiée : 2015-07

Sujets connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :