Changements climatiques et santé : Bulletin sur l'adaptation

Numéro 2
Février 2011
ISSN : 1920-2717

Communiquer les risques des périodes de chaleur accablante pour la santé : Trousse à l'intention des responsables de la santé publique et de la gestion des urgences

La chaleur au Canada

La chaleur accablante constitue un risque pour la santé, un risque susceptible d'augmenter en raison des changements climatiques. Personne n'est à l'abri, mais certains, en particulier les personnes âgées, celles souffrant de maladies chroniques et celles défavorisées sur le plan social (encadré 1), sont davantage vulnérables aux effets de la chaleur accablante sur la santé, lesquels peuvent entraîner des maladies graves, voire la mort.

En 2009, les résidents de la Colombie-Britannique ont connu des épisodes prolongés de chaleur accablante, en juillet et en août, qui ont été associés à un excès de mortalité de plus de 200 personnes à l'échelle de la province.Note de bas de page 1 On s'attend à ce que le nombre annuel de journées de chaleur accablante (température quotidienne maximale au dessus de 30 °C) augmente de plus du double au cours des 30 prochaines années dans certaines régions du Canada, ce qui pourrait avoir une grande incidence sur la santé et le bien-être de nombreux Canadiens. Il est possible de prévenir ces effets en informant mieux la population au sujet des risques et des mesures de protection à prendre ainsi qu'en venant en aide aux populations vulnérables.

Encadré 1 : Groupes vulnérables à la chaleur

  • Personnes âgées
  • Nourrissons et jeunes enfants
  • Personnes ayant une maladie chronique ou ayant une déficience physique
  • Personnes et collectivités défavorisées sur le plan social :
    • Faible revenu
    • Sans-abri
    • Personnes vivant seules
  • Nouveaux arrivants au Canada et populations transitoires comme les touristes
  • Groupes professionnels ayant une exposition accrue à la chaleur en milieu de travail
  • Personnes qui pratiquent une activité physique

Perceptions du public à l'égard des risques de la chaleur pour la santé

Les maladies associées à la chaleur sont pour la plupart évitables au moyen d'activités de sensibilisation et d'éducation et par l'adoption de comportements appropriés étant donné que plusieurs conditions météorologiques sont prévisibles et que l'information peut être diffusée à la population. Cependant, de nombreuses personnes vulnérables à la chaleur ne se considèrent pas à risque et ne prennent par conséquent pas les mesures voulues pour protéger leur santé en période de chaleur accablanteNote de bas de page 2 :

« Je ne me sens pas âgée et je trouve qu'il est difficile de déterminer à quel moment on devient une personne âgée. » - femme de 86 ans

De nombreux messages actuellement diffusés au public peuvent porter à confusion ou être contradictoires, ce qui en réduit l'efficacité :

« Certaines personnes disent de fermer toutes les portes et de tirer les rideaux… d'autres disent de tout ouvrir. » - homme de 78 ans

Pour protéger la santé des Canadiens, il est essentiel que les messages soient uniformes et fondés sur des données scientifiques.

Les responsables de la santé publique et de la gestion des urgences jouent un rôle clé dans la réduction des conséquences de la chaleur accablante pour la santé. Communiquer les risques des périodes de chaleur accablante pour la santé : Trousse à l'intention des responsables de la santé publique et de la gestion des urgencesNote de bas de page 3 a été préparée par Santé Canada pour aider ces intervenants dans leurs efforts.

Utilisation de la Trousse

La Trousse s'adresse aux responsables de la santé publique et de la gestion des urgences qui élaborent ou mettent à jour des stratégies de communication sanitaire sur la chaleur. Elle vise à orienter la réalisation de campagnes de communication ciblées sur la chaleur et la santé et le développement des produits de sensibilisation nécessaires.

Communiquer les risques de la chaleur accablante pour la santé

La planification efficace des communications doit s'amorcer bien avant la période de chaleur accablante afin d'inciter des changements de comportement positifs et d'aider les personnes à risque à composer avec la chaleur accablante. Les caractéristiques d'une collectivité ou d'un groupe de population qui ont pour effet d'accroître la vulnérabilité à la chaleur devraient être évaluées afin de choisir les stratégies et les outils de communication appropriés. Il n'existe pas de stratégie unique pour l'élaboration d'une campagne efficace. La stratégie la mieux adaptée dépendra des facteurs suivants :

  • les objectifs de la campagne
  • les ressources disponibles
  • la couverture - qui se rapporte à la taille de l'auditoire, la capacité de transmettre le message à d'autres et la pertinence pour les personnes vulnérables à la chaleurNote de bas de page 4
  • les besoins particuliers des publics cibles
  • la participation des partenaires de la collectivité

Les campagnes de communication efficaces sur la chaleur et la santé utilisent souvent trois moyens de communication pour informer le public cible, et ces moyens doivent être adaptés à la collectivité :

  • médias (de masse, électroniques et ciblés [diffusion locale])
  • médias sociales (twitter, sites web locaux, etc.)
  • réseaux interpersonnels
  • activités communautaires et de groupe

Élaboration des messages sanitaires sur la chaleur

Les produits de communication doivent être adaptés à chaque public cible. Afin de s'assurer que le public comprend bien le message et qu'il le retient, la documentation et les illustrations sur la chaleur et la santé doivent tenir compte de la capacité de lecture, du groupe d'âge et du contexte ethnique ou culturel. Le message doit être axé sur les capacités des personnes ciblées et tenir compte de leurs obstacles et points de vue particuliers. Les renseignements fournis doivent mettre l'accent sur les mesures concrètes à prendre pour protéger la santé, en tenant compte des ressources disponibles dans la collectivité.

Au moment de communiquer avec les publics visés, il faut tirer profit des techniques conçues pour attirer l'attention et des stratégies qui auront une incidence sur les changements de comportements.Note de bas de page 5 Il est important de s'assurer que les messages sanitaires sur la chaleur sont accessibles, crédibles et pertinents, qu'ils tiennent compte des connaissances existantes et qu'ils mettent l'accent sur des objectifs réalisables.

Figure 1: Exemples de messages contradictoires communiqués par les responsables canadiens de la santé publique.

Les messages contradictoires sont :

  1. La chaleur accablante : « Sortez seulement pendant les périodes les plus fraîches de la journée »
    versus
    Le virus du Nil occidental : « Ne sortez pas à l'aube ou au crépuscule, lorsque les maringouins sont les plus actifs »
  2. La chaleur accablante : « À l'extérieur, demeurez à l'ombre lorsque vous le pouvez »
    versus
    Le virus du Nil occidental : « Évitez les endroits où la végétation est dense ou les endroits ombragés (c.-à-d. les boisés) »

Solution : Intégrer des messages concernant la nécessité de prendre des mesures de protection contre les maladies transmises par des vecteurs dans les documents de communication sur la chaleur et la santé (voir Annexe D pour un exemple de fiche de renseignements).

Assurez-vous d'éviter les messages contradictoires en intégrant les messages sanitaires sur la chaleur dans d'autres campagnes de promotion de la santé ou en élaborant une base de données de messages sur la santé à l'intention du public pour les situations où des périodes de chaleur accablante surviennent en même temps que d'autres urgences de santé publique (Figure 1).

Cela permettra d'assurer l'uniformité et d'éviter la confusion au sein de la population. Il est également important que les messages soient basés sur des recherches scientifiques et des revues de littérature portant sur les risques sanitaires associés à la chaleur accablante (Encadré 2).

Encadré 2 : Exemples de messages sanitaires sur la chaleur pour la population fondées sur des données scientifiques

Buvez beaucoup de liquides frais, surtout de l'eau, avant d'avoir soif, de manière à diminuer votre risque de déshydratation. La soif n'est pas un bon indicateur de déshydratation.

Si vous prenez des médicaments ou si vous avez un problème de santé, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si cette situation vous rend plus vulnérable à la chaleur et suivez ses recommandations.

Visitez fréquemment les voisins, les amis et les membres de la famille plus âgés, surtout ceux qui souffrent d'une maladie chronique, afin de vous assurer qu'ils sont au frais et bien hydratés.

Conclusions

Les renseignements contenus dans la Trousse aident les responsables de la santé publique à préparer des messages efficaces sur la chaleur et la santé pour différents groupes à risque. Elle comprend de la documentation qui peut être incorporée aux efforts de communication disponibles, à savoir des fiches de renseignements sanitaires sur la chaleur, un modèle de communiqué de presse pour les avertissements de chaleur et un outil d'évaluation de la communication des messages sanitaires sur la chaleur. La Trousse fournit en outre de l'information sur la marche à suivre pour évaluer une campagne de communication sanitaire sur la chaleur dans la collectivité.

Pour commander Communiquer les risques des périodes de chaleur accablante pour la santé : Trousse à l'intention des responsables de la santé publique et de la gestion des urgences, veuillez vous adresser au service des publications de Santé Canada.

Pour en savoir plus sur les activités de Santé Canada relatives aux changements climatiques et à la santé, veuillez écrire à Climatinfo@hc-sc.gc.ca.

Références :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :