Du radon dans votre maison? Information pour les professionnels de la santé

thumbnail

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 680 ko, 6 pages)
2007
ISBN: 978-0-660-25830-0
Cat.: H128-1/08-554-4F-PDF
Pub.: 170492

Organization: Santé Canada

Santé Canada, l’Organisation mondiale de la Santé, l’Environmental Protection Agency américaine et plusieurs autres autorités internationales reconnaissent que le radon est la principale cause du cancer du poumon chez les non-fumeurs. Des études épidémiologiques ont confirmé que les concentrations de radon présentes dans les habitations et les édifices publics du Canada pouvaient causer le cancer du poumon. Les professionnels de la santé inspirent le respect et la confiance; encouragez vos patients à prendre des mesures pour réduire leur exposition au radon.

En tant que professionnel de la santé, vous serez peut-être amené à répondre aux questions de vos patients concernant les risques pour la santé du radon et la nécessité de réaliser des tests dans leurs maisons. Cette feuille d’information vous aidera à répondre à ces questions.

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz radioactif incolore, inodore et sans goût qui provient de la désintégration naturelle de l’uranium présent dans les sols et les roches. Le radon présent dans le sol est libéré dans l’atmosphère où il se mélange à l’air frais, produisant des concentrations trop faibles pour être préoccupantes. Toutefois, lorsque le radon s’infiltre dans un espace clos tel qu’une maison, il peut parfois s’accumuler à des concentrations élevées susceptibles de poser un risque pour la santé. La pression atmosphérique à l’intérieur d’une maison est généralement inférieure à celle du sol entourant les fondations. La différence de pression qui en résulte aspire l’air et d’autres gaz souterrains, dont le radon, dans la maison. Le radon peut pénétrer dans les maisons par les fissures dans les fondations, les joints de construction, les ouvertures autour des canalisations, les pompes de puisard, les tuyaux d’évacuation, etc.

La ligne directrice du gouvernement du Canada sur le radon dans l’air intérieur est 200 becquerels par mètre cube (Bq/m3) pour les habitations.

Figure 1 - Équivalent textuel

Le radon pénétrant les poumons : En se désintégrant, le radon forme des particules radioactives qui peuvent se loger dans le tissu des poumons lorsque vous respirez. Les particules du radon émettent alors de l'énergie qui peut endommager les cellules de vos poumons. Lorsque les cellules des poumons sont endommagées, il peut en résulter un cancer.

Graphique 1

Quels sont les effets du radon sur la santé?

Le seul effet connu associé à une exposition au radon est un risque accru de contracter un cancer du poumon. Le radon est la seconde cause de cancer du poumon après le tabagisme.

Les nombreuses preuves épidémiologiques issues d’études sur des mineurs d’uranium et de récentes études sur le radon domiciliaire en Europe et en Amérique du Nord démontrent qu’il existe un risque mesurable de développer un cancer du poumon suite à une exposition à des concentrations de radon existant dans les habitations. Ce risque existe à la fois pour les fumeurs et les non-fumeurs, bien qu’un cancer provoqué par l’exposition au radon soit plus susceptible de se produire chez les fumeurs. La cancérogénicité du radon a fait l’objet d’un consensus au sein d’organisations nationales et internationales de santé. En informant les patients des risques pour la santé posés par l’exposition au radon et en incitant les propriétaires d’habitations à effectuer des tests permettant de détecter la présence de radon, les professionnels de la santé peuvent avoir un impact positif sur l’effort national de prévention du cancer du poumon provoqué par le radon.

Comment le radon peut-il provoquer le cancer?

S’ils parviennent jusqu’aux poumons, les descendants du radon peuvent se loger profondément dans les poumons où ils émettent un rayonnement ionisant pouvant pénétrer dans les cellules des muqueuses, les bronches et les tissus pulmonaires. On croit que c’est l’énergie du rayonnement ionisant affectant les cellules épithéliales des bronches qui est à l’origine du processus de carcinogenèse. Bien que les cancers du poumon liés au radon soient surtout présents dans les parties supérieures des voies aériennes, le radon accroît l’incidence de tous les types histologiques de cancers du poumon, incluant le carcinome à petites cellules, l’adénocarcinome et le carcinome malpighien.

Le risque qu’une personne a de développer un cancer du poumon provoqué par le radon dépend essentiellement de trois facteurs : la concentration de radon, la durée de l’exposition et ses habitudes de consommation de tabac. Le tabagisme ou l’exposition au radon peut accroître le risque de cancer du poumon; toutefois, une exposition aux deux augmente considérablement ce risque.

Les risques de développer un cancer du poumon lié au radon

Les risques sont plus élevés pour les fumeurs et ceux exposés à la fumée secondaire. Les risques à vie énumérés dans le tableau de la page suivante représentent les risques de développer un cancer du poumon provoqué par une exposition au radon et, pour les fumeurs, le risque combiné du tabagisme et de l’exposition au radon.

Les non-fumeurs exposés à 200 Bq/m3 ont 2 % de chance à vie de développer un cancer du poumon. Pour un fumeur, ce risque passe à 17 % à 200 Bq/m3.

Risques à vie d’un fumeur exposé au radon

Risque de développer un cancer du poumon lié à une exposition à vie au radon de 800 Bq/m³ 30%

Risque de développer un cancer du poumon lié à une exposition à vie au radon de 200 Bq/m³ 17%

Risque de développer un cancer du poumon lié au tabagisme seulement 12%

Risques à vie d’un non-fumeur exposé au radon

Risque de développer un cancer du poumon lié à une exposition à vie au radon de 800 Bq/m³ 5%

Risque de développer un cancer du poumon lié à une exposition à vie au radon de 200 Bq/m³ 2%

Risque de développer un cancer du poumon lié à une exposition à de faibles concentrations de radon dans l’air extérieur 1%

(Source : Rapport sur l’élaboration d’une nouvelle ligne directrice canadienne sur le radon préparé par le Groupe de travail sur le radon)

Le tableau ci-dessous indique que, pour un non-fumeur, le risque posé par l’exposition à 800 Bq/m3 est plus élevé que celui posé par tous les décès accidentels courants (accidents d’automobile, noyades, chutes, incendies, etc.) combinés. Nous prévenons les décès accidentels en bouclant notre ceinture de sécurité, en portant un gilet de sauvetage ou en vérifiant que nos détecteurs de fumée sont en état de marche – nous devons aussi effectuer un test de radon chez nous!

Graphique 1 - Équivalent textuel

Le graphique ci-dessous illustre le taux de mortalité en fonction des niveaux de becquerels par mètre cube (50, 200, 400, 800 et 1000). À chaque niveau, l’exposition d’un non-fumeur au radon est comparée aux autres types de causes de décès comme le nombre total de décès par accident, accident d’avion de « brousse », escalade du mont Everest et empoisonnement. Ce graphique démontre clairement que, pour un non-fumeur, le risque est plus élevé à 800 Bq/m3 que pour toutes les causes courantes de décès (accident de véhicule à moteur, noyade, chute, incendie et autres) combinées. Nous prenons des précautions contre les décès accidentels en portant la ceinture de sécurité ou une veste de sauvetage ou en testant le fonctionnement des détecteurs de fumée — nous devrions aussi vérifier la présence de radon dans nos maisons!

Le radon est facile à détecter et à réduire dans une maison

Figure 1
Figure 2 - Équivalent textuel

Ce diagramme illustre les déplacements du radon à l'intérieur et à l'extérieur. Le radon, à l'état gazeux, se déplace librement à travers le sol, ce qui lui permet d'être libéré dans l'atmosphère ou de s'infiltrer dans les bâtiments. Quand le radon est libéré du substratum rocheux dans l'air extérieur, il est dilué à des concentrations trop faibles pour être préoccupantes. Cependant, si un bâtiment a été construit sur un substratum rocheux ou un sol contenant de l'uranium, le gaz radon peut s'introduire dans le bâtiment par les fissures dans les murs de fondation et les dalles de plancher, les joints de construction, les ouvertures autour des branchements d'eau et des poteaux de soutien, les siphons de sol et les puisards, les espaces vides dans les murs et le réseau d'alimentation en eau. Lorsque le radon est confiné dans des endroits fermés ou mal ventilés, il peut s'accumuler à des concentrations élevées. Les concentrations de radon sont généralement les plus élevées dans les sous-sols et les vides sanitaires, puisque ce sont les endroits les plus rapprochés de la source et les moins bien ventilés.

Il existe deux façons de mesurer la concentration de radon dans une maison : se procurer un détecteur soi-même ou engager un professionnel de la mesure du radon. Pour l’une ou l’autre des options, Santé Canada vous recommande de prendre une mesure à long terme pour un minimum de trois mois, idéalement à l’automne ou en hiver.

Le test du radon est facile et abordable, on peut acheter des trousses de mesure à long terme par téléphone, en ligne ou en magasin. Pour trouver un professionnel accrédité ou une trousse de mesure dans votre région, visitez le site : www.occupetoiduradon.ca/tester

Minimiser le risque

Les recherches de Santé Canada indiquent qu’environ 7 % des maisons du Canada ont des concentrations de radon supérieures à la ligne directrice et que, dans de nombreuses régions à l’échelle du pays, ce pourcentage est beaucoup plus élevé. Si vos patients sont préoccupés par l’exposition au radon, ils devraient alors effectuer un test de détection du radon chez eux et, afin de réduire leurs risques, adopter les mesures suivantes :

  • Les fumeurs doivent cesser de fumer.

Si le test effectué à la maison indique que la concentration de radon est supérieure à la ligne directrice canadienne, des mesures de réduction doivent être adoptées dès que possible.

La plupart des problèmes liés au radon sont facilement résolus

Les mesures pour abaisser les concentrations de radon sont efficaces et peuvent sauver des vies. Un système d’atténuation peut être installé en moins d’une journée et dans la plupart des maisons réduira le niveau de radon par plus de 80 % à un coût comparable à celui du remplacement d’un système de chauffage ou de climatisation.

Embauchez un professionnel certifié par le Programme national de compétence sur le radon au Canada (PNCR-C) pour vous aider à trouver le meilleur moyen de réduire la concentration de radon dans votre maison.

http://fr.c-nrpp.ca/trouver-un-professionnel ou 1-855-722-6777

Le rôle de santé canada

Santé Canada a mis en place différents moyens pour protéger les Canadiens des dangers potentiels du radon, notamment la formation et la sensibilisation au radon et à ses effets sur la santé, la mise en oeuvre de méthodes et de protocoles de mesure, la recherche sur les effets de l’exposition au radon et l’élaboration de lignes directrices.

Comment en savoir plus

Veuillez consulter le site Web de Santé Canada à canada.ca/le-radon ou appelez 1-866-225-0709, TTY – 1-800 465-7735 pour obtenir de plus amples information sur les façons de réduire votre exposition au radon.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :