Hexachlorobutadiène (HCBD)

Qu'est-ce que c'est?

L'hexachlorobutadiène (HCBD) n'a jamais été produit commercialement au Canada. Ce produit a déjà été importé et utilisé comme solvant, mais aujourd'hui, le Canada n'en importe plus.

Sources et utilisations

Le HCBD n'est pas un produit naturel, mais un sous-produit de la production de certains produits chimiques. On le retrouve surtout en très faibles concentrations dans certains solvants chlorés contaminés importés et utilisés au Canada. L'utilisation de ces solvants peut entraîner des rejets de HCBD dans l'atmosphère. Le lixiviat de certains sites d'enfouissement de substances dangereuses peut également rejeter du HCBD dans l'environnement canadien. Le transport à grande distance peut également contribuer à la présence du HCBD dans l'environnement canadien.

Effets

Le HCBD rejeté dans l'environnement tend à persister dans le milieu ambiant aquatique, terrestre ou aérien et il peut s'accumuler dans les organismes vivants. Il peut nuire à la croissance et à la survie des organismes aquatiques, particulièrement ceux qu'on retrouve dans les sédiments.

Les quantités de HCBD environnemental auxquelles sont exposés les Canadiens sont inférieures à la dose quotidienne admissible recommandée par Santé Canada, laquelle est établie en fonction d'une dose repère reconnue comme non cancérigène pour le rein. La dose quotidienne admissible est celle à laquelle on estime qu'une personne peut être exposée à tous les jours durant toute sa vie en toute innocuité.

Ce que nous faisons

Le 24 juillet 2003, le HCBD a été ajouté à l'Annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999). Cette même année, deux règlements étaient adoptés : le Règlement sur les solvants de dégraissage restreignant l'utilisation et les rejets de deux solvants chlorés, le trichloroéthylène et le tétrachloroéthylène, et le Règlement sur le tétrachloroéthylène (utilisation pour le nettoyage à sec et rapports). Dans la mesure ou le HCBD est un contaminant imprévu de ces solvants, la réduction de leur utilisation et de leurs rejets réduit d'autant les rejets possibles de HCBD.

Le 15 février 2005, il a été ajouté à l'Annexe 1 du Règlement sur certaines substances toxiques interdites de 2005 pour prévenir sa réintroduction dans le marché canadien. Enfin, le 13 décembre 2006, le HCBD était la première substance inscrite à la Liste de quasi-élimination.

Les effets de toute substance sur la santé dépendent de la durée de l'exposition et de la manière dont cette exposition se produit.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :