Semaine de sensibilisation à la santé mentale

Avec vidéo description

Transcription

Transcription - Semaine de sensibilisation à la santé mentale

Même si nous n'avons pas de maladie mentale, nous devons tous veiller à notre santé mentale.

Durant la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales et la Journée mondiale de la santé mentale, je vous invite à prendre quelques instants pour parler ouvertement de votre santé mentale.

C'est une question qui me tient à cœur. C'était d'ailleurs le sujet de mon premier discours en tant que ministre de la Santé, et j'en suis très fière.

Il ne faut pas hésiter à parler de notre santé mentale, pas plus qu'on hésiterait de parler d'un rhume.

Au cours de ma carrière, j'ai milité pour que des mesures soient prises afin de promouvoir la santé mentale, de prévenir le suicide et mettre fin à la violence familiale.

J'ai fourni des services de counseling à des victimes et à des familles pendant 24 ans, et s'il y a une leçon que j'ai retenue : c'est qu'il faut en finir avec la stigmatisation associée aux maladies mentales.

Maintenir et améliorer notre santé mentale et notre bien-être nécessitent des efforts individuels et collectifs. Nous devons prendre l'initiative de parler ouvertement de santé mentale.

Cela nous permettra d'avoir des discussions constructives et nous aidera à créer des communautés positives et exemptes de préjugés.

En octobre, joignez-vous à moi pour partager l'importance de la santé mentale et discutez de votre propre santé mentale avec un de vos proches ou un ami. En parler, c'est le bon chemin à prendre.

Merci.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :