Aperçu des résultats - Évaluation des mesures et interventions d'urgence

Présentation

  • L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) est responsable de la gouvernance de la gestion des urgences en santé publique, des plans de gestion des urgences, des exercices et de la formation, des centres des opérations, et des mobilisations sur le terrain, ainsi que des leçons retenues et des évaluations des risques et des capacités pour l'ASPC et Santé Canada.
  • Ces activités ont pour objectif que le Canada pourra prévenir les incidents liés à la santé publique et les urgences associées, à en atténuer les effets, à s'y préparer et à intervenir, et à prendre les mesures préalables nécessaires en vue de grands rassemblements et d'événements de grande visibilité.

Ce que l'évaluation a révélé

  • Ces activités sont nécessaires, car il y a toujours des incidents biologiques (p. ex., grippe) et autres types de phénomènes comme les catastrophes naturelles (p. ex., inondations, incendies), de grands rassemblements (p. ex., sommets et événements sportifs mondiaux), des accidents (p. ex., déraillement ferroviaire), et des événements provoqués (p. ex., actes de terrorisme), qui peuvent avoir des répercussions sur la santé et la sécurité des Canadiens. La mondialisation et le changement climatique sont des facteurs qui peuvent éventuellement accroître la fréquence de ces événements à l'avenir.
  • La responsabilité de la préparation aux urgences et des interventions au Canada est partagée entre le gouvernement du Canada, les gouvernements provinciaux et territoriaux, et les gouvernements municipaux – ces rôles sont clairement compris par tous les intervenants.
  • Au cours des cinq dernières années, les centres des opérations d'urgence de l'ASPC ont dû répondre à 24 incidents différents, d'une durée de huit jours (H1N1v) à 614 jours (Ebola). Les partenaires (provinces et territoires, autres ministères gouvernementaux) ont exprimé leur satisfaction quant à la capacité d'intervention de l'ASPC lors de ces incidents, qui inclut souvent un appui aux provinces et aux territoires au besoin.
  • L'ASPC dispose d'un système efficace pour aider les Canadiens en cas d'urgences menaçant la santé publique. Toutefois, l'accent nécessaire mis sur les interventions en cas d'incidents liés à la santé publique a nui aux progrès possibles dans d'autres domaines. Une efficacité accrue pourrait aider l'ASPC à intervenir en cas d'événements prolongés ou de grande envergure.

Recommandations et réponses

  1. Promouvoir une approche fondéeNote de bas de page 1 sur la mobilisation de l'ensemble du portefeuille à l'appui des mesures et interventions d'urgence.
    Réponse : L'ASPC continuera de mieux faire connaître les rôles et les responsabilités de la préparation et de la réponse aux événements et aux situations d'urgence qui présentent un risque pour la santé des Canadiens.
  2. Mettre en œuvre une stratégie de mobilisation.
    Réponse : L'ASPC élaborera un plan de mise en œuvre de la stratégie de mobilisation avec des activités et des étapes clés
  3. Étudier les plans, protocoles et documents de gouvernance pertinents, afin de veiller à ce que les rôles soient bien définis et à ce que les responsabilités soient faisables pour les fonctions de préparation aux urgences.
    Réponse : L'ASPC examinera et mettra à jour le plan d'intervention d'urgence du portefeuille de la Santé et élaborera une orientation pour le Système de gestion des incidents (SGI) afin de définir les informations nécessaires à la prise de décisions internes et assurer la documentation et le partage des décisions et actions.
  4. Mettre en œuvre et maintenir un processus pour un plan de gestion tous risques du portefeuille de la Santé et d'évaluation des capacités
    Réponse : L'ASPC mettra en œuvre le processus d'évaluation du risque et de la capacité de tous les dangers, y compris un atelier annuel avec des experts en gestion des urgences, techniques et en la matière, axé sur un ensemble initial de risques identifiés et sur l'identification des capacités disponibles du portefeuille de la Santé.
  5. S'assurer que les examens des leçons retenues des incidents et des exercices sont effectués en temps opportun et tiennent compte de la complexité de ces incidents et interventions.
    Réponse : Assurez-vous que PHAC entreprendra un examen du processus révisé des leçons apprises afin de valider sa pertinence et les ressources nécessaires pour procéder régulièrement à des examens en temps opportun des réponses et des exercices du portefeuille de la Santé.
  6. S'assurer que l'objectif des plates-formes GI et TI est bien défini et satisfait les besoins actuels et prévus.
    Réponse : L'ASPC tracera les systèmes TI actuels des mesures et interventions d'urgence afin de réduire le risque de chevauchement et d'accroître les occasions de partager des données pertinentes, complètes et en temps opportun.

À propos de l'évaluation

L'évaluation a étudié la pertinence et le rendement des mesures et interventions d'urgence de l'ASPC de 2012-2013 à 2016-2017. L'évaluation a comporté un examen de la littérature, un examen des documents et des données, et des entrevues auprès des informateurs clés.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Pour les besoins de cette évaluation, le portefeuille de la Santé se limite à l'ASPC et à Santé Canada.

Retour à la première référence de la note de bas de page 1

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :