Avis de santé publique – Renseignements à l’intention des Canadiens qui ont reçu ou songent à recevoir des interventions médicales au Mexique

13 février 2019

Pourquoi tenir compte du présent avis

Des voyageurs canadiens auraient été exposés à une bactérie difficile à traiter et résistante aux antibiotiques à la suite d'interventions chirurgicales subies à Tijuana, au Mexique. De plus, les voyageurs canadiens qui ont été traités à l'hôpital Grand View de Tijuana, au Mexique, peuvent également être à risque de contracter des infections à diffusion hématogène, comme le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), l'hépatite B et l'hépatite C.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC - site en anglais seulement) des États-Unis ont repéré des cas d'infection à Pseudomonas aeruginosa hautement résistant aux antibiotiques chez des citoyens américains qui ont subi des actes médicaux, dont des opérations chirurgicales pour la perte de poids, dans des établissements de soins de santé à Tijuana, au Mexique, le 1er août 2018 ou après. Pendant l'enquête menée par les CDC, il a été déterminé que des patients du Canada ont subi des interventions du genre dans les mêmes établissements, et pourraient donc avoir été exposés à la même bactérie résistante aux antibiotiques et aux infections transmissibles par voie sanguine.

Puisqu'il est question d'exposition potentielle à ces risques à la santé, l'Agence de la santé publique du Canada recommande aux patients qui ont subi une intervention chirurgicale à l'hôpital Grand View ou dans tout autre établissement de soins de santé de Tijuana, et qui présentent des signes d'infection, comme des rougeurs, du pus ou une enflure près de la zone d'incision et de la fièvre, de consulter sur-le-champ un professionnel de la santé. Les infections causées par cette souche de Pseudomonas aeruginosa résistante aux médicaments nécessitent des soins médicaux, car sans traitement en temps opportun, de graves complications peuvent survenir. Les patients devraient dire aux professionnels de la santé qu'ils sont allés au Mexique et leur faire part de tous les soins médicaux et les interventions chirurgicales qu'ils sont reçus pendant qu'ils étaient à l'étranger.

De plus, les agents de la santé publique du Mexique ont décelé des problèmes au niveau de la qualité de la stérilisation des instruments médicaux, particulièrement à l'hôpital Grand View à Tijuana. Ces lacunes posent un danger aux patients qui risquent potentiellement être exposés à des infections transmises par le sang, tel que le VIH, l'hépatite B et l'hépatite C. Parce qu'il y a risque d'exposition à des infections à diffusion hématogène, l'Agence de la santé publique du Canada recommande que les patients discutent avec leurs fournisseurs de soins de santé de subir des tests de dépistage du VIH, de l'hépatite B et de l'hépatite C. En attendant les résultats des tests sanguins, ils devraient se protéger lors des rapports sexuels et éviter de partager des articles qui présentent un risque de contact de sang à sang.

Qu'est-ce que la bactérie Pseudomonas aeruginosa résistante aux antibiotiques?

Pseudomonas aeruginosa est un type de bactérie qui se trouve en abondance dans l'environnement et qui peut causer des infections chez les humains. Cette bactérie est difficile à traiter parce que sa résistance aux antibiotiques est de plus en plus grande. Dans les hôpitaux, où la majorité des infections graves se produisent, Pseudomonas aeruginosa peut se propager sur les mains des travailleurs de la santé ou par du matériel qui devient contaminé et qui n'est pas bien nettoyé. Des pratiques de contrôle sanitaire adéquates dans les hôpitaux et centres médicaux peuvent limiter le risque de propagation de cette bactérie résistante aux antibiotiques et réduire les risques de maladies pour les patients.

Qu'est-ce qu'une infection à diffusion hématogène?

Les infections à diffusion hématogène sont causées par des virus qui sont transportés dans le sang et peuvent provoquer des maladies chez les humains. Il en existe plusieurs types, notamment le VIH, l'hépatite B et l'hépatite C. Les infections présentes dans le sang peuvent être transmises à d'autres par contact avec du sang humain contaminé et d'autres liquides corporels potentiellement infectieux, comme le sperme, les sécrétions vaginales et la salive.

Ce que vous devez faire pour protéger votre santé

On recommande aux Canadiens qui ont subi une intervention chirurgicale à l'hôpital Grand View ou dans d'autres établissements de soins de santé de Tijuana depuis le 1er août 2018 et qui présentent des signes d'infection, comme des rougeurs, du pus ou une enflure près de la zone d'incision et de la fièvre de consulter un professionnel de la santé sur-le-champ.

Toute personne qui a reçu des soins médicaux à l'hôpital Grand View, à Tijuana, au Mexique, devrait consulter immédiatement un professionnel de la santé afin de discuter de test de dépistage du virus de l'hépatite C, du virus de l'hépatite B et du VIH. Jusqu'à ce que les résultats de ces analyses sanguines soient connus, les patients devraient avoir des rapports sexuels protégés et éviter de partager des articles qui présentent un risque de contact de sang à sang.

On conseille aux voyageurs qui se rendent au Mexique de ne pas subir de chirurgies ou d'interventions médicales invasives à l'hôpital Grand View jusqu'à ce que les autorités mexicaines puissent confirmer que la forme résistante aux antibiotiques de la bactérie Pseudomonas aeruginosa est totalement disparue.

La situation actuelle est un rappel pour tous les Canadiens que les voyages à l'étranger pour des raisons médicales peuvent présenter des risques accrus pour la santé. Les conseils qui suivent sont donnés aux Canadiens pour protéger leur santé.

  • Sachez que plusieurs bactéries résistantes aux antibiotiques sont présentes dans les hôpitaux et autres établissements de soins de santé partout dans le monde.
  • Avant de quitter le Canada, demandez à votre médecin si vous êtes suffisamment en santé pour voyager à l'étranger dans le but de subir des actes médicaux ou des interventions chirurgicales, et discutez avec lui de votre plan de traitement médical.
  • Souscrivez une assurance-maladie complète qui couvre les actes médicaux subis dans d'autres pays. Le régime d'assurance-maladie de votre province ou territoire ne couvre peut-être pas tous vos frais de soins médicaux.
  • Choisissez des cliniques et des hôpitaux qui sont agréés par des organismes internationaux.
  • Renseignez-vous pour trouver le médecin qui effectuera votre intervention, ainsi que la clinique ou l'hôpital où vous recevrez les soins. N'oubliez pas que les normes auxquelles sont assujettis les fournisseurs et les cliniques à l'étranger pourraient être différentes de celles qui s'appliquent au Canada.
  • Évitez les injections ou les transfusions sanguines sauf dans un cas d'urgence, car les services de soins médicaux n'effectuent pas forcément des tests sanguins pour dépister des infections à diffusion hématogène comme le VIH ou l'hépatite B.
  • Renseignez-vous sur les soins de suivi dont vous aurez besoin dès votre retour au Canada, après l'intervention, pour vous assurer que vous pourrez les obtenir quand vous reviendrez à la maison.
  • Si vous avez l'intention de subir une intervention chirurgicale dans un autre pays, discutez des risques d'un voyage en avion après une intervention chirurgicale avec un professionnel de la santé.
  • Revenez au Canada avec des copies de vos dossiers médicaux, y compris des renseignements sur les médicaments qui vous ont été administrés, les résultats de vos examens médicaux et une description des procédures que vous avez subies, que vous remettrez à votre médecin.
  • Renseignez-vous sur la provenance des tissus et des organes si vous devez subir une greffe à l'étranger.
  • À votre retour au Canada, consultez un professionnel de la santé si vous souffrez d'une maladie chronique (comme une maladie cardiovasculaire, le diabète ou une maladie respiratoire) et que votre état change, ou si vous présentez de la fièvre, une diarrhée persistante, un jaunissement cutané, des problèmes de peau, une infection urinaire ou génitale ou des nausées. Assurez-vous d'informer votre professionnel de la santé sur l'endroit où vous avez reçu des soins médicaux ou des chirurgies lors de votre séjour à l'étranger.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à cœur la protection de la santé et la sécurité de la population canadienne. L'Agence de la santé publique du Canada est responsable de la prévention des maladies infectieuses et de la lutte contre celles-ci. Elle maintient un contact régulier avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin de surveiller et de traiter les maladies résistantes aux antibiotiques décelées au Canada.

Renseignements additionnels

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

Numéro sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : info@hc-sc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :