ARCHIVÉ - Synthèse de la litérature sur le VPH 6, 11, 16 et 18 : Caractéristiques de la maladie et du vaccin

 

M Dawar1, S Dobson2, S Deeks3

Juin 2007

1 Épidémiologiste de terrain, Programme canadien d'épidémiologie de terrain, Agence de la santé publique du Canada
2 Professeur agrégé de clinique, Vaccine Evaluation Centre, Université de la Colombie-Britannique
3 Médecin spécialiste principale, Division de l'immunisation et des infections respiratoires, Centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses, Agence de la santé publique du Canada

(version PDF complète 421 KB)

Ce survol a été commandé par l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Table des matières

  1. Acronymes et glossaire
  2. Introduction
  3. Méthodologie
  4. Résultats
    • IV.1Fardeau de la maladie associé aux VPH 6, 11, 16 et 18
      Tableau 1 : Positivité à l’égard du VPH (tous les génotypes, VPH 16 et 18) dans certains cancers et lésions précanséreuses dans le monde
      Tableau 2 : Autres facteurs de risque associés au cancer du col utérin
    • IV.2Vaccins contre le VPH, GardasilMC et CervarixMC
      1. Nature et caractéristiques de l’agent immunisant
      2. Caractéristiques des produits commerciaux et calendrier d’administration
      3. Fabricants de vaccins, capacité de production et approvisionnement au Canada
      4. Nature et caractéristiques de la réponse immunitaire
      4.1 Aperçu général
      4.2 Dosages immunologiques des anticorps anti-VPH
      4.3 Induction de l’immunité contre les PPV du VPH dans l’appareil génital féminin
      4.4 Description des essais de phase II et III des vaccins contre le VPH
      Tableau 3 : Comparaison des protocoles d’essai des produits de Merck Frosst Canada Ltée et de GlaxoSmithKline Inc.
      Tableau 4 : Essais de vaccins et documents sources
      4.5 Immunogénicité des vaccins contre le VPH dans les études de phases II et III
      Tableau 5 : TMG et séropositivité (SP) pour le vaccin monovalent contre le VPH 16 (produit Merck), GardasilMC et CervarixMC
      5. Immunogénicité dans d’autres populations
      Tableau 6 : TMG chez les filles, les garçons et les jeunes femmes plus âgées 7 mois après la vaccination par GardasilMC
      Tableau 7 : TMG 7 mois après la vaccination par CervarixMC chez les femmes des groupes d’âge plus jeunes et plus âgés
      6. Efficacité du vaccin à court et à long terme contre l’infection persistante et la maladie
      Tableau 8 : Taux d’efficacité du vaccin contre l’infection ou la maladie due aux types de VPH contenus dans le vaccin
      7. Effet du vaccin sur la transmission de génotypes de VPH spécifiques et apparentés
      8. Efficacité à court et à long terme dans la population (impact sur la réduction du fardeau de la maladie, y compris l’immunité collective)
      Tableau 9: Efficacité des vaccins CervarixMC et GardasilMC chez une population naïve au VPH et une population générale
      9. Innocuité et effets indésirables des vaccins
      Tableau 10 : Effets indésirables courants signalés dans les essais de vaccins et la monographie de produit
      Tableau 11 : Causes de décès chez les participants aux essais de GardasilMC
  5. Analyse
  6. Remerciements
  7. Bibliographie

I. Acronymes et glossaire

ACIP

The Advisory Committee on Immunization Practices

ADC

Adénocarcinome

ADN

Acide désoxyribonucléique

AGC

Cellules glandulaires atypiques

AIS

Adénocarcinome in situ

ASC-H

Cellules malpighiennes atypiques, haut grade ne peut être exclu

ASCUS

Cellules malpighiennes atypiques de signification indéterminée

ASO4

Adjuvant contenant 500 µg d’hydroxyde d’aluminium et 50 µg de lipide monophosphoryle A 3-désacylé

ASPC

Agence de la santé publique du Canada

Baculovirus

Virus qui s’attaquent aux insectes arthropodes

Capsomères

Unités protéiques qui forment la capside ou la coque externe du virus

CCNI

Comité consultatif national de l’immunisation

CE

Carcinome épidermoïde

CIN

Néoplasie intraépithéliale du col; subdivisée en trois catégories (CIN 1, CIN 2 et CIN 3)

CIRC

Centre International de Recherche sur le Cancer

CIS

Carcinome in situ

cLIA

Immunodosage Luminex par compétition

cRIA

Radio-immunodosage par compétition

CO

Contraceptifs oraux

ECR

Essai randomisé contrôlé par placebo

ELISA

dosage immunoenzymatique

Épitope

Région moléculaire située à la surface d’un antigène qui est capable de provoquer une réponse immunitaire et de se combiner à l’anticorps spécifique produit lors de cette réponse (aussi appelé déterminant antigénique)

FR

Faible risque (non cancérogène) dans le cas des types 6, 11, 40, 42, 43, 44, 54, 61, 70, 72, 81, CP6108 de VPH

FUTURE

Females United to Unilaterally Reduce Endo/Ectocervical Disease (Femmes unies afin de réduire unilatéralement les maladies endo et ectocervicales

GSK

GlaxoSmithKline

HSIL

Lésion malpighienne intraépithéliale de bas grade histologique (CIN 2,3)

IM

Intramusculaire

IC

Intervalle de confiance

Icosaédrique

Se dit d’une structure à vingt côtés

IL

Interleukine

INF

Interféron

ITT

Intention de traiter

ITT(M)

Intention de traiter modifiée

LSIL

Lésion malpighienne intraépithéliale de bas grade (CIN 1)

MCNI

Maladie chronique nouvellement installée

MPL

Lipide monophosphoryle A

ND

Non disponible

PATRICIA

PApilloma TRIal against Cancer In young Adults (essai du papillome contre le cancer chez les jeunes adultes)

Pentamère

Molécule composée de cinq unités monomères

PPV

Pseudoparticule virale

PRR

Papillomes respiratoires récurrents

Pseudovirion

Virus de synthèse qui est similaire par sa structure et ses caractéristiques à un virus naturel, sauf qu’il est incapable de se répliquer

RC

Rapport de cote

RE

Risque élevé (cancérogène) dans le cas des types 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59 de VPH

Saccharomyces cerevisiae

Levure de boulangerie ou levure de bière, aussi appelée levure haute

TMG

Titre moyen géométrique

Trichnoplusia ni

Organisme communément appelé fausse arpenteuse du chou qui ravage les plantes comme le chou, le brocoli, le chou-fleur, le chou chinois

Vaccin prophylactique

Ce type de vaccins vise à assurer une protection contre une infection initiale; il est ainsi administré avant une exposition

Vaccin thérapeutique

Ce type de vaccins vise à traiter une infection existante; il est donc administré après une exposition

VAIN

Néoplasie intraépithéliale vaginale

VIN

Néoplasie intraépithéliale vulvaire

VPH

Virus du papillome humain


II.Introduction

En 2006, le premier des deux vaccins prophylactiques contre le virus du papillome humain (VPH), GardasilMC,a été approuvé au Canada. GardasilMC, produit par Merck Frosst Canada Ltée, est un vaccin quadrivalent contre le VPH 6, 11, 16 et 18. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a publié une déclaration en janvier 20071, indiquant les usages recommandés du vaccin contre le VPH afin de prévenir le cancer du col utérin. Un second vaccin candidat contre le VPH, Cervarix MC, produit par GlaxoSmithKline (GSK) Inc. en Belgique, fait actuellement l’objet d’un processus d’examen réglementaire par Santé Canada. Il s’agit d’un vaccin bivalent contre les types 16 et 18. On a souligné la nécessité d’effectuer un survol systématique de la littérature sur les caractéristiques des vaccins contre le VPH. Ce survol a été commandé par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Le but du présent document est d’appliquer le cadre élaboré par Erickson, De Wals et Farand2 pour les programmes d’immunisation aux fins suivantes :

  • étudier le fardeau de la maladie attribué aux VPH 6, 11, 16 et 18; et déterminer les facteurs de risque de cancer du col non liés au VPH;
  • examiner les caractéristiques des vaccins GardasilMC et CervarixMC.

Synthèse de la litérature sur le VPH 6, 11, 16 et 18 :
Caractéristiques de la maladie et du vaccin
M Dawar1, S Dobson2, S Deeks3


( version PDF complète 421 KB)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :