Cancer de la bouche

Le cancer de la bouche se définit par la croissance et la propagation anormales de cellules dans la bouche. Renseignez-vous sur les types de cancer de la bouche, les facteurs de risque, la prévention et plus encore.

Sur cette page

Types de cancer de la bouche

Le cancer de la bouche peut toucher plusieurs parties de la bouche, comme :

  • les lèvres
  • les gencives
  • les amygdales
  • la langue
  • les glandes salivaires
  • l'arrière de la gorge
  • le plancher de la bouche et le palais
  • l'intérieur des lèvres et des joues
  • l'oropharynx (qui se compose de la langue, du palais mou, des amygdales et de la partie médiane du pharynx)

Signes et symptômes du cancer de la bouche

Consultez immédiatement un professionnel de la santé buccodentaire ou un autre professionnel de la santé si vous remarquez :

  • un saignement inexpliqué dans la bouche
  • des changements concernant le goût ou la sensation de la langue
  • des nodules sur les lèvres, la langue ou le cou
  • des ulcères ou plaies dans la bouche qui ne guérissent pas
  • des nodules sur les tissus de la bouche ou altération de la texture ou de la couleur de ces tissus
  • un mal de gorge persistant et/ou difficulté à avaler
  • des zones rouges foncées ou blanches dans la bouche ou sur les lèvres ou la langue

Facteurs de risque

Plusieurs facteurs de risque sont associés au cancer de la bouche.

Âge

Un cancer de la bouche peut survenir à tout âge, mais les personnes âgées de plus de 45 ans sont plus à risque. L'incidence du cancer de la bouche est la plus élevée chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Tabagisme

Le tabagisme ou l'usage de produits du tabac augmente le risque de développer un cancer de la bouche, particulièrement si ces produits sont combinés à une forte consommation d'alcool. Les produits du tabac comprennent :

  • les cigarettes
  • le tabac à priser
  • le paan
  • le tabac à chiquer
  • le tabac sans fumée
  • la noix d'arec
  • le bétel

Alcool

La quantité d'alcool consommée et la durée de la consommation augmentent le risque de cancer de la bouche.

Virus du papillome humain (VPH)

Il existe désormais plus de recherche liant l'infection au VPH et les cancers de la bouche. Le vaccin contre le VPH peut vous protéger contre cette infection, mais uniquement si vous ne l'avez pas déjà contractée.

Sexe

Les hommes sont plus susceptibles que les femmes de développer un cancer de la bouche. Par le passé, le ratio d'incidence du cancer de la bouche était de 6 hommes pour une femme. Toutefois, ce ratio diminue et est maintenant plus près de 2 hommes pour une femme.

Régime alimentaire

Un régime alimentaire faible en fruits et en légumes augmente le risque de développer un cancer de la bouche. Les fruits et les légumes constituent un facteur de protection susceptible de réduire le risque de cancer de la bouche.

Mauvaise santé buccodentaire

Des études montrent que les personnes ayant une mauvaise santé bucco-dentaire sont plus susceptibles de développer un cancer de la bouche.

Exposition au soleil

Les personnes qui sont souvent au soleil courent un plus grand risque de contracter un cancer des lèvres.

Prévention

La prévention est la clé. Pour prévenir le cancer de la bouche, vous devriez :

Dépistage précoce

Le cancer de la bouche peut souvent être traité avec succès lorsqu'il est diagnostiqué tôt. S'il n'est pas traité rapidement, il peut se propager à d'autres parties du corps et être ainsi plus difficile à traiter.

La compréhension des risques de cancer de la bouche est un élément important de la prévention. Pour un dépistage précoce du cancer, soumettez-vous régulièrement à un dépistage du cancer de la bouche effectué par un professionnel de la santé buccodentaire ou un autre professionnel de la santé.

Questionnaire d'auto-évaluation sur le cancer de la bouche 

Le présent questionnaire d'auto-évaluation est conçu pour vous permettre d'évaluer votre risque de développer un cancer de la bouche. Le fait de savoir que vous courez un risque accru peut vous aider à élaborer un plan pour faire des choix plus sains.

Répondez « oui » ou « non » à chacune de ces questions.

  1. Avez-vous plus de 45 ans?
  2. Êtes-vous un homme?
  3. Êtes-vous atteint du VPH oral?
  4. Êtes-vous actif sexuellement? Le cas échéant, subissez-vous rarement des examens de dépistage des infections transmissibles sexuellement?
  5. Consommez-vous des produits du tabac?
  6. Consommez-vous beaucoup d'alcool, et ce, depuis une longue période?
  7. Vos lèvres sont-elles exposées au soleil régulièrement, et ce, sans être protégées?
  8. Mangez-vous peu de fruits et de légumes?

Si vous avez répondu « oui » à plusieurs des questions ci-dessous, vous êtes plus à risque de développer un cancer de la bouche.

Vous devriez prendre quelques minutes afin d'examiner votre bouche pour déceler les signes et symptômes du cancer de la bouche. Si vous remarquez l'un de ces signes ou symptômes, consultez un professionnel de la santé buccodentaire ou un autre professionnel de la santé sans tarder. Assurez-vous de demander un examen de dépistage du cancer de la bouche au moment de votre visite dans une clinique dentaire ou médicale. 

Mythes courants à propos du cancer de la bouche

  • Seules les personnes qui consomment beaucoup de tabac ou d'alcool, ou les deux, sont vulnérables au cancer de la bouche.
    • Ce n'est pas tout à fait vrai. Les personnes qui consomment beaucoup de tabac ou d'alcool courent un plus grand risque (et ce risque est accru si elles consomment les deux), mais environ 25 pour cent des personnes atteintes du cancer de la bouche ne sont pas des fumeurs et ne boivent pas d'alcool.
  • Le dépistage du cancer de la bouche devrait être réservé aux adultes plus âgés.
    • Le cancer de la bouche peut se manifester à tout âge, mais l'incidence augmente considérablement à l'âge de 40 ans et atteint son point culminant à l'âge de 60 ans.
  • Le cancer de la bouche est beaucoup moins fréquent que les autres formes de cancer.
    • Il est vrai que le nombre de nouveaux cas de cancer de la bouche et de décès qui s'y rattachent est relativement faible comparativement au cancer de la prostate, du sein et du colon; mais il est presque trois fois plus important que pour le cancer du col de l'utérus et presque deux fois plus élevé que pour le cancer du foie.

Pour des faits en bref et de plus amples renseignements sur le cancer de la bouche, consultez le site Web de la Société canadienne du cancer

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :