Chapitre 5 : Vivre avec l'arthrite au Canada: Un défi de santé personnel et de santé publique – Mortalité liée à l'arthrite

« Mon médecin de l'époque m'a dit que personne ne mourait de l'arthrite. Au cours des années qui ont suivi, il s'est excusé à maintes reprises pour sa remarque. »

— Personne atteinte de polyarthrite rhumatoïde

Introduction

Bien que les décès causés par l'arthrite soient rares, l'arthrite accroît le risque de mort prématurée chez les personnes atteintes, en particulier chez celles qui souffrent des formes inflammatoires graves de la maladie. Les formes d'arthrite inflammatoire les plus graves, notamment la polyarthrite rhumatoïde (PR), le lupus érythémateux disséminé (LED), la scléroder- mie et la vascularite, présentent les taux de mortalité les plus élevés. Les personnes souffrant de PR ont un risque de décès accru par rapport à la population générale, non seulement à cause de la maladie, mais aussi en raison des complications connexes (p. ex. les maladies cardiovasculaires, les infections, les maladies rénales)Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 4 Note de bas de page 5 Note de bas de page 6 Note de bas de page 8 Note de bas de page 8 Note de bas de page 9 Note de bas de page 10. Elles ont en outre un risque plus élevé de mourir prématurément; leur espérance de vie est en moyenne inférieure de 5 à 10 ans à celle de l'ensemble de la populationNote de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 11. En raison de leur nature systé- mique, les formes inflammatoires de l'arthrite risquent d'entraîner des complications cardiovasculaires et respiratoires éventuellement fatales. De plus, certains traitements affaiblissent le système immunitaire, augmentant par là même la vulnérabilité des personnes aux infections et le risque de maladies reliées au système immunitaire, telles que le cancerNote de bas de page 8 Note de bas de page 10 Note de bas de page 12 Note de bas de page 13 Note de bas de page 14 Note de bas de page 15 Note de bas de page 16.

Les taux de mortalité indiqués dans le présent chapitre ont été calculés à partir de la base de données sur la mortalité annuelle de Statistique Canada fondée sur les certificats de décès enregistrés entre 1999 et 2005. L'analyse tient compte de tous les décès pour lesquels l'un des types d'arthrite a été inscrit comme cause initiale de décès. Les taux de mortalité ont été calculés pour les cinq types d'arthrite suivants : 

  • l'arthrose;
  • la polyarthrite rhumatoïde (PR);
  • les autres types d'arthrite inflammatoires (p. ex. la goutte, la polyarthrite psoriasique et la spondylar- thrite ankylosante);
  • les maladies du tissu conjonctif (p. ex. le lupus et la sclérodermie);
  • les autres affections arthritiques (p. ex. la pseudo- polyarthrite rhyzomélique, la tendinite, la bursite, la synovite, les lésions intra-articulaires du genou et d'autres arthropathies non précisées).

La cause de décès indiquée pour les personnes arthritiques peut ne pas être l'arthrite, mais une maladie ou un trouble aiguNote de bas de page 1. Par conséquent, la part véritable de l'arthrite dans la mortalité globale est difficile à évaluerNote de bas de page 12 
Note de bas de page 13 Note de bas de page 14 Note de bas de page 15 Note de bas de page 16 Note de bas de page 17 Note de bas de page 18 Note de bas de page 19 Note de bas de page 20. Une maladie cardiovasculaire, une infection ou une insuffisance fonctionnelle, par exemple, peuvent être notées comme cause initiale du décès chez les personnes souffrant d'arthrite inflammatoire, alors que des saignements gastro-intestinaux liés à l'utilisation d'anti-inflammatoires ou une infection de l'articulation après une arthroplastie peuvent l'être dans le cas du décès de personnes souffrant d'arthroseNote de bas de page 1 Note de bas de page 17 Note de bas de page 18.

Une meilleure compréhension de la mortalité résultant de l'arthrite pourrait être réalisable si les causes ayant contribué au décès étaient incluses dans la base de données sur la mortalité annuelle. Un tel ajout serait également utile en ce qui concerne le diabète, les maladies respiratoires, les autres maladies chroniques et les traumatismesNote de bas de page 19 Note de bas de page 20.

Mortalité liée à l'arthrite chez les hommes et les femmes

En 2005, selon les certificats de décès, 777 femmes et 296 hommes sont décédés de l'arthrite au Canada. Chez les hommes, les taux de mortalité allaient de 0,2 décès pour 100 000 chez les 54 ans ou moins à 48 décès pour 100 000 chez les 85 ans et plus (figure 5-1). Chez les femmes des mêmes groupes d'âge, les taux allaient de 0,7 à 74 décès pour 100 000. Dans tous les groupes d'âge, les taux de mortalité étaient supérieurs chez les femmes, avec environ 2,6 décès féminins pour chaque décès masculin.

Le nombre de décès augmente avec l'âge, sauf chez les hommes, chez lesquels la mortalité due à l'arthrite décline à partir de 84 ans (figure 5-1). Plus d'un décès sur cinq (21 %) est survenu chez des hommes et des femmes en âge de travailler (âgés de moins de 64 ans).

Figure 5-1: Nombre de décès et taux de mortalité brut attribuables à l'arthrite
Équivalent textuel - Figure 5-1

Figure 5-1 - Nombre de décès et taux de mortalité brut attribuables à l'arthrite

La figure 5-1 présente le nombre de décès et le taux de mortalité brut (pour 100 000 habitants) attribuables à l’arthrite, selon l’âge et le sexe, en 2005.

En 2005, selon les certificats de décès, 777 femmes et 296 hommes sont décédés de l’arthrite au Canada. Chez les hommes, les taux de mortalité allaient de 0,2 décès pour 100 000 chez les 54 ans ou moins à 48 décès pour 100 000 chez les 85 ans et plus. Chez les femmes des mêmes groupes d’âge, les taux allaient de 0,7 à 74 décès pour 100 000. Dans tous les groupes d’âge, les taux de mortalité étaient supérieurs chez les femmes, avec environ 2,6 décès féminins pour chaque décès masculin.

Le nombre de décès augmente avec l’âge, sauf chez les hommes, chez lesquels la mortalité due à l’arthrite décline à partir de 84 ans. Plus d’un décès sur cinq (21 %) est survenu chez des hommes et des femmes en âge de travailler (âgés de moins de 64 ans).

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des données annuelles sur la mortalité de Statistique Canada, 2005.


Mortalité liée à certaines formes d'arthrite

Parmi les cinq catégories d'affections arthritiques, deux sont associées à plus de 60 % de tous les décès causés par l'arthrite : les maladies du tissu conjonctif tel le lupus érythémateux (34 %), et la polyarthrite rhumatoïde (30 %) (tableau 5-1). Les décès causés par les maladies du tissu conjonctif étaient essentiellement attribuables au lupus et à la sclérodermie généralisée, deux des types d'arthrite les plus rares.

Tableau 5-1: Total des décès attribuables à l'arthrite, selon le type d'arthrite, Canada, 2005
Type d'arthrite Nombre de décès et proportion du total des décès attribués à l'arthrite
  Nombre Proportion (%)
Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des données annuelles sur la mortalité de Statistique Canada, 2005.
Arthrose 208 19
PR 318 30
Autres types d'arthrite inflammatoires 67 6
Maladies du tissu conjonctif (p. ex. le lupus) 361 34
Autres affections arthritiques 119 11
Toutes formes d'arthrite confondues 1 073 100
Équivalent textuel - Tableau 5-1

Le tableau 5-1 présente le total des décès attribuables à l’arthrite, selon le type d’arthrite, en 2005.

Parmi les cinq catégories d’affections arthritiques, deux sont associées à plus de 60 % de tous les décès causés par l’arthrite : les maladies du tissu conjonctif tel le lupus (34 %) et la polyarthrite rhumatoïde (30 %). Les décès causés par les maladies du tissu conjonctif étaient essentiellement attribuables au lupus et à la sclérodermie généralisée, deux des types d’arthrite les plus rares.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des données annuelles sur la mortalité de Statistique Canada, 2005.



Mortalité prématurée

La mortalité prématurée se définit comme étant la mortalité chez les individus âgés de moins de 75 ans. Quarante pour cent des personnes décédées de l'arthrite (430 décès) sont mortes de façon prématurée (avant l'âge de 75 ans), soit un pourcentage similaire à celui des Canadiens et Canadiennes morts prématurément, toutes causes confondues (39 %). Plus de 80 % des décès prématurés liés à l'arthrite ont été attribués aux maladies du tissu conjonctif (57 %) et à la PR (26 %) (tableau 5-2).

Les profils de mortalité prématurée étaient différents pour les hommes et les femmes; ils reflètent la prévalence supérieure des maladies du tissu conjonctif et de la PR chez les femmes. Chez les hommes, 49 % des décès prématurés étaient attribuables aux maladies du tissu conjonctif, contre 61 % chez les femmes, et 23 % à la PR, contre 27 % chez les femmes (tableau 5-2).

Tableau 5-2: Nombre et proportion de décès prématurés attribuables à l'arthrite, selon le sexe et le type d'arthrite, Canada, 2005
Type d'arthrite Hommes Femmes Total
Nombre Proportion (%) Nombre Proportion (%) Nombre Proportion (%)
Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des données annuelles sur la mortalité de Statistique Canada, 2005.
Arthrose 8 6 13 4 21 5
PR 30 23 81 27 111 26
Autres types d'arthrite inflammatoires 13 10 8 3 21 5
Maladies du tissu conjonctif 64 49 182 61 246 57
Autres affections arthritiques 15 12 16 5 31 7
Toutes formes d'arthrite confondues 130 100 300 100 430 100
Équivalent textuel - Tableau 5-2

Le tableau 5-2 présente le nombre et la proportion de décès prématurés attribuables à l’arthrite, selon le sexe et le type d’arthrite, en 2005.

Quarante pour cent des personnes décédées de l’arthrite (430 décès) sont mortes de façon prématurée (avant l’âge de 75 ans), soit un pourcentage similaire à celui des Canadiens et Canadiennes morts prématurément, toutes causes confondues (39 %). Plus de 80 % des décès prématurés liés à l’arthrite ont été attribués aux maladies du tissu conjonctif (57 %) et à la polyarthrite rhumatoïde (PR - 26 %). Chez les hommes, 49 % des décès prématurés étaient attribuables aux maladies du tissu conjonctif, contre 61 % chez les femmes, et 23 % à la polyarthrite rhumatoïde, contre 27 % chez les femmes.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des données annuelles sur la mortalité de Statistique Canada, 2005.



Plusieurs facteurs influent sur le risque de décès précoce (mortalité prématurée), notamment les suivantsNote de bas de page 11 Note de bas de page 13
 Note de bas de page 14 Note de bas de page 15 Note de bas de page 16 Note de bas de page 17 Note de bas de page 18 Note de bas de page 19 Note de bas de page 20 Note de bas de page 21 :

  • les limitations physiques causées par la maladie;
  • les indicateurs de gravité de la maladie, comme le nombre élevé d'articulations touchées, l'extension à d'autres organes ou la présence du facteur rhumatoïde chez les personnes atteintes de PR;
  • le cumul de problèmes de santé tels que les infections, le cancer et les maladies cardiovasculaires, rénales, respiratoires et gastro-intestinales;
  • le sexe (être une femme);
  • l'âge (le risque croît avec l'âge).

Les prédicteurs de mortalité prématurée ci-dessus sont valables pour la majorité des types d'arthrite. La prévention des décès prématurés causés par l'arthrite exige une reconnaissance des symptômes et un diagnostic précoces, une prise en charge appropriée et l'observance du traitement prescritNote de bas de page 11 Note de bas de page 12 Note de bas de page 17.

Évolution des taux de mortalité

Les taux de mortalité par âge sont demeurés relativement stables pour l'arthrite entre 1999 et 2005 (figure 5-2). Pour les personnes de 65 ans et plus, un pic est observable en 2000; il pourrait s'expliquer par le fait que la plupart des provinces et territoires canadiens sont passés de la 9 à la 10 édition de la classification internationale des maladies (CIM-9 à CIM-10) cette année-là. Ce pic pourrait en outre indiquer que la CIM-9 et ses règles de codification auraient pu entraîner une sous-estimation de la mortalité attribuable à l'arthrite, comparativement à la CIM-10. Aucune étude de comparabilité n'a évalué l'impact possible du changement de classification sur la façon de recenser les causes de décès.

Figure 5-2: Taux de mortalité par âge attribuable à l'arthrite, selon l'année
Équivalent textuel - Figure 5-2

La figure 5-2 présente le taux de mortalité par âge (pour 100 000 habitants) attribuable à l’arthrite, selon l’année, de 1999 à 2005.

Les taux de mortalité par âge sont demeurés relativement stables pour l’arthrite entre 1999 et 2005. Pour les personnes de 65 ans et plus, un pic est observable en 2000.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des données annuelles sur la mortalité de Statistique Canada, 2005.


Résumé

  • Bien que les décès causés par l'arthrite soient peu communs, en 2005, au Canada, 777 femmes et 296 hommes sont décédés de maladies arthritiques; la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé et autres maladies du tissu conjonctif comptaient pour plus de 60 % de tous les décès attribués à l'arthrite.
  • Les taux de mortalité étaient plus élevés chez les femmes que chez les hommes dans tous les groupes d'âge : 2,6 décès féminins environ ont été dénombrés pour chaque décès masculin, en partie à cause de la prévalence supérieure de l'arthrite chez les femmes.
  • Quarante pour cent des décès causés par l'arthrite étaient des décès prématurés (c.-à-d. des décès survenus avant l'âge de 75 ans), soit un pourcentage similaire à celui des Canadiens et Canadiennes morts prématurément, toutes causes confondues (39 %).
  • Les taux de mortalité par âge attribuable à l'arthrite sont demeurés relativement stables pour l'arthrite entre 1999 et 2005.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :