Archivée : Étude de cas nº4 : Réduire les disparités sur le plan de la santé en lien avec le diabète : Leçons retenues grâce au programme communautaire de la stratégie canadienne sur le diabète

 

Étude de cas nº4: Ralentir l'évolution du diabète : prévention, dépistage et gestion du diabète dans le lieu de travail - Une initiative conjointe unique de la fonction publique, du syndicat et du secteur privé

Organisation responsable

  • Unité sanitaire de Windsor—comté d'Essex

Principaux partenaires

  • Chrysler Canada inc.
  • Syndicat des travailleurs et travailleuses canadiens de l'automobile
  • Shepell•fgi

Bailleurs de fonds

  • Agence de la santé publique du Canada
  • Chrysler Canada

Groupe ciblé

  • Travailleurs et travailleuses de l'automobile, retraités de l'industrie de l'automobile et leur famille.

Communautés

  • Région de Windsor-Essex et d'autres emplacements de Chrysler Canada au Canada.

Contexte

Le diabète fait souvent son apparition plusieurs années avant le diagnostic médical. Nous estimons que jusqu'à un tiers des gens atteints de diabète le sont à leur insu. Une intervention précoce sur le plan médical ou un changement de style de vie peut prévenir de 30 à 60 % des cas de diabète de type 2.

Chrysler Canada inc. et l'unité sanitaire de Windsor—comté d'Essex ont uni leurs efforts pour réaliser un programme complet de prévention, de dépistage et de gestion du diabète chez les employés, les retraités et les membres de leur famille. Le programme a été intégré au programme existant de mieux être au travail.

Le programme du diabète visait à sensibiliser davantage aux facteurs de risque et à la prévention; à favoriser l'adoption de saines habitudes alimentaires, d'un mode de vie actif et de comportements de prévention du diabète de type 2; et à identifier, éduquer, aiguiller et soutenir les personnes à haut risque d'être atteintes du diabète, de même que celles qui en sont atteintes, avec ou sans diagnostic.

Mise en oeuvre

Entre septembre 2007 et avril 2008, 2 856 personnes—des employés, des retraités et les membres de leur famille—ont participé à des cliniques de diabète; 3 500 personnes ont reçu l'information par la poste à leur domicile. Le programme comprenait les trois grands volets suivants.

Information sur la santé

L'information a été transmise au moyen des bulletins Working Towards Wellness, d'une brochure portant sur le diabète, d'information sur le diabète affichée dans le site Web Working Towards Wellness, d'affiches aux endroits clés et de présentations dans le cadre de deux miniexpositions sur le diabète.

Évaluation de l'état de santé, dépistage et aiguillage

Le dépistage du diabète et les cliniques de mieux-être ont eu lieu aux installations de Chrysler et à certains lieux communautaires. Les participants aux cliniques ont répondu à un questionnaire confidentiel sur le risque de diabète. Ils ont fait l'objet d'un dépistage anthropométrique et ont rencontré un éducateur en matière de santé. Ils ont tous reçu l'une des trois trousses d'éducation sanitaire : Healthy Living (Mode de vie sain); Diabetes Prevention (Prévention du diabète) ou Living With Diabetes (Vivre avec le diabète).

Éducation sur le diabète

Les employés, les retraités et les membres de leur famille atteints de diabète qui n'ont pas participé aux expositions ou à une clinique ont reçu la trousse Living With Diabetes à la maison par la poste.

« Tant de personnes ne savaient pas où elles en étaient concernant leur santé; elles n'avaient aucune idée qu'elles étaient mûres pour une crise cardiaque. »

Fournisseur de soins de santé participant

Évaluation

Chrysler Canada et l'Unité sanitaire de Windsor—comté d'Essex ont uni leurs efforts à ceux de Shepell•fgi en vue de concevoir et de mener l'évaluation. La stratégie d'évaluation reposait sur cinq outils de collecte des données : un sondage de rétroaction auprès des participants aux cliniques; un sondage de suivi auprès de ces participants; un document envoyé par la poste au domicile des participants pour obtenir leur rétroaction; des groupes de consultation de la clientèle cible; et un sondage de rétroaction auprès des fournisseurs de soins de santé.

Résultats

Acceptabilité du programme

  • 66 % étaient d'accord ou fortement d'accord avec l'affirmation selon laquelle le programme leur avait fourni de l'information qu'ils n'auraient pu obtenir ailleurs.
  • 73 % étaient d'accord ou fortement d'accord avec l'affirmation selon laquelle le programme avait eu un impact positif sur leur santé.

Détection ou dépistage précoce

  • 8 % des participants ont reçu un diagnostic de diabète et 9 % ont été informés qu'ils avaient de l'hyperglycémie, 16 %, un taux élevé de cholestérol et 14,3 %, de l'hypertension.
  • 46 % des participants ont indiqué qu'il était peu ou pas du tout probable qu'ils aient fait l'objet d'un dépistage du diabète ailleurs au cours de la même année.

Comportements sains

  • 82 % ont indiqué qu'ils consommaient des aliments plus sains.
  • 76 % ont augmenté leur niveau d'activité physique.
  • Au total, 62,5 % ont essayé de perdre du poids à la suite de leur participation.

Gestion du diabète

  • Le nombre de participants qui percevaient leur connaissance de la surveillance du diabète comme bonne à excellente suivant leur participation a augmenté de 16 %.
  • Au moment du suivi, une participation plus faible que prévu de répondants avait participé aux activités recommandées de gestion du diabète (p. ex. suivre une formation structurée sur le diabète, faire examiner leurs pieds, subir un examen du fond de l'œil après dilatation).
  • La proportion de participants qui prennent leur médicament oral est passée de 43 % à 92 % après la visite des participants à la clinique.

« Les participants ont indiqué que même si libérer les gens de la chaîne de montage était un gros obstacle à la participation, un grand nombre d'entre eux ont trouvé le temps de participer avec l'aide de leur superviseur. »

Résumé du sondage de rétroaction auprès des employés

Rejoindre la population

La participation à ce programme a surpassé les attentes des organisateurs, probablement en raison de plusieurs facteurs, dont les suivants :

  • l'aspect pratique de la clinique (le personnel de Chrysler a participé à la clinique pendant ses heures de travail ou au début ou à la fin de son quart);
  • les incitatifs fournis (t-shirts);
  • les participants ont pris une part active à la conception et à la planification du programme;
  • la participation du personnel à la promotion du programme.

Leçons retenues

  • Bien que ce programme ait eu beaucoup d'effets positifs en ce qui a trait aux comportements sains, il n'a eu aucun impact sur certains comportements de gestion du diabète, comme faire examiner ses pieds. Il faudra insister davantage sur l'information relative au soin des pieds dans les futurs programmes.
  • Empiéter sur le temps de travail du personnel pour leur donner accès à la clinique est un problème, surtout dans le cadre d'une chaîne de montage. L'appui de la direction est essentiel pour assurer l'égalité d'accès.
  • Il est essentiel d'élaborer un plan souple, qui peut s'adapter aux besoins de l'industrie (p. ex. fermeture de l'usine, horaire d'été).

Ressources

Ce programme reposait sur les ressources existantes, comme les ressources du programme Working Towards Wellness, les fiches de renseignements sur le diabète, le Guide d'activité physique canadien et le livre Diabetes for Dummies , 3e édition.

Pour en savoir davantage
Neil MacKenzie
Unité sanitaire de Windsor - comté d'Essex
Courriel : nmackenzie@wechealthunit.org
www.wechealthunit.org

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :