Qu'est-ce que la MPOC et comment peut-on la prévenir?

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) rend la respiration difficile. Elle endommage lentement les voies respiratoires des poumons, en les faisant enfler, en les bloquant et en leur faisant perdre de leur élasticité (capacité d'expansion).

Le terme MPOC englobe quelques maladies des poumons. Les plus répandues sont la bronchite chronique et l'emphysème. Plusieurs personnes qui vivent avec la MPOC sont atteintes de ces deux maladies pulmonaires. La MPOC rend la respiration difficile, parce que :

  • les voies aériennes et les sacs alvéolaires des poumons se déforment et perdent leur élasticité;
  • plusieurs des membranes qui séparent des sacs alvéolaires sont détruites;
  • les parois des voies aériennes deviennent enflées, plus épaisses;
  • et les cellules dans les voies aériennes produisent plus de mucus que d'habitude, ce qui obstrue (bloque) les voies aériennes.

La MPOC est une maladie progressive, ce qui signifie qu'elle s'aggrave au fil du temps. Souvent, les symptômes comme l'essoufflement (le souffle court), le mucus plus abondant et la toux s'aggravent lentement. Certaines personnes qui ont la MPOC disent se sentir comme si elles respiraient à travers une paille.

À l'heure actuelle, la MPOC a été diagnostiquée chez plus de 700 000 Canadiens et Canadiennes. Des milliers d'autres vivent avec cette maladie, mais n'ont pas encore été diagnostiqués. Il n'y a pas de remède contre cette maladie, mais il y a des moyens pour la contrôler.


Quelles sont les causes de la MPOC?

Dans la plupart des cas, la cause de la MPOC est le fait de fumer. Environ 90% des cas sont dus au fait de fumer la cigarette. Les autres facteurs de risque sont notamment :

  • l'hérédité (par exemple, la déficience en antitrypsine alpha 1, un trouble génétique rare)
  • la fumée secondaire
  • l'exposition à la pollution de l'air, au travail et dans l'environnement (par exemple, la poussière ou des produits chimiques)
  • et des antécédents d'infections pulmonaires pendant l'enfance.

Évitable. Traitable.

La bonne nouvelle, à propos de la MPOC, c'est qu'elle est presque totalement évitable. Si vous fumez, la meilleure chose que vous puissiez faire, pour réduire vos chances de développer la MPOC, c'est de cesser de fumer. Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer. En plus de réduire le risque de développer la MPOC, le fait de cesser de fumer aide aussi à ralentir le progrès de cette maladie chez les personnes qui l'ont déjà.

Plus tôt la MPOC est détectée par le médecin, plus facilement elle pourra être traitée. C'est pourquoi il est si important que les fumeurs et ex-fumeurs demandent à leur médecin de leur faire passer un simple test de respiration, appelé spirométrie. C'est le meilleur moyen par lequel le médecin peut détecter la MPOC.


Ressources additionnelles

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :