Pourquoi les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique doivent elles faire de l'exercice?

De l'exercice régulier peut aider les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) à se sentir mieux et à respirer plus facilement. L'exercice permet de renforcer les muscles respiratoires de la cage thoracique et de réduire l'essoufflement.

De l'exercice régulier permet également aux personnes atteintes d'une MPOC de bénéficier des avantages qui suivent.

  • Réduire les risques de poussée active de MPOC. L'exercice permet de rester en santé et de résister aux infections.
  • Maintenir un poids santé. Un surplus de poids (particulièrement dans la région abdominale) peut exercer une pression sur les muscles respiratoires et rendre la respiration difficile.
  • Éviter d'aller de mal en pis. L'inactivité est néfaste pour le corps : elle affaiblit le cœur et les poumons et réduit la masse musculaire. L'inactivité, qui entraîne l'épuisement et l'essoufflement, réduit la motivation à faire de l'exercice.
  • Réduire les sentiments d'anxiété et de solitude. Faire une marche aide non seulement à renforcer les poumons, mais rehausse également le moral et accroît le sentiment de bien être.
  • Conserver son indépendance. L'exercice régulier, tel que la marche et les exercices de respiration, accroît l'énergie requise pour effectuer les tâches quotidiennes comme faire l'épicerie et cuisiner les repas.

Par où faut il commencer?

Il est important de consulter son médecin avant de commencer un programme d'exercice physique. Celui ci peut aider à déterminer quelles sont les activités les plus appropriées et à élaborer un programme d'exercice fondé sur les capacités.

Parce que les MPOC accroissent énormément le sentiment de fatigue, les débutants peuvent trouver leur programme d'exercice difficile au début. Toutefois, les poumons et le cœur se renforceront avec le temps et les exercices deviendront de plus en plus faciles. Il ne faut pas oublier que plus on fait de l'exercice, plus on est en forme. Il n'est pas nécessaire que les programmes d'exercices soient compliqués ou coûteux. Des exercices d'étirement et de respiration et une marche quotidienne sont une bonne manière de commencer. La clé du succès consiste à trouver une activité que l'on aime et à la pratiquer.


À qui s'adresse la réadaptation pulmonaire?

La réadaptation pulmonaire n'est pas seulement un programme d'exercice. Il s'agit d'un programme spécial qui comprend non seulement des exercices, mais aussi des conseils de nutrition, de l'éducation relative aux MPOC et à la manière de vivre avec la maladie et des services de consultation. Toute une équipe participe à la réadaptation pulmonaire. Elle est habituellement composée de médecins, d'infirmières, de physiothérapeutes, d'inhalothérapeutes et de diététistes qui collaborent afin de mettre en commun les différents volets du programme. La réadaptation pulmonaire vise à améliorer la qualité de vie. Un médecin est en mesure de déterminer à qui s'adresse la réadaptation pulmonaire.


Une personne sous oxygénothérapie peut elle faire de l'exercice?

Les personnes sous oxygénothérapie peuvent faire de l'exercice. La plupart du temps, l'oxygénothérapie ne restreint pas le type d'activité pratiquée. Beaucoup de personnes atteintes d'une MPOC et sous oxygénothérapie s'entraînent en levant des poids légers, font de la bicyclette et dansent. Certains d'entre eux ont besoin d'un léger surplus d'oxygène seulement durant leur entrainement, alors que d'autres en ont constamment besoin. Peu importe les besoins, l'équipe de soins de santé peut donner des conseils pratiques sur la manière de choisir les activités les mieux adaptées.


Liste de vérification concernant les programmes d'exercices

  • Consulter son médecin avant d'entreprendre un programme d'exercice. Un médecin peut aider à déterminer le type d'exercice approprié et conseiller des médicaments à consommer avant de les pratiquer.
  • Faire ce que l'on aime. Pratiquer des exercices que l'on aime accroît la motivation. Il est conseillé d'en essayer quelques-uns afin de trouver celui qui convient le mieux.
  • Se méfier des facteurs déclenchants (c'est à dire des facteurs qui déclenchent les symptômes). Ces facteurs comprennent le smog, la pollution, le vent et l'air froid ou humide. Pratiquer temporairement ses exercices à l'intérieur permet d'éviter ces facteurs.
  • Organiser un horaire et établir des objectifs. Les débutants peuvent d'abord se fixer comme objectif de marcher dix minutes autour de la maison et, ensuite, accroître le niveau de difficulté.
  • Respecter son rythme. Les personnes qui se sentent mal ou étourdies devraient s'arrêter et se reposer. Atteindre ses objectifs de mise en forme prend du temps, particulièrement pour les débutants.
  • Se féliciter! En participant activement à l'amélioration de leur santé, les personnes atteintes de MPOC améliorent leur qualité de vie.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :