Chapitre 1 : Le diabète au Canada : Perspective de santé publique sur les faits et chiffres – Fardeau

Chapitre 1 – Le fardeau du diabète au Canada

Introduction

Le diabète est une maladie chronique grave qui est en hausse au Canada. Il pose un défi non seulement pour ceux et celles qui vivent avec la maladie, mais aussi pour les membres de leur famille, leur communauté et les systèmes de soins de santé.

Prévalence du diabète

Le diabète est une des maladies chroniques les plus courantes au Canada. En 2008/09, près de 2,4 millions de Canadiens et de Canadiennes âgés de un an ou plus vivaient avec le diabète diagnostiqué (de type 1 ou de type 2), selon le SCSMC (tableau 1-1). Cela représentait environ 6,8 % de la population, ou 6,4 % de toutes les femmes âgées de un an ou plus et 7,2 % de tous les hommes âgés de un an ou plus. En se limitant uniquement à la population adulte de 20 ans ou plus, la prévalence était de 8,7 % (IC à 95 % : 8,72-8,74 %), ce qui représente un Canadien ou une Canadienne sur 11.

Tableau 1-1. Prévalence et nombre de cas de diabète diagnostiqué chez les personnes âgées d'un an et plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2008/09
  Prévalence
Femmes Hommes Total

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

Groupe
d'âge
(ans)
Cas TauxTableau 1 note de bas de page (%)
(intervalle de confiance à 95%)
Cas TauxTableau 1 note de bas de page (%)
(intervalle de confiance à 95%)
Cas TauxTableau 1 note de bas de page (%)
(intervalle de confiance à 95%)
1-9 2 366 0,1
(0,14-0,15)
2 835 0,2
(0,16-0,17)
5 201 0,2
(0,15-0,16)
10-19 9 845 0,5
(0,45-0,47)
10 647 0,5
(0,46-0,48)
20 492 0,5
(0,46-0,47)
20-24 8 077 0,7
(0,69-0,72)
7 784 0,7
(0,65-0,68)
15 861 0,7
(0,67-0,69)
25-29 13 194 1,1
(1,09-1,12)
10 590 0,9
(0,87-0,90)
23 784 1,0
(0,98-1,01)
30-34 21 383 1,8
(1,79-1,84)
17 153 1,5
(1,44-1,49)
38 536 1,6
(1,62-1,66)
35-39 33 387 2,7
(2,68-2,74)
31 825 2,6
(2,53-2,59)
65 212 2,6
(2,61-2,65)
40-44 50 355 3,7
(3,72-3,78)
56 421 4,1
(4,11-4,18)
106 776 4,0
(3,93-3,97)
45-49 73 793 5,1
(5,05-5,12)
90 613 6,2
(6,15-6,23)
164 406 5,6
(5,62-5,67)
50-54 97 780 7,4
(7,32-7,41)
125 704 9,5
(9,44-9,54)
223 484 8,4
(8,39-8,46)
55-59 120 871 10,7
(10,61-10,73)
156 389 14,0
(13,94-14,08)
277 260 12,3
(12,28-12,37)
60-64 135 780 14,2
(14,17-14,32)
177 741 19,1
(19,00-19,18)
313 521 16,6
(16,58-16,70)
65-69 127 453 17,8
(17,73-17,93)
161 118 23,7
(23,56-23,79)
288 571 20,7
(20,61-20,76)
70-74 123 319 21,3
(21,18-21,42)
141 631 27,1
(26,98-27,26)
264 950 24,1
(23,97-24,15)
75-79 118 150 23,1
(23,01-23,27)
120 144 28,5
(28,30-28,62)
238 294 25,5
(25,44-25,65)
80-84 96 407 23,4
(23,25-23,55)
78 643 27,8
(27,60-27,99)
175 050 25,2
(25,07-25,31)
≥85 88 266 19,9
(19,73-20,00)
49 588 23,2
(23,01-23,42)
137 854 21,0
(20,84-21,06)
Canada 1 120 426 6,4
(6,42-6,45)
1 238 826 7,2
(7,24-7,26)
2 359 252 6,8
(6,83-6,85)
[Texte équivalent, Tableau 1-1]

Le tableau 1-1 montre qu'en 2008/09, près de 2,4 millions de Canadiens et de Canadiennes âgés de un an ou plus vivaient avec le diabète diagnostiqué (de type 1 ou de type 2), selon le SCSMC. Cela représentait environ 6,8 % de la population, ou 6,4 % de toutes les femmes âgées de un an ou plus et 7,2 % de tous les hommes âgés de un an ou plus.

Bien que le diabète diagnostiqué soit plus commun dans les groupes d'âge plus avancé, plus de 50 % de la population canadienne atteinte (1,2 million de personnes) était en âge de travailler, soit de 25 à 64 ans.
Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).


Prévalence selon l'âge

La proportion de personnes diagnostiquées avec le diabète augmente avec l'âge (figure 1-1). La capacité de l'organisme à produire de l'insuline et de l'utiliser diminue en vieillissant, ce pourquoi les personnes âgées sont exposées à un risque accru de développer le diabète de type 2. La hausse la plus importante de la prévalence s'est produite après l'âge de 40 ans. En 2008/09, c'est au sein du groupe d'âge des 75 à 79 ans que la proportion des personnes diagnostiquées avec le diabète (23,1 % chez les femmes et 28,5 % chez les hommes) était la plus élevée. Bien que le diabète diagnostiqué soit plus commun dans les groupes d'âge plus avancé, plus de 50 % de la population canadienne atteinte (1,2 million de personnes) était en âge de travailler, soit de 25 à 64 ans (tableau 1-1).

Figure 1-1. Prévalence du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2008/09

Figure 1-1. Prévalence du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2008/09

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-1]

La figure 1-1 montre que la proportion de personnes diagnostiquées avec le diabète augmente avec l'âge. La hausse la plus importante de la prévalence s'est produite après l'âge de 40 ans. En 2008/09, c'est au sein du groupe d'âge des 75 à 79 ans que la proportion des personnes diagnostiquées avec le diabète (23,1 % chez les femmes et 28,5 % chez les hommes) était la plus élevée.

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

Prévalence par province ou territoire

La prévalence du diabète varie d'une région à l'autre du Canada. En 2008/09, après avoir tenu compte des différences dans la structure d'âge des provinces et des territoires, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador et l'Ontario affichaient la prévalence la plus élevée de diabète diagnostiqué, alors que le Nunavut, l'Alberta et le Québec affichaient la prévalence la plus faible (figure 1-2).

Figure 1-2. Prévalence standardisée selon l'âge du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus par province et territoire, Canada, 2008/09

Figure 1-2. Prévalence standardisée selon l'âge du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus par province et territoire, Canada, 2008/09

† Standardisée selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991. Source : Agence de la santé publique du Canada, septembre 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-2]

En 2008/09, après avoir tenu compte des différences dans la structure d'âge des provinces et des territoires, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse et l'Ontario affichaient la prévalence la plus élevée de diabète diagnostiqué, alors que le Nunavut, l'Alberta et le Québec affichaient la prévalence la plus faible.

Note: La prévalence a été standardisée selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991.
Source : Agence de la santé publique du Canada, septembre 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).


Prévalence au fil du temps

La prévalence standardisée selon l'âge du diabète diagnostiqué chez les Canadiens et Canadiennes âgés de un an ou plus a augmenté de 70 %, soit de 3,3 % en 1998/99 à 5,6 % en 2008/09 (figure 1-3). La prévalence au fil du temps était systématiquement plus élevée chez les hommes que chez les femmes (figure 1-3) et augmentait dans chacun des groupes d'âge (figure 1-4).

Figure 1-3. Prévalence standardisée selon l'âge et nombre de cas de diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, Canada, de 1998/99 à 2008/09

Figure 1-3. Prévalence standardisée selon l'âge et nombre de cas de diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, Canada, de 1998/99 à 2008/09

Standardisée selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991.

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-3]

La figure 1-3 montre que la prévalence standardisée selon l'âge du diabète diagnostiqué chez les Canadiens et Canadiennes âgés de un an ou plus a augmenté de 70 %, soit de 3,3 % en 1998/99 à 5,6 % en 2008/09. La prévalence au fil du temps était systématiquement plus élevée chez les hommes que chez les femmes.

Note: La prévalence a été standardisée selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991.
Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

En grande partie attribuable à la cohorte du baby-boom, le vieillissement de la population canadienne a été l'un des facteurs contribuant à l'augmentation du nombre de Canadiens et Canadiennes vivant avec le diabète diagnostiqué. Au cours des dernières années, la hausse la plus importante du nombre de personnes atteintes de diabète s'observait dans le groupe des 60 à 64 ans, soit de 127 608 personnes en 1998/99 à 313 521 personnes en 2008/09Note de bas de page 1 . Outre le vieillissement de la cohorte du baby-boom, la longévité accrue des personnes vivant avec le diabète (en raison des progrès dans le traitement et du dépistage précoce) a contribué à la hausse des taux de prévalence de la maladie.

Figure 1-4. Prévalence du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge, Canada, de 1998/99 à 2008/09

 

Figure 1-4. Prévalence du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge, Canada, de 1998/99 à 2008/09

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-4]

La figure 1-4 montre que la prévalence a augmenté dans tous les groupes d'âge au fil du temps. Bien que le nombre réel de Canadiens et Canadiennes atteints de diabète diagnostiqué ait augmenté rapidement dans les groupes d'âge plus avancés, c'est dans les groupes d'âge plus jeunes que la proportion de personnes atteintes de diabète diagnostiqué a le plus augmenté. Entre 1998/99 et 2008/09, les plus fortes hausses relatives de la prévalence ont été observées chez les groupes d'âge des 35 à 39 ans et des 40 à 44 ans, où les pourcentages ont doublé.

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

Bien que le nombre réel de Canadiens et Canadiennes atteints de diabète diagnostiqué ait augmenté rapidement dans les groupes d'âge plus avancés, c'est dans les groupes d'âge plus jeunes que la proportion de personnes atteintes de diabète diagnostiqué a le plus augmenté. Entre 1998/99 et 2008/09, les plus fortes hausses relatives de la prévalence ont été observées chez les groupes d'âge des 35 à 39 ans et des 40 à 44 ans, où les pourcentages ont doublé. La hausse observée chez les jeunes adultes s'explique probablement en grande partie par la hausse des taux d'embonpoint et d'obésité (chapitre 4, Embonpoint et obésité).

Diabète non diagnostiqué

On entend par diabète non diagnostiqué des cas de diabète qui n'ont pas encore été établis par un professionnel de la santé. Au moyen des données provenant de prélèvements sanguins pris à jeun dans le cadre de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) 2007-2009, l'ampleur de la prévalence du diabète non diagnostiqué au Canada a été estimée en appliquant les définitions et les critères de l'Association canadienne du diabète (encadré I-2)Note de bas de page 2 . Il faut toutefois préciser que cette analyse comportait des limites en raison de l'inexistence d'une analyse de la glycémie deux heures après l'ingestion de glucose et de la taille relativement restreinte de l'échantillon. À la suite d'analyses de glycémie, des cas de diabète non diagnostiqué ont été trouvés dans 0,9 % (IC à 95 % : 0,5-1,4 %) de la population canadienne âgée de six ans ou plus, ce qui représente plus de 20 % de tous les cas de diabète (0,9 % des 4,3 % de cas détectés dans cette analyse).

Incidence du diabète

Plus de 200 000 Canadiens et Canadiennes (6,3 nouveaux cas par 1 000 personnes) ont reçu un diagnostic de diabète pour la première fois en 2008/09 (tableau 1-2). Dans l'ensemble, les hommes (6,8 nouveaux cas par 1 000 personnes) avaient un taux d'incidence plus élevé que les femmes (5,7 nouveaux cas par 1 000 personnes).

Tableau 1-2. Taux d'incidence et nombre de nouveaux cas de diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2008/09
Groupe
d'âge
(ans)
Incidence
Femmes Hommes Total
Cas Taux par
1 000 personnes
(intervalle de confiance
à 95%)
Cas Taux par
1 000 personnes
(intervalle de confiance
à 95%)
Cas Taux par
1 000 personnes
(intervalle de confiance
à 95%)

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

1-19 1 584 0,4
(0,40-0,44)
1 703 0,4
(0,41-0,45)
3 287 0,4
(0,41-0,44)
20-24 984 0,9
(0,81-0,92)
695 0,6
(0,55-0,64)
1 679 0,7
(0,69-0,76)
25-29 1 784 1,5
(1,44-1,58)
1 266 1,1
(1,01-1,13)
3 050 1,3
(1,24-1,34)
30-34 2 783 2,4
(2,31-2,49)
2 508 2,2
(2,09-2,26)
5 291 2,3
(2,22-2,35)
35-39 3 993 3,3
(3,21-3,42)
4 602 3,8
(3,68-3,90)
8 595 3,6
(3,48-3,63)
40-44 5 600 4,3
(4,20-4,43)
7 756 5,9
(5,78-6,05)
13 356 5,1
(5,03-5,21)
45-49 8 035 5,8
(5,68-5,93)
11 301 8,2
(8,02-8,32)
19 336 7,0
(6,89-7,08)
50-54 10 302 8,3
(8,15-8,47)
14 079 11,6
(11,42-11,80)
24 381 9,9
(9,82-10,07)
55-59 11 422 11,2
(10,96-11,37)
15 145 15,5
(15,29-15,78)
26 567 13,3
(13,13-13,45)
60-64 11 658 14,1
(13,81-14,32)
14 817 19,3
(18,98-19,60)
26 475 16,6
(16,38-16,78)
65-69 9 955 16,7
(16,34-16,99)
12 007 22,6
(22,19-23,00)
21 962 19,5
(19,20-19,72)
70-74 8 244 17,8
(17,39-18,16)
9 105 23,4
(22,88-23,84)
17 349 20,3
(20,02-20,63)
75-79 7 135 17,9
(17,44-18,28)
7 030 22,7
(22,22-23,28)
14 165 20,0
(19,66-20,32)
80-84 5 529 17,2
(16,76-17,67)
4 370 20,9
(20,32-21,57)
9 899 18,7
(18,32-19,05)
≥85 4 921 13,6
(13,25-14,02)
2 705 16,2
(15,62-16,85)
7 626 14,5
(14,13-14,78)
Canada 93 929 5,7
(5,70-5,77)
109 089 6,8
(6,79-6,88)
203 018 6,3
(6,25-6,30)
[Texte équivalent, Tableau 1-2]

Le tableau 1-2 montre que plus de 200 000 Canadiens et Canadiennes (6,3 nouveaux cas par 1 000 personnes) ont reçu un diagnostic de diabète pour la première fois en 2008/09. Dans l'ensemble, les hommes (6,8 nouveaux cas par 1 000 personnes) avaient un taux d'incidence plus élevé que les femmes (5,7 nouveaux cas par 1 000 personnes). Les taux d'incidence du diabète ont augmenté abruptement après l'âge de 40 ans chez les deux sexes et les taux les plus élevés ont été observés dans les groupes d'âge des 70 à 74 ans et des 75 à 79 ans

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).


Incidence selon l'âge

Les taux d'incidence du diabète ont augmenté abruptement après l'âge de 40 ans chez les deux sexes et les taux les plus élevés ont été observés dans les groupes d'âge des 70 à 74 ans et des 75 à 79 ans (tableau 1-2, figure 1-5). Près de la moitié des nouveaux cas de diabète au cours de 2008/09 ont été diagnostiqués chez des personnes âgées de 45 à 64 ans. Selon les données de l'ESCC au sujet de ce même groupe d'âge, chez les personnes ayant déclaré être atteintes de diabète, 83,3 % n'avaient pas un poids santé (dont 47,5 % étaient obèses) par rapport à 57,8 % (dont 19,1 % étaient obèses) chez les personnes sans diabète. Ceci indique que l'obésité était un facteur important contribuant au diabète dans ce groupe d'âge.

Figure 1-5. Taux d'incidence du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2008/09

Figure 1-5. Taux d'incidence du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, 2008/09

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-5]

La figure 1-5 montre que les taux d'incidence du diabète ont augmenté abruptement après l'âge de 40 ans chez les deux sexes et les taux les plus élevés ont été observés dans les groupes d'âge des 70 à 74 ans et des 75 à 79 ans. Près de la moitié des nouveaux cas de diabète au cours de 2008/09 ont été diagnostiqués chez des personnes âgées de 45 à 64 ans.

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

Incidence par province ou territoire

Après avoir stratifié les données par province ou territoire (figure 1-6), différentes tendances temporelles ont été observées concernant l'incidence. Quoique la tendance générale au Canada indique une légère hausse au fil du temps, cela s'explique en grande partie par des tendances à la hausse en Ontario, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest. En revanche, un déclin général des tendances temporelles ou des tendances temporelles non significatives ont été observés dans les autres provinces. Cependant, ces données peuvent varier dans le temps (avec d'importants intervalles de confiance) en raison de la taille limitée des populations. Au nombre des facteurs qui peuvent influer sur les tendances de l'incidence dans chaque province et territoire, il y a les changements apportés à la codification et aux diagnostics, les programmes de mesures incitatives et les effets du dépistage à la suite de campagnes ciblées. Par exemple, la recommandation de l'Association canadienne du diabète en faveur du dépistage du diabète de type 2 a évolué avec les années. En 1998, elle recommandait un examen tous les trois ans pour les Canadiens et Canadiennes âgés de 45 ans ou plusNote de bas de page 3 , alors que depuis 2003, l'âge a été abaissé à 40 ansNote de bas de page 4 . Cela pourrait augmenter le nombre de diagnostics de diabète.

Figure 1-6. Taux d'incidence standardisés selon l'âge du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, par province et territoire, Canada, de 1998/99 à 2008/09

 

Figure 1-6a. Taux d'incidence standardisés selon l'âge du diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, par province et territoire, Canada , de 1998/99 à 2008/09

Standardisés selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991.

Les données pour le Yukon et le Nunavut sont exclues.

Source : Agence de la santé publique du Canada, septembre 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-6]

Tel qu'illustré par la figure 1-6, après avoir stratifié les données par province ou territoire, différentes tendances temporelles ont été observées concernant l'incidence. Quoique la tendance générale au Canada indique une légère hausse au fil du temps, cela s'explique en grande partie par des tendances à la hausse en Ontario, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest. En revanche, un déclin général des tendances temporelles ou des tendances temporelles non significatives ont été observés dans les autres provinces. Cependant, ces données peuvent varier dans le temps (avec d'importants intervalles de confiance) en raison de la taille limitée des populations.

Note: Les taux d'incidence ont été standardisés selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991. Les données du Yukon et du Nunavut sont exclues.
Source : Agence de la santé publique du Canada, septembre 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

Incidence au fil du temps

Les analyses statistiques des données entre 1998/99 et 2008/09 révèlent une hausse globale des taux d'incidence des cas de diabète diagnostiqués (figure 1-7). Cependant, seuls certains groupes d'âge ont contribué à cette hausse globale temporelle, à savoir les enfants âgés de un à 19 ans et les adultes en âge de travailler de 30 à 49 ansNote de bas de page 1 . L'incidence du diabète semble décliner depuis 2006/07, mais il est trop tôt pour examiner les conséquences de cette légère diminution à ce stade-ci. Les variations des taux d'incidence peuvent être liées à de nombreux phénomènes provenant des données.

Figure 1-7. Taux d'incidence standardisés selon l'âge et nombre de nouveaux cas de diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, Canada, de 1998/99 à 2008/09

 

Figure 1-7. Taux d'incidence standardisés selon l'âge et nombre de nouveaux cas de diabète diagnostiqué chez les personnes âgées de un an ou plus, Canada, de 1998/99 à 2008/09

Standardisés selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991.

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

[Texte équivalent, Figure 1-7]

Tel qu'illustré par la figure 1-7, les analyses statistiques des données entre 1998/99 et 2008/09 révèlent une hausse globale des taux d'incidence des cas de diabète diagnostiqués. Cependant, seuls certains groupes d'âge ont contribué à cette hausse globale temporelle, à savoir les enfants âgés de un à 19 ans et les adultes en âge de travailler de 30 à 49 ans. L'incidence du diabète semble décliner depuis 2006/07, mais il est trop tôt pour examiner les conséquences de cette légère diminution à ce stade-ci. Les variations des taux d'incidence peuvent être liées à de nombreux phénomènes provenant des données.

Note: Les taux d'incidence ont été standardisés selon l'âge en fonction de la population canadienne de 1991.
Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 1998/99 à 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada.

Entre 1998/99 et 2008/09, le taux standardisé selon l'âge de la prévalence du diabète a augmenté de 72 % chez les femmes et de 69 % chez les hommes, alors que le taux d'incidence standardisé selon l'âge est demeuré à peu près comparable entre les deux sexes. Le nombre croissant de personnes diagnostiquées avec le diabète (incidence) n'explique pas totalement l'augmentation du nombre total de Canadiens et Canadiennes qui vivent avec la maladie (prévalence), ce qui indique que les gens vivent plus longtemps avec leur diabète, ou qu'ils ont été diagnostiqués à un âge plus jeune.

Le diabète dans le monde

Le monde entier a pris acte de la gravité du diabète. Dans l'une de ses résolutions, l'Assemblée générale des Nations Unies reconnaît que « le diabète est une maladie chronique, invalidante et coûteuse, qui s'accompagne de graves complications, fait courir de graves risques aux familles, aux États membres et au monde entier […] »Note de bas de page 5 . Il n'en reste pas moins que l'obtention d'estimations précises du fardeau du diabète à l'échelle mondiale, sur le plan de la morbidité et de la mortalité, pose plusieurs défis, dont l'absence de données valides et récentes dans certains pays, ainsi que la variabilité des critères diagnostiques qui sont appliqués dans le monde.

Tout en gardant à l'esprit ces contraintes, la Fédération internationale du diabète estimait que, à l'échelle mondiale, la prévalence du diabète chez les adultes âgés de 20 à 79 ans s'élevait à 6,4 % en 2010 après standardisation selon l'âge, ce qui représente 285 millions de personnesNote de bas de page 6 ,Note de bas de page 7 . En comparaison avec la prévalence du diabète dans les pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Océanie visés par cette étude (figure 1-8), le taux au Canada plaçait le pays au troisième rang. Par rapport au taux de 9,2 % au Canada, les taux étaient beaucoup plus bas dans tous les pays africains et il en était ainsi dans la plupart des pays d'Asie, d'Amérique latine et des Caraïbes. En moyenne, les pays du Moyen-Orient avaient des taux plus élevés que ceux observés dans les pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Océanie.

Figure 1-8. Prévalence du diabète chez les personnes âgées de 20 à 79 ans, Europe, Amérique du Nord et Océanie, 2010

 

Figure 1-8. Prévalence du diabète chez les personnes âgées de 20 à 79 ans, Europe, Amérique du Nord et Océanie, 2010

Standardisée en fonction de la population mondiale.

Source : Agence de la santé publique du Canada, 2011; adapté de Shaw J. E, R. A. Sicree et P. Z. Zimmet. « Global estimates of the prevalence of diabetes for 2010 and 2030 », Diab Res Clin Pract, vol. 87, 2010, p. 4-14.

[Texte équivalent, Figure 1-8]

La figure 1-8 montre qu'en comparaison avec la prévalence du diabète dans les pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Océanie, le taux au Canada plaçait le pays au troisième rang.

Note: La prévalence a été standardisée en fonction de la population mondiale. Source : Agence de la santé publique du Canada, 2011; adapté de Shaw J.E, R.A. Sicree et P.Z. Zimmet. « Global estimates of the prevalence of diabetes for 2010 and 2030 », Diab Res Clin Pract, vol. 87, 2010, p. 4-14.

Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), en 2008, la prévalence du diabète dans le monde après la standardisation selon l'âge s'élevait à 10 %; 1,3 million de décès étaient attribués à la maladie. La prévalence du diabète chez les deux sexes était la plus élevée dans la région des Amériques (11 %), au même titre que la région de la Méditerranée orientale; la plus faible était observée dans les régions d'Europe et du Pacifique occidental (à 9 %)Note de bas de page 8 .

Prospective

Si les taux d'incidence et de mortalité se maintiennent aux niveaux observés en 2008/09Note de bas de page i , le nombre de Canadiens et Canadiennes âgés de un an ou plus vivant avec le diabète diagnostiqué s'élèvera à 3,7 millions (1,7 million chez les femmes et 1,9 million chez les hommes) d'ici 2018/19, ce qui représente une hausse de 56 %. Si les tendances d'incidence et de mortalité actuelles se maintiennentNote de bas de page ii , le nombre prévu serait plus élevé, soit 3,8 millions de Canadiens et Canadiennes. La hausse prévue du nombre de personnes ayant un diagnostic de diabète au Canada représente un défi majeur pour les services de santé. Il faudra investir d'importants efforts dans la prévention de cette maladie afin de contenir la hausse anticipée.

Il convient de signaler que les taux de prévalence du diabète varient d'une source de données à l'autre en raison de différences méthodologiques. Par exemple, selon les résultats de l'ESCC de 2009-2010, la prévalence du diabète autodéclaré était de 6,8 % (IC à 95 % : 6,6-7,1 %) chez les Canadiens et Canadiennes âgés de 20 ans ou plus. Comparativement, pour ce même groupe d'âge des 20 ans ou plus, les données du SCSMC de 2008/09 indiquaient une prévalence de diabète diagnostiqué de 8,7 % (IC à 95 % : 8,72-8,74 %)Note de bas de page 1 . En fait, les deux sources ont pu sous-estimer légèrement la prévalence réelle du diabète au Canada puisqu'elles ne tiennent pas compte des cas de diabète non diagnostiqués (jusqu'à concurrence de 20 % des cas selon les données de l'ECMS). Il faudra davantage de données et de recherches pour déterminer l'ampleur des cas de diabète non diagnostiqués au Canada.

Bien que chaque source de données ait ses forces et ses limites, ce premier chapitre repose essentiellement sur les estimations du SCSMC, puisque c'est l'unique source nationale de données populationnelles et qu'il emploie une définition validée des cas de diabète. Contrairement à l'ESCC, le SCSMC permet aussi une estimation des taux d'incidence. L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec les provinces et les territoires, ainsi qu'avec d'autres partenaires externes, afin de constamment améliorer la qualité, la validité et l'exhaustivité des données du SCSMC.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :