Niveaux et qualité des données probantes

Toutes les recommandations thérapeutiques ont des indicateurs du niveau et de la qualité des données probantes.

Les indicateurs sont une combinaison  des méthodes du U.S. Preventive Services Task Force et du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs, qui ont été modifiées pour pour être employées dans les lignes directrices.

Niveaux des recommandations

A : Recommande fortement aux cliniciens de prescrire le traitement aux patients admissibles sur une base systématique. Il existe de bonnes données probantes montrant que le traitement améliore des issues médicales importantes, et que ses bienfaits surpassent considérablement ses risques.

B : Recommande aux cliniciens de prescrire le traitement aux patients admissibles sur une base systématique. Il existe d’assez bonnes données probantes montrant que le traitement améliore des issues médicales importantes, et que ses bienfaits surpassent ses risques.

C : Aucune recommandation pour ou contre la prescription systématique du traitement. Il existe au moins d’assez bonnes données probantes montrant que le traitement peut améliorer les issues médicales, mais ses bienfaits sont trop limités par rapport à ses risques pour justifier une recommandation générale.

D : Recommande de ne pas prescrire le traitement aux patients asymptomatiques. Il existe au moins d’assez bonnes données probantes montrant que le traitement est inefficace ou que ses risques dépassent ses bienfaits.

I : Données probantes insuffisantes pour recommander ou déconseiller un traitement systématique. Les données probantes montrant que le traitement est efficace sont insuffisantes, de qualité médiocre ou contradictoire, et il n’est pas possible d’évaluer les bienfaits du traitement par rapport à ses risques.

Qualité des données probantes

Niveau I (un) :Données probantes s’appuyant sur au moins un essai clinique contrôlé et bien randomisé.

Niveau II (deux) :Données probantes s’appuyant sur au moins un essai clinique bien conçu sans randomisation, portant sur des études analytiques de cohortes ou cas-témoins (de préférence dans plus d’un centre), sur plusieurs études de séries chronologiques ou sur des résultats substantiels provenant d’expériences non contrôlées.

Niveau III (trois) :Données probantes provenant d’opinions d’autorités réputées basées sur des expériences cliniques, des études descriptives ou des rapports de comités d’experts.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :