Les infections transmissibles sexuellement

Les infections transmissibles sexuellement

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) sont un problème de santé important et grandissant au Canada. La meilleure façon de te protéger contre les ITS est de t'abstenir d'avoir des relations sexuelles. Si tu choisis d'en avoir, assure-toi d'utiliser des condoms et de subir un dépistage pour les ITS.

Il est important que toi et tes partenaires soient traités contre les ITS. Même si tu es traité contre une infection, tu peux la contracter de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne infectée qui n'a pas été traitée.

Prends conscience des risques

La chlamydia

Qu'est-ce que la chlamydia?

La chlamydia est une infection transmissible sexuellement causée par une bactérie. Elle est très répandue, surtout chez les adolescents et les jeunes adultes âgés de 15 à 24 ans, notamment chez les jeunes femmes. La chlamydia peut causer de graves problèmes de santé, à savoir :

  • l'infertilité [incapacité d'avoir un enfant] chez les hommes et les femmes
  • des maladies inflammatoires pelviennes
  • des douleurs pelviennes chroniques
  • une grossesse ectopique [une grossesse qui se produit en dehors de l'utérus]

Elle doit être traitée.

Comment la chlamydia se transmet-elle?

Tu peux contracter la chlamydia en ayant des relations sexuelles orales, vaginales ou anales non protégées avec une personne déjà infectée. Si tu es enceinte, il est important de subir un dépistage et un traitement contre la chlamydia pour éviter de transmettre l'infection à ton bébé au moment de l'accouchement.

Comment savoir si tu as contracté la chlamydia?

La majorité des personnes atteintes de chlamydia ne présentent aucun signe ou symptôme. Tu peux transmettre l'infection à une autre personne sans savoir que tu en es atteint.

Si tu as la chlamydia et si tu présentes des symptômes, tu observeras peut-être :

Chez la femme

  • un changement ou une augmentation des pertes vaginales
  • des démangeaisons vaginales
  • des saignements entre les règles
  • des douleurs ou des saignements durant ou suivant les relations sexuelles vaginales
  • des douleurs au bas-ventre
  • une sensation de brûlure au moment d'uriner

Chez l'homme

  • une sensation de brûlure au moment d'uriner
  • un écoulement du pénis
  • une sensation de brûlure ou de démangeaison au méat urinaire
  • des douleurs testiculaires

Comment dépiste-t-on la chlamydia?

Pour les hommes et les femmes, le fournisseur de soins de santé demandera de fournir un échantillon d'urine. Si tu es une femme, le fournisseur de soins de santé peut effectuer un prélèvement du col de l'utérus [l'ouverture de l'utérus] à l'aide d'un écouvillon. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres ITS telles que la gonorrhée. Le dépistage de la gonorrhée peut s'effectuer en utilisant le même échantillon d'urine ou le même prélèvement du col de l'utérus que pour le dépistage de la chlamydia. Tu devrais aussi demander en même temps un dépistage pour la syphilis, l'hépatite B et le VIH. Ces dépistages sont effectués par une analyse sanguine.

Comment traite-t-on la chlamydia?

La chlamydia peut se traiter à l'aide d'antibiotiques. Il est important de prendre tous tes médicaments même lorsque tu commences à te sentir mieux. Il est essentiel que tes partenaires antécédents ou actuels soient informés qu'ils ont peut-être été exposés à la chlamydia et qu'ils doivent subir un dépistage et un traitement. Il n'est pas nécessaire de le dire à tes partenaires toi-même. On peut les avertir de subir un dépistage des ITS en communiquant avec eux par carte anonyme en ligne ou par le biais d'une infirmière qui communique avec eux sans mentionner ton nom ou comment ils ont été exposés.
Si tu es traité contre la chlamydia, ton partenaire et toi ne devriez pas avoir de relations sexuelles avant la fin du traitement ou avant la confirmation de la disparition de l'infection. Même si tu es traité contre cette infection, tu peux la contracter de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne infectée qui n'a pas été traitée.

Certaines ITS, notamment la chlamydia, la gonorrhée et le VIH, ne présentent souvent aucun symptôme. Il est important de subir souvent un dépistage pour éviter d'être infecté.

Le lymphogranulome vénérien (LGV)

Qu'est-ce que le LGV?

L'abréviation LGV signifie « lymphogranulome vénérien ». Il s'agit d'une infection transmise sexuellement causée par un certain type de bactérie associée à la chlamydia. Le LGV peut infecter:

  • le vagin
  • le pénis
  • le col de l'utérus [l'ouverture de l'utérus]
  • l'anus
  • la bouche

Le LGV est relativement rare au Canada, mais le nombre de cas augmente, surtout chez les hommes gais et les autres hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. S'il n'est pas traité, le LGV peut laisser au niveau des organes génitaux et du rectum des cicatrices [la partie inférieure du gros intestin] qui peuvent exiger une intervention chirurgicale. Il doit être traité.

Comment le LGV se transmet-il?

Tu peux contracter le LGV en ayant des relations sexuelles orales, vaginales ou anales non protégées avec une personne déjà infectée.  

Comment savoir si tu as contracté le LGV?

Une lésion ou une protubérance indolore peut apparaître à l'endroit où les bactéries ont pénétré l'organisme. La lésion peut disparaître sans traitement, mais même si elle disparaît, tu es encore atteint du virus et aura besoin d'un traitement. La lésion peut accroître le risque de contracter ou de transmettre d'autres infections comme le VIH, l'hépatite B ou l'hépatite C. Au deuxième stade de la maladie, tu peux présenter les symptômes suivants :

  • des symptômes de la grippe
  • un écoulement de la région génitale ou anale
  • une enflure des ganglions (nœuds lymphatiques)

Il se peut que tu ressentes la présence de ganglions enflés derrière les oreilles, sous la mâchoire, sous les aisselles et dans l'aine.

Comment dépiste-t-on le LGV?

Ton fournisseur de soins de santé effectuera un prélèvement des lésions à l'aide d'un écouvillon ou en effectuant une analyse des urines. Si tes ganglions sont enflés, le fournisseur de soins de santé peut aussi effectuer un prélèvement de liquide de tes ganglions. Tu devrais aussi demander en même temps un dépistage pour d'autres infections telles que la gonorrhée, la syphilis, l'herpès génital, l'hépatite B, l'hépatite C et le VIH.

Comment traite-t-on le LGV?

Le LGV peut se traiter à l'aide d'antibiotiques. Il est important de prendre tous tes médicaments même lorsque tu commences à te sentir mieux.

Il est essentiel que tes partenaires antécédents ou actuels soient informés qu'ils ont peut-être été exposés au LGV et qu'ils doivent subir un dépistage et un traitement. Il n'est pas nécessaire de le dire à tes partenaires toi-même. On peut les avertir de subir un dépistage des ITS en communiquant avec eux par carte anonyme en ligne ou par le biais d'une infirmière qui communique avec eux sans mentionner ton nom ou comment ils ont été exposés. Ton partenaire et toi ne devriez pas avoir de relations sexuelles avant la fin du traitement ou avant la confirmation de la disparition de l'infection. Même si tu es traité contre cette infection, tu peux la contracter de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne infectée qui n'a pas été traitée.

La gonorrhée

Qu'est-ce que la gonorrhée?

La gonorrhée est une infection transmissible sexuellement causée par une bactérie. La gonorrhée peut causer de graves problèmes de santé, à savoir :

  • l'infertilité [incapacité d'avoir un enfant] chez les femmes
  • des maladies inflammatoires pelviennes
  • des douleurs pelviennes chroniques
  • une grossesse ectopique [une grossesse qui se produit en dehors de l'utérus]

Elle peut aussi causer une gêne ou une douleur testiculaire chez les hommes. Elle doit être traitée. La gonorrhée peut infecter:

  • le pénis
  • le rectum (la partie inférieure du gros intestin)
  • la gorge
  • les yeux
  • le col de l'utérus (l'ouverture de l'utérus)

Comment la gonorrhée se transmet-elle?

Tu peux contracter la gonorrhée en ayant des relations sexuelles orales, vaginales ou anales non protégées avec une personne déjà infectée. Si tu es enceinte, tu peux transmettre l'infection à ton bébé durant l'accouchement. Il est important de subir un dépistage et un traitement contre la gonorrhée pour éviter de transmettre l'infection au moment de l'accouchement.

Comment savoir si tu as contracté la gonorrhée?

Tu peux transmettre la gonorrhée à une personne sans savoir qu'on en est atteint. Tu peux avoir la gonorrhée et ne présenter aucun signe ou symptôme, ce qui est plus répandu chez les femmes. Si tu as la gonorrhée et si tu présentes des symptômes, tu observeras peut-être :

Chez la femme

  • un changement ou une augmentation des pertes vaginales
  • des saignements entre les règles
  • des douleurs ou des saignements durant ou suivant les relations sexuelles vaginales
  • des douleurs au bas-ventre
  • une sensation de brûlure au moment d'uriner

Chez l'homme

  • une sensation de brûlure au moment d'uriner
  • un écoulement du pénis
  • une sensation de brûlure ou de démangeaison au méat urinaire
  • des douleurs testiculaires

Comment dépiste-t-on la gonorrhée?

Pour les hommes et les femmes, le fournisseur de soins de santé demandera généralement de fournir un échantillon d'urine. Il peut aussi effectuer des prélèvements à l'aide d'un écouvillon du col de l'utérus [l'ouverture de l'utérus] si tu es une femme ou le pénis si tu es un homme. Le prélèvement à l'aide d'un écouvillon permet de trouver le meilleur traitement pour le type de gonorrhée que tu as. Cela est important, car certains types de gonorrhée ne réagissent pas aux antibiotiques. Ton fournisseur de soins de santé peut te demander de revenir dans quelques jours ou semaines pour effectuer un autre test afin de s'assurer de la disparition de l'infection. Tu devrais demander un dépistage pour d'autres infections telles que la chlamydia, qui peut être effectué en utilisant le même échantillon d'urine ou prélèvement par écouvillonnage. Tu devrais aussi demander des tests pour la syphilis, l'hépatite B et le VIH, qui sont effectués par un échantillon sanguin.

Comment traite-t-on la gonorrhée?

Il est de plus en plus difficile de traiter la gonorrhée avec les antibiotiques actuels. Si tu as fini ton traitement contre la gonorrhée et que tu as toujours des symptômes, il faut retourner voir ton fournisseur de soins de santé, car tu as peut-être besoin d'un autre traitement. Bien des personnes ayant la gonorrhée ont aussi la chlamydia et sont traitées contre les deux infections en même temps.

Il est essentiel que tes partenaires antécédents ou actuels soient informés qu'ils ont peut-être été exposés à la gonorrhée et qu'ils doivent subir un dépistage et un traitement. Il n'est pas nécessaire de le dire à tes partenaires toi-même. On peut les avertir de subir un dépistage des ITS en communiquant avec eux par carte anonyme en ligne ou par le biais d'une infirmière qui communique avec eux sans mentionner ton nom ou comment ils ont été exposés. Ton partenaire et toi ne devriez pas avoir de relations sexuelles avant la fin du traitement ou avant la confirmation de la disparition de l'infection. Même si tu es traité contre cette infection, tu peux la contracter de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne infectée qui n'a pas été traitée.

Communiquer avec son partenaire est essentiel pour des pratiques sexuelles sûres. Avant d'avoir des relations sexuelles avec un nouveau partenaire, tu dois t'assurer d'aborder la question de l'utilisation de condoms et de subir un dépistage pour les ITS.

La syphilis

Qu'est-ce que la syphilis?

La syphilis est une infection transmissible sexuellement causée par une bactérie. Au Canada, les infections par la syphilis sont à la hausse, surtout chez les hommes gais et les autres hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. L'infection par la syphilis comporte plusieurs stades. Durant les deux premières années de l'infection, une personne peut transmettre l'infection, même si elle ne présente pas de symptômes. Après ces deux années, elle ne peut plus transmettre l'infection, mais elle en est toujours atteinte. La syphilis non traitée peut causer de graves problèmes de santé, notamment des dommages au cerveau, au cœur et à d'autres organes. Elle doit être traitée.

Comment la syphilis se transmet-elle?

On peut contracter la syphilis en ayant des relations sexuelles orales, vaginales ou anales non protégées avec une personne déjà infectée par le virus. Si tu es enceinte et que tu as la syphilis, tu peux transmettre l'infection à ton bébé avant sa naissance ou au moment de l'accouchement. La syphilis chez les nourrissons peut causer des graves problèmes de santé ou le décès.

Comment savoir si tu as contracté la syphilis?

Tu peux transmettre la syphilis à une personne sans savoir que tu en es atteint. Si tu as des symptômes, ils peuvent se manifester comme suit :

  • une lésion ouverte indolore appelée chancre. Les chancres se situent généralement sur les parties génitales, l'anus ou dans la gorge. Tu pourrais ne pas remarquer la présence de cette lésion. Elle peut disparaître sans traitement, mais tu es encore infecté. La présence d'une lésion peut accroître le risque de contracter ou de transmettre d'autres infections comme le VIH, l'hépatite B ou l'hépatite C.
  • une éruption cutanée ou des symptômes pseudo-grippaux. Ces symptômes disparaîtront même si tu n'as reçu aucun traitement. Tu peux aussi avoir les ganglions enflés (nœuds lymphatiques). Les endroits où tu peux ressentir la présence de ganglions enflés sont derrière les oreilles, sous la mâchoire, sous les aisselles et dans l'aine.
  • dommage au cœur, au cerveau et à d'autres organes du corps, si elle n'est pas traitée pendant des années.

Comment dépiste-t-on la syphilis?

Le fournisseur de soins de santé peut demander une analyse sanguine et effectuer un prélèvement de la lésion à l'aide d'un écouvillon pour vérifier s'il y a herpès génital. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres ITS telles que la chlamydia, la gonorrhée, l'hépatite B et le VIH.

Comment traite-t-on la syphilis?

La syphilis doit être traitée dès que tu apprends que tu en es atteint. La syphilis peut se traiter à l'aide d'antibiotiques.

Après le traitement contre la syphilis, il faudra subir des analyses de sang pour s'assurer que le médicament fonctionne et que l'infection est partie. Le fournisseur de soins de santé indiquera à quelle fréquence subir les tests et à quel moment le risque de transmission n'existe plus. Il est important de te présenter à tous ces rendez-vous prévus.

Il est essentiel que tes partenaires antécédents ou actuels soient informés qu'ils ont peut-être été exposés à la syphilis et qu'ils doivent subir un dépistage et un traitement. Il n'est pas nécessaire de le dire à tes partenaires toi-même. On peut les avertir de subir un dépistage des ITS en communiquant avec eux par carte anonyme en ligne ou par le biais d'une infirmière qui communique avec eux sans mentionner ton nom ou comment ils ont été exposés.

Le consentement sexuel est le fait de dire oui à une activité sexuelle. Si les facultés de la personne sont affaiblies en raison de la consommation d'alcool ou de drogues ou si elle se sent contrainte, le consentement n'a pas été véritablement accordé.

La trichomonase

Qu'est-ce que la trichomonase?

La trichomonase est une infection transmise sexuellement causée par un parasite. Les hommes et les femmes peuvent contracter la trichomonase, mais elle touche plus souvent les femmes. Elle peut provoquer des problèmes durant la grossesse, comme donner naissance à un bébé prématuré ou de poids inférieur à la normale. Elle peut causer des problèmes de santé graves, notamment une maladie inflammatoire pelvienne. La trichomonase peut aussi accroître le risque de contracter et de transmettre le VIH. Elle doit être traitée.

Comment la trichomonase se transmet-elle?

Tu peux contracter la trichomonase en ayant des relations sexuelles vaginales non protégées avec une personne déjà infectée. L'infection se présente le plus souvent dans le vagin chez les femmes et dans l'urètre [méat urinaire] chez les hommes.

Comment savoir si tu as contracté la trichomonase?

La majorité des personnes atteintes de trichomonase ne présentent aucun signe ou symptôme. Tu peux transmettre l'infection à une autre personne sans savoir que tu en es atteint.

Si tu as la trichomonase et si tu présentes des symptômes, tu observeras peut-être :

Chez la femme

  • un changement ou une augmentation des pertes vaginales
  • des démangeaisons vaginales
  • des douleurs au bas-ventre
  • des douleurs lors des relations sexuelles vaginales
  • une sensation de brûlure au moment d'uriner

Chez l'homme

  • une sensation de brûlure au moment d'uriner
  • un écoulement du pénis
  • une sensation de brûlure ou de démangeaison au méat urinaire

Comment dépiste-t-on la trichomonase?

Le fournisseur de soins de santé vérifiera la présence d'une infection en procédant à un écouvillonnage de l'écoulement vaginal. On ne procède habituellement pas au dépistage chez les hommes. Ton fournisseur de soins de santé procédera à un traitement en se basant sur les signes ou les symptômes, s'il y en a. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres ITS comme la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'hépatite B et le VIH.

Comment traite-t-on la trichomonase?

La trichomonase peut se traiter à l'aide d'antibiotiques. Il est important de prendre tous tes médicaments même lorsque tu commences à te sentir mieux.

Il est essentiel que tes partenaires antécédents ou actuels soient informés qu'ils ont peut-être été exposés à la trichomonase et qu'ils doivent subir un dépistage et un traitement. Il n'est pas nécessaire de le dire à tes partenaires toi-même. On peut les avertir de subir un dépistage des ITS en communiquant avec eux par carte anonyme en ligne ou par le biais d'une infirmière qui communique avec eux sans mentionner ton nom ou comment ils ont été exposés. Ton partenaire et toi devriez vous abstenir d'avoir des relations sexuelles à moins d'avoir tous les deux terminé le traitement. Même si tu es traité contre cette infection, tu peux la contracter de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne infectée qui n'a pas été traitée.

Même si tu n'as pas de signes ou de symptômes, les ITS peuvent avoir des conséquences  durables sur ta santé.

Le virus du papillome humain (VPH) et les verrues anogénitales

Qu'est-ce que le VPH?

Le VPH est l'abréviation de virus du papillome humain. Il existe de nombreux types de VPH susceptibles d'infecter différentes parties du corps, et ce, de diverses manières. Parmi les types qui se propagent par contact sexuel, certains peuvent :

  • causer des verrues sur le pénis, le scrotum et les cuisses
  • causer des verrues à l'intérieur ou à l'extérieur du vagin ou de l'anus
  • causer des changements cellulaires qui peuvent provoquer le cancer cervical, buccal ou anal

Tu peux être infecté par plusieurs types à la fois.

Comment le VPH se transmet-il?

De nombreuses personnes actives sexuellement sont porteuses du VPH ou le contracteront au cours de leur vie. Tu peux contracter le VPH en ayant des relations sexuelles orales, vaginales ou anales non protégées avec une personne déjà infectée par le virus. Tu peux également contracter le VPH dans le cadre d'une autre activité sexuelle qui implique un contact cutané. Ton partenaire ou toi pouvez toujours propager le virus même si vous ne présentez pas de symptôme.

Comment savoir si tu as contracté le VPH?

Il te sera difficile de savoir si tu as le virus, car la plupart des gens ne présentent pas de symptômes. Selon le type de VPH, tu peux constater la présence de verrues sur les parties génitales ou à l'anus. Les verrues sur les parties génitales ou à l'anus peuvent ressembler à des excroissances en forme de petits choux-fleurs ou à des plaques plates blanches. Certaines verrues sont très difficiles à détecter, donc tu les ressentiras peut-être avant de les voir. Les femmes peuvent savoir si elles ont le VPH lorsque les résultats de leurs tests Pap présentent des cellules du col de l'utérus [l'ouverture de l'utérus] anormales.

Vaccin contre le VPH

Tu peux te protéger contre certains types de VPH à l'aide d'un vaccin administré par injection. Trois vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) sont utilisés au Canada. Tous les vaccins protègent contre les deux types de VPH les plus couramment associés au cancer cervical et à d'autres cancers; deux des vaccins protègent aussi contre les types couramment associés aux verrues anogénitales. Pour de plus amples renseignements sur la façon d'obtenir le vaccin, tu dois t'adresser à ton fournisseur de soins de santé.

Même si tu es vacciné contre le VPH, il t'est encore possible de contracter l'infection par d'autres types de VPH qui ne sont pas compris dans le vaccin. Il est important d'utiliser des condoms pour les relations sexuelles vaginales, anales et orales afin de réduire le risque d'infection par le VPH.

Comment dépiste-t-on le VPH?

Ton fournisseur de soins de santé peut généralement savoir si tu as des verrues anogénitales au moyen d'une inspection visuelle. Il est important pour toutes les femmes, qu'elles soient actives sexuellement ou pas, de subir régulièrement un test Pap. Ce test peut déceler les changements cellulaires anormaux dans le col de l'utérus [l'ouverture de l'utérus]. Certains types de VPH peuvent causer ces changements. Ton fournisseur de soins de santé te conseillera le suivi nécessaire si les résultats du test Pap sont anormaux. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres ITS comme la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'hépatite B et le VIH.

Comment traite-t-on le VPH?

Le VPH ne se guérit pas, mais les verrues anogénitales disparaissent habituellement sans traitement. Ton fournisseur de soins de santé peut te dire comment traiter les verrues anogénitales si elles ne disparaissent pas d'elles-mêmes. Voici plusieurs manières d'enlever les verrues anogénitales :

  • détruire les verrues par congélation avec un liquide très froid appelé azote liquide
  • appliquer un onguent ou un liquide pour détruire les verrues
  • procéder à l'ablation chirurgicale des verrues

Les symptômes des ITS peuvent venir et partir, mais tu peux toujours être infecté et transmettre l'infection. Il est important de consulter ton fournisseur de soins de santé après avoir terminé ton traitement afin de t'assurer que l'infection est disparue.

L'herpès génital

Qu'est-ce que l'herpès génital?

L'herpès génital est une infection causée par le virus herpès simplex (VHS). Il existe deux types du virus. Le VHS du type 1 cause des lésions autour de la bouche appelées feux sauvages. Il peut également entraîner des lésions sur les organes génitaux appelées herpès génital. Le VHS du type 2 cause habituellement l'herpès génital.

Comment l'herpès génital se transmet-il?

L'herpès génital est généralement transmis par relations sexuelles orales, vaginales ou anales avec un partenaire ayant l'infection, que la personne ait des lésions ou pas. Tu peux également contracter l'herpès génital par d'autres manières.

Tu peux  propager l'herpès à d'autres parties de ton corps par contact avec les lésions ou les liquides qui s'écoulent des lésions et en touchant par la suite tes yeux, ta bouche ou tes parties génitales.

Si tu es enceinte, tu peux transmettre l'infection à ton bébé durant la grossesse ou au moment de l'accouchement. Dit à ton fournisseur de soins de santé que tu as l'herpès. Il peut te prescrire des médicaments susceptibles de réduire le risque de transmission du virus à ton bébé pendant la grossesse.

Comment savoir si tu as contracté l'herpès génital?

Un grand nombre de personnes infectées par l'herpès ne présentent pas de symptômes et peuvent ne pas savoir qu'elles en sont atteintes. Si tu as des symptômes de l'herpès, tu sentiras probablement une sensation de démangeaison ou de picotement qui prendra ensuite la forme de boutons douloureux qui se transformeront en lésions. Il s'agit d'une « éruption ». Les lésions disparaissent souvent d'elles-mêmes. En ayant ta première poussée d'herpès, tu auras peut-être des ganglions enflés douloureux et l'impression d'avoir la grippe. Les endroits où tu peux ressentir des ganglions enflés sont derrière les oreilles, sous la mâchoire, sous les aisselles et dans l'aine. Ces symptômes peuvent durer plusieurs semaines. être infecté par le virus de l'herpès augmente les chances de contracter le VIH ou de le transmettre à un partenaire.

L'herpès génital peut-il revenir à plusieurs reprises?

L'herpès peut revenir à plusieurs reprises. On parle alors de récidives. Il est impossible de prédire s'il y aura récidive et quand elle surviendra. Le fournisseur de soins de santé peut te donner de l'information sur la prise en charge de l'infection, y compris le traitement pour contrôler les récidives. Voici certaines causes courantes de récidives :

  • fatigue et stress
  • maladie existante
  • surexposition au soleil
  • avoir ses règles
  • grossesse

Comment dépiste-t-on l'herpès génital?

Le fournisseur de soins de santé procédera à un prélèvement de la lésion à l'aide d'un écouvillon et peut demander une analyse sanguine pour vérifier s'il y a herpès génital. Avec le même échantillon de sang, il peut aussi demander un dépistage pour la syphilis. Tu devrais aussi demander en même temps un dépistage pour d'autres ITS telles que la chlamydia, la gonorrhée, le LGV, la syphilis, l'hépatite B et le VIH.

Comment traite-t-on l'herpès génital?

L'herpès génital ne se guérit pas, mais il peut être pris en charge. Il existe des médicaments qui peuvent aider à prévenir les éruptions ou à réduire leur durée. Le fournisseur de soins peut aussi prescrire des médicaments contre la douleur dans le cas d'une éruption grave.

Que faire en cas de poussée d'herpès génital?

  • Garder la région infectée propre et sèche.
  • Éviter d'utiliser les onguents et les pommades qui peuvent contribuer à la propagation de l'infection.
  • Porter des sous-vêtements de coton.
  • Porter des vêtements amples.
  • Après avoir uriné, il faut éviter d'essuyer la région infectée. Sécher doucement en tapotant pour éviter la propagation de l'infection.
  • Si tu éprouves une douleur en urinant, assois-toi dans une baignoire remplie d'eau tiède pour uriner ou verse de l'eau tiède sur la région infectée quand tu urines.

Comment peux-tu prévenir la transmission du virus?

  • Si tu ressens une sensation de brûlure ou de picotement sans avoir aucune lésion, abstiens-toi d'avoir des relations sexuelles. C'est peut-être un signe que tu es en train de faire une poussée et, même en l'absence de lésions, le virus peut se transmettre.
  • Ne pratique pas le sexe oral si tu as un feu sauvage.
  • Évite d'avoir des relations sexuelles lorsque tu as une poussée d'herpès. Attends quelques jours après que les lésions soient complètement guéries.
  • L'utilisation régulière de préservatifs et de digues dentaires peut réduire le risque de transmettre ou de contracter le virus.

L'hépatite B

Qu'est-ce que l'hépatite B?

L'hépatite B est un virus qui peut infecter le foie et causerson enflure. Chez la plupart des personnes infectées, le virus disparaîtra de lui-même dans une période de six mois. Pendant cette période, le virus peut être transmis à d'autres personnes. Une fois que l'organisme a combattu l'infection, tu ne peux plus être contaminé ni transmettre la maladie. Certaines personnes qui ne peuvent combattre l'infection par elles-mêmes doivent être traitées et d'autres seront infectées à vie. L'hépatite B peut gravement endommager le foie et provoquer le cancer du foie.

Vaccin contre l'hépatite B

Tu peux te protéger contre l'hépatite B en recevant un vaccin par injection. Toutes les provinces et tous les territoires au Canada administrent le vaccin contre l'hépatite B aux enfants. Si tu n'as pas reçu le vaccin lorsque tu étais enfant, le fournisseur de soins de santé peut te le recommander lorsque tu es adulte, surtout avant les voyages à l'extérieur du pays. Si tu es à risque de contracter l'hépatite B et que tu n'as pas encore été vacciné, communique avec ton fournisseur de soins de santé pour recevoir le vaccin. Si tu as l'hépatite B, tes partenaires sexuels devraient recevoir le vaccin.

Comment l'hépatite B se transmet-elle?

Tu peux contracter l'hépatite B en ayant des relations sexuelles orales, vaginales ou anales non protégées avec une personne déjà infectée par le virus. L'hépatite B peut aussi être transmise en partageant des articles personnels comme des coupe-ongles, des brosses à dents et des rasoirs contaminés par du sang, ou en utilisant des seringues ou de l'équipement de tatouage non correctement stérilisés. Une femme enceinte peut transmettre l'hépatite B à son bébé au moment de l'accouchement, alors si tu es enceinte et as l'hépatite B, il est important d'avertir ton fournisseur de soins de santé.

Comment savoir si tu as contracté l'hépatite B?

Il t'est possible de contracter l'hépatite B sans présenter de signe ou de symptôme, donc tu peux transmettre le virus sans le savoir.

Si tu as contracté l'hépatite B, tu observeras :

  • de la fatigue
  • des douleurs à l'abdomen
  • une urine foncée ou des selles pâles
  • une perte d'appétit
  • des nausées
  • une coloration jaunâtre de la peau ou du blanc des yeux

Comment dépiste-t-on l'hépatite B?

Le dépistage se fait au moyen d'un test sanguin. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres infections telles que la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'hépatite C et le VIH.

Traitement de l'hépatite B

Ce ne sont pas toutes les personnes infectées par l'hépatite B qui ont besoin d'être traitées. La plupart des adultes combattront le virus par eux-mêmes. Pour les personnes qui ne peuvent combattre l'infection par elles-mêmes, l'hépatite B est traitée par injections ou par médicament antiviral oral. Ton fournisseur de soins de santé t'indiquera la meilleure solution de traitement.

Certaines personnes ne peuvent combattre l'infection ou ne réagissent pas au traitement et en seront atteintes toute leur vie. L'infection est chronique. Les porteurs chroniques de l'hépatite B peuvent transmettre le virus à d'autres personnes durant toute leur vie.

On estime qu'une personne sur quatre au Canada infectées par le VIH ne sait pas qu'elle est porteuse du virus. Les chances d'espérer une durée de vie normale s'accroissent en subissant régulièrement un dépistage et en recevant un traitement dès le début.

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

Qu'est-ce que le VIH?

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) est le virus qui cause le sida (syndrome d'immunodéficience acquise). Le VIH attaque le système immunitaire et rend l'organisme incapable de combattre certaines infections (p. ex. pneumonie). Lorsqu'une personne est porteuse du VIH et qu'elle devient malade en raison d'une ou de plusieurs de ces infections, elle contracte le sida. Une personne atteinte du VIH peut ne pas contracter le sida pendant de nombreuses années.

Comment le VIH se transmet-il?

Tu peux contracter le VIH :

  • durant des relations sexuelles non protégées (vaginales, anales ou orales) avec une personne déjà infectée
  • par contact avec du sang ou des produits sanguins infectés
  • par le partage d'aiguilles ou d'autre matériel d'utilisation de drogues (seringues, cuiseurs, eau, filtres, etc.) avec une personne infectée par le VIH

Si tu es infecté par le VIH, le virus peut être transmis au bébé durant la grossesse, au moment de l'accouchement ou pendant l'allaitement. Si tu es enceinte et es atteinte du VIH, tu peux empêcher la transmission du virus à ton bébé en prenant des médicaments antirétroviraux durant la grossesse. Si tu es atteinte du VIH et que tu accouches, il est important d'éviter l'allaitement. Le VIH ne peut PAS être transmis par de simples contacts comme faire un câlin, donner un baiser ou serrer la main, par une piqûre de moustique, s'asseoir sur un siège de toilette ou partager de la nourriture.

Parce qu'elle a un système immunitaire affaibli, la personne atteinte du VIH peut plus facilement être infectée par une autre ITS. être infecté par une ITS qui cause des lésions, comme l'herpès ou la syphilis, augmente les chances de contracter le VIH ou de le transmettre à un partenaire.

Comment savoir si tu as contracté le VIH?

Il est possible d'être atteint du VIH sans le savoir et ne présenter aucun symptôme pendant plusieurs années. Le VIH ne se manifestera pas immédiatement dans une analyse de sang après l'infection. Un bon délai peut s'écouler entre le moment où la personne est infectée par le VIH et le moment où le virus est détecté au dépistage. Le délai peut varier selon le type de test de dépistage du VIH administré. Mentionne à ton fournisseur de soins de santé si tu penses avoir subi le test de dépistage trop tôt après avoir été exposé au VIH. Tu peux présenter des symptômes pseudo-grippaux peu sévères deux à quatre semaines après avoir été infecté. Les symptômes précoces courants de l'infection par VIH peuvent se présenter comme suit :

  • fièvre
  • mal de gorge
  • mal de tête
  • douleurs musculaires et articulaires
  • ganglions enflés (nœuds lymphatiques)

Comment dépiste-t-on le VIH?

Le VIH peut uniquement être diagnostiqué par une analyse de sang. Certains établissements procurent un dépistage anonyme, donc tu seras la seule personne à savoir que tu as subi le test et à connaître les résultats. Le dépistage anonyme du VIH est seulement offert à certains endroits. Communique avec ton service de santé publique pour connaître davantage les diverses solutions de dépistage du VIH dans ta région. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres infections telles que la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'herpès génital, l'hépatite B et l'hépatite C. Il est important d'effectuer un suivi pour obtenir ses résultats de test et le traitement qui s'impose.

Comment traite-t-on le VIH?

Le VIH ne se guérit pas, mais il peut être pris en charge par l'utilisation de médicaments antirétroviraux. Ces médicaments contribuent à réduire le nombre de virus dans l'organisme et à combattre d'autres infections. Les données probantes indiquent que les personnes infectées par le VIH qui subissent un traitement précoce peuvent avoir une durée de vie relativement normale. Le traitement peut aussi diminuer le risque de transmettre le virus à d'autres.

VIH et hépatite B ou C

L'hépatite B et l'hépatite C sont causées par des virus qui infectent le foie. L'hépatite B et C et le VIH sont transmis d'une personne à l'autre de la même manière, soit par contact avec du sang contaminé. Tu peux être infecté par l'hépatite B ou C et par le VIH sans le savoir. Si tu es infecté par l'hépatite C, il est courant de ne pas avoir de symptômes, mais tu peux présenter des symptômes pseudo-grippaux peu sévères,  à savoir :

  • de la fatigue
  • des douleurs au bas-ventre
  • une perte d'appétit
  • des nausées
  • des douleurs musculaires et articulaires
  • une coloration jaunâtre de la peau ou du blanc des yeux

L'infection par le VIH et l'hépatite B ou C peut aussi causer :

  • du dommage au foie
  • un cancer du foie qui survient plus rapidement que chez les personnes qui ne sont pas atteintes du VIH

Les personnes atteintes de l'hépatite B ou C et du VIH sont plus susceptibles de transmettre les virus aux autres, car elles ont un plus grand nombre de virus dans le sang. Chez les personnes qui sont atteintes du VIH et de l'hépatite C, c'est l'hépatite C qui le plus souvent est la cause du décès.

Tu peux subir un test de dépistage de l'hépatite B et C et du VIH en même temps en effectuant une analyse de sang. Il n'y a pas de polythérapie pour les personnes atteintes du VIH et de l'hépatite B ou C, seulement des traitements distincts pour le VIH et pour l'hépatite B ou C. Il est important de traiter toutes les infections, mais les traitements peuvent agir les uns contre les autres. Ton fournisseur de soins de santé peut te recommander la meilleure solution de traitement.

Au Canada, certaines personnes ont été accusées criminellement parce qu'elles n'avaient pas averti leurs partenaires sexuels qu'elles étaient infectées du VIH. Si tu es atteint du VIH, il est important de le dire à tes partenaires, d'obtenir un traitement et d'utiliser des condoms.

Les poux du pubis et la gale

Que sont les poux du pubis et la gale?

Les poux du pubis sont souvent appelés « morpions », car ils ont l'apparence de petits insectes en forme de crabe. On les trouve habituellement dans les poils des organes génitaux. On les trouve également sur la poitrine, sous les aisselles, dans les cils ou les poils faciaux. Ils peuvent se transmettre par contact étroit avec une personne infectée. Leur couleur peut varier allant de brun pâle à brun foncé. Ils se nourrissent de sang humain et pondent leurs œufs à la base des poils. Leurs œufs sont appelés lentes; elles peuvent vivre jusqu'à dix jours.

La gale est causée par de petits parasites ou des acariens qui se cachent sous la peau où ils pondent leurs œufs. Bien qu'on ne puisse pas voir la gale, une éruption cutanée et des démangeaisons sont des symptômes courants.

Comment les poux du pubis et la gale se transmettent-ils?

Les poux du pubis et la gale sont transmis d'un endroit corporel à l'autre ou d'une personne à l'autre par contact sexuel et non sexuel. Un exemple de contact non sexuel est de partager des serviettes ou des draps avec une personne infectée. Les poux du pubis et la gale peuvent survivre sur des objets tels que des vêtements, des serviettes, la literie et les matelas.

Comment savoir si tu as des poux du pubis ou la gale?

Si tu as des poux du pubis ou la gale, tu auras une sensation de démangeaison. Dans le cas des poux du pubis, tu peux apercevoir sur tes poils de minuscules insectes brun pâle ou des œufs ovales et blanchâtres. Les morsures peuvent provoquer une éruption cutanée ou de petites taches bleues sur la peau. Dans le cas de la gale, les démangeaisons se manifestent surtout la nuit, et une éruption peut apparaître entre les doigts, sur les poignets, l'abdomen, les chevilles ainsi qu'au pli du coude et autour des organes génitaux.

Comment dépiste-t-on les poux du pubis et la gale?

En général tu as des poux du pubis quand tu trouves les insectes adultes ou leurs lentes dans les poils. Si tu n'es pas sûr d'avoir des poux du pubis ou la gale, consulte ton fournisseur de soins de santé. Tu devrais aussi demander un dépistage pour d'autres ITS comme la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'hépatite B et le VIH.

Comment se débarrasse-t-on des poux du pubis et de la gale?

Les poux du pubis et la gale sont traités à l'aide de certaines crèmes, de lotions ou de shampoings en vente libre à la pharmacie. Demande de l'aide au pharmacien, puis suis les indications attentivement. Tes partenaires, amis et les membres de ta famille peuvent également avoir des poux du pubis ou la gale et ils doivent être traités également. Les nourrissons, les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent doivent suivre un traitement différent. Consulte le pharmacien pour t'assurer que le traitement n'est pas nocif.

Puisque les poux du pubis et la gale peuvent survivre sur les vêtements, les serviettes, la literie et les matelas, tu dois :

  • faire nettoyer tous tes vêtements à sec ou les laver à l'eau très chaude
  • laver toute ta literie à l'eau très chaude
  • si tu ne peux laver ta couette et tes draps, les entreposer dans un sac de plastique fermé hermétiquement pendant une semaine
  • passer l'aspirateur sur tous les objets avec lesquels tu es entré en contact, mais que tu ne peux pas laver (p. ex. matelas, tapis, etc.)

La meilleure façon de se protéger contre les ITS est de s'abstenir d'avoir des relations sexuelles. Si tu as des relations sexuelles, la meilleure façon de te protéger contre les ITS est de toujours utiliser des condoms (homme ou femme) sans spermicide au nonoxynol-9 (N-9). Le N-9 peut accroître le risque de contracter le VIH et d'autres ITS en irritant la peau fragile du vagin et du rectum [la partie inférieure du gros intestin].

Risque-o-mètre

Le baiser

Le baiser t'expose, toi et ton partenaire, à QUELQUES ITS (herpès, hépatite B).

Pratiques sexuelles plus sûres : évite d'embrasser ton partenaire lorsqu'il y a des coupures ou des lésions autour ou à l'intérieur de sa bouche.

Le contact cutané

Le contact cutané t'expose, toi et ton partenaire, à QUELQUES ITS (syphilis, VPH, herpès génital, poux du pubis et gale).

Pratiques sexuelles plus sûres : condoms (homme ou femme), digue dentaire, gants, abstinence.

Les relations sexuelles orales

Le sexe oral t'expose à de NOMBREUSES ITS (chlamydia, LGV, gonorrhée, syphilis, VPH, herpès génital, hépatite B, VIH).

Les relations sexuelles orales t'exposent à de NOMBREUSES ITS (chlamydia, LGV, gonorrhée, syphilis, herpès génital, VIH).

Pratiques sexuelles plus sûres : condoms (homme ou femme), digue dentaire, abstinence.

Les relations sexuelles vaginales

Les relations sexuelles vaginales t'exposent, toi et ton partenaire, à TOUTES les ITS  (chlamydia, LGV, gonorrhée, syphilis, trichomonase, VPH, herpès génital, hépatite B, VIH, poux du pubis et gale).

Pratiques sexuelles plus sûres : condoms (homme ou femme), abstinence.

Les relations sexuelles anales

Les relations sexuelles anales t'exposent, toi et ton partenaire, à la PLUPART des ITS (chlamydia, LGV, gonorrhée, syphilis, VPH, herpès génital, hépatite B, VIH, poux du pubis et gale).

Pratiques sexuelles plus sûres : condoms (homme ou femme) avec un lubrifiant, abstinence.

L'exposition à des aiguilles contaminées

Le contact avec des aiguilles contaminées (y compris les seringues, l'équipement de tatouage ou de perçage qui n'est pas correctement stérilisé) t'expose à QUELQUES ITS (hépatite B et VIH). Il peut aussi t'exposer à l'hépatite C.

Les contraceptifs protègent contre la grossesse, et non contre les ITS. Porte toujours des condoms (homme ou femme), même si tu utilises des contraceptifs.

Réduis tes risques

Si tu choisis d'avoir des relations sexuelles, passe des tests de dépistage

À quel moment le faire?

  • avant d'avoir des relations sexuelles avec un nouveau partenaire  
  • si toi et ton partenaire êtes actifs sexuellement et n'avez pas subi de test de dépistage ou ne connaissez pas vos résultats
  • si tu es au courant que ton partenaire antécédent ou actuel a ou a eu une ITS
  • s'il y a rupture de condom ou si tu as des relations sexuelles sans condom
  • si toi ou ton partenaire avez partagé des aiguilles pour l'injection de drogues, le tatouage ou le perçage
  • si toi ou ton partenaire avez des symptômes d'ITS

Que devrais-tu savoir?

Que tu sois homme ou femme, si tu te sens plus à l'aise en présence d'une autre personne dans le cabinet du médecin, indique-le à ton fournisseur de soins de santé.
Toute discussion avec ton fournisseur de soins de santé est confidentielle. Il ne doit rien divulguer à moins :

  • que tu aies donné ton autorisation
  • que le médecin transmette ton dossier à un autre médecin avec ton accord
  • qu'il estime que tu n'es pas en mesure de comprendre les conseils du médecin ou les conséquences de tes décisions
  • qu'il soupçonne un cas de maltraitance, car il doit en faire rapport à l'agence de protection de l'enfance

Les résultats de tests positifs pour la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'hépatite B et le VIH sont transmis au service de santé local. Une infirmière communiquera avec toi afin de t'aider à avertir tes partenaires antécédents et actuels qu'ils doivent subir un test de dépistage. Les données personnelles ne sont aucunement transmises. Il n'y aura que toi, ton fournisseur de soins de santé et l'infirmière en santé publique qui aura connaissance de ton infection.

À quoi t'attendre?

Examen chez l'homme

Le fournisseur de soins de santé te posera beaucoup de questions sur ta vie sexuelle. Il pourrait faire ensuite l'une ou l'ensemble des tâches suivantes :

  • prélèvement d'un échantillon d'urine
  • examen des organes génitaux externe, dont les testicules et le pénis afin de détecter des bosses ou de la douleur           
  • écouvillonnage de la gorge, de l'anus ou de l'urètre [l'ouverture du pénis] pour prélever des spécimens
  • prélèvement d'un échantillon sanguin

Examen chez la femme

Le fournisseur de soins de santé te posera beaucoup de questions sur ta vie sexuelle. Il te demandera de te dévêtir à partir de la taille et te donnera un drap pour te couvrir. Il pourrait faire ensuite l'une ou l'ensemble des tâches suivantes :

  • prélèvement d'un échantillon d'urine
  • examen des organes génitaux externes
  • examen de l'intérieur du vagin et du col de l'utérus [l'ouverture de l'utérus] à l'aide du spéculum 
  • écouvillonnage de la gorge, du vagin, de l'anus ou du col de l'utérus pour prélever des spécimens
  • test Pap pour vérifier l'altération des cellules du col de l'utérus
  • palpation bimanuelle  (le fournisseur de soins de santé introduit un ou deux doigts dans le vagin et place l'autre main sur la partie inférieure de l'abdomen afin de palper les ovaires et l'utérus)
  • prélèvement d'un échantillon sanguin

Si tu choisis d'avoir des relations sexuelles, utilise un condom

  • Utilise des condoms lubrifiés en latex ou en polyuréthane.
  • Garde des condoms à portée de la main pour que tu puisses t'en servir au besoin.
  • Conserve tes condoms dans un endroit sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière.
  • Vérifie la date d'expiration indiquée sur l'emballage ou la boîte de condom.
  • N'utilise jamais deux condoms à la fois.
  • N'utilise jamais un condom plus d'une fois.

Comment utiliser un condom

Ouvre l'emballage délicatement

Le manque de délicatesse ou les ongles trop longs risquent d'endommager le condom.

Mets le condom en place en pinçant

Place le condom à l'extrémité du pénis et pinces-en le bout pour enlever l'air.

Déroule le condom

Déroule le condom jusqu'à la base du pénis.

Ensuite

Le porteur du condom doit se retirer dès qu'il a éjaculé, alors que le pénis est encore rigide. N'oublie pas de tenir la base du condom au moment de te retirer afin de l'empêcher de glisser.

Jette le condom

Ne jamais utiliser un condom deux fois.

Tu peux choisir de ne pas avoir de relations sexuelles

Il se peut que tu ne sois pas prêt pour des relations sexuelles si :

  • tu ne peux parler à ton partenaire des tests de dépistage des ITS ou de l'utilisation de condoms.
  • tu n'as pas de condom pour te protéger.
  • tu te sens sous pression.
  • tu es dans l'incertitude.
  • tu dois t'enivrer ou te droguer pour le faire.
  • ton partenaire n'est pas prêt.
  • ton partenaire veut s'enivrer ou se droguer pour le faire.

Comment le dire à ses partenaires

Si tu as une ITS, il est important que ton partenaire sexuel subisse un test de dépistage pour éviter que l'infection ne se propage davantage. Il existe plusieurs façons de dire à ses partenaires qu'ils doivent subir un test de dépistage des ITS. Au Canada, il existe de nouveaux programmes et outils qui permettent aux gens d'avertir anonymement leurs partenaires qu'ils doivent subir un test de dépistage. Pour obtenir de plus amples renseignements, tu dois t'adresser au service de santé publique local.

Tu dois demander à ton fournisseur de soins de santé pour obtenir un test de dépistage des ITS. Les tests de dépistage des ITS ne font pas partie de l'examen de routine. Les infections transmises sexuellement ne se manifestent pas dans les analyses de sang ou d'urine commandées pour d'autres problèmes de santé.

Tu comptes. Tes choix comptent. Tu décides ce qui est bon pour toi.


Sites internet à consulter

Où s'adresser pour obtenir de l'aide

Si tu as des questions ou si tu veux subir un test de dépistage des ITS, tu peux consulter ton fournisseur de soins de santé ou le service de santé publique local.

Le livret peut être téléchargé à partir de CATIE:
Il est également possible de commander des versions papier sur Le Centre de distribution de CATIE.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :