Lignes directrices provisoires sur l’utilisation de tests de détection rapides d’antigènes pour déceler une infection par le SRAS-CoV-2

Mise à jour : Juillet 2022

Sur cette page

Aperçu

Le présent document fournit des lignes directrices provisoires sur l'utilisation de tests de détection rapides d'antigènes (TDRA) pour le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). Il s'agit d'un domaine qui évolue rapidement à mesure que de nouveaux tests et de nouvelles technologies arrivent sur le marché à l'issue du processus réglementaire et que les données sur le rendement et l'utilité augmentent. Ces lignes directrices ont été créées en collaboration avec les autorités sanitaires provinciales et territoriales et seront mises à jour périodiquement à mesure que les données scientifiques évoluent.

Le présent document est une mise à jour de la version originale publiée en février 2021. Le recours aux TDRA pour le SRAS-CoV-2 a connu une évolution considérable depuis décembre 2021, moment où le variant Omicron est devenu la souche dominante. Ainsi, le présent document a été mis à jour, et un bulletin technique a été élaboré pour assouplir le processus de communication de l'information sur les tests de détection rapideNote de bas de page 1.

Sommaire exécutif

Approche actuelle pour la détection du SRAS-CoV-2 au Canada

Depuis l'émergence du SRAS-CoV-2, les tests ont joué un rôle clé dans la réponse du Canada à la pandémie. Avant décembre 2021, le dépistage reposait presque entièrement sur les tests de détection des acides nucléiques, communément appelés « tests moléculaires », effectués sur un échantillon nasopharyngé. Afin d'améliorer la capacité de dépistage du SRAS-CoV-2 pendant la vague Omicron, il a été décidé de déployer les TDRA à grande échelle et de réserver en grande partie les tests moléculaires aux populations prioritaires. Malgré cette évolution, les tests moléculaires demeurent la référence pour la détection de l'infection au SRAS-CoV-2 au Canada.

Adoption des TDRA

Les TDRA détectent les protéines d'organismes comme les virus et les bactéries. Ils sont rapides et faciles à exécuter, et les résultats sont visibles en seulement 15 à 30 minutes.

Les TDRA fonctionnent selon le principe des tests à flux latéral. Ils comprennent une fenêtre de résultat avec ligne de contrôle et ligne de test antigénique. Une fois l'échantillon de la personne déposé sur le test, l'apparition de la ligne de contrôle dans la fenêtre de résultat confirme la validité du résultat du test; l'apparition de la ligne de test indique un résultat positif (organisme détecté). Certaines technologies nécessitent l'utilisation d'un lecteur numérique portatif, tandis que d'autres utilisent une lecture optique et un format semblable à un test de grossesse jetable.

Les TDRA peuvent aussi servir à l'autodépistage, c'est-à-dire que la personne prélève son propre échantillon ou celui d'une personne à charge et interprète le résultat à domicile.

Le Comité consultatif d'experts du Canada en matière de tests et de dépistage de la COVID-19 a publié un rapport en août 2021 qui traite de l'optimisation de l'autodépistageNote de bas de page 2. Le Comité propose des recommandations dans les domaines suivants pour l'utilisation des autotests : Communication; Équité et accessibilité financière; Utilisation de l'autodépistage; et Mise en œuvre.

Rendement des TDRA

La collecte de données sur les caractéristiques de rendement des TDRA se poursuit. De nombreuses variables peuvent influer sur le rendement de ces tests, notamment l'état des symptômes, la charge virale, la personne qui effectue le test (autotest ou test effectué par un professionnel de la santé ou une personne formée) et la méthode de prélèvement de l'échantillon (échantillon nasopharyngé ou échantillon nasal). La bonne interprétation des résultats joue aussi un rôle essentiel dans l'utilisation efficace de ces tests. Cette dernière variable peut être particulièrement déterminante lorsque la personne utilise le test pour la première fois ou possède une expérience limitée de l'interprétation du degré d'intensité des lignes.

Les TDRA présentent généralement une excellente spécificité; c'est plutôt leur sensibilité qui peut susciter des préoccupations. Une revue systématique Cochrane réalisée en 2021 a révélé que la spécificité de tous les tests était élevée (~99 %), mais que la sensibilité était plus faibleNote de bas de page 3. Elle a montré que la sensibilité des tests atteignait 72 % chez des personnes présentant des symptômes et 58 % chez les personnes asymptomatiques. En outre, la sensibilité était de 95 % chez les personnes ayant une charge virale élevée, comparativement à 41 % chez celles ayant une charge virale plus faible. Ces résultats correspondent avec les données internes du Laboratoire national de microbiologie (LNM), qui démontrent une meilleure concordance entre les TDRA et les tests moléculaires pour les échantillons avec une charge virale plus élevée. Les données de comparaison entre la souche Delta et les premières souches Omicron figurent à l'annexe 1.

L'article rédigé par P.K. Drain dans l'édition du 20 janvier 2022 du New England Journal of MedicineNote de bas de page 4 offre une comparaison visuelle des périodes de positivité des tests antigéniques et moléculaires pendant une infection aiguë.

Établir un juste milieu pour les variables de tests

À mesure que les systèmes de soins de santé et de santé publique continuent d'en apprendre plus sur les TDRA, la recherche d'un équilibre entre une sensibilité globale plus faible et d'autres caractéristiques utiles (par exemple, délai d'exécution plus rapide, coût moindre par test, possibilité de faire le test dans un cadre non professionnel) indique plusieurs cadres dans lesquels l'utilisation de ces tests peut et doit être envisagée.

Les caractéristiques de rendement intrinsèques d'un test ne sont pas les seuls facteurs qui en déterminent l'utilité. L'interprétation finale d'un test doit tenir compte de nombreux facteurs, notamment la prévalence de l'infection, les symptômes cliniques et l'utilisation prévue du résultat du test. Par conséquent, la tolérance aux seuils de sensibilité et de spécificité pour un type de test donné variera en fonction de la raison pour laquelle le test a été commandé et de la mesure prévue à la suite d'un résultat positif ou négatif.

Des analyses ont permis de conclure que la rapidité de déclaration et les retombées du dépistage collectif répété sont les facteurs les plus importants de la réponse à une éclosion pour un virus dont la cinétique de l'infection est semblable à celle du SRAS-CoV-2Note de bas de page 5. L'émergence d'options de traitement précoce pour le SRAS-CoV-2, comme les anticorps monoclonaux et les nouveaux antiviraux, ne fait que confirmer la nécessité de déployer des options de tests rapides, comme les TDRA.

La prévalence de l'infection est une variable importante pour comprendre l'utilité des tests. Par exemple, lorsque la prévalence est de 5 %, des VPP de 84 % à 90 % signifient qu'environ un résultat sur huit sera un faux positif. Lorsque la prévalence est de 0,5 %, les mêmes tests donneraient des VPP de 11 % à 28 %, ce qui signifie qu'environ huit résultats positifs sur 10 seront des faux positifs. Durant les périodes de forte prévalence de l'infection, les résultats positifs peuvent généralement être considérés comme de vrais positifs; il est alors possible de prendre des mesures sans autre confirmation. Lorsque les résultats sont négatifs, un test de confirmation subséquent peut être nécessaire. L'inverse est vrai lorsque la probabilité prétest est faible : les résultats négatifs peuvent être considérés comme de vrais négatifs, alors que les résultats positifs pourraient exiger un test de confirmation.

Le degré de mobilisation du public est une autre variable importante qui peut influer sur le déploiement des TDRA. Selon une étude évaluant la composante humaine des tests, 79 % des participants étaient généralement disposés à utiliser les tests à domicile, tandis que 21 % ne l'étaient pasNote de bas de page 6. La plupart des participants prévoyaient utiliser un TDRA en présence de symptômes (70 %) ou en cas de contact avec une personne infectée (63 %). Les participants qui étaient d'avis que les tests et l'isolement pouvaient ralentir la pandémie et protéger les autres étaient plus disposés à passer un test, et cet empressement s'expliquait en partie par la confiance envers le gouvernement. Ceux qui étaient opposés aux tests citaient principalement le fait de ne pas comprendre pourquoi et comment effectuer les tests et avaient des doutes quant à la validité de ces derniers. Enfin, les participants qui jugeaient la COVID-19 inoffensive étaient les moins enclins à vouloir effectuer un autotest à leur domicile.

Cas d'utilisation proposés

Dans ses orientations révisées d'octobre 2021, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé l'utilisation des TDRA qui répondent aux exigences minimales de rendement pour la détection des cas primaires, la recherche des contacts, pendant les enquêtes au cours des flambées de COVID-19 ainsi que pour le suivi des tendances de l'incidence de la maladie dans les communautés.

« Dans tous les contextes, pour lutter contre la COVID-19 il convient prioritairement de déployer les ressources humaines et financières disponibles afin de permettre l'identification rapide du [SRAS-CoV-2] chez les individus symptomatiques et chez les contacts de cas confirmés ou probables et de leur permettre de respecter les mesures de riposte, y compris l'isolement. S'ils sont réalisés et interprétés correctement, les [TDRA] peuvent jouer un rôle significatif dans cet effort et offrir un meilleur rapport coût-efficacité que les [tests d'amplification des acides nucléiques] dans les populations symptomatiques.Note de bas de page 7 »

Plusieurs utilisations potentielles des TDRA ont été explorées à ce jour dans différents objectifs. Il convient de souligner que ces utilisations élargies sont destinées à compléter la capacité de dépistage existante au Canada, et leur mise en œuvre exige une collaboration étroite avec les systèmes locaux et la santé publique.

Les orientations de l'OMS recommandent trois types d'utilisation dans les environnements susceptibles d'avoir l'influence la plus importante sur la détection des cas à soigner et la recherche des contacts :

L'OMS recommande aussi que des recherches supplémentaires soient menées pour affiner le rôle des TDRA dans certains domaines, y compris pour les voyageurs, les lieux de travail et les établissements d'enseignement.

Les TDRA pourraient également avoir une utilité dans le dépistage des personnes qui sont très mobiles ou qui n'ont pas souvent recours à des soins de santé. Par exemple, les résultats rapides peuvent faciliter la gestion et la mobilisation en matière de santé publique pour les personnes qui sont de passage, dont les conditions de vie sont précaires ou qui sont en situation d'itinérance.

Ces approches présentent certains avantages. Elles permettent notamment :

Dans les scénarios où les décisions et les interventions critiques dépendent de la détection du SRAS-CoV-2 (par exemple, patient aux soins intensifs qui aurait avantage à recevoir un traitement propre à la COVID-19), le test le plus précis serait recommandé, soit actuellement le test moléculaire en laboratoire.

Déploiement dans les régions nordiques, éloignées et isolées

Les régions nordiques, éloignées et isolées (NEI) sont confrontées à des obstacles supplémentaires pour obtenir les résultats des tests en temps voulu en raison de la logistique du transport. Les TDRA représentent ainsi une option potentiellement pratique comme test initial dans ces régions. Toutefois, compte tenu de l'importance de détecter les nouveaux cas dans les communautés NEI et du récent déploiement à grande échelle des plateformes sur place (par exemple, GeneExpert), les tests moléculaires sont souvent recommandés dans ces régions. Néanmoins, l'adoption des tests moléculaires continue d'imposer certaines contraintes relativement à la formation et à l'assurance de la qualité dans les petits centres de santé.

Les TDRA sont généralement des tests moins complexes puisqu'ils sont à usage unique et ont un indicateur visuel. Ils sont donc une option pratique comme test initial. En cas de résultat positif, des mesures présomptives peuvent être rapidement mises en place. Les régions éloignées étant particulièrement vulnérables aux éclosions de COVID-19, car leurs ressources de soins de santé sont limitées, le recours à des tests moléculaires de confirmation devrait être envisagé. Devant cette vulnérabilité des régions éloignées aux éclosions de COVID-19, il y aurait aussi lieu d'envisager l'établissement d'un lien avec un laboratoire agréé pour la réalisation des activités de confirmation des tests et l'obtention de son soutien.

TDRA et variants préoccupants

De nombreux variants préoccupants sont apparus dans le monde entier. Ceux-ci peuvent avoir des répercussions importantes sur le potentiel de déploiement des TDRA, notamment si les nouvelles mutations qui apparaissent affectent le rendement des tests.

De plus, le séquençage et la caractérisation ne peuvent être faits à partir d'un TDRA. Par conséquent, il est important de s'assurer que certaines personnes (comme un voyageur qui revient de l'étranger) fournissent un échantillon destiné au test moléculaire de confirmation et au séquençage lorsqu'un résultat positif à un TDRA pourrait nécessiter une caractérisation approfondie.

Les travaux se poursuivent avec les fabricants de tests de COVID-19 approuvés pour évaluer les répercussions des nouveaux variants préoccupants. Les fabricants qui relèvent un problème de rendement de leur test en raison de l'apparition d'un nouveau variant sont tenus de le signaler.

Méthodes de prélèvement des échantillons

Au début de la pandémie de COVID-19, le prélèvement nasopharyngé était privilégié. Plus récemment, d'autres points de prélèvement, y compris le nez, la gorge et la salive, ont été examinés. De plus, des options combinées comme le prélèvement à la fois dans le nez et la gorge sont à l'étude.

Il est important que les utilisateurs des TDRA observent les procédures de prélèvement recommandées par le fabricant. Toutefois, ce ne sera pas toujours le cas, notamment dans les situations où les recommandations du fabricant ne suivent pas l'évolution rapide de la science. Il restera nécessaire de conserver des processus souples, permettant l'intégration des nouvelles données probantes aux mécanismes réglementaires et aux recommandations de la santé publique.

Rapport sur les résultats

L'utilisation des TDRA se fait hors laboratoire. Par conséquent, il ne faut pas négliger une autre variable, soit la mise en place d'un mécanisme de déclaration des résultats positifs dans le système de santé publique. L'intégration des résultats de tests dans les systèmes de laboratoire et les dossiers des patients est un aspect important qui favorisera l'adéquation des données saisies, du contrôle de la qualité et du suivi effectué sur le plan clinique ou en santé publique.

Échange des connaissances, pratiques exemplaires et conseils externes

De nombreuses informations ont été générées par l'utilisation des TDRA, avec plusieurs approches soutenant des objectifs de santé publique différents, mais complémentaires. Lors de la rédaction de la présente version des recommandations, la consultation s'est appuyée sur l'échange de connaissances à l'échelle du Réseau des laboratoires de santé publique du Canada et de plusieurs comités fédéraux, provinciaux et territoriaux. Ces processus se poursuivront parallèlement à la réponse à la pandémie et permettront d'actualiser les présentes lignes directrices à mesure que les données scientifiques et les technologies sur le marché évolueront. Il est essentiel de continuer à recueillir des renseignements sur les stratégies de déploiement et leurs répercussions.

Notes de fin de document

Note de bas de page 1

Réseau des laboratoires de santé publique du Canada (RLSPC); Technical Bulletin: Rapid Antigen Detection Tests (RADT), 15 février 2022.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Comité consultatif d'experts du Canada en matière de tests et de dépistage de la COVID-19. Stratégies prioritaires pour optimiser l'autodépistage au Canada. 12 août 2021. https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/covid19-industrie/instruments-medicaux/comite-consultatif-tests-depistage/rapports-sommaires/autodepistage.html

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Dinnes J et al. Rapid, point‐of‐care antigen and molecular‐based tests for diagnosis of SARS‐CoV‐2 infection. Cochrane Database of Systematic Reviews: Review – Diagnostic. March 21, 2021. https://doi.org/10.1002/14651858.CD013705.pub2

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Drain PK. Rapid Diagnostic Testing for SARS-CoV-2. N Engl J Med 2022; 386:264-72. DOI: 10.1056/NEJMcp2117115

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Larremore DB et al. Test sensitivity is secondary to frequency and turnaround time for COVID-19 screening. Sci. Adv. 2021 Jan 1; 7(1):eabd5393. doi: 10.1126/sciadv.abd5393

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Betsch C. et al. Empirical evidence to understand the human factor for effective rapid testing against SARS-CoV-2. PNAS August 6, 2021; 118 (32) e2107179118. https://doi.org/10.1073/pnas.2107179118

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Organisation mondiale de la Santé. Détection des antigènes pour le diagnostic de l'infection à SARS-CoV-2. 6 octobre 2021. https://apps.who.int/iris/handle/10665/347019

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Annexe 1

Sensibilité des tests de détection rapides d'antigènes pour le variant Omicron du SRAS-CoV-2

Tableau 1 : Rendement de 11 tests rapides approuvés pour le dépistage de la COVID-19, avec 15 échantillons de patients correspondant au variant Delta ou Kappa

Le tableau suivant montre le rendement de 11 tests rapides approuvés pour le dépistage de la COVID-19, selon l'analyse de 15 échantillons de patients correspondant au variant Delta ou Kappa. Le symbole « + » indique un résultat positif; le symbole « - », un résultat négatif. Les tests compris sont les suivants : test GeneXpert® Xpert® Xpress® SARS-CoV-2/Flu/RSV de Cepheid (GeneXpert); test rapide antigénique COVID-19 Rapid Response® de BTNX (Rapid Response); test de diagnostic rapide Panbio™ COVID-19 Ag Rapid Test Device d'Abbott; système BD VeritorMC pour la détection rapide du SRAS-CoV-2; test d'antigène rapide SD Biosensor COVID-19 Ag Test de Roche (SD Biosensor); test d'antigène rapide SARS-CoV-2 Rapid Antigen Test Nasal de Roche (Roche SCV2); test QuickVue® At-Home OTC COVID-19 de Quidel®; test antigénique COVID-19 d'Artron Laboratories Inc.; test ID NOWMC d'Abbott pour la COVID-19; et trousse de test Lucira™ Check It COVID-19. L'interprétation des tests BD Veritor s'est faite visuellement et au moyen de l'analyseur fourni. L'identité des échantillons a été cachée avant les tests, et chaque test a été interprété de façon indépendante par trois employés de laboratoire expérimentés (identifiés par 1, 2, 3 ci-dessous).

Tableau 1 : Rendement de 11 tests rapides approuvés pour le dépistage de la COVID-19, avec 15 échantillons de patients correspondant au variant Delta ou Kappa
Code de l'échantillon Lignée Date de prélèvement Valeur Ct ajustée – LPC Valeur Ct ajustée – GeneXpert Rapid Response Panbio d'Abbott Veritor (visuel) Veritor (analyseur) SD Biosensor Roche SCV2 Quidel QuickVue Artron ID NOW d'Abbott Lucira Check It
1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 1 2 1 2 1 2 3 1 2 1 1
Échantillon 1 AY.25 (Delta) 2021-12-15 25,8 22,7 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 2 AY.25 (Delta) 2022-01-01 22,4 24,4 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 3 B.1.617 (Kappa) 2021-12-31 26,2 24,4 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 4 AY.27 (Delta) 2021-12-24 26,8 25,4 + + + + + + - - - - + + + + + + + + - + +
Échantillon 5 Delta probable 2021-06-XX s.o. 26,0 + + + + + + + + + - + + + + + + + - - + +
Échantillon 6 AY.86 (Delta) 2021-12-24 24,4 27,0 + + + + + + - + + - + + + + + + + + + + +
Échantillon 7 AY.103 (Delta) 2021-12-15 26,5 27,2 + + + - - - - - - - + - + + + + + - - + +
Échantillon 8 AY.25 (Delta) 2022-01-02 26,7 28,0 + + + + + + - - - - + + + + + + + - - + +
Échantillon 9 AY.25 (Delta) 2021-12-31 30,2 28,1 + + + - - - - - - - - + + + + + + - - + +
Échantillon 10 AY.27 (Delta) 2021-12-24 30,7 30,0 + + - + + + - - - - + + + + - - - - - + +
Échantillon 11 Delta probable 2021-06-XX s.o. 30,6 + - + - - - - - - - - - - - - - - - + + +
Échantillon 12 AY.27 (Delta) 2021-12-24 31,1 31,1 - - - + - - - - - - - - + + - + - + + + +
Échantillon 13 AY.27 (Delta) 2021-12-30 37,1 36,2 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - +
Échantillon 14 AY.25 (Delta) 2021-12-22 35,6 39,5 - - - - - - - - - - - - + + - - - - - - +
Échantillon 15 Delta probable 2021-06-XX s.o. 45,0 + - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sensibilité des tests de détection rapides d'antigènes pour le variant Omicron du SRAS-CoV-2

Tableau 2 : Rendement de 11 tests rapides approuvés pour le dépistage de la COVID-19, avec 20 échantillons de patients correspondant au variant Omicron

Le tableau suivant montre le rendement de 11 tests rapides approuvés pour le dépistage de la COVID-19, selon l'analyse de 20 échantillons de patients correspondant au variant Omicron. Le symbole « + » indique un résultat positif; le symbole « - », un résultat négatif. Les tests compris sont les suivants : test GeneXpert® Xpert® Xpress® SARS-CoV-2/Flu/RSV de Cepheid (GeneXpert); test rapide antigénique COVID-19 Rapid Response® de BTNX (Rapid Response); test de diagnostic rapide Panbio™ COVID-19 Ag Rapid Test Device d'Abbott; système BD VeritorMC pour la détection rapide du SRAS-CoV-2; test d'antigène rapide SD Biosensor COVID-19 Ag Test de Roche (SD Biosensor); test d'antigène rapide SARS-CoV-2 Rapid Antigen Test Nasal de Roche (Roche SCV2); test QuickVue® At-Home OTC COVID-19 de Quidel®; test antigénique COVID-19 d'Artron Laboratories Inc.; test ID NOWMC d'Abbott pour la COVID-19; et trousse de test Lucira™ Check It COVID-19. L'interprétation des tests Veritor s'est faite visuellement et au moyen de l'analyseur fourni. L'identité des échantillons a été cachée avant les tests, et chaque test a été interprété de façon indépendante par trois employés de laboratoire expérimentés (identifiés par 1, 2, 3 ci-dessous).

Tableau 2 : Rendement de 11 tests rapides approuvés pour le dépistage de la COVID-19, avec 20 échantillons de patients correspondant au variant Omicron
Code de l'échantillon Lignée Date de prélèvement Valeur Ct ajustée – LPC Valeur Ct ajustée – GeneXpert Rapid Response Panbio d'Abbott Veritor (visuel) BD Veritor (analyseur) SD Biosensor Roche SCV2 Quidel QuickVue Artron ID NOW d'Abbott Lucira Check It
1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 1 2 1 2 1 2 3 1 2 1 1
Échantillon 16 BA.1 (Omicron) 2021-12-30 26,3 27,0 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 17 BA.1 (Omicron) 2021-12-30 29,2 28,3 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 18 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 30,1 28,5 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 19 BA.1 (Omicron) 2021-12-30 27,4 28,9 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 20 BA.1 (Omicron) 2021-12-26 28,2 29,3 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 21 BA.1 (Omicron) 2021-12-30 28,8 29,6 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 22 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 29,7 29,9 + + + + + + + + + - + + + + + + + + + + +
Échantillon 23 BA.1 (Omicron) 2021-12-28 25,7 30,1 + + + + + + - + - - + + + + + - - + + + +
Échantillon 24 BA.1 (Omicron) 2021-12-26 27,7 30,1 + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Échantillon 25 BA.1 (Omicron) 2021-12-23 25,9 30,2 + + + + - + - + + - + + + + + + + + + + +
Échantillon 26 BA.1 (Omicron) 2021-12-28 26,7 31,1 + + + + + + - - - - - - + + + - + + - + +
Échantillon 27 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 30,9 31,1 - + + - - - - - + - - - + + + + + - - + +
Échantillon 28 BA.1 (Omicron) 2021-12-24 26,9 31,3 + + + + + + + + + + - + + + + + + + + + +
Échantillon 29 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 32,1 32,3 - - - - - - - + - - - - - - + + + + + + +
Échantillon 30 BA.1 (Omicron) 2021-12-30 30,5 32,9 + + + + + + - - - - + + + + + + + + + + +
Échantillon 31 BA.1 (Omicron) 2021-12-30 33,3 33,0 + + + - - - - - + - - - - - + + + - - + +
Échantillon 32 BA.1 (Omicron) 2021-12-29 28,7 33,3 + + + - - - - - - - - - + + + - + + - + +
Échantillon 33 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 34,4 33,8 - - - - - - - - - - - - - - - - - + + + +
Échantillon 34 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 35,9 34,0 - - - - - - - - - - - - - - - + + - - + +
Échantillon 35 BA.1 (Omicron) 2021-12-31 35,0 34,8 - - - - - - - - - - - - - - + - - + + + +

Tableau 3 : Rendement des tests de détection rapide d'antigènes (TDRA) approuvés pour le dépistage de la COVID-19, avec cinq échantillons de patients dont le résultat est négatif pour la COVID-19

Le tableau suivant montre le rendement des TDRA approuvés pour le dépistage de la COVID-19, selon l'analyse de cinq échantillons de patients dont le résultat est négatif pour la COVID-19. Le symbole « - » indique un résultat négatif. Les tests compris sont les suivants : test GeneXpert® Xpert® Xpress® SARS-CoV-2/Flu/RSV de Cepheid (GeneXpert); test rapide antigénique COVID-19 Rapid Response® de BTNX (Rapid Response); test de diagnostic rapide Panbio™ COVID-19 Ag Rapid Test Device d'Abbott; système BD VeritorMC pour la détection rapide du SARS-CoV-2; test d'antigène rapide SD Biosensor COVID-19 Ag Test (SD Biosensor) de Roche; test d'antigène rapide SARS-CoV-2 Rapid Antigen Test Nasal de Roche (Roche SCV2); test QuickVue® At-Home OTC COVID-19 de Quidel®; test antigénique COVID-19 d'Artron Laboratories Inc.; test ID NOWMC d'Abbott pour la COVID-19; et trousse de test Lucira™ Check It COVID-19. L'interprétation des tests BD Veritor s'est faite visuellement et au moyen de l'analyseur fourni. L'identité des échantillons a été cachée avant les tests, et chaque test a été interprété de façon indépendante par trois employés de laboratoire expérimentés (identifiés par 1, 2, 3 ci-dessous).

Tableau 3 : Rendement des tests de détection rapide d'antigènes (TDRA) approuvés pour le dépistage de la COVID-19, avec cinq échantillons de patients dont le résultat est négatif pour la COVID-19
Code de l'échantillon Lignée Date de prélèvement Valeur Ct ajustée – LPC Valeur Ct ajustée – GeneXpert Rapid Response Panbio d'Abbott Veritor (visuel) BD Veritor (analyseur) SD Biosensor Roche SCV2 Quidel QuickVue Artron ID NOW d'Abbott Lucira Check It
1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 1 2 1 2 1 2 3 1 2 1 1
Échantillon 36 Négatif pour la COVID-19 2021-07-XX s.o. 0,0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Échantillon 37 Négatif pour la COVID-19 2021-07-XX s.o. 0,0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Échantillon 38 Négatif pour la COVID-19 2021-07-XX s.o. 0,0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Échantillon 39 Négatif pour la COVID-19 2021-07-XX s.o. 0,0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Échantillon 40 Négatif pour la COVID-19 2021-07-XX s.o. 0,0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Laboratoire national du VIH et de rétrovirologie/National HIV & Retrovirology Laboratory

Centre de recherche en infectiologie JC-Wilt/JC Wilt Infectious Diseases Research Centre

Agence de la santé publique du Canada/Public Health Agency of Canada

Détails de la page

Date de modification :