Définition nationale de cas : rage

Date de la dernière révision : septembre 2012

Date du dernier examen : août 2018

Déclaration à l’échelle nationale

Seuls les cas confirmés de la maladie devraient être déclarés.

Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales.

Classification du cas

Cas confirmé

Manifestations cliniques de la maladie et confirmation en laboratoire de l’infection :

  • détection par immunofluorescence d'antigène viral dans un échantillon clinique approprié (de préférence le cerveau ou les nerfs entourant les follicules pileux sur la nuque)

ou

  • isolement (dans une culture cellulaire ou chez un animal de laboratoire) du virus de la rage dans la salive, le liquide céphalorachidien (LCR) ou des tissus du système nerveux

ou

  • détection de l’ARN du virus de la rage dans un échantillon clinique approprié

Cas probable

Manifestations cliniques de la maladie et résultats de laboratoire suivants :

  • présence d’un titre d’anticorps neutralisants antirabiques dans le sérum ou le LCR chez une personne non vaccinée qui n'a pas reçu d'immunoglobuline antirabique.

Laboratoire – Commentaires

Aux fins de détection virale, des résultats négatifs ne permettent pas d’exclure l’infection rabique, car le matériel ou l'ARN viral pourrait ne pas être détectable lors de la maladie clinique précoce.

Des résultats sérologiques négatifs ne permettent pas d’exclure une infection rabique, car les anticorps pourraient ne pas se développer lors de l'infection et la séroconversion est habituellement très tardive ou ne se produit pas du tout.

La sérologie ne peut pas différencier les anticorps découlant de la vaccination, de l'infection naturelle ou d'une immunisation passive.

Il est recommandé d'interpréter la sérologie conjointement avec tous les autres résultats des tests et les antécédents cliniques du patient et le lien épidémiologique. Il faut effectuer des tests supplémentaires des échantillons appropriés en complément de la présentation des échantillons de sérum ou de liquide céphalorachidien.

Manifestations cliniques

La rage est une encéphalomyélite aiguë qui évolue presque toujours vers le coma ou la mort dans les 10 jours qui suivent les premiers symptômes.

Code(s) de la CIM

Code(s) de la CIM-10

  • A82 Rage
  • A82.0  Rage sylvatique
  • A82.1 Rage urbaine
  • A82.9 Rage, sans précision

Commentaires

Les définitions de cas probable sont fournies à titre indicatif pour faciliter la recherche de cas et la gestion de la santé publique et ne doivent pas être utilisées pour la déclaration à l’échelle nationale.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :