ARCHIVÉ : Réponse du Canada à la Commission de l'OMS sur les déterminants sociaux de la santé

En général, les Canadiens sont en très bonne santé; cependant, certains d'entre eux ne jouissent pas d'une aussi bonne santé que d'autres. Des écarts importants persistent sur le plan de la santé entre divers groupes au sein de la société canadienne. Ces inégalités sont liés à des facteurs ayant trait, notamment, au statut socioéconomique, à l'héritage autochtone, au sexe et à l'emplacement géographique. Par exemple, comparativement à l'ensemble des Canadiens, les Premières nations et les Inuits ont une espérance de vie de cinq à dix ans inférieure à celle du reste des Canadiens. Bon nombre des conséquences de ces inégalités sur le plan de la santé peuvent être évitées, y compris les décès prématurés, les maladies et les invalidités qui sont évitables; en outre, elles entraînent des coûts importants pour le système de santé et la société dans son ensemble.

Pour plus d'information sur la Réponse du Canada à la Commission de l'OMS sur les déterminants sociaux de la santé >>

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :