Guide d'évaluation pour les collectivités-amies des aînés

Table des matières

Remerciements

Nous remercions les membres du groupe de référence sur les collectivités-amies des aînés, les collectivités elles-mêmes, les gouvernements provinciaux/territoriaux et les organisations non gouvernementales pour leur contribution à ce guide. Nous tenons également à exprimer notre reconnaissance à Pamela Fancey du Centre d'études sur le vieillissement de la Nouvelle-Écosse (Université Mount Saint Vincent) pour sa relecture du présent guide, ainsi qu'à Gerotech Research Associates et Allium Consulting Group Inc. pour leur travail. Nous tenons à signaler que les organismes consultés ne sont en aucun cas responsables des erreurs ou omissions présentes dans ce document.

Liste d'abréviations et d'acronymes

Nous avons tenté d'utiliser le moins d'abréviations possible dans ce guide.

L'Agence-L'Agence de la santé publique du Canada

ESCC-Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes

CDC-HAN-Centers for Disease Control and Prevention-Healthy Aging Research Network

ICIS-Institut canadien d'information sur la santé

SCHL-Société canadienne d'hypothèques et de logement

FABS-Facilitators and Barriers Survey

NEWS-Neighbourhood Environment Walkability Survey

ENM-Enquête nationale auprès des ménages

SMOG-Simple Measure of Gobbledygook

SWEAT-R-Seniors Walking Environmental Assessment Tool - Revised

OMS-Organisation mondiale de la Santé

Bienvenue!

L'Agence de la santé publique du Canada a préparé ce guide d'évaluation afin de proposer des renseignements concrets aux collectivités sur la façon d'utiliser des indicateurs pour mesurer leurs progrès en ce qui a trait à leurs initiatives de collectivité-amie des aînés. Les collectivités-amies des aînés, ce sont les communautés qui entreprennent des démarches pour aider leurs aînés à rester en bonne santé, actifs et autonomes, et à continuer de s'engager dans leur milieu.

Ce guide fait valoir un aspect important du développement et de la préservation d'une collectivité-amie des aînés : l'utilisation d'indicateurs dans trois aspects clés entourant ces initiatives – la planification, la mise en œuvre et l'évaluation. Il ne se contente pas de fournir des informations sur le comment et le pourquoi de l'utilisation d'indicateurs de résultats pour ce qui est de renforcer les initiatives des collectivités-amies des aînés; il propose également un menu d'indicateurs spécifiques et mesurables qui s'appliquent aux huit domaines de la vie communautaire que visent les programmes amis des aînés. Ce guide comprend également quatre autres indicateurs qui reflètent les résultats à long terme liés à la santé et aux conditions sociales des aînés – fruits des efforts déployés grâce à la programmation destinée aux aînés.

Il propose des indicateurs concrets et flexibles, complétés par des outils prêts à l'emploi ou adaptés, ainsi que des liens vers des informations supplémentaires, venant appuyer les évaluations des collectivités. Il décrit également les avantages de l'évaluation ainsi que la façon dont votre collectivité peut maximiser l'utilisation des résultats de l'évaluation pour renforcer et améliorer ses programmes, susciter davantage l'intérêt de la collectivité, attirer les bailleurs de fonds et répondre à leurs besoins. L'intention est d'offrir une variété de méthodes d'évaluation valides et fiables et de démystifier l'évaluation des initiatives de collectivité-amie des aînés.

Peu importe si votre collectivité envisage entreprendre des démarches pour devenir amie des aînés ou si elle possède déjà plusieurs années d'expérience, ce guide vous fournira des informations utiles, pratiques et adaptables aux besoins et aux différentes étapes des initiatives de collectivité-amie des aînés.

Liste d'indicateurs de résultats

Les 43 indicateurs décrits à la section II de ce guide sont énumérés ci-dessous, par domaine et par thème. Les collectivités peuvent utiliser cette liste comme menu à partir duquel elles sélectionnent et choisissent les indicateurs les plus pertinents pour leurs activités amies des aînés.

Note : Certains indicateurs peuvent être utiles dans plusieurs domaines, tandis que d'autres peuvent être adaptés pour mesurer les progrès réalisés dans d'autres domaines que ceux auxquels ils sont associés dans le guide.

Domaine 1 : Espaces extérieurs et bâtiments

Potentiel piétonnier

1. Nombre d'aires de repos et distance entre elles.

2. Nombre de toilettes accessibles.

3. Passages piétonniers sécuritaires (p. ex. temps adéquat pour traverser, passages piétonniers en sections courantes, haltes aux terre-pleins d'intersection, bonne visibilité).

4. Trottoirs, sentiers et voies piétonnières existants et en bon état (p. ex. larges, bien éclairés et exempts de glace et de neige, surfaces régulières, rampes d'accès, voies cyclables distinctes).

Accessibilité réelle et perçue

5. Les bâtiments publics disposent d'accès adéquats et la circulation à proximité des bâtiments est facile (p. ex. porte d'accès au rez-de-chaussée, entrée à niveau, rampes d'accès pour fauteuils roulants, portes automatiques, couloirs assez larges pour permettre le passage de scooters et de fauteuils roulants).

Blessures

6. Nombre de chutes et autres blessures subies par des aînés (dans des lieux publics).

Prévention du crime

7. Disponibilité de stratégies, de cours et de programmes de prévention du crime s’adressant aux aînés (visant notamment la fraude et la violence envers les aînés).

Domaine 2 : Transports

Options de transport et transport en commun

8. Disponibilité d’une variété de services de transport abordables (p. ex. partenariats publics/privés, programme de conducteurs bénévoles, « Parc-o-bus », « stationnez et partez », navettes).

9. Proportion (ou nombre) d'autobus accessibles et propres, dont la destination et le numéro sont clairement indiqués.

10. Arrêts d'autobus et abribus sécuritaires et faciles d'accès (p. ex. comportant des places assises, bien éclairés, recouverts, déneigés, à proximité des résidences pour aînés).

11. Proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus qui ont accès au transport en commun et qui l'utilisent.

Rues et stationnements conviviaux à l'égard des aînés

12. La signalisation et le marquage des rues sont clairs et appropriés.

13. Les parcs et les espaces de stationnement sont déglacés et déneigés.

Domaine 3 : Logement

Disponibilité du logement

14. Disponibilité de logements abordables qui sont bien conçus, bien construits, bien situés et sécuritaires, et pour lesquels les temps d'attente sont courts.

15. Disponibilité d’options de logements multifonctionnels et d’options de logements pour vieillir chez soi qui sont abordables.

Programmes de logement et ressources

16. Disponibilité de programmes visant à améliorer l'accès, la sécurité et les possibilités d'adaptation des logements (p. ex. mains courantes, rampes, détecteurs de fumée).

17. Existence d'une ressource dressant la liste des services d'entretien de logement, des services de soutien et des services de soins à domicile pour aînés.

Capacité de vieillir chez soi

18. Proportion des personnes âgées de 65 ans ou plus qui désirent demeurer dans leur résidence actuelle et qui sont confiantes qu'elles auront les moyens financiers de le faire.

Informations sur le soutien au logement

19. Connaissance de programmes de suppléments au loyer ou autres programmes s’adressant aux aînés (p. ex. prêts au logement).

Domaine 4 : Participation au tissu social

Participation à des activités sociales

20. Proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus qui participent à des activités sociales au moins une fois par semaine (p. ex. rencontres avec amis ou voisins; activités civiques, spirituelles ou culturelles; travail ou bénévolat).

Occasions de participation

21. Disponibilité de programmes d'apprentissage ou de loisirs s'adressant spécifiquement aux aînés (p. ex. cours d'informatique, jardins communautaires, artisanat, jeux, cours d'activité physique).

22. Disponibilité de programmes de loisirs et de programmes sociaux intergénérationnels.

23. Possibilités de s'engager avec des personnes de tous âges par l'entremise d'activités sociales, culturelles, spirituelles, et de loisirs.

24. Programmes de loisirs pour aînés qui sont abordables.

Accessibilité des occasions de participation

25. Les lieux publics où se déroulent les activités communautaires sont accessibles (p. ex. toilettes adaptées, rampe d'accès, bon éclairage, contrôle de la température).

Domaine 5 : Respect et inclusion sociale

Existence d'activités intergénérationnelles

26. Existence d’activités familiales intergénérationnelles.

Sentiment d'appartenance

27. Niveau de sentiment d'appartenance à la collectivité.

Domaine 6 : Participation citoyenne et emploi

Chômage et emploi

28. Taux de chômage et d'emploi parmi les aînés.

Formation et soutien

29. Existence de soutien aux bénévoles (p. ex. formation, transport, remboursement des dépenses, témoignage de reconnaissance).

30. Disponibilité de formations visant l'adaptation du milieu de travail pour répondre aux besoins des aînés.

Accessibilité

31. Les assemblées et les immeubles municipaux sont faciles d'accès.

Domaine 7 : Communication et information

Assistance disponible

32. Aide offerte aux aînés pour remplir des formulaires.

33. Possibilité de parler à une personne lors d’appels téléphoniques.

Facilité d'utilisation des documents d'information

34. Les documents destinés au public sont imprimés en gros caractères, utilisent un langage simple et/ou sont conçus en tenant compte des besoins des aînés.

Domaine 8 : Soutien communautaire et services de santé

Médecin de famille

35. Proportion des aînés ayant un médecin de famille.

Services de santé complémentaires

36. Disponibilité de programmes de prévention liés aux questions de santé très pertinentes pour les aînés.

37. Disponibilité de soins et de soutien en fin de vie pour les aînés, leurs familles et les aidants naturels.

Services communautaires

38. Disponibilité de programmes alimentaires à bas prix (p. ex. popote roulante, service de repas à domicile, banque alimentaire).

39. Aide offerte pour les activités de la vie quotidienne (p. ex. jardinage, magasinage, déneigement, collecte des déchets).

Résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés

Qualité de vie liée à la santé

40. Niveau de qualité de vie liée à la santé.

Satisfaction à l'égard de la vie

41. Niveau de satisfaction à l'égard de la vie en général.

Solitude

42. Niveau de solitude.

Satisfaction à l'égard des rapports sociaux

43. Niveau de satisfaction à l'égard des rapports sociaux.

I Introduction

Cette introduction vous offre certaines informations contextuelles sur les initiatives de collectivité-amie des aînés au Canada, ainsi que certaines informations de base sur l'évaluation, ses avantages et son mode d'intégration à un plan plus global visant à créer de collectivités-amies des aînés et à les soutenir.

A. Au sujet de ce guide

Le présent guide d’évaluation a été créé par l'Agence de la santé publique du Canada (l'Agence) comme preuve de son engagement continu en faveur de l'utilisation du modèle des collectivités-amies des aînés au Canada. L'Agence travaille avec des partenaires multiples - gouvernements provinciaux/territoriaux, organisations non gouvernementales, chercheurs, collectivités et particuliers - dans le but de rassembler, de partager et de diffuser des informations visant à soutenir les collectivités dans la mise en œuvre d'initiatives de collectivité-amie des aînés.

Plus précisément, ce guide vise à aider les collectivités à mesurer les progrès réalisés grâce à leurs activités amies des aînés, qu'il s'agisse d'un programme complet soutenant la santé et le bien-être des aînés en général, ou d’une initiative de moindre envergure ayant pour objectif d'améliorer la vie des aînés dans un domaine particulier de la vie communautaire.

Ce guide précise comment utiliser des indicateurs de résultats dans le cadre de l'évaluation d'une initiative de collectivité-amie des aînés.

Il concerne principalement l'utilisation d'indicateurs pour mesurer et évaluer les résultats d'une initiative. Il énumère et décrit (à la section II) 43 indicateurs dans huit domaines de la vie communautaire, ainsi que quatre indicateurs de résultats sur le plan de la santé et des conditions de vie sociale à plus long terme, avec des suggestions sur la façon de mesurer les progrès réalisés pour chacun. Lorsque possible, nous avons inclus des outils concrets pour vous aider. Ce guide possède également des informations pour mieux évaluer la mise en œuvre de votre initiative de collectivité-amie des aînés, y compris l'exécution des activités prévues.

Cependant, ce guide ne couvre pas tous les aspects de l'évaluation. Il fournit plutôt des conseils sur les indicateurs qui peuvent être utilisés par les collectivités et la façon de mesurer les progrès réalisés en fonction des indicateurs.

Un outil concret destiné à toutes les collectivités

Peu importe la taille de votre collectivité, la complexité de votre projet, les besoins de votre population d'aînés ou les ressources dont vous disposez, ce guide peut vous servir de solide point de départ pour vous aider à élaborer un projet qui réponde à vos besoins.

Les indicateurs décrits reposent sur un travail rigoureux de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ils ont été personnalisés dans le but de répondre aux besoins des collectivités canadiennes, à la suite de consultations exhaustives menées auprès d'intervenants à l'échelle du Canada. Ce guide vise à répondre aux besoins des organisateurs ne possédant pas nécessairement une expérience ou des connaissances approfondies en évaluation; pour cette raison, nous avons tenté de réduire au minimum l'utilisation du jargon.

Contenu ce guide

Cette introduction offre une gamme d'informations qui vous permettront de mieux utiliser le reste du guide : le contexte des initiatives de collectivité-amie des aînés au niveau mondial et au Canada, ainsi que des informations générales sur l'évaluation de programmes qui, selon nous, seront utiles pour mesurer les résultats découlant de votre initiative de collectivité-amie des aînés.

La section II  (le cœur du guide) propose 43 indicateurs de mesure de résultats découlant des activités amies des aînés, ainsi que des méthodes visant à mesurer les progrès. Nous vous proposons, autant que possible, des méthodes gratuites ou peu coûteuses (comme l'utilisation de données existantes et gratuites).

La section III comprend des informations sur la mesure du processus de mise en œuvre de vos activités et vise à répondre à la question suivante : Avons-nous élaboré notre initiative de collectivité-amie des aînés comme prévu? Cette section comprend des questions qui, une fois explorées, peuvent révéler des informations utiles que vous pourrez utiliser, tout comme votre collectivité, vos bailleurs de fonds et vos commanditaires. Elle propose également des orientations sur la collecte d'informations qui détermineront dans quelle mesure votre collectivité a réussi à se conformer à un processus de jalons reconnus - une considération importante si votre collectivité souhaite être reconnue par un programme de collectivité-amie des aînés à l'échelle provinciale et territoriale.

La section IV offre un bref résumé et un aperçu des corrélations entre les indicateurs, voire leur « interdépendance » pour créer une solide initiative de collectivité-amie des aînés.

Dans la section V, le guide conclut avec une boîte à outils visant à appuyer vos efforts d'évaluation (y compris un système de notation précisant les indicateurs qu'ils appuient).

Enfin, la section VI présente un tableau d'indicateurs qui croise les 43 indicateurs avec les sources possibles de données pour chacun d'entre eux.

B. Collectivités-amies des aînés

Collectivités-amies des aînés

Collectivités-amies des aînés au Canada

De nombreuses collectivités canadiennes travaillent à devenir davantage amies des aînés depuis la publication du Guide mondial des villes-amies des aînés1 de l'OMS, en 2007.

À ce jour, plus de 900 collectivités canadiennes se sont engagées à devenir amies des aînés et ont pris des mesures concrètes pour modifier leurs politiques, services et structures liés à l'environnement physique et social.Note de bas de page 2

Ces chiffres devraient continuer à progresser au fur et à mesure que les collectivités s'engageront au sein de programmes de reconnaissance provinciaux, territoriaux et fédéraux qui valorisent les efforts déployés par les collectivités pour améliorer leur convivialité à l'égard des aînés. Bien que des variations existent dans les divers programmes amis des aînés au pays, toutes les activités amies des aînés possèdent un objectif commun : rendre les collectivités plus soucieuses de la création d'un environnement où les gens peuvent vieillir tout en restant en santé, actifs et engagés dans leur milieu.

Élaboration des initiatives de collectivité-amie des aînés : les jalons

L'Agence, en collaboration avec un certain nombre de provinces et autres intervenants, a mis au point cinq jalons pancanadiens pour appuyer les collectivités soucieuses de devenir amies des aînés (voir le graphique).

Reposant sur le travail de l'OMS, les jalons pancanadiens des collectivités-amies des aînés sont conçus sur mesure pour répondre aux besoins d'un grand nombre de collectivités canadiennes. Ils sont intentionnellement flexibles pour s'adapter à différents types de collectivités et d'activités, mais ils sont également assez fermes pour offrir une base commune à toute collectivité canadienne prête à passer à l'action pour devenir plus conviviale envers les aînés.

Les cinq jalons sont :

  1. Établir un comité consultatif auquel des aînés participent activement.
  2. Faire adopter une résolution par le conseil municipal dont le but est de soutenir et de promouvoir activement les mesures visant à mettre la collectivité en voie de devenir amie des aînés.
  3. Établir un plan d'action robuste et concret qui correspond aux besoins exprimés par les aînés dans la collectivité.
  4. Rendre public le plan d'action pour montrer qu'il y a une volonté d'agir.
  5. S'engager à mesurer les activités, ainsi qu’à examiner et à rendre publics les résultats du plan d'action.

En bref, ce guide vise à soutenir le dernier jalon pancanadien des collectivités-amies des aînés, qui a pour but de mesurer (ou d'évaluer) les activités et programmes amis des aînés.

Un processus continu

Les cinq jalons visant à améliorer la convivialité envers les aînés au sein d'une collectivité forment une boucle continue. Une fois qu'un comité est établi (jalon 1) et qu'une résolution est adoptée ou un engagement est pris (jalon 2), les conditions sont réunies pour évaluer les besoins spécifiques de la collectivité et élaborer un plan d'action concret pour répondre à ces besoins (jalon 3). Le plan d’action est ensuite rendu public pour sensibiliser les citoyens et renforcer l'engagement (jalon 4).

Une fois le plan d’action bien entamé, l'évaluation a lieu afin de mesurer, d'étudier et de rendre compte à la fois du processus (Avons-nous fait ce qui était prévu et, si ce n'est pas le cas, pourquoi?) et des résultats définis dans le plan d'action (jalon 5).

Les résultats de l'évaluation viennent ensuite alimenter la boucle. Il est possible, par exemple, que les résultats de l'évaluation indiquent qu'une autre résolution doit être prise ou que le plan d'action doit être ajusté afin de mieux répondre aux besoins de la collectivité. Et le processus se poursuit.

C. Examen approfondi de l'évaluation

L'évaluation de programmes est décrite comme une approche systématique visant à réunir, à analyser et à utiliser des informations afin de répondre à des questions sur un programme, une politique ou une initiative.Note de bas de page 3,Note de bas de page 4

Comme nous l'avons décrit, le jalon 5 requiert un engagement envers la mesure et l'examen des résultats du plan d'action et du processus suivi, ainsi qu'envers la publication de ces résultats, souvent décrits comme suit :

  • évaluation des résultats - Le programme a-t-il atteint ses objectifs et obtenu les résultats escomptés? C'est ce que la plupart des gens ont en tête lorsqu'ils pensent à une « évaluation ». Ceci est le sujet de la section II du guide.
  • Évaluation de la mise en place (évaluation du processus incluant les intrants et extrants) Les activités du programme ont-elles été menées comme prévu? Ceci est le sujet de la section III.

Dans les deux cas, l'évaluation nécessite des résultats observables, qui peuvent se mesurer sur le plan quantitatif ou qualitatif.

Quand faut-il évaluer?

Le début de la mesure des progrès dépend de ce vous mesurez. Idéalement, l'évaluation est planifiée au début de votre programme ami des aînés. L'évaluation du processus peut être une activité continue pendant toute la durée de votre programme ami des aînés, alors que l'évaluation des résultats est entreprise une fois que les activités planifiées sont exécutées. Selon ce que vous mesurez, vous devrez choisir différents laps de temps pour constater les résultats. Par exemple, si vous mettez en place des programmes de conditionnement physique pour répondre à des besoins identifiés, vous ne voudrez pas en mesurer la participation ni la satisfaction avant que votre programme ne soit établi, annoncé/promu et que des participants y aient pris part. Il faut plus de temps pour observer les avantages de la forme physique pour les aînés et encore plus de temps pour en constater les résultats en matière de santé. Déterminer avec soin une chronologie raisonnable sur laquelle vous pourrez observer des résultats vous aidera à réussir votre évaluation.

Un appel à l'évaluation!

Trop souvent, les collectivités n'accordent que peu d'attention à l'évaluation de leurs programmes, généralement en raison d'un manque de ressources ou de capacités. Cependant, en ne mesurant pas le travail accompli et en ne portant pas un regard objectif sur l'atteinte des résultats escomptés, vous ne mettez pas à profit les ressources de votre programme.

Votre évaluation n'a pas besoin d'être « énorme ». En réalité, il n'existe aucune approche standard pour évaluer les collectivités-amies des aînés. Certaines collectivités (p. ex. de petite taille et/ou rurales) peuvent se doter d'initiatives relativement modestes pour répondre à des besoins de base, ou encore disposent de ressources modestes pour l'évaluation. D'autres collectivités, souvent des centres plus importants, peuvent avoir des besoins et des initiatives plus complexes, et des ressources plus importantes pour soutenir l'évaluation.

D. Définition d'une base solide : évaluation des besoins et création d'un modèle logique

Les deux tâches suivantes peuvent faire une énorme différence sur la valeur et l'effet de vos efforts en matière d'évaluation: mener une évaluation des besoins et élaborer un modèle logique.

Équivalent textuel - Figure 2

Évaluation des besoins : une source précieuse d'informations de référence

L'évaluation des besoins des aînés dans la collectivité est un bon point de départ pour mieux soutenir les aînés là où les besoins sont plus prioritaires (p. ex. le logement), et ce, tant pour les initiatives de grande envergure que pour les projets plus modestes. Les résultats vous aideront à élaborer un plan d'action et à évaluer/mesurer les progrès réalisés.

De nombreuses collectivités basent leur évaluation des besoins sur la Feuille de route des dispositifs fondamentaux proposée dans le Guide mondial des villes-amies des aînés de l'OMS. Cet outil soutient la collecte d'informations issues de différentes sources sur les points forts et les faiblesses de l'environnement et de la qualité de vie des aînés au sein de la collectivité. D'autres collectivités créent leur propre méthode de collecte d'informations et de rétroaction sur leurs besoins. Idéalement, les indicateurs utilisés pour recueillir des informations de référence dans l'évaluation des besoins seront identiques à ceux mesurant les progrès au cours de l'évaluation.

Cycle « besoins, plan d'action, progrès » : un exemple simple

Indicateur d'évaluation (tiré de la Feuille de route de l'OMS) : Sièges et bancs ont été installés, en particulier dans les parcs, aux arrêts des véhicules de transport et dans les espaces publics.Note de bas de page 5

  • Besoins (évaluer les besoins) : Les citadins âgés se plaignent du manque de sièges, principalement dans la rue Principale. Selon eux, ils marcheraient davantage s'il y avait plus de places pour s'asseoir dans les rues plus importantes. Les registres de la ville indiquent la présence de trois bancs sur une distance de 3 km dans la rue Principale.
  • Plan d’action (mettre en place un plan d'action) : Installer plus de bancs le long des rues fréquemment employées par les aînés; installer des bancs tous les 300 mètres dans la rue Principale.
  • Progrès (mesurer et évaluer) :
    • Extrants (produits) : Nombre de bancs dans la rue Principale en 2017 (décompte).
    • Résultats (effets) : Nombre d'aînés marchant dans la rue Principale (comptés en une journée en 2015 (référence), en 2016 et en 2017).

Que vous utilisiez la Feuille de route de l'OMS, certains des outils présentés ici ou que vous établissiez votre propre méthode, les informations recueillies servent de référence ou d’évaluation des besoins pour votre collectivité. Ces informations répondent à la question suivante : « Où en sommes-nous à présent en ce qui concerne la convivialité envers les aînés? »

Oups! Aucune évaluation des besoins n'a été effectuée

Même si vous n'avez pas mené d’évaluation des besoins au début de votre projet, il est toujours utile d'évaluer les résultats au terme de vos activités, et ce, afin d'informer votre collectivité sur ce qui a été fait (et les retombées de vos activités) et d'utiliser les résultats pour renforcer les futures activités amies des aînés.

Un modèle logique : créer des liens importants entre les ressources, les objectifs, les actions et les résultatsNote de bas de page 6

Comme son nom l'indique, un modèle logique est un outil ou un modèle exposant clairement la logique sous-jacente à votre programme, notamment les relations logiques entre les divers éléments du programme et les ressources investies. Il aide les organisateurs à créer une compréhension commune des objectifs, des activités planifiées et des retombées de l'initiative. Il offre essentiellement une représentation visuelle des éléments importants de la structure du programme. Ces éléments décrivent et expliquent les liens de cause à effet attendus unissant ressources, activités et résultats.Note de bas de page 7

Un modèle logique bien conçu indiquera les ressources que vous entendez consacrer à votre projet/initiative (dollars et/ou personnes), les activités prévues, ce qu'elles apporteront à votre collectivité, ainsi que les changements qui en résulteront, que ce soit au niveau individuel ou collectif.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de modèle logique.

Éléments d'un modèle logique : un exemple simple

Exemple d'objectif d'une collectivité-amie des aînés : améliorer la participation des aînés sur le plan social au moyen de programmes communautaires
Planification
(intrants)
Activités et produits (extrants) Effets (résultats)
Ressources disponibles Activités Extrants Court terme Moyen terme Long terme
Ressources humaines : nombre d’employés et de bénévoles, nombre d’heures Rencontrer les membres de la collectivité Réunions : nombre et fréquence des réunions tenues Meilleure connaissance des programmes dans l'ensemble de la collectivité Meilleure satisfaction des aînés à l'égard des programmes disponibles Amélioration de la santé physique et mentale des aînés
Financement : dons, subventions de toutes provenances Élaborer une programmation Programmes sociaux : nombre d'entre eux qui s'adressent aux aînés Augmentation des demandes de renseignements au sujet des programmes pour les aînés Plus haut niveau de participation social rapporté parmi les aînés Meilleure qualité de vie
Élaborer un plan de communications pour promouvoir de nouveaux programmes Communications : nombre et types de moyens de communications en place informant les aînés des nouveaux programmes Augmentation des inscriptions à des programmes pour les aînés

II Utilisation des indicateurs de résultats dans différents domaines de la vie communautaire

Cette section est le «cœur» du guide. Elle traite de la façon d’utiliser des indicateurs dans l'évaluation de l'initiative de collectivité-amie des aînés d'une collectivité afin d'en déterminer et d'en mesurer les résultats. Dans le cadre du jalon 5 (jalons pancanadiens des collectivités-amies des aînés), les collectivités s'engagent à mesurer les activités et à informer leurs membres des progrès réalisés. Cette section présente des indicateurs qui vous aideront à mesurer à quel point votre programme atteint ses objectifs (à court, moyen et long terme). Elle suggère également des méthodes pour mesurer chaque indicateur. La mesure de résultats peut sembler intimidante. Cette section est conçue pour vous faciliter la tâche.

Au sujet des indicateurs de résultats

Un indicateur est une caractéristique ou un changement spécifique, observable et quantifiable (au niveau quantitatif ou qualitatif) qui représente un progrès vers un objectif.Note de bas de page 8Les indicateurs servent généralement à répondre à la question : « Le programme a-t-il atteint ses objectifs ? » ou « Quels sont les résultats de nos actions? » Ils peuvent refléter des objectifs immédiats ou encore d’autres à plus long terme.

De 200 à 43 indicateurs : une longue route

En 2011, l'Agence a créé une « longue liste » initiale de plus de 200 indicateurs potentiels, basée sur un examen de la littérature, ainsi que sur des rapports et des documents sur les collectivités-amies des aînés.Note de bas de page 9 La liste était exhaustive, mais elle était trop longue et difficilement utilisable. Après avoir consulté les intervenants concernés, l'Agence est parvenue à simplifier cette liste en la réduisant à 43 indicateurs communs à huit domaines de la vie communautaire ainsi qu'aux résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés. Cette sélection finale montre que les intervenants ont besoin d’indicateurs importants, mesurables et réalisables. Elle reflète également leur fréquence dans la littérature et les documents étudiés.

Réalisable : l'indicateur peut démontrer un changement à la suite d’une action prise par la collectivité locale ou régionale, le gouvernement ou le secteur privé.

Mesurable : les données de cet indicateur sont mesurables (p. ex. données issues d'une enquête ou données administratives) ou peuvent être décrites (p. ex. à l'aide d'une photo ou d'un récit) de manière réaliste et sans obstacle à la collecte ou à l'utilisation.

Mesurer à court, moyen et long terme

Les initiatives de collectivité-amie des aînés reposent sur les collectivités. C'est pour cette raison qu'il est logique de définir les résultats que vous espérez atteindre au sein de votre propre collectivité, ainsi que les résultats à court et moyen terme de vos activités.

La partie A de cette section (Mesurer les progrès : approches à court et moyen terme) comprend 39 des 43 indicateurs décrits. à la lecture de cette partie et lors de la planification de votre évaluation, gardez à l'esprit que chaque collectivité est unique; c'est pourquoi tous les indicateurs ne seront pas pertinents pour toutes les collectivités. Il se peut également qu’il n’y ait pas d’indicateur pour un point que vous aimeriez mesurer. Chacun de ces domaines de la vie communautaire couvre un vaste contenu. Les indicateurs sélectionnés ne représentent qu'une petite partie du contenu pouvant être couvert par chaque domaine. Nous vous invitons à adopter, adapter ou utiliser autrement ces indicateurs; ce sont des ressources visant à favoriser l'évaluation de votre initiative de collectivité-amie des aînés.

La partie B de cette section (Mesurer les progrès : approches à long terme) aborde la mesure de quatre indicateurs liés à l'amélioration de la santé et des conditions sociales des aînés, les résultats de ces derniers points étant impossibles à percevoir avant plusieurs années.

Des indicateurs supplémentaires

L'OMS a également élaboré un ensemble d'indicateurs permettant de surveiller la convivialité des villes du monde à l'égard des aînés. Vous pouvez en savoir plus sur l'initiative de l'OMS en ligne Mesurer la convivialité des villes à l'égard des aînés : guide pour l'utilisation d'indicateurs de base.

A. Mesurer les progrès : approches à court et moyen terme

Maximiser l’utilisation des indicateurs de résultats Le menu des indicateurs présenté ici se veut flexible; les collectivités peuvent l’utiliser au cours de la planification et de l'évaluation de leurs programmes amis des aînés. Il comprend des indicateurs mesurant des résultats quantitatifs et qualitatifs. Nous vous encourageons à sélectionner les indicateurs qui mesureront le mieux à quel point votre programme aura atteint ses objectifs.

Utiliser des données quantitatives et qualitatives

Les indicateurs sont souvent élaborés pour mesurer des résultats quantifiables, c'est-à-dire pouvant être chiffrés et comparés. Par exemple, une collectivité peut mesurer qu'elle possède désormais 15 toilettes publiques accessibles dans le centre-ville, par rapport aux sept qu'elle possédait avant le début de son programme.

Cependant, les indicateurs qui décrivent des résultats par des moyens qualitatifs sont également avantageux. En particulier, les mesures qualitatives peuvent enrichir et expliquer les processus et les résultats d’un programme.Note de bas de page 10 Par exemple, prendre des photos d'espaces extérieurs avant et après avoir été rendus plus accessibles et favorable aux activités pour les aînés peut être une preuve convaincante de réussite. Rappelez-vous de ceci : « Tout ce qui peut être compté ne compte pas forcément, et tout ce qui compte ne peut pas forcément être compté ».11 Veuillez consulter l'encadré sur Photovoice et suivre le lien vers son guide d'utilisation dans le développement communautaire.

Photovoice

Les photos peuvent offrir une preuve convaincante de la transformation d'une collectivité en voie de devenir amie des aînés, surtout dans le domaine 1 (espaces extérieurs et bâtiments).

Le guide Photovoice est disponible en ligne (disponible en anglais seulement).

Chacun des 43 indicateurs est présenté sous l'un des domaines de la vie communautaire; le domaine dans lequel nous croyons qu’il est le plus utile pour favoriser la mesure des progrès de la collectivité. Il vous appartient de décider que certains indicateurs sont utiles dans d’autres domaines ou encore de les adapter à plusieurs domaines.

Chaque domaine comprend des indicateurs regroupés par thèmes. Par exemple, le domaine 2 (transports) contient deux thèmes : « Options de transport et transport en commun » ainsi que « Rues et stationnements conviviaux à l'égard des aînés ». Chacun de ces thèmes est composé d'indicateurs spécifiques, appuyés par au moins une suggestion de méthode de mesure. Pour la majorité des indicateurs de ce guide, il n'existe aucune mesure unique ni exhaustive. C'est pour cette raison que vous trouverez des suggestions de méthodes de mesure pour chaque indicateur pouvant refléter certains aspects, mais pas tous, de cet indicateur.

Au sujet des suggestions de méthodes de mesure

Lorsque c'était possible, nous avons inclus des méthodes nécessitant moins d'efforts et/ou de ressources (p. ex. l'utilisation de données existantes), ainsi que des méthodes nécessitant plus d'efforts/de ressources et pouvant donner des résultats plus exhaustifs (p. ex. la conduite d'une enquête ou l'évaluation du potentiel piétonnier). Nous encourageons les collectivités à sélectionner la méthode de mesure qui corresponde le mieux aux composants et aux résultats escomptés de leurs activités amies des aînés.

Cinq suggestions de méthodes de mesure

Dans cette section du guide, nous vous suggérons au moins l'une des méthodes de mesure suivantes pour quantifier les progrès en fonction des indicateurs :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Il existe des avantages et des inconvénients au fait d'utiliser des données existantes, recueillies et, dans certains cas, analysées par des organisations établies (le plus souvent Statistique Canada et l'Institut canadien d'information sur la santé [ICIS]). Ces données sont souvent libres d'accès, mais elles ne fournissent pas toujours des informations spécifiques à votre collectivité (pour en savoir plus, veuillez consulter l'encadré sur les avantages et les inconvénients de l'utilisation de sources de données existantes).

Données existantes : avantages et inconvénients

Avantages

  • Vous ne faites pas la collecte des données, ce qui peut vous faire gagner du temps et de l'argent.
  • Les questions et les échelles ont été testées avec soin afin de garantir leur validité et leur fiabilité.
  • Certaines données existantes peuvent être comparées entre différentes collectivités.

Inconvénients

  • Vous ne pouvez pas personnaliser un indicateur en fonction des besoins spécifiques de votre collectivité.
  • Vous devez avoir certaines connaissances en statistiques et en analyse de données afin de produire des estimations, ce qui pourrait être nécessaire pour certaines données.
  • Vous devrez peut-être payer pour obtenir des tableaux personnalisés vous permettant d'avoir accès à certaines données existantes.

Partout où nous suggérons une méthode de mesure, vous trouverez plus d'informations à son sujet soit immédiatement dans le texte, soit par l'entremise de liens vers des sites externes ou encore dans la section boîte à outils de ce guide. Certains outils sont suggérés pour plusieurs indicateurs.

Un mot sur les comparaisons entre collectivités

Les indicateurs présents dans ce guide visent à mesurer les progrès au sein d'une collectivité et non à comparer les collectivités entre elles. Les divergences dans la mise en place d'une même approche (p. ex. un inventaire des programmes) au sein de différentes collectivités rendent impossible la comparaison des résultats entre collectivités; à l’exception des collectivités qui utilisent des données existantes provenant d'une source qui permet la comparaison de données entre territoires de compétence. Les données existantes de Statistique Canada, de l'ICIS et de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) sont toutes comparables entre collectivités, avec des restrictions clairement définies.

Comment l'évaluation s'inscrit-elle dans un projet ami des aînés

Indicateur évalué (tiré de la Feuille de route de l'OMS : Des activités très diverses sont disponibles pour plaire à une population âgée hétérogène, aux nombreux intérêts potentiels.Note de bas de page 12

Phases principales

  1. Besoins (évaluer les besoins) : Lors d'une assemblée publique, des aînés se sont plaints du manque de programmes de loisirs correspondant à leurs intérêts. Une étude de la programmation urbaine a montré qu'il existait deux programmes de loisirs destinés aux aînés.
  2. Plan d’action (mettre en place d'un plan d'action) : Déterminer les programmes préférés des aînés et planifier un plan triennal de nouvelles activités, en fonction des intérêts et des inscriptions.
  3. Progrès (mesurer et évaluer) :
    • Extrants (produits) : Nombre de programmes destinés aux aînés et inscriptions aux programmes de loisirs pour les aînés entre 2015 et 2018 (décompte).
    • Résultats (effets) : Nombre (ou pourcentage) d’aînés ayant rapporté que le programme auquel ils ont participé répondait à leurs besoins; données mesurées au moyen d'enquêtes distribuées à la fin de chaque programme destiné aux aînés (méthode de mesure : enquête).

Domaine 1 : Espaces extérieurs et bâtiments

L'environnement physique (les paysages urbains et ruraux, les rues, les trottoirs, les parcs et les bâtiments) joue un rôle essentiel dans la mobilité, l'autonomie et la qualité de vie des aînés. De nombreux projets de collectivité-amie des aînés contiennent des composantes issues de ce domaine, pour lesquels sept indicateurs ont été définis.

Comme c'est le cas de tous les indicateurs, plus d’un des sept indicateurs pertinents pour les espaces extérieurs et les bâtiments peuvent s'appliquer à l'initiative de votre collectivité. D'autres indicateurs qui ne sont pas mentionnés ici peuvent s'avérer tout aussi utiles, sinon plus. Nous vous encourageons à traiter ces indicateurs (ainsi que tous les indicateurs énumérés) comme un point de départ pour vous aider à commencer votre évaluation.

Les méthodes que nous vous suggérons pour mesurer les sept indicateurs sont celles qui se trouvent dans l'encadré sur cette page. Nous vous rappelons qu'elles ne sont qu'un point de départ et constituent des pistes de réflexion pour vous permettre de personnaliser l’évaluation afin que celle-ci soit à l’image de votre programme ami des aînés. Bien que plusieurs méthodes de mesure puissent appuyer votre travail dans ce domaine, nous vous offrons trois des cinq méthodes comprises dans ce guide : les outils d'évaluation, les outils d'accessibilité et les données existantes.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les sept indicateurs suggérés pour les espaces extérieurs et les bâtiments peuvent être mesurés à l'aide de trois des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Potentiel piétonnier

1. Nombre d'aires de repos et distance entre elles.

2. Nombre de toilettes accessibles.

3. Passages piétonniers sécuritaires (p. ex. temps adéquat pour traverser, passages piétonniers en sections courantes, haltes aux terre-pleins d'intersection, bonne visibilité).

4. Trottoirs, sentiers et voies piétonnières en bon état (p. ex. larges, bien éclairés et exempts de glace et de neige, surfaces régulières, rampes d'accès, voies cyclables distinctes).

Méthode de mesure suggérée : évaluation du potentiel piétonnier

Plusieurs outils peuvent vous appuyer dans votre évaluation des espaces extérieurs et votre outil de choix dépendra de ce que vous souhaitez évaluer et des ressources disponibles pour mener l'opération. Une évaluation du potentiel piétonnier vous permettra de couvrir une zone limitée (et non la collectivité dans son ensemble). Vous pourrez choisir d'évaluer plusieurs secteurs au sein de votre collectivité afin d'obtenir un aperçu de la convivialité envers les aînés de différents lieux.

Nous avons inclus deux outils d'évaluation du potentiel piétonnier dans la boîte à outils de ce guide.

  • The Seniors Walking Environmental Assessment Tool - Revised (SWEAT-R) (Outil 2) : Cet outil a été conçu pour évaluer les aspects de l'environnement bâti qui ont un impact sur la capacité des aînés à faire de l’activité physique.13Il mesure (avec attribution de points) certains aspects des bâtiments, des trottoirs et des accotements; la sécurité personnelle et la sécurité routière; l'esthétique ainsi que la destination (disponibilité des services, du transport et des espaces de stationnement). Il permet de donner une « note globale de convivialité envers les aînés ».
  • Environmental Audit Tool (Outil 3) des Centers for Disease Control and Prevention's Healthy Aging Research Network (CDC-HAN) : Cet outil complet évalue le potentiel piétonnier du voisinage et la sécurité de la collectivité, en tenant compte des besoins des aînés.
Méthode de mesure suggérée : mesurer le potentiel piétonnier perçu

Si votre collectivité souhaite évaluer les perceptions des aînés de l'environnement bâti, l'outil 4 a été conçu pour appuyer vos efforts . Bien qu'il ne soit pas spécifiquement conçu pour les aînés, cet outil est largement utilisé et est considéré comme comportant d'excellentes propriétés de mesure. NEWS-North, une version pilote de l'enquête adaptée au contexte canadien (afin d'y inclure des considérations climatiques hivernales) est actuellement testée.14 Veuillez consulter l'outil 4 pour en savoir plus si vous souhaitez vous procurer cet outil et obtenir la version canadienne lorsqu'elle sera disponible.

Vous ne savez pas quel outil d'évaluation du potentiel piétonnier utiliser?

Nous avons un outil pour ça. Nous avons créé un tableau (outil 5) afin de mettre en évidence en un clin d'œil les outils adaptés pour évaluer les sept indicateurs (quatre pour le domaine 1, espaces extérieurs et bâtiments, et trois dans d'autres domaines).

Accessibilité réelle et perçue

5. Les bâtiments publics disposent d'accès adéquats et la circulation à proximité des bâtiments est facile (p. ex. porte d'accès au rez-de-chaussée, entrée à niveau, rampes d'accès pour fauteuils roulants, portes automatiques, couloirs assez larges pour permettre le passage de scooters et de fauteuils roulants).

Méthode de mesure suggérée : listes de contrôle de l’accessibilité (accessibilité réelle)

L'accessibilité est un concept complexe et peut s'avérer difficile à évaluer; c'est aussi un aspect central des collectivités-amies des aînés. Elle revêt également des significations particulières souvent exposées dans les règlements municipaux et les codes du bâtiment. Bien que ce guide ne vise pas à remplacer les évaluations plus formelles, nous vous suggérons certaines méthodes de mesure de l'accessibilité. Puisque l’accessibilité joue un rôle essentiel dans les collectivités-amies des aînés, nous encourageons toutes les collectivités à examiner d’autres ressources spécifiques à leur province/territoire et/ou municipalité pour évaluer l’accessibilité.

Plusieurs administrations ont créé des listes de contrôle à utiliser pour mesurer l'accessibilité d'un site donné, généralement par rapport à un code du bâtiment provincial ou à des normes spécifiques. Ces listes de contrôle peuvent être utilisées pour mesurer des sites existants. Vous pouvez également rechercher des documents spécifiques à votre province, territoire ou collectivité afin d'appuyer la mesure de l'accessibilité en fonction des codes en vigueur.

L'outil 6 vous offre plusieurs exemples de listes de contrôle, entre autres pour une province précise (Ontario), une collectivité (Parksville, Colombie-Britannique), ainsi que pour une grande ville (Calgary, Alberta) qui utilise le concept de « design universel » comme approche pour l'accessibilité (voir l'encadré).

Design universel

« ...la conception des produits et environnements visant à être utilisables par tous, à la plus grande échelle possible, sans nécessiter d'adaptation ou de modèle spécialisé. »  -Ron Mace

Pour d'autre information, consultez le Site Web du Center for Universal Design (disponible en anglais seulement).

Méthode de mesure suggérée : collecte de données primaires (accessibilité perçue)

Un certain nombre de mesures du degré perçu d'accessibilité sont disponibles. Nous suggérons la Facilitators and Barriers Survey (FABS) (outil 7), une auto-évaluation de l'accessibilité perçue des aspects environnementaux qui favorisent ou limitent la participation des personnes à mobilité réduite. Cet outil pourrait être fort intéressant pour des collectivités avec des initiatives liées à l'accessibilité des aînés qui possèdent des ressources permettant de mener une collecte de données par enquête.

Blessures

6. Nombre de chutes et autres blessures subies par des aînés (dans des lieux publics).

Méthode de mesure suggérée : données existantes sur les blessures

Des données sur les chutes et les blessures peuvent être obtenues à partir de plusieurs sources, dont Statistique Canada et l'ICIS. Ces deux organisations font la collecte de données sur les blessures liées aux chutes, par l'entremise d'au moins l'une des sources suivantes : données autodéclarées, données hospitalières administratives ou données sur les décès. Toutefois, dans de nombreux cas, il est impossible d’identifier si la chute a eu lieu dans un espace public ou dans une résidence privée (voir aussi l'encadré de la page 17  [données existantes : avantages et inconvénients]).

Le tableau CANSIM 105-0502 de Statistique Canada propose des données autodéclarées générales sur les blessures (voir l'outil 8). En outre, des données plus spécifiques aux chutes (et autres blessures) sont disponibles dans l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), également menée et publiée par Statistique Canada. Les données de l'ESCC comportent des autodéclarations de chutes, ainsi que de lieux et de types de blessures liés aux chutes. Ces informations sont recueillies de façon périodique et les évaluations ne sont pas disponibles tous les ans. Ces données sont accessibles à certains partenaires, dont les provinces et les territoires. Les chercheurs universitaires peuvent accéder à ces données par l'intermédiaire du Programme des centres de données de recherche (CDR).15 Vous pouvez également obtenir des tableaux personnalisés, moyennant des frais, auprès de Statistique Canada (voir l'outil 9). Les données sur les décès causés par des chutes sont également recueillies et disponibles par l'entremise des Statistiques de l'état civil Base de données sur les décès. Le tableau CANSIM 102-0552 fait état de la mortalité due aux chutes. Vous pouvez accéder à cette ressource en utilisant l'onglet « Ajouter/Supprimer des données » et en sélectionnant la catégorie des chutes [W00-W19] (voir l'outil 8).

L'ICIS publie gratuitement certaines informations liées aux blessures au moyen de ses rapports sur les chutes et les blessures liées aux chutes. Pour obtenir des informations à ce sujet, vous pouvez consulter le rapport suivant : Chutes chez les aînés – provinces de l'Atlantique.Note de bas de page 16 La base de données sur la morbidité hospitalière, qui fournit des données hospitalières administratives sur les chutes, fait état des lieux de blessures pour les hospitalisations dues à des chutes. Des données locales (au niveau de la municipalité ou de la région sanitaire) peuvent être obtenues auprès de l'ICIS à l'aide d'un tableau personnalisé, moyennant des frais. Vous pourrez en savoir plus sur les publications de l'ICIS en ligne.

Prévention du crime

7. Disponibilité de stratégies, de cours et de programmes prévention du crime s’adressant aux aînés (visant notamment la fraude et la violence envers les aînés).

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes

La réalisation d'un inventaire des programmes est une manière utile de recenser les programmes disponibles au sein de votre collectivité. Cela peut être un moyen de déceler des lacunes au cours de l'évaluation des besoins, et ensuite de faire le suivi et de déterminer si vous avez atteint vos objectifs de convivialité envers les aînés liés à l'amélioration des stratégies de prévention du crime.

Bien qu'il existe de nombreuses manières d'effectuer un inventaire, nous vous proposons un processus simple en trois étapes, doté d'un modèle de rapport d'inventaire, adapté de l'inventaire des programmes de prévention du crime de la ville d'Ottawa pour son Plan relatif aux personnes âgées (voir l'outil 10).

Domaine 2 : Transports

Les transports jouent un rôle important pour les aînés. En facilitant les déplacements pour mieux accéder à une gamme de services et d'activités, ils contribuent à préserver la santé des personnes âgées. Ils favorisent également la participation sociale et citoyenne, et rendent plus accessibles les services de santé et communautaires.

Six des 43 indicateurs sont particulièrement pertinents pour le transport. Pour chacun d'entre eux, nous suggérons au moins une méthode de mesure des progrès. Vous pouvez vous reporter à la boîte à outils et/ou aux liens externes pour en savoir plus.

Il existe plusieurs méthodes de mesure pouvant appuyer votre travail dans ce domaine, mais nous vous suggérons trois des cinq méthodes comprises dans ce guide : les outils d'évaluation, les données existantes et les inventaires des programmes.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les six indicateurs suggérés pour les transports peuvent être mesurés à l'aide de trois des cinq méthodes  suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Options de transport et transport en commun

8. Disponibilité d’une variété de services de transport qui sont abordables (p. ex. partenariats publics/privés, programme de conducteurs bénévoles, « parc-o-bus » , « stationnez et partez », navettes).

9. Proportion (ou nombre) d'autobus accessibles et propres dont la destination et le numéro sont clairement indiqués.

10. Arrêts d'autobus et abribus sécuritaires et faciles d'accès (p. ex. comportant des places assises, bien éclairés, recouverts, déneigés, à proximité des résidences pour aînés).

11. Proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus qui ont accès au transport en commun et qui l'utilisent.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes et/ou données municipales existantes

Un inventaire des programmes/ressources (comme celui décrit pour l'indicateur 7, page 23 et dans l'outil 10) est un moyen utile pour identifier les différentes options de transport disponibles pour les aînés de votre collectivité.

Les données municipales déjà recueillies et disponibles peuvent également être une excellente source d'information sur les services de transport (et autres services) fournis par l'administration locale. Consultez les sites Web de votre autorité locale de transport ou de votre municipalité; de nombreuses informations sur leurs services s’y trouvent, y compris les informations sur les options accessibles.

Méthode de mesure suggérée : évaluation du potentiel piétonnier

L'outil Environmental Audit Tool des CDC-HAN, que nous vous avons présenté en tant que mécanisme d'évaluation du potentiel piétonnier (indicateurs 1 à 4, page 19), comporte un élément sur les arrêts des réseaux de transports en commun, incluant l'éclairage et l'accessibilité (voir l'outil 3).

Méthode de mesure suggérée : données existantes (achalandage)

Les données mesurant les modèles de déplacements et les modes de transport sont disponibles dans l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de Statistique Canada, réalisée en 2011. Cependant, ces données ne couvrent que des déplacements domicile-travail et excluent donc une proportion importante des trajets effectués par les aînés. Vous pouvez consulter les informations issues de l'ENM, ainsi que les tableaux de données no 99-012-031, no 99-012-050 et no 99-012-064, en ligne.

Vous pouvez personnaliser ce tableau afin qu'il se rapporte spécifiquement à votre collectivité (géographie) et à vos groupes d'âge (65 à 74 et 75+).

Données de proximité

Envisagez de vérifier auprès de votre autorité locale de transport les informations qu'elle aurait pu réunir sur le nombre de trajets effectués, y compris si les données sont ventilées par groupes d'âge (p. ex. 65 ans ou plus).

Rues et stationnements conviviaux à l'égard des aînés

12. La signalisation et le marquage des rues sont clairs et appropriés.

13. Les parcs et les espaces de stationnement sont déglacés et déneigés.

Méthode de mesure suggérée : évaluation du potentiel piétonnier

L'outil SWEAT-R, présenté pour les indicateurs 1 à 4 (page 19), comprend des éléments concernant la signalisation (voir l'outil 2).

Jusqu'à maintenant, la majorité des évaluations du potentiel piétonnier ne tiennent pas compte des problèmes saisonniers, comme le déneigement et le déglaçage, qui peuvent avoir une influence importante sur la mobilité des aînés. Il s’agit d’un domaine en voie de développement, surtout pour les pays comme le Canada qui connaissent un large éventail de conditions climatiques. Une nouvelle version de NEWS, qui tiendra compte des conditions climatiques hivernales, est en cours d'élaboration (consulter l'outil 4 pour en savoir plus sur NEWS-North).

Domaine 3 : Logement

Un logement approprié et sécuritaire est un aspect fondamental de l'environnement bâti d'une collectivité. Cela peut avoir une influence énorme sur des aspects de la vie quotidienne tels que la mobilité et la sécurité (prévention du crime et des blessures). Le logement est également lié à d'autres domaines. Par exemple, si le logement est adéquat et abordable et qu'il permet aux aînés de vieillir chez eux, les besoins en matière de services d'aide communautaire deviendront moins importants. Vieillir chez soi est de plus en plus reconnu comme un aspect important de la préservation de la qualité de la vie des aînés.

Qu'est-ce qu’un logement « adéquat »?

La SCHL utilise une mesure composite du logement acceptable qui intègre trois indicateurs en une seule mesure des conditions de logement. Les logements adéquats sont les suivants :

  • ceux qui selon leurs habitants ne nécessitent pas de réparations majeures;
  • ceux qui comptent un nombre suffisant de chambres, compte tenu de la taille et de la composition du ménage, conformément aux exigences de la Norme nationale d'occupation (NNO);
  • ceux qui coûtent moins de 30 % du revenu brut du ménage.

Source

Ce domaine comprend six indicateurs qui abordent et mesurent différentes dimensions du logement : sa disponibilité, les programmes et services de logement, la capacité de vieillir chez soi, et la connaissance qu’ont les aînés et leur famille des programmes de logement disponibles dans la collectivité.

Bien qu'une gamme de méthodes de mesure puissent appuyer votre travail dans ce domaine, nous vous proposons trois des cinq méthodes comprises dans ce guide : les données existantes, les inventaires des programmes et les enquêtes.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les six indicateurs suggérés pour le logement peuvent être mesurés à l'aide de trois des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Disponibilité du logement

14. Disponibilité de logements abordables qui sont bien conçus, bien construits, bien situés et sécuritaires, et pour lesquels les temps d'attente sont courts.

15. Disponibilité d’options de logements multifonctionnels et d’options de logements pour vieillir chez soi qui sont abordables.

Méthode de mesure suggérée : données existantes

La SCHL fournit des données sur certaines caractéristiques du logement pour une variété de catégories géographiques, dont les zones de recensement au sein des métropoles et des agglomérations du Canada. Si les données spécifiques à votre collectivité ne sont pas disponibles dans les tableaux préparés, la SCHL peut vous créer, moyennant des frais, des tableaux personnalisés.Note de bas de page 17 Les données disponibles concernent le caractère adéquat d'un logement (voir l'encadré) dans les tableaux du Logement au Canada en ligne. Pour en savoir plus sur la façon dont la SCHL définit le caractère adéquat d'un logement, veuillez consulter l'outil 11.

La SCHL produit également des rapports sur le logement des aînés qui comprennent certaines informations sur les taux d’inoccupation et les coûts moyens des logements destinés aux aînés. Des données concernant des villes plus importantes sont disponibles dans le rapport national sur le Canada et des données concernant les régions dans les provinces sont disponibles dans les rapports régionaux. Pour consulter ces rapports, veuillez visiter la page Web de la SCHL sur le logement des aînés.Note de bas de page 18

L'outil de données municipales de la Fédération canadienne des municipalités, issu du Système de rapport sur la qualité de la vie, fournit 10 indicateurs sur le logement, dont le degré d'abordabilité du logement, le taux d’inoccupation, le loyer mensuel, le coût du logement et le surpeuplement. Bien que ces données ne soient pas ventilées par groupes d'âge, elles peuvent nous fournir une impression générale de la disponibilité et de l’abordabilité du logement. Vous pourrez en savoir plus sur le site de l'Outil de collecte de données municipales.

Programmes de logement et ressources

16. Programmes visant à améliorer l'accès, la sécurité et les possibilités d'adaptation des logements (p. ex. mains courantes, rampes, détecteurs de fumée).

17. Liste de ressources comportant des services d'entretien de logement, des services de soutien et des services de soins à domicile qui sont conviviaux pour les aînés.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes et/ou ressources

Envisagez de mener un inventaire des programmes et des ressources dans votre collectivité. Définir la portée de votre inventaire vous aidera à le garder gérable et centré sur les objectifs de votre collectivité-amie des aînés. Pour en savoir plus sur la réalisation d'un inventaire de programmes/ressources, incluant un exemple de formulaire de saisie pour consigner vos résultats, veuillez consulter l'outil 10.

Capacité de vieillir chez soi

18. Proportion des personnes âgées de 65 ans ou plus qui désirent demeurer dans leur résidence actuelle et qui sont confiantes qu'elles auront les moyens financiers de le faire.

Méthode de mesure suggérée : enquête

Si votre collectivité prévoit mener une enquête sur un certain nombre d'enjeux liés à la convivialité envers les aînés (ou un autre enjeu lié à la collectivité), envisagez d'inclure une question ou deux à ce sujet (continuez de lire pour savoir où trouver des idées de questions). Veuillez également consulter l'outil 12 pour en savoir plus sur la création d'une enquête simple dans votre collectivité pour saisir des informations qui ne sont pas déjà disponibles (pour cet indicateur ou tout autre indicateur inclus dans ce guide).

L'Enquête sociale générale (ESG) de 2007 (sur la famille, le soutien social et la retraite) a réuni des informations d'ordre général, qui peuvent vous être utiles pour mesurer les progrès réalisés. Elle comprend des questions sur les déménagements au cours des cinq dernières années et sur l'intention de déménager au cours des deux années à venir. L’incapacité d’assumer le coût du logement figurait parmi les raisons de déménagement évoquées dans le cadre de l’ESG. Ces questions pourront réapparaître dans des enquêtes futures de Statistique Canada. Lisez le questionnaire Enquête sociale générale, 2007 (pages 365 à 369) pour trouver des idées pour vos propres questions si vous envisagez de mener une enquête.

Informations sur le soutien au logement

19. Connaissance de programmes de suppléments au loyer ou autres programmes s'adressant aux aînés (p. ex. prêts au logement).

Méthode de mesure suggérée : enquête

Cet indicateur pourrait être mesuré au moyen d'une ou deux questions ajoutées à l'enquête, si votre collectivité prévoit en mener une. Vous pourriez enquêter, par exemple, sur la connaissance d'un programme de suppléments au loyer (ou autres programmes similaires) accessible aux aînés dans votre collectivité, en posant la question suivante : Connaissez-vous des subventions ou des programmes pouvant vous aider à financer le coût de votre logement? Si oui, lesquels?

S'il existe un programme spécifique dont vous aimeriez évaluer le degré de connaissance, vous pourriez poser la question suivante : Connaissez-vous le programme d'aide au logement locatif pour les aînés [utilisez le nom réel du programme de votre collectivité]?

Si vous prévoyez créer votre propre enquête, consultez l'outil 12 pour obtenir des conseils et des idées pour commencer votre projet.

Domaine 4 : Participation au tissu social

La participation sociale, le soutien social et l’appartenance sociale ne contribuent pas uniquement à la qualité de vie des aînés, mais sont également considérés comme étant étroitement liés à une meilleure santé physique et mentale. Fournir des occasions de participer sur le plan social et tout aussi important créer les structures nécessaires pour permettre aux aînés d'accéder à de telles occasions, voilà une composante importante des collectivités-amies des aînés.

L'importance de ce domaine apparaît dans le nombre d'indicateurs inclus ici : six indicateurs pouvant examiner et mesurer l'engagement des aînés dans des activités sociales, des occasions mises à leur disposition et l'accessibilité de ces occasions.

Nous vous suggérons quatre méthodes pour mesurer les progrès de votre initiative de collectivité-amie des aînés dans ce domaine : outils d'évaluation, données existantes, inventaires des programmes et enquêtes. Assurez-vous de consulter les liens vers la section boîte à outils où vous trouverez des outils, des ressources et des références, ainsi que des idées qui permettront d'alléger votre travail.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les six indicateurs suggérés pour la participation sociale peuvent être mesurés à l'aide de quatre des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Participation à des activités sociales

20. Proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus qui participent à des activités sociales au moins une fois par semaine (p. ex. rencontres avec amis ou voisins; activités civiques, spirituelles ou culturelles; travail ou bénévolat).

Méthode de mesure suggérée : données existantes et/ou enquêtes (participation)

L'ESCC de Statistique Canada rend les données disponibles sur une base annuelle. Lors de chaque cycle annuel, certaines provinces peuvent avoir choisi de se renseigner sur la fréquence de participation à des activités bénévoles. Pour en savoir plus sur l'accès aux statistiques choisies à l'aide du tableau CANSIM, veuillez consulter l'outil 8.

Si vous réalisez votre propre enquête et que la participation sociale est un aspect important de vos activités amies des aînés, vous pourrez prendre en compte ces questions :

Êtes-vous membre d'une association bénévole ou d'un organisme social, tel qu'un groupe scolaire, un groupe rattaché à une église ou à un centre communautaire, une association ethnique, civique, ou encore un club social civique ou d’aide mutuelle ?

À quelle fréquence avez-vous participé à des réunions ou activités organisées par ces groupes au cours des 12 derniers mois? Si vous participez à plusieurs groupes, choisissez celui au sein duquel vous êtes le plus actif.

  1. Au moins une fois par semaine
  2. Au moins une fois par mois
  3. Au moins trois à quatre fois par an
  4. Au moins une fois par an
  5. Pas du tout

L'ESCC sur le vieillissement en bonne santé en 2008-2009 intégrait également un module plus large sur la participation sociale. Les résultats par province pour différents types de participation sociale se trouvent dans le tableau 105-1200 (CANSIM)

L'Enquête sociale générale (ESG) possède un cycle quinquennal sur les dons, le bénévolat et la participation. Cette enquête a été menée en 2013 et les données sont disponibles. Vous pourrez en savoir plus en ligne sur le site de Statistique Canada.

Les données sur l'état de la population active, comme le travail à temps partiel et à temps plein, sont disponibles dans l'Enquête sur la population active de Statistique Canada. Pour en savoir plus, veuillez consulter le domaine 6 (participation citoyenne et emploi) où la situation d’emploi et le bénévolat sont analysés plus en détail (page 34).

Occasions de participation

21. Disponibilité de programmes d'apprentissage ou de loisirs s'adressant spécifiquement aux aînés (p. ex. cours d'informatique, jardins communautaires, artisanat, jeux, cours d'activité physique).

22. Disponibilité de programmes de loisirs et de programmes sociaux intergénérationnels.Note de bas de page 19

23. Possibilités de s'engager avec des personnes de tous âges par l’entremise d’activités sociales, culturelles, spirituelles et de loisirs.

24. Programmes de loisirs pour aînés qui sont abordables.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes

Mener un inventaire des programmes vous permettra de déterminer les programmes d'apprentissage et de loisirs destinés aux aînés de votre collectivité. Une approche similaire peut être adoptée pour identifier des occasions qui permettent aux aînés d’interagir avec des individus de tous âges. Des étapes simples et un exemple de modèle de saisie sont inclus dans l'outil 10. Vous pouvez également trouver plus d’informations sur la réalisation d'un inventaire des programmes à l'indicateur 7 (prévention du crime, page 23).

Dans votre inventaire des programmes, vous pouvez décider de saisir des informations sur la nature intergénérationnelle des programmes ou sur leur abordabilité. Les programmes sociaux et de loisirs intergénérationnels sont ceux qui réunissent au moins deux membres issus de diverses générations (enfants, jeunes, adultes et aînés).

L'abordabilité ne dispose pas d'une définition unique et standard. Ce qui est abordable pour un aîné peut ne pas l'être pour les autres. C'est pourquoi il peut être pertinent d'examiner s'il existe une gamme d'options dans votre collectivité qui répondent aux besoins financiers des aînés. Dans l'élaboration de votre inventaire des programmes, envisagez d'inclure des informations sur les différentes options : les programmes gratuits, ceux à faible coût ainsi que ceux offrant une aide au paiement des frais d'inscription.

Accessibilité des occasions de participation

25. Les lieux publics où se déroulent les activités communautaires sont accessibles (p. ex. toilettes adaptées, rampe d'accès, bon éclairage, contrôle de la température).

Méthode de mesure suggérée : évaluation de l'accessibilité

Comme nous l'avons abordé précédemment, la question de l'accessibilité est centrale pour une collectivité-amie des aînés. Une évaluation ou une liste de contrôle de l'accessibilité sont de bons moyens de mesurer cet indicateur. Vous trouverez plus d’informations sur la conduite d'une évaluation de l'accessibilité à l'indicateur 5 (accessibilité réelle et perçue, page 20). Des outils pouvant vous guider au début de votre démarche vous attendent également dans la boîte à outils : outil 6 (accessibilité réelle) et outil 7 (accessibilité perçue).

Domaine 5 : Respect et inclusion sociale

L'inclusion sociale est étroitement liée aux occasions de participation sociale, abordées dans la section précédente. Le respect est un comportement basé sur les attitudes adoptées envers les aînés.

Le respect est un concept fondamental sous-jacent et reflété dans la quasi-totalité des indicateurs suggérés dans ce guide. Bien qu'aucun indicateur spécifique n'ait été identifié pour surveiller le concept de respect, nous vous proposons un outil pour communiquer de façon respectueuse avec les aînés (outil 13).

Les deux indicateurs dans ce domaine sont centrés sur l'aspect inclusion. Ils abordent et mesurent la disponibilité d'activités de nature intergénérationnelles, ainsi que le sentiment d'appartenance des aînés au sein d'une collectivité. Nous vous suggérons deux méthodes pour mesurer l'inclusion sociale : les inventaires des programmes et les données existantes, ainsi qu'un outil pour chacun d'entre pour appuyer votre travail de mesure.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les deux indicateurs suggérés pour le respect et l'inclusion sociale peuvent être mesurés par deux des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Existence d'activités intergénérationnelles

26. Existence d’activités familiales intergénérationnelles.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes

Comme nous l'avons évoqué dans le domaine intitulé « participation au tissu social », les programmes sociaux et de loisirs intergénérationnels sont ceux qui réunissent au moins deux membres de la collectivité issus de diverses générations (enfants, jeunes, adultes et aînés). La conduite d'un inventaire des programmes ou des activités familiales intergénérationnelles est une bonne option pour mesurer cet indicateur. Pour en savoir plus, veuillez consulter l'indicateur 7 (prévention du crime, page 23) et l'outil 10 pour obtenir un exemple de processus simple pour réaliser un inventaire des programmes et un exemple de feuille de saisie pour consigner vos résultats.

Sentiment d'appartenance

27. Niveau de sentiment d'appartenance à la collectivité.

Méthode de mesure : données existantes

Le sentiment d'appartenance à une collectivité est mesuré dans un certain nombre d'enquêtes de Statistique Canada, dont l’ESCC, à l'aide d'un seul élément (voir l'encadré).

Les résultats de l'enquête pour les niveaux de sentiment d'appartenance à une collectivité sont disponibles par région sanitaire et groupe d'âge dans le tableau CANSIM 105-0502. Vous pouvez également consulter l'outil 8 pour en savoir plus sur le mode de personnalisation des tableaux CANSIM.

L'ESCC pose la question suivante :

Comment décririez-vous votre sentiment d'appartenance à votre collectivité locale? Diriez-vous qu'il est:

  1. Très faible
  2. Plutôt faible
  3. Plutôt fort
  4. Très fort

(Plus le score est élevé et plus il traduit un sentiment d'appartenance fort.)

Domaine 6 : Participation citoyenne et emploi

Ce domaine étudie les occasions qu’ont les aînés de rester actifs dans la vie citoyenne de leur collectivité en participant à des activités telles que le bénévolat ou la politique, ou en occupant un emploi rémunéré lorsqu'ils le souhaitent.

Tout comme dans d'autres domaines sociaux, les domaines « espaces extérieurs et bâtiments » et « transports » jouent un rôle important pour permettre aînés de participer pleinement à la collectivité.

Ce domaine comprend quatre indicateurs visant à mesurer les progrès de votre initiative de collectivité-amie des aînés: taux de chômage, offre de formation, soutien à la formation et accessibilité des bâtiments.

Nous vous offrons trois méthodes de mesure des progrès de votre collectivité dans ce domaine : outils d'évaluation, données existantes et inventaires des programmes. Consultez les pages Web ainsi que les outils, les sources de données et les conseils pouvant vous appuyer dans votre travail.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les quatre indicateurs suggérés pour la participation citoyenne et l'emploi peuvent être mesurés à l'aide de trois des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Chômage et emploi

28. Taux de chômage et d'emploi parmi les aînés.

Méthode de mesure suggérée : données existantes

L'Enquête sur la population active de Statistique Canada réunit des données mensuelles sur la population canadienne civile non institutionnalisée de 15 ans et plus. Les données sur le chômage et l'emploi nous apprennent deux choses sur les aînés présents sur le marché du travail.

  • Le taux de chômage parmi les aînés, selon l'Enquête sur la population active, représente la proportion des aînés qui étaient sans emploi, avaient activement cherché un emploi au cours des quatre dernières semaines et étaient disponibles pour travailler.
  • Le taux d'emploi parmi les aînés représente la proportion des aînés employés parmi la population totale d’aînés.

Ces données sont disponibles au niveau provincial, dans le tableau CANSIM 282-0002.

Formation et soutien

29. Existence de soutien aux bénévoles (p. ex. formation, transport, remboursement des dépenses, témoignage de reconnaissance).

30. Disponibilité de formations visant l'adaptation du milieu de travail pour répondre aux besoins des aînés.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes

Un inventaire des programmes, comme celui décrit pour appuyer l'indicateur 7(prévention du crime, page 23), est un outil utile pour déterminer les occasions de soutenir la formation destinée aux aînés dans votre collectivité, y compris leurs rôles en tant que bénévoles et employés. L'outil 10 présente une méthode en trois étapes pour effectuer un inventaire des programmes et inclut un exemple de feuille de saisie pour consigner vos résultats. Vous voudrez peut-être prendre en compte le soutien et la formation destinés aux aînés, ainsi que la formation destinée aux employeurs et aux coordonnateurs de bénévoles pour les aider à s'assurer que le lieu de travail ou de bénévolat est adapté aux aînés.

Remarque : Les indicateurs concernant le bénévolat sont également présents dans le domaine 4 (participation au tissu social, indicateurs 20-25, pages 29-31).

Accessibilité

31. Les assemblées et immeubles municipaux sont faciles d'accès.

Méthode de mesure suggérée : évaluation de l'accessibilité

L'accessibilité, un thème important et récurrent dans les collectivités-amies des aînés, peut être mesurée par une évaluation de l'accessibilité à l'aide d'outils déjà disponibles et prêts à l'emploi. Pour plus de détails concernant l'accessibilité des bâtiments publics, veuillez consulter le domaine 1 (espaces extérieurs et bâtiments, page 19). Nous avons également inclus un certain nombre d'outils que vous pourrez adapter à votre initiative de collectivité-amie des aînés, dont des listes de contrôle pour mesurer l'accessibilité réelle et perçue (voir les outils 6 et 7).

Domaine 7 : Communication et information

Une communication efficace permet aux aînés d’avoir l’information dont ils ont besoin pour gérer leur vie quotidienne, y compris comment réagir à des informations importantes sur la santé publique ou les services sociaux de leur collectivité. Grâce à une prise de conscience et à un peu d'efforts, les messages, produits et approches de communication peuvent être élaborés afin de s'assurer que les aînés, et tous les membres de la collectivité, ont accès aux documents et messages destinés à les aider.

La communication et l'information est un domaine largement lié aux autres, comme les espaces extérieurs et les bâtiments : pensez à l’affichage et aux heures de service (Où est affichée l’information? Est-elle à jour?).

Les trois indicateurs du domaine 7 incitent à s'interroger sur la disponibilité d'une « personne réelle » pour aider les aînés, ainsi que la perception des aînés de l'aspect « utilisable » des documents d'information, en fonction de leurs besoins.

Nous vous suggérons deux méthodes de mesure : les outils d'évaluation et les inventaires des programmes. Des exemples et outils sont présents dans la boîte à outils pour vous appuyer dans votre travail d'élaboration de documents d'information et de communication répondant aux besoins des aînés.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les trois indicateurs suggérés pour la communication peuvent être mesurés à l'aide de deux des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Assistance disponible

32. Aide offerte aux aînés pour remplir des formulaires.

33. Possibilité de parler à une personne lors d’appels téléphoniques.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes

Comme pour tout inventaire, vous devez commencer par en définir la portée. Par exemple, pour une évaluation de l'aide offerte aux aînés et de la possibilité de parler à une personne, vous devrez tout d'abord choisir l’étendue des sources de communication à utiliser. Prenez en compte les questions suivantes dans la définition de la portée de votre inventaire :

  • Évaluons-nous uniquement les services/produits municipaux?
  • Inclurons-nous d'autres sources d'information, comme celles fournies par des organisations caritatives ou à but non lucratif spécifiques, travaillant avec les aînés?

La portée de votre inventaire des programmes déterminera le travail qu'exigera l'opération. Une fois que vous en aurez défini la portée, il sera utile d'utiliser une liste de contrôle pour décider si le service/l'agence/l'organisation offre une assistance aux aînés et si une aide « en temps réel » (par une personne) est disponible par téléphone. L'outil 14 propose un exemple de liste de contrôle que vous pourrez adapter à vos besoins spécifiques et à la portée de votre inventaire des programmes.

Facilité d'utilisation des documents d'information

34. Les documents destinés au public sont imprimés en gros caractères, utilisent un langage simple et/ou sont conçus en tenant compte des besoins des aînés.

Méthode de mesure suggérée : évaluation de la facilité d'utilisation

Une évaluation de la facilité d'utilisation est un outil utile pour mesurer la convivialité des réseaux de communication et des sources d'information des collectivités.

Tout comme pour un inventaire des programmes (décrit à l'indicateur 33), il est utile de commencer une évaluation par la définition de sa portée, en d'autres termes par l’étendue des documents à évaluer. Pour vous guider, vous pouvez répondre aux questions suivantes :

  • Évaluons-nous des documents créés par la municipalité?
  • Inclurons-nous les documents portant sur les aînés issus des organisations caritatives et des organisations à but non lucratif?

L'utilisation d'un échantillon de documents (en prenant soin de choisir dans une gamme de documents disponibles) issus des organisations appartenant à votre champ d'étude vous permettra d'évaluer la proportion des documents disponibles dans des formats conviviaux pour les aînés, comme en gros caractères ou dans d'autres formats. Vous pouvez également évaluer la lisibilité des documents à l'aide d'outils de lisibilité existants.

Rappel

Plus vous inclurez de documents dans votre évaluation, plus elle vous demandera des efforts. Le fait qu'elle soit facile à gérer signifie souvent qu'elle peut être réalisée.

Aspects spécifiques de la facilité d'utilisation

Vous pouvez également évaluer des documents sur des aspects spécifiques de la facilité d’utilisation (qui est plus vastes que la lisibilité), comme leur disponibilité dans d'autres formats (p. ex. en format vocal, en gros caractères ou en format Web). Les CDC proposent une liste de contrôle des documents imprimés dans Simply Put, A Guide for Creating Easy-To-Understand Materials, que nous avons incluse comme outil 15. Le guide complet est disponible en ligne Simply Put (disponible en anglais seulement).

Nous avons également inclus un exemple de tableau pour vous montrer comment recenser la facilité d’utilisation des documents d'information pendant votre évaluation (outil 16).

Pour bien communiquer avec les aînés est une publication de l'Agence, préparée dans le but d'aider les organisations (y compris les collectivités) à rendre la communication accessible et conviviale pour les aînés.

Vous pouvez également consulter l'outil 13 pour obtenir des conseils concernant votre attitude (ou de celle de votre organisation) lorsque vous communiquez avec les aînés.

Facilité d'utilisation des documents en ligne

Comme de plus en plus de publications sont disponibles en ligne, l'évaluation de la convivialité envers les aînés des informations en ligne revêt une importance croissante. Vous voudrez peut-être prendre en compte la disponibilité d'autres formats, ainsi que la lisibilité et la facilité d'utilisation des documents en ligne.

Lisibilité

Il existe plusieurs méthodes pour mesurer la lisibilité. Pour des textes longs (p. ex. un rapport), la méthode SMOG (Simple Measure of Gobbledygook)20 est une méthode simple de mesure de la lisibilité. Au moyen d'un échantillon (un certain nombre de phrases), on évalue le nombre de mots d'au moins trois syllabes pour déterminer le niveau de lecture du texte (voir l'outil 17).21 Un niveau de lecture de 6e à 8e année est considéré comme étant le plus adapté pour répondre aux besoins d'un grand nombre d'aînés.Note de bas de page 22Pour des textes plus courts (p. ex. la plupart des sites Web, des brochures, des enquêtes ou des annonces de services publics), les outils 15 et 16 (mentionnés ci-dessus, dans Aspects spécifiques de la convivialité) offrent des approches utiles pour mesurer la lisibilité.

Domaine 8 : Soutien communautaire et services de santé

Le soutien communautaire et les services de santé sont essentiels pour aider les aînés à vieillir dans leur collectivité en meilleure santé possible. Un bon soutien communautaire va bien plus loin que la simple satisfaction des besoins des aînés : les familles peuvent remplir leurs engagements personnels et professionnels, et les aînés en santé et bien épaulés peuvent contribuer de façon vitale à la collectivité. Les aînés qui sont des membres actifs d'une collectivité contribuent également à soutenir l'économie locale.

Les cinq indicateurs dans ce domaine englobent la disponibilité d’un médecin de famille, la disponibilité de services de santé complémentaires dans la collectivité, l'existence de programmes alimentaires à bas prix et l'assistance pour une variété de services sociaux.

Deux méthodes de mesure sont proposées pour les cinq indicateurs : les données existantes et les inventaires des programmes. Des outils et des liens sont également mis à votre disposition pour vous aider à mesurer les progrès accomplis avec ces indicateurs.

Quelles méthodes de mesure employer?

Les cinq indicateurs suggérés pour le soutien communautaire et les services de santé peuvent être mesurés à l'aide de deux des cinq méthodes suivantes :

  • Outils d'évaluation
  • Outils d'accessibilité
  • Données existantes
  • Inventaires des programmes
  • Enquêtes

Médecin de famille

35. Proportion des aînés ayant un médecin de famille.

Méthode de mesure suggérée : données existantes

L'ESCC de Statistique Canada recueille des données indiquant si les répondants ont un médecin régulier. Ces données sont disponibles par région sanitaire dans le tableau CANSIM 105-0502 (voir l'outil 8 pour un aperçu de la façon d'adapter les tableaux CANSIM à vos besoins).

L’ICIS fournit de plus amples informations sur le nombre d'omnipraticiens et de spécialistes dans chaque région sanitaire, ce qui peut donner une vue d'ensemble de la situation. Consultez le rapport annuel de l'ICIS intitulé Nombre, répartition et migration des médecins canadiens, disponible gratuitement.

Services de santé complémentaires

36. Disponibilité de programmes de prévention liés aux questions de santé très pertinentes pour les aînés.

37. Disponibilité de soins et de soutien en fin de vie pour les aînés, leurs familles et les aidants naturels.

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes

Vous pouvez procéder à un inventaire des programmes pour déterminer quels sont les programmes de prévention les plus pertinents pour les aînés. Avant de commencer, il vous faudra établir quels types de programmes sont les mieux adaptés à vos objectifs en tant que collectivité-amie des aînés (p. ex. les programmes de prévention tels que le dépistage du cancer colorectal, les soins palliatifs et les soins en fin de vie). Pour de plus amples renseignements sur la manière d'effectuer un inventaire des programmes, reportez-vous à l'indicateur 7 (page 23), ainsi qu'à l'outil 10 qui propose trois étapes simples et comprend un modèle de fiche d'inventaire des programmes pour consigner vos résultats. La fiche d'inventaire et le processus peuvent être adaptés à différents programmes, y compris aux programmes liés aux services de santé complémentaires. Si vous vous intéressez spécifiquement à la disponibilité de services de soutien en fin de vie pour les malades, leurs familles et les aidants naturels, vous pouvez commencer par recenser les ressources présentes dans votre collectivité à l'aide du répertoire offert par l'Association canadienne de soins palliatifs.

Services communautaires

38. Disponibilités de programmes alimentaires à bas prix (p. ex. popote roulante, service de repas à domicile, banque alimentaire).

39. Aide offerte pour les activités de la vie quotidienne (p. ex. jardinage, magasinage, déneigement, collecte des déchets).

Méthode de mesure suggérée : inventaire des programmes et/ou données existantes

La réalisation d'un inventaire peut aider à reconnaître les programmes alimentaires et les autres programmes fournissant de l'aide pour les activités de la vie quotidienne disponibles au sein de votre collectivité. Consultez l'outil 10 pour un aperçu d’une manière simple de mener un inventaire des programmes et de consigner vos résultats.

Bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler d'une mesure des programmes alimentaires à bas prix, l'insécurité alimentaire peut être un indicateur pertinent et utile. Statistique Canada recueille périodiquement des données concernant l'insécurité alimentaire dans l'ESCC. Les dernières données ont été recueillies en 2011-2012 et sont disponibles dans le tableau CANSIM 105-0547 par groupe d'âge et région sanitaire.

L'ESCC recueille également des données concernant les services de soins à domicile en contenu optionnel. Pour savoir si des données ont été recueillies récemment pour votre province ou votre régie régionale de la santé, composez sans frais le 1-800-263-1136 ou envoyez un courriel à l'adresse infostats@statcan.gc.ca. L'ESCC « Vieillissement en santé » de 2009 comprend aussi des données sur le recours aux soins à domicile par les aînés. Pour de plus amples renseignements sur ces données, consultez cette page : Le recours aux soins à domicile par les personnes âgées et les besoins insatisfaits, 2009.

L'Enquête sociale générale de 2012 sur les soins donnés et reçus fournit des renseignements sur les soins reçus, notamment les soins à domicile. Des renseignements sur cette enquête sont disponibles en ligne Enquête sociale générale - Les soins donnés et reçus.

B. Mesurer les progrès : approche à long terme

Résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés

Ultimement, l'objectif des initiatives de collectivité-amie des aînés est d'améliorer la santé et bien-être des aînés et de leur permettre de jouir d'une qualité de vie élevée en vieillissant. Cet objectif est également important pour la société dans son ensemble, puisque les aînés ont bon nombre d'aptitudes et de connaissances ainsi qu'une expérience précieuse pouvant contribuer au succès de leurs collectivités.

Même si la plupart de vos mesures à court et moyen terme se concentreront sur les indicateurs 1 à 39 dans les domaines 1 à 8 (comme mentionné dans la section précédente), votre collectivité peut aussi être intéressée par le suivi des indicateurs à plus long terme concernant la santé et le bien-être (résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés) qui représentent le résultat ultime attribuable, du moins en partie, à vos activités amies des aînés. Plusieurs autres facteurs contribuent à ces résultats, et il serait difficile, voire impossible, d'attribuer un résultat spécifique à l'un ou l'autre de ces facteurs.

Les quatre indicateurs suivants, pour lesquels des données sont actuellement disponibles au Canada, sont harmonisés avec les travaux menés par l'OMS sur les villes-amies des aînés et les indicateurs. Peut-être voudrez-vous étudier d'autres résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés établis par votre collectivité et propres à celle-ci. Considérez ces indicateurs comme un point de départ et concevez-en d'autres, adaptés aux priorités et besoins de votre collectivité!

Qualité de vie liée à la santé

40. Niveau de qualité de vie liée à la santé.

Le niveau de qualité de vie liée à la santé peut se mesurer de diverses manières. La première manière et la plus simple est l'auto-évaluation de la santé. Le terme « santé » ne signifie pas seulement l'absence de maladie ou de blessure, mais englobe également le bien-être physique, mental et social. Il a été démontré que « l'auto-évaluation de la santé » (qui fait l'objet d'une seule question dans l'ESCC) est étroitement liée à une gamme de résultats en matière de santé ainsi qu'à la mortalité. Accédez au tableau CANSIM 105-0502 en ligne.

Le Health Utilities Index  (indice de l'état de santé) est une méthode de mesure plus complexe de la qualité de vie liée à la santé. Ce chiffre unique indique le score d'ensemble de l'état de santé selon le niveau de fonctionnement d'un individu pour une gamme d'attributs tels que la douleur, l'ouïe, la mobilité et la cognition. Les catégories ont été mises au point pour en faciliter l'interprétation. L'indice de l'état de santé est inclus dans le tableau CANSIM 105-0502 sous la mention « Santé fonctionnelle, bonne à pleine ». De plus amples renseignements sur la méthodologie de cette évaluation sont disponibles en ligne

Satisfaction à l'égard de la vie

41. Niveau de satisfaction à l'égard de la vie en général.

Le niveau de satisfaction à l'égard de la vie en général est également évalué dans l'ESCC. Les gens qui se disent satisfaits ou très satisfaits sont considérés comme ayant une bonne satisfaction à l'égard de la vie. Cet indicateur est également disponible en ligne Tableau 105-0502.

Une étude attentive du tableau CANSIM 105-0502 vous permettra peut-être de trouver d'autres indicateurs de résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés représentant un intérêt particulier pour votre collectivité, comme les problèmes de santé mentale autodéclarés, les affections spécifiques telles que l'arthrite ou le diabète, ou encore les limitations d’activités.

Solitude

42. Niveau de solitude.

La solitude et l'isolement social sont des problèmes majeurs pour les aînés. Ils sont directement associés à une mauvaise santé et à une mortalité précoce.

La solitude a été évaluée dans l'ESCC « Vieillissement en santé » de 2009 comme la proportion d'aînés ayant déclaré s'être sentis seuls au cours des 12 derniers mois. Les résultats sont disponibles en ligne.

Si vous désirez découvrir le niveau de solitude parmi les aînés au sein de votre collectivité, il est possible de demander à l'ESCC un tableau personnalisé à votre collectivité (moyennant des frais).

Si vous désirez inclure une question sur ce sujet à votre propre enquête, les questions de Statistique Canada sont :

À quelle fréquence vous arrive-t-il :

  • de ressentir un manque de compagnie?
  • d'avoir l'impression d'être tenu(e) à l'écart?
  • d'éprouver le sentiment d'être isolé(e) des autres?

Les choix de réponse pour chaque question sont :

  • À peu près jamais
  • Parfois
  • Souvent

Les valeurs correspondant aux catégories de réponse sont additionnées pour obtenir un score d'ensemble. Plus la cote est élevée, plus le niveau de solitude est grand.

Satisfaction à l'égard des rapports sociaux

43. Niveau de satisfaction à l'égard des rapports sociaux.

Si vous désirez inclure une question sur ce sujet à votre propre enquête, vous pouvez utiliser la question d'auto-évaluation suivante, basée sur les questions posées dans l'Enquête sur la santé, la retraite et le vieillissement en Europe.Note de bas de page 23

Quel est votre degré de satisfaction dans vos contacts sociaux (avec votre famille, vos amis, etc.)?

  • Très insatisfait
  • Insatisfait
  • Ni satisfait, ni insatisfait
  • Satisfait
  • Très satisfait

Si vous désirez recourir à des données préexistantes, veuillez noter qu'aucun renseignement concernant la satisfaction à l'égard des rapports sociaux n'est disponible auprès de Statistique Canada. Cependant, les questions sur le soutien social peuvent fournir des renseignements pertinents. Ces données ont été recueillies lors de l'ESCC « Vieillissement en santé » (2008-2009). De plus, ces données sont parfois disponibles dans l'édition annuelle de l'ESCC, lorsque les provinces et territoires ont décidé d'inclure ces modules. Pour vérifier si Statistique Canada a récemment recueilli des données concernant votre province, composez sans frais le 1-800-263-1136 ou envoyez un courriel à l'adresse infostats@statcan.gc.ca

III Recourir aux questions pour l'évaluation du processus

Cette section contient des renseignements concernant des questions à poser lors de l'évaluation du processus pour répondre à la question d'ensemble suivante : « Notre initiative de collectivité-amie des aînés correspond-elle à ce que nous avions prévu? »

A. Au sujet de l’évaluation du processus

Pourquoi évaluer le processus?

Idéalement, l'évaluation du processus est une activité continue qui devrait débuter dès la mise en œuvre de votre initiative. Un suivi précoce et constant du processus permet non seulement d'aider à garder l'initiative dans la bonne voie, mais aussi de recueillir des renseignements importants qui pourraient être utiles pour de futures initiatives de collectivité-amie des aînés.

L'évaluation du processus - aussi essentielle que de se brosser les dents!

L'évaluation du processus n'a peut-être pas autant d'attrait que l'évaluation des résultats; il n'en demeure pas moins que le suivi et la mesure sont vitaux au succès d'un programme. L'assurance que le programme a été mis en œuvre comme prévu permet de se porter garant des résultats de ce programme.

Par contre, si vous ignorez si le programme a été mis en œuvre comme prévu, cela peut compliquer la tâche d'expliquer (à votre comité et à votre collectivité) de quelle façon les activités ont produit les résultats observés. En d'autres mots, l'évaluation du processus donne de la crédibilité à votre initiative et soutient votre imputabilité. Elle vous permet également d'ajuster votre programme si vous n'observez pas les résultats escomptés.

Coup d'œil sur l'évaluation du processus : actions et extrants

Pour établir quels aspects liés aux processus feront l'objet d'une mesure et d'un suivi, on peut définir, à l'aide d'un modèle logique (page 6) ou d'autres moyens (tels qu'un plan d'action communautaire), les activités ou actions qui seront entreprises. Il est préférable de les définir de façon claire. Ces actions sont censées produire des extrants (quantifiables, sinon mesurables d'une façon ou d'une autre). (Voir également les exemples à la page 36.)

Lors de l'évaluation d'un processus, les documents particulièrement utiles au suivi des actions et des extrants sont les registres administratifs (ordres du jour des réunions, procès-verbaux ou comptes rendus des décisions, comptes rendus des participants, fiches d'inscription et liste des participants). En outre, les documents indiquant les travaux achevés constituent une importante source de renseignements. Les renseignements de nature qualitative ou descriptive peuvent être recueillis au moyen de groupes de discussion (voir l'outil 19) et d'entrevues avec des intervenants.

Recueillir et présenter des renseignements sur les actions et les extrants prévus : quelques exemples

Actions prévues

  • Élaboration (d'un programme, d'un plan)
  • Offre (d'une formation, d'un programme, d'un service)
  • Rencontre avec... (des groupes ou des organisations spécifiques)
  • Évaluation
  • Lancement

Il peut être utile d'établir la durée, l'intensité et le nombre d'activités planifiées.

Quelques manières de décrire les extrants

  • Nombre de rencontres, de programmes, de personnes consultées/touchées
  • Types de programmes créés

Quelques mécanismes de collecte de renseignements sur les activités et leurs extrants

  • Registres administratifs, enquêtes, groupes de discussion, observation directe et entrevues avec des intervenants.

B. Suivi du processus vers une collectivité-amie des aînés à l'aide des cinq jalons

Les jalons pancanadiens des collectivités-amies des aînés, décrits dans l'introduction, constituent des lignes directrices générales pour les collectivités en voie de devenir amies des aînés. Dans le cadre d'une consultation avec une vaste gamme d'intervenants, l'Agence a élaboré une série de questions (et suggéré des exemples de documentation pertinente) pour aborder chacun des jalons et aider les collectivités à faire le suivi du processus vers le statut de collectivité-amie des aînés.Note de bas de page 24 Ces questions et leurs réponses peuvent être utilisées pour soutenir vos efforts de suivi des progrès réalisés.

Les collectivités-amies des aînés au Canada : Guide de mise en œuvre à l'échelon de la collectivité et boîte à outils

Ces ressources sont conçues dans le même ordre d'idée que les jalons pancanadiens des collectivités-amies des aînés, afin d'aider les collectivités à démarrer, mettre en œuvre et évaluer leur initiative de collectivité-amie des aînés (outil 18).

Étude de cas : comment le comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse, a évalué son processus

La collectivité-amie des aînés du comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse, fournit un exemple d'une façon de suivre les cinq jalons et d'utiliser les questions (et les exemples de documentation pertinente) élaborés par l'Agence afin de mesurer le processus et de rassembler les documents pertinents pour chacun des jalons.

Jalon 1 : Établir un comité consultatif auquel des aînés participent activement

Questions à se poser

  • Votre comité comprend-il des aînés? Si oui, dans quelle proportion le comité consultatif est-il constitué d'aînés (p. ex. 50 %, 75 %?)
  • Les aînés membres du comité représentent-ils un échantillon élargi des aînés de votre collectivité? Quels groupes représentent-ils (p. ex. âge, sexe, origine ethnique)?
  • Quelles mesures sont prises pour s’assurer que les opinions, besoins et capacités des aînés sont pris en compte?
  • Comment les membres du comité sont-ils impliqués? Comment avez-vous favorisé la participation d'autres intervenants?

Exemples de documentation pertinente

  • Le mandat du comité consultatif indiquant :
    • les objectifs du comité;
    • l'autorité responsable du comité;
    • la définition des rôles des membres;
    • les ressources fournies au comité pour réaliser ses travaux.
  • Le nombre d'aînés dans le comité (sans inclure leurs noms pour protéger la vie privée).
  • Des exemples de mesures concrètes prises pour favoriser la participation des aînés (p. ex. répondre aux besoins des personnes ayant un handicap et tenir les réunions à des heures appropriées).
  • Des preuves de l'influence du comité sur les décisions prises (p. ex. procès-verbaux des réunions).
  • Les recommandations du comité et la façon dont elles ont été utilisées.
  • Les noms des groupes communautaires représentés au sein du comité et les raisons pour lesquelles ces groupes ont été inclus.
  • Une liste des événements et des communications ayant servi à favoriser la participation de groupes communautaires, le nombre d'assemblées organisées et le nombre de participants.

Comment s'y est pris le comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse

  • Selon les données du dernier recensement (paru en septembre 2012), l'initiative a montré que : a) la population de la municipalité de 7 115 habitants indique une baisse de 479 personnes par rapport au recensement précédent de 2006; b) plus de 54 % de la population du comté est âgée de plus de 45 ans.
  • En février 2011, le comté a créé un comité ami des aînés. Les documents pertinents comprenaient les procès-verbaux des réunions (incluant les noms des membres) et d'autres informations décrivant la composition du comité et la façon dont il représentait les aînés.
Qu'est-ce que la participation et comment la documenter?

Définition

Définir clairement la « participation » peut faciliter le suivi et la mesure de l'engagement des membres de la collectivité et des aînés du comité consultatif. Voici une définition utile de « participation » [traduction] : le fait d'œuvrer en collaboration avec des groupes de personnes, ou au sein de tels groupes, affiliées de par leur proximité géographique, leurs intérêts particuliers ou des situations semblables pour agir face aux problèmes affectant leur bien-être.Note de bas de page 25Faire participer les membres de la collectivité est une activité clé dans toute initiative de collectivité-amie des aînés. En documentant la participation, vous pourrez montrer le succès de votre initiative ou comment améliorer la participation à l'avenir. Certains des documents suggérés ci-dessus mettront en lumière des aspects importants de la participation communautaire, tels que la façon de prendre part au processus et aux résultats, la participation à la prise de décision (les rôles et responsabilités décrits dans le mandat), la communication transparente et la discussion/partage d’information (procès-verbaux des réunions).

La participation : une des clés du succès dans le comté de Victoria

L'expérience du comté de Victoria comprend des exemples de participation qui ont contribué à son initiative. Il est également important de noter que les activités entourant l'initiative ont connu des hauts et des bas, une situation à laquelle il faut s'attendre.

Le comité ami des aînés et les champions locaux ont utilisé la participation comme stratégie clé pour garder l'initiative vivante dans l'esprit des résidents et s'assurer qu'elle répondait aux besoins des aînés locaux. Les actions comportaient l'envoi régulier de courriels personnels du comité ami des aînés et l'établissement d'un canal direct avec les membres de la collectivité ayant des intérêts spécifiques envers les activités du comité, comme les soins continus ou le transport actif.

Aux fins d'évaluation, le comité ami des aînés a conservé les documents suivants :

  • copies des courriels et procès-verbaux des réunions fournissant de la documentation sur le processus de participation;
  • registre des demandes faites par différents intervenants au comité ami des aînés (pour témoigner de la participation d'une portion importante de la population).

Le succès de cette stratégie de participation est aussi mis en évidence par le rôle de centre d'échange de renseignements du comité, par son rôle d'orienteur permettant d'aider les membres de la collectivité à établir des liens avec les ressources appropriées et par sa qualité de ressource générale pour la collectivité.

Jalon 2 : Faire adopter une résolution par le conseil municipal dont le but est de soutenir et de promouvoir activement les mesures visant à mettre la collectivité en voie de devenir amie des aînés

Questions à se poser

  • L'administration municipale a-t-elle officiellement appuyé une initiative de collectivité-amie des aînés?
  • L'administration municipale a-t-elle efficacement intégré les pratiques des collectivités-amies des aînés à une planification communautaire plus large?

Exemples de documentation pertinente

  • Résolution signée des représentants municipaux.
  • Plan municipal décrivant l'engagement envers les actions de la collectivité-amie des aînés.
  • Preuves d'un budget alloué aux initiatives de collectivité-amie des aînés.
  • Couverture médiatique des engagements municipaux (p. ex. communiqués de presse, articles de journaux, entrevues à la radio et à la télévision avec des représentants élus).

Comment s'y est pris le comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse

  • En février 2011, le conseil municipal du comté de Victoria a adopté une motion soutenant une approche de collectivité-amie des aînés et la résolution a été consignée au procès-verbal du conseil. Le conseil a accepté d'appuyer le concept de collectivité-amie des aînés et d’œuvrer à faire du comté de Victoria une collectivité-amie des aînés.
  • Les activités amies des aînés intégrées à la planification communautaire de la municipalité comprenaient une étude sur les transports en commun commandée et financée par la municipalité avec le soutien de la province.
  • Le comité ami des aînés, l'un des cinq comités permanents du conseil, est entièrement intégré au processus de planification de la municipalité.

Jalon 3 : Établir un plan d'action robuste et concret qui correspond aux besoins exprimés par les aînés dans la collectivité

Questions à se poser

  • Est-ce que la mesure dans laquelle la collectivité est favorable aux aînés a été évaluée? Si oui, l'évaluation comprend-elle les commentaires des aînés?
  • Votre collectivité a-t-elle un plan d'action spécifique favorable aux aînés comprenant des priorités établies?
  • Les sources de financement soutenant la mise en œuvre ont-elles été déterminées? Ont-elle été confirmées?

Exemples de documentation pertinente

  • Documents utilisés lors de votre évaluation de la mesure dans laquelle la collectivité est favorable aux aînés : guides d'entrevues et de groupes de discussion, enquêtes, photographies.
  • Résultats de votre évaluation de la mesure dans laquelle la collectivité est favorable aux aînés : informations provenant des entrevues et des groupes de discussion, données des enquêtes, photographies.
  • Ordres du jour et procès-verbaux des assemblées publiques locales documentant les renseignements recueillis.
  • Information sur les participants au processus d'évaluation (p. ex. âge, sexe, affiliation communautaire, profession).
  • Couverture médiatique relative à la convivialité de votre collectivité à l'égard des aînés et couverture des constatations lors de l'évaluation : articles, transcriptions d'entrevues à la radio et à la télévision.
  • Principaux thèmes tirés de l'évaluation.
  • Plan d'action comprenant des actions prioritaires claires.
  • Énoncé des objectifs de chaque action prioritaire, avec des objectifs spécifiques et un plan de travail en vue d'atteindre ces objectifs (activités, ressources, résultats, échéanciers et partenaires).
  • Copies des demandes de financement soumises et documentation en lien avec le financement et les dons reçus.
  • Copies des budgets organisationnels ou municipaux finançant des activités amies des aînés.

Comment s'y est pris le comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse
Le comité ami des aînés a mené une série de consultations avec des membres de la collectivité et a fait rapport sur les personnes consultées et les propos tenus. Le rapport de consultation sert de registre d’activités potentiellement favorables aux aînés pour le comté de Victoria. Les consultations :

  • comprenaient des hommes et des femmes, principalement des adultes de plus de 65 ans; des personnes mariées, célibataires et veuves; des personnes souffrant de problèmes de santé;
  • ont mené à des recommandations aux fins d'examen par le comté de Victoria;
  • ont contribué à établir des actions prioritaires, dont le transport, le logement et un plan d'assistance aux aînés.

Ces actions prioritaires ont constitué la base de plans d'action et ont mené à la rédaction de l'ébauche du plan communautaire ami des aînés, élaboré par le comté en collaboration avec la province de la Nouvelle-Écosse et le Nova Scotia Centre on Aging. Les principales activités comprenaient :

  • L'achèvement d'une étude de faisabilité du transport en commun (2013) pour répondre aux besoins en transport des aînés identifiés lors des consultations. Les renseignements sur l’étude (portée, échéance et budget) seront utiles à des fins d’évaluation.
  • Un partenariat a été mis en place avec les médias locaux visant à diffuser de l'information sur les divers services offerts aux aînés. La collectivité et les différents médias sont mieux outillés pour servir les aînés locaux. Les informations diffusées et le nombre d'aînés joints soutiennent les activités entourant l'examen de la situation. Le comté a engagé un expert en communication pour poursuivre le travail médiatique.
  • L'embauche d'un coordonnateur de l'activité physique qui a mis sur pied une stratégie d'activité (comprenant les besoins des aînés en matière d'activité physique et de modes de vie sains).

Jalon 4 : Rendre public le plan d'action pour montrer qu'il y a une volonté d'agir

Questions à se poser

  • Les priorités définies dans le plan d'action ont-elles été communiquées aux différents intervenants, notamment aux aînés?
  • Le plan d'action communautaire pour une collectivité-amie des aînés a-t-il été affiché publiquement?

Exemples de documentation pertinente

  • Plan de distribution.
  • Liste des médiums sur lesquels le plan d'action est disponible pour la collectivité, tels qu'un site Web ou des copies papier (et l'endroit où celles-ci ont été distribuées).
  • Nombre de consultations du plan d'action sur le site Web et de demandes de copies papier.
  • Communiqués de presse ou couverture médiatique relative au plan d'action.

Comment s'y est pris le comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse
Le comté de Victoria continue de partager des informations concernant ses activités et de consulter ses membres à l'aide de présentations régulières. Jusqu'à présent, le comté a élaboré les ressources suivantes :

  • Des présentations à l'intention des groupes communautaires et des groupes de services, ainsi qu'aux associations commerciales (p. ex. la chambre de commerce locale et la Baddeck Tourist Association). Les présentations sont conçues pour favoriser la participation et pour refléter les intérêts de la collectivité.
  • Un guide du conférencier pour aider les membres du comité ami des aînés à faire leurs présentations et pour s'assurer que les différents conférenciers véhiculent le même message.
  • Un questionnaire/sondage pour les participants (pour recueillir des renseignements démographiques, leurs opinions sur différents sujets et leurs coordonnées pour recevoir les mises à jour futures). Les participants peuvent aussi s'inscrire à un tirage et courir la chance de gagner un petit prix (p. ex. un polo, un agenda).

En date du mois de mars 2014, plus de 150 résidents avaient assisté aux présentations offertes, et d'autres présentations étaient planifiées.

Jalon 5 : S'engager à mesurer les activités, ainsi qu'à examiner et à rendre publics les résultats du plan d'action

Questions à se poser

  • Un plan de mesure ou d'évaluation des activités a-t-il été établi?
  • La participation de la collectivité à l'élaboration des activités de mesure ou d'évaluation a-t-elle été sollicitée?

Après la mise en œuvre :

  • Les activités de mesure ou d'évaluation planifiées ont-elles été effectuées?
  • Les résultats des activités de mesure ou d'évaluation ont-ils fait l'objet d'un rapport?

Exemples de documentation pertinente

  • Déclaration de la collectivité ou de l'administration municipale selon laquelle elle s'engage à évaluer et à présenter des rapports sur les activités favorables aux aînés et leurs résultats.
  • Exemples (ou liste) des méthodes de collecte d'informations employées, telles que les enquêtes, les outils et les guides d'entrevue.
  • Résultats ou extrants des actions favorables aux aînés consignés dans les rapports municipaux sur le rendement ou dans d'autres rapports sur le rendement.
  • Preuves de communication des résultats (p. ex. communiqués de presse, assemblées publiques locales, site Web, rapports).

Comment s'y est pris le comté de Victoria, en Nouvelle-Écosse

Depuis février 2011, le comté de Victoria a pris plusieurs mesures, officielles et non officielles, pour devenir une collectivité-amie des aînés. La plupart des mesures prises en soutien aux jalons 1 à 4 étaient accompagnées de renseignements tangibles consignés pouvant soutenir les activités d'évaluation :

  • Une prise de position du comté de Victoria concernant la résolution du conseil sur les collectivités-amies des aînés, et les procès-verbaux ultérieurs décrivant les décisions en lien avec les consultations et les actions.
  • Une liste des membres du comité ami des aînés incluant des caractéristiques démographiques démontrant la manière dont le comité représente les aînés au sein de la population.
  • Les conclusions des études, telles que l'étude sur les transports en commun menée par le comté.
  • Les résultats des consultations, incluant les renseignements démographiques concernant les participants ainsi que les problèmes soulevés lors de ces consultations.
  • Les plans d'action, incluant ce qui avait été planifié.

Voici ce qui se profile à l'horizon pour le comté de Victoria :

  • Aînés au service des aînés : les membres du comité ami des aînés agissent comme orienteurs lors de certaines activités communautaires et font un suivi des lieux où des aînés viennent en aide à d'autres aînés, à la recherche de tendances.
  • Transports : un plan d'affaires est en cours d'élaboration pour étudier la possibilité d'engager un coordonnateur qui aidera à rendre officiels plusieurs réseaux informels de transports en commun.
  • Communications : des plans visant à évaluer la couverture dans les journaux et médias locaux sont en cours d'exécution.

Le comté a été l'hôte d'une conférence régionale des amis des aînés à l'automne 2014. Ce sommet dédié au partage de renseignements a mis en lumière les succès du comté de Victoria et a fourni une feuille de route pour les groupes amis des aînés de la région.

IV Résumé

L'évaluation est un aspect important d'une initiative de collectivité-amie des aînés. Dans certains cas, il s'agit même d'une étape déterminante pour le soutien de la collectivité et des commanditaires. L'évaluation peut comprendre la mesure des résultats et des effets de votre initiative, ainsi que l’évaluation du processus et le degré d’harmonisation entre vos activités réelles et vos plans. Les deux types d'évaluation peuvent fournir des renseignements essentiels permettant de faire des ajustements, qu'ils soient légers ou importants, pour garantir que les ressources et les efforts consacrés à l'initiative de collectivité-amie des aînés participent à l'atteinte de vos objectifs.

Les indicateurs sont interreliés et certains d'entre eux sont des conditions préalables au progrès dans d'autres domaines

Plusieurs des indicateurs suggérés dans ce guide sont étroitement liés à d'autres. Par exemple, une collectivité peut disposer d'une gamme de programmes sociaux ou d'apprentissage conçus pour répondre aux besoins spécifiques des aînés, mais si d'autres travaux « fondamentaux » n'ont pas été entrepris (p. ex. pour augmenter le nombre d'options de transport accessibles et abordables, ou pour s'assurer que les immeubles publics hébergeant les programmes sociaux sont accessibles aux aînés), la participation à ces programmes pourrait ne pas être maximale.

Il peut être nécessaire de prendre ces liens en considération pour bien comprendre les résultats de l'évaluation. Non seulement ces liens peuvent-ils contribuer à l'explication des résultats, mais ils peuvent aussi mettre en évidence des actions futures qui augmenteront l'effet de votre initiative de collectivité-amie des aînés au fil du temps.

La figure suivante montre comment certains indicateurs « dépendent » les uns des autres et pourquoi ils devraient être pris en considération de façon conjointe. Bien que cette figure ne montre que les interrelations entre certains indicateurs, elle peut constituer un modèle utile lors de la planification de votre initiative et de la création d'un modèle logique pour orienter vos efforts.

Équivalent textuel - Figure 3

Communiquer les résultats de l'évaluation

La communication des résultats de vos activités de mesure et d'évaluation est un des aspects de l'évaluation qui n'est pas traité dans ce guide. Cette prochaine étape est importante. Elle fait partie du 5e jalon, « s'engager à mesurer les activités ainsi qu'à examiner et à rendre publics les résultats du plan d'action ». Ce ne sont pas seulement les membres de votre collectivité qui profiteront d'être informés de vos actions, mais aussi les commanditaires et les bailleurs de fonds potentiels. Même si votre évaluation indique que plusieurs aspects laissent place à l'amélioration, il peut être bon de faire passer le mot que vous travaillez activement à faire de votre collectivité un meilleur milieu de vie pour les aînés.

Aller de l'avant

Ce guide fournit des renseignements au sujet de 43 indicateurs permettant de mesurer les résultats de vos travaux, ainsi qu'un éventail de questions pour faciliter l'évaluation de la mise en œuvre de votre initiative. Bien équipés de mécanismes, d'idées et d’outils de soutien vous permettant de mesurer vos progrès vers une collectivité-amie des aînés (pour les aînés résidents ou de passage), vous être prêts à mener l'évaluation.

Nous vous encourageons à tirer profit des renseignements et à puiser dans les différentes ressources et autres sources d'informations disponibles par l'entremise des liens, outils et organisations répertoriés dans ce guide.

V Boîte à outils : 20 outils et ressources, et des liens pour en savoir plus

À propos de la boîte à outils

Cette boîte à outils contient 20 outils qui vous aideront à mesurer les progrès de votre collectivité dans son initiative de collectivité-amie des aînés.

Un heureux mélange

La boîte à outils recèle un heureux mélange de produits existants et de sources de renseignements qui peuvent alléger votre charge de travail. Pourquoi réinventer la roue?

Vous trouverez des outils :

  • spécifiques à un indicateur précis (ou à un ensemble d'indicateurs);
  • spécifiques à une méthode de mesure précise;
  • généraux et applicables à plusieurs indicateurs;
  • adaptables à différents indicateurs et à votre propre initiative de collectivité-amie des aînés.

La boîte à outils comprend aussi une liste de ressources qui pourraient s'avérer utiles, notamment des guides provinciaux à l'intention des collectivités-amies des aînés.

Veuillez respecter le droit d'auteur

Vous constaterez que certains outils sont protégés par le droit d'auteur. Nous avons reçu l'autorisation de les inclure dans ce guide. Vous pouvez utiliser ces outils librement, à condition de respecter toute exigence liée au droit d'auteur les accompagnant. Si vous souhaitez les reproduire ou les publier dans votre propre guide ou dans toute autre ressource, vous devez obtenir l'accord de l'instance ayant publié le document original.

Outil 1 : Création d'un modèle logique

Modèle logique - Ce que c'est et comment il peut être utile dans votre initiative de collectivité-amie des aînés26

Le modèle logique est un outil ou un modèle qui expose clairement la logique sous-jacente à votre programme, notamment les relations logiques entre les divers éléments du programme et les ressources que vous y investissez. Bien que ce modèle puisse servir à plusieurs égards, il est particulièrement utile à une compréhension commune des objectifs, des activités planifiées et des effets attendus d’une initiative. Il offre une représentation visuelle des éléments importants de la structure d'un programme. Ces éléments décrivent et expliquent les liens de cause à effet attendus unissant ressources, activités et résultats.27

Un modèle logique bien conçu comprendra tous les éléments suivants :

  • Ressources investies dans votre projet/initiative (ce que nous avons) - souvent exprimées dans un budget (en dollars), en nombre d’employés ou de bénévoles, ou en heures de leur temps (p. ex. montant d'argent versé par les commerçants locaux, temps de certains employés municipaux).
  • Activités que vous prévoyez entreprendre (ce que nous faisons) - les actions visant l'atteinte des objectifs du programme (extrants), p. ex. installer des bancs publics dans la rue Principale.
  • Ce que vous créez - l'effet produit par vos activités (ce que nous créons), p. ex. davantage de bancs publics dans la rue Principale.
  • Changements engendrés (ou résultats) - les changements dans les comportements, attitudes, connaissances, habiletés et manières de faire des personnes et de l'ensemble de la collectivité (p. ex. les aînés peuvent marcher dans la rue Principale en sachant qu'ils pourront s'y asseoir à des intervalles plus fréquents au besoin; la municipalité aide les aînés à sortir et à se promener). Les résultats sont souvent divisés en résultats à court, à moyen et à long terme.

Visons des résultats SMART

  • Spécifiques
  • Mesurables quantitativement (chiffres) ou qualitativement (p. ex. photos, histoires)
  • Au moment opportun
  • Réalistes
  • Tournés vers l'action

Il y a trois bonnes raisons d'utiliser un modèle logique :

  1. Un modèle logique procure une vue d'ensemble de la « théorie » sous-jacente à votre programme qui est facile à comprendre. Il vous aide à planifier et à établir les priorités en matière de ressources et d'activités.
  2. Un modèle logique vous aide à expliquer votre programme aux autres et à développer une compréhension commune du programme et de ses objectifs. Il peut donner du poids aux demandes de financement.
  3. Un modèle logique détermine ce que vous devez consigner et évaluer afin de démontrer que votre programme a été mis en œuvre comme prévu (évaluation du processus), et ce que vous devez consigner et mesurer parmi les résultats de votre programme (évaluation des résultats).

Éléments d'un modèle logique : un exemple simple

Exemple d'objectif d'une collectivité-amie des aînés : améliorer la participation des aînés sur le plan social au moyen de programmes communautaires
Planification (intants) Activités et produits (extants) Effets (résultats)
Ressources disponibles Activités Extrants Court terme Moyen terme Long terme
Ressources humaines : nombre d’employés et de bénévoles, nombre d’heures Rencontrer les membres de la collectivité Réunions : nombre et fréquence des réunions tenues Meilleure connaissance des programmes dans l'ensemble de la collectivité Meilleure satisfaction des aînés à l'égard des programmes disponibles Amélioration de la santé physique et mentale des aînés
Financement : dons, subventions de toutes provenances Élaborer une programmation Programmes sociaux : nombre d'entre eux qui s'adressent aux aînés Augmentation des demandes de renseignements au sujet des programmes pour les aînés Plus haut niveau de participation social rapporté parmi les aînés Meilleure qualité de vie
Élaborer un plan de communications pour promouvoir les nouveaux programmes Communications : nombre et types de moyens de communications en place informant les aînés des nouveaux programmes Augmentation des inscriptions à des programmes pour les aînés

Outil 2 : The Seniors Walking Environmental Assessment Tool - Revised (SWEAT-R) (en anglais seulement)

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
1, 2, 3, 4, 10,12

Cet outil, récemment révisé pour l'abréger, a été conçu afin d'évaluer les aspects de l'environnement bâti ayant une incidence sur la capacité qu'ont les aînés de faire de l'activité physique.Note de bas de page 28Il mesure (avec attribution de points): certains aspects des bâtiments, des trottoirs et des accotements; la sécurité personnelle et la sécurité routière; l'esthétique ainsi que la destination (disponibilité des services, du transport et des espaces de stationnement). Il permet de donner une « note globale de convivialité envers les aînés ». Initialement validé pour un usage à Portland, en Oregon, cet outil a aussi été validé en Colombie-Britannique.Note de bas de page 29 Il est disponible en ligne.

Outil 3 : Environmental Audit Tool (en anglais seulement)

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
1, 2, 3, 4, 10, 12

Cet outil, élaboré par CDC-HAN, permet une évaluation d'ensemble du potentiel piétonnier des quartiers et de la sécurité de la collectivité en tenant compte des besoins des aînés et des personnes handicapées. Il comprend une composante (question 37 du questionnaire complet) permettant la mesure de l'accessibilité aux arrêts du réseau de transports en commun et notamment de l'éclairage urbain (en soutien des indicateurs 8 à 11). Cet outil est disponible en ligne.

Outil 4 : Neighbourhood Environment Walkability Survey (NEWS)

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
3, 4, 10, 14

Cet outil sera utile aux collectivités désirant mesurer les perceptions qu'ont les aînés de l'environnement bâti. Bien qu'il ne soit pas spécifiquement conçu pour les aînés, cet outil est largement utilisé et est considéré comme comportant d'excellentes propriétés de mesure. Les versions existantes de l'outil NEWS sont disponibles en ligne (en anglais seulement). Une version abrégée de cet outil est aussi disponible auprès de Statistique Canada (dans le cadre de l'ESCC 2011 - réponse rapide sur l'environnement du quartier). Pour obtenir une copie, composez sans frais le 1-800-263-1136 ou envoyez un courriel à l'adresse infostats@statcan.gc.ca.

Une version de cette étude adaptée au contexte canadien (pour inclure des considérations hivernales) est en cours d’élaboration et sera disponible sur le site Web de l'Étude des quartiers d'Ottawa.

Outil 5 : Quel outil d'évaluation du potentiel piétonnier choisir?

Le tableau suivant énumère les indicateurs qu'il est possible de mesurer à l'aide des quatre outils d'évaluation du potentiel piétonnier suggérés dans ce guide.

Mise en garde

Comme chacun de ces quatre outils prend en considération différents aspects du potentiel piétonnier, il peut être tentant de n'utiliser que les éléments s'appliquant directement à vos activités amies des aînés. Il est important de savoir que ces outils ont été validés dans leur ensemble; le recours à seulement quelques éléments ferait en sorte que vous n'utiliseriez plus un outil vérifié. Bien que cela puisse être la bonne décision pour votre collectivité en fonction des ressources disponibles pour vos activités d'évaluation, soyez conscient du compromis qu'entraîne l'usage d'un outil partiel.

Quelques outils d'évaluation du potentiel piétonnier et les indicateurs qu'ils mesurent
Numéro de l'indicateur SWEAT-R CDC-HAN Intersections CDC-HAN Segments NEWS

Remarques :

SWEAT-R - The Seniors Walking Environment Assessment Tool - Revised (Outil d'évaluation de l'environnement piétonnier des aînés) (disponible en anglais seulement).

CDC-HAN - Environmental Audit Tool (disponible en anglais seulement), élaboré par Centers for Disease Control and Prevention Healthy Aging Research Network comprend une version pour les intersections (CDC-HAN Intersection) et une autre pour les segments piétonniers (CDC-HAN Segment). Ce lien mène à une présentation de l'outil et à des lignes directrices pour son utilisation.

Les chercheurs ayant élaboré cet outil ont demandé d'être prévenus s'il est utilisé. Prière d'écrire à l'adresse : Rebecca_Hunter@unc.edu

NEWS-Neighbourhood Environment Walkability Survey (disponible en anglais seulement)

Différentes versions de l'échelle NEWS originale ainsi que plusieurs traductions sont disponibles en ligne

Une version canadienne de l'outil NEWS devrait être au point en 2015 et sera disponible en ligne

*Possiblement dans l'élément sur l'entretien.
**Les éléments sur les conditions hivernales seront inclus dans la version canadienne de l'outil NEWS.
1. Aires de repos Oui Non Oui Non
2. Toilettes Oui Non Oui Non
3. Sécurité des passages piétonniers Oui Oui Non Oui
4. État des trottoirs et des sentiers Trottoirs Non Oui Oui
10. Arrêts du réseau de transport en commun Oui Non Oui Oui
12. Panneaux de signalisation Oui Oui Non Non
13. Déneigement et déglaçage Non Non Peut-êtreTable 1 - Footnote * Pas encoreTable 1 - Footnote **

Outil 6 : Listes de contrôle pour mesurer l'accessibilité réelle des espaces extérieurs et/ou des bâtiments publics

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
5, 25, 31

Cette section présente trois exemples de listes de contrôle à utiliser pour mesurer l'accessibilité des espaces extérieurs et/ou des bâtiments publics. Elle comprend une liste de contrôle conçue pour une province (Ontario), une collectivité (Parksville, en Colombie-Britannique) et une agglomération de plus grande taille (Calgary, en Alberta). Il est possible que le gouvernement de votre province/territoire, ou l'administration de votre municipalité, dispose d'une liste de contrôle adaptée à leurs besoins particuliers.

Ontario :
Rendre les bâtiments et locaux accessibles

Parksville, en Colombie-Britannique :
Accessible Community Builder Checklist (disponible en anglais seulement)

Alberta (Calgary) (application des principes de « design universel ») :
Universal Design Checklist (disponible en anglais seulement)

Outil 7 : Facilitators and Barriers Survey (FABS) (en anglais seulement)

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
5, 25, 31

Ce questionnaire d'auto-évaluation, élaboré par Gray et al.,Note de bas de page 30 est utilisé pour déterminer l'accessibilité perçue des aspects de l'environnement qui facilitent ou restreignent la participation des personnes à mobilité réduite. Cet outil peut être utilisé pour les initiatives de collectivité-amie des aînés ciblant l'accessibilité qui ont la capacité de recueillir des données primaires au moyen d'une enquête. Consultez-le en ligne .

Outil 8 : Tableaux CANSIM de Statistique Canada

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
6, 20, 27, 28, 35, 38, 39, 40, 41

Plusieurs données recueillies par Statistique Canada sont présentées sous forme de tableaux appelés « CANSIM ». Ces tableaux peuvent facilement être adaptés pour obtenir les statistiques sanitaires et sociales d'une région sanitaire donnée et de groupes d'âge particuliers. Plusieurs statistiques sur la santé sont fournies dans le tableau CANSIM 105-0502.

Comment adapter les tableaux CANSIM

Accédez au tableau CANSIM comportant les données qui vous intéressent. Cliquez sur l'onglet « Ajouter/Enlever des données ».

  • Sélectionnez votre niveau géographique. Désélectionnez « Canada » et sélectionnez la case correspondant à votre région sanitaire.
  • Choisissez le groupe d'âge. Désélectionnez tous les âges et sélectionnez la case correspondant à « 65 ans ou plus ».
  • Choisissez si vous désirez obtenir les statistiques des hommes et des femmes ensemble ou séparément. Pour les plus petites régions, vous devrez peut-être regrouper les hommes et les femmes pour obtenir des estimations fiables.
  • Sélectionnez les indicateurs pour lesquels vous souhaitez obtenir les données.
  • Sélectionnez les statistiques désirées. Assurez-vous d'avoir coché « Pourcentage ». Si vous désirez avoir plus d'informations sur la fiabilité des statistiques, cochez la limite « inférieure » et la limite « supérieure » de l'intervalle de confiance de 95 %.
  • Sélectionnez la période de référence.
  • Sélectionnez le format de sortie des données à l'écran.

Un « E » à côté de vos estimations indique que la statistique devrait être utilisée avec prudence, soit parce qu’un petit nombre de personnes ont été pris en compte dans la statistique ou encore parce que celle-ci a une grande variabilité.

En plus du tableau 105-0502, d'autres tableaux CANSIM sont mentionnés à la section II de ce document (Utilisation des indicateurs dans les différents domaines de la vie communautaire) en tant que sources de données utiles. La façon d'adapter les tableaux est généralement la même pour tous les tableaux, nous vous renvoyons donc plusieurs fois à cet outil.

Outil 9 : Totalisations personnalisées de l'ESCC de Statistique Canada

Soutient la mesure de l'indicateur suivant :
6

Des données spécifiques portant sur les chutes ou sur d'autres variables peuvent être obtenues en commandant un tableau personnalisé (moyennant des frais). Les autodéclarations de blessures, y compris les chutes, le lieu de la chute, le type de chute et le site de la blessure, peuvent être obtenues. S'il n'y a qu'un nombre restreint de répondants ayant signalé l'événement qui vous intéresse, Statistique Canada ne pourra peut-être pas dévoiler cette information pour des raisons de confidentialité. Pour plus d'informations, consultez cette page du site Web de Statistique Canada.

Outil 10 : Comment procéder à un inventaire des programmes

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
7, 8, 16, 17, 21, 22, 23, 24, 26, 29, 30, 32, 33, 34, 36, 37, 38, 39

Un inventaire des programmes représente une manière pratique et efficace de trouver les programmes en place dans votre collectivité. Il s'agit d'une première étape qui vous permet de repérer les lacunes dans votre collectivité et d'agir pour les corriger. C'est également une méthode permettant de repérer les programmes en place après avoir mis en œuvre des activités amies des aînés.

Le modèle suivant utilise des exemples de programmes de prévention du crime (indicateur 7). Vous devrez l'adapter aux besoins particuliers de votre collectivité. Nous le suggérons comme un outil de mesure utile pour plusieurs indicateurs (voir l'encadré) et nous vous renvoyons souvent à cet outil.

L'importance de la taille...

... quand vient le temps d'effectuer votre inventaire.

  • Dans les petits centres, il peut n'y avoir qu'un nombre limité de groupes sans but lucratif, ce qui facilite l'identification des organismes que vous inclurez dans votre analyse.
  • Dans les grands centres, vous devrez peut-être utiliser des stratégies de recherche élargies, telles que « Nous communiquerons avec les principaux organismes liés à la prévention du crime, y compris la police locale et les organismes A et B, pour identifier les formations existantes en matière de prévention du crime ».
  • Décidez de l'étendue de votre inventaire et indiquez-la clairement. Par exemple : « Cet inventaire comprend tous les programmes axés sur la prévention du crime à Smithsville et ceux dirigés par la municipalité et par des groupes sans but lucratif » (voir les descriptions dans l'encadré).
  • Établissez une méthode claire de recherche des programmes. Par exemple : « Les guides de programmes de la ville seront passés en revue, et nous communiquerons avec le service de police locale et le groupe des aînés de Smithsville. Tous les programmes liés à la prévention du crime seront inclus dans l'inventaire ».
  • Consignez vos observations d'une façon qui corresponde à vos besoins. Selon la quantité d'informations que vous pouvez recueillir sur chaque programme, le modèle suivant pourra vous servir de guide.

Utilisez le modèle suivant (adaptez-le aux particularités de votre inventaire des programmes) pour gérer et consigner votre inventaire.

Modèle d'inventaire des programmes*

Quel est le programme?
Qui dirige le programme?
Description du programme
Quel est le public cible?
Où est-il disponible?
Quand est-il disponible?
Dans quelles langues?
Combien coûte-t-il au client?
Données d'inscription :
Combien y a-t-il de participants?
Autres commentaires

*Adapté à partir du Programme d'inventaire élaboré par la ville d'Ottawa pour le Plan relatif aux personnes âgées.

Outil 11 : Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) - Logement adéquat : définitions et données

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
14, 15

Selon la définition de la SCHL, un logement adéquat doit être abordable, de taille et de qualité convenables. Bien que les composantes suggérées aux indicateurs 15 à 17 ne soient pas toutes couvertes, nous recommandons tout de même cette source, car ses données sont disponibles et comparables. Voici comment la SCHL définit un logement abordable, un logement de taille convenable et un logement de qualité convenable :

Logement de qualité convenable
Un logement est de qualité convenable si, de l'avis des occupants, il ne nécessite pas de réparations majeures.

Logement abordable
Un logement est abordable si le ménage y consacre moins de 30 % de son revenu avant impôt. Les frais de logement comprennent :

  • dans le cas des locataires, le loyer et les coûts de l'électricité, du combustible, de l'approvisionnement en eau et des autres services municipaux;
  • dans le cas des propriétaires, les paiements hypothécaires (principal et intérêt), les impôts fonciers, les charges de copropriété, le cas échéant, ainsi que les coûts de l'électricité, du combustible, de l'approvisionnement en eau et des autres services municipaux.

Logement de taille convenable
Un logement est de taille convenable si le nombre de chambres suffit, compte tenu de la taille et de la composition du ménage, au sens des définitions figurant dans la Norme nationale d'occupation (NNO).

Tiré de Le logement au Canada en ligne, Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Les données de la SCHL sur la qualité du logement sont accessibles par l'entremise des tableaux du site Le logement au Canada en ligne.

Outil 12 : Comment élaborer une enquête

Soutient la mesure des indicateurs suivants :
18, 19, 20, 42, 43

Vous souhaiterez peut-être mener une enquête pour recueillir des renseignements sur les opinions, les perceptions et les comportements autodéclarés des résidents (tels que la fréquence à laquelle ils utilisent le transport en commun [indicateur 11, page 24] ou la confiance qu'ils ont les moyens de continuer à vivre dans leur logement actuel [indicateur 18, page 28]).

Plusieurs outils sont à votre disposition pour vous aider à élaborer une enquête pouvant être menée au moyen de questionnaires individuels sur papier, d'entrevues en personne et de sondages en ligne.

Au cours de la planification de votre enquête, souvenez-vous que les renseignements obtenus ne seront représentatifs que des personnes qui répondront. Si seules les personnes ayant des opinions ou des caractéristiques communes répondent à l'enquête (p. ex. celles qui sont satisfaites des services municipaux ou qui ont de bonne capacité de lecture et d’écriture), vous n'aurez pas une vue d'ensemble de ce qui se passe réellement dans votre collectivité. Pour cette raison, l'échantillonnage (la façon de choisir les personnes qui seront invitées à répondre à l'enquête) est extrêmement important, autant que l'obtention de renseignements sur les personnes qui répondent à l'enquête (tels que le sexe, âge, l'origine ethnique, le niveau d'éducation et de revenu ainsi que le quartier de résidence). Cela vous aidera à connaître le degré de représentativité de votre enquête et à savoir si les renseignements obtenus proviennent des membres de la population qui vous intéressent.

Des outils d'enquête en ligne tels que FluidsurveysMC (disponible en anglais seulement) simplifient la collecte de données et incluent des outils d'analyse. Toutefois, avant d'arrêter votre choix sur une enquête en ligne, demandez-vous si la population sur laquelle vous désirez obtenir des données est à l'aise avec les outils en ligne. Sinon, prévoyez offrir d'autres formats, tels qu'un questionnaire papier.

Pour une approche globale sur la manière de mener une enquête communautaire, visitez le site Web de la boîte à outils communautaire de l'Université du Kansas (disponible en anglais seulement). Statistique Canada a également publié un guide intitulé Méthodes et pratiques d'enquête.

Outil 13 : Communiquer de façon respectueuse

Soutient la mesure de l'indicateur suivant :
34

Avant d'entreprendre une initiative de communication (comme un site Web, une brochure, un blogue), pensez à l'opinion que vous avez de votre public cible : vos propos refléteront vos pensées et votre attitude!

L'Agence a conçu un guide intitulé Pour bien communiquer avec les aînés : Faits, conseils et idées visant à offrir aux collectivités canadiennes une variété de résultats de recherche, des conseils d'experts, ainsi que des conseils et outils pour interagir avec les aînés. La publication comprend les conseils suivants :

Attention à votre attitude!

  • Évitez les stéréotypes ou le renforcement de perceptions inexactes au sujet des aînés. Montrez que ce sont des participants actifs et qu'ils font appel à toute une gamme d'aptitudes dans un vaste éventail de rôles et d'activités.
  • Bannissez l'âgisme, le racisme et le sexisme dans les conversations, les textes, les illustrations et les photographies. Ces attitudes discriminatoires sont d'ailleurs interdites par la loi.
  • Évitez particulièrement les termes qui relèvent de l'âgisme (qui catégorisent négativement les aînés), par exemple, « les vieux », « les fossiles », « sénile », « vieillard », etc.
  • Utilisez « aînés » ou « personnes âgées » si vous devez indiquer le groupe d'âge.
  • Prenez garde aux attitudes et expressions condescendantes et infantilisantes lorsque vous parlez des aînés ou avec eux. Leur longue expérience de vie leur permet fort bien de déceler la flatterie et la fausse politesse!
  • Rappelez-vous que votre façon de vous exprimer reflète vos attitudes et votre respect de la clientèle.

Tiré de Pour bien communiquer avec les aînés : Faits, conseils et idées, Agence de la santé publique du Canada.

Outil 14 : Liste de contrôle pour l'assistance téléphonique aux aînés

Soutient la mesure de l'indicateur suivant :
33

Voici une liste de contrôle incluse dans Pour bien communiquer avec les aînés : Faits, conseils et idées conçue pour aider les organisations à communiquer efficacement avec les aînés. Envisagez d'utiliser cette liste pendant vos activités d'évaluation et de mesure pour cerner la convivialité à l'égard des aînés des organisations qui leur fournissent des services (en soutien à l'indicateur 33, possibilité de parler à une personne lors d’appels téléphoniques, page 36).

  • Est-ce que votre système téléphonique permet aux appelants de parler à quelqu'un sans avoir à passer par des messages interminables et des choix de menus?
  • Peut-on utiliser votre système à l’aide d’un téléphone à cadran?
  • Les instructions de votre système de réponse automatisé sont-elles dictées lentement et clairement, et permettent-elles de revenir au menu précédent?
  • Commencez-vous votre message en conseillant aux appelants de se munir d’un papier et d’un crayon?
  • Votre système permet-il aux personnes ayant un problème d’audition d’utiliser un ATS (téléscripteur pour malentendants)?
  • Votre système donne-t-il aux appelants la possibilité de laisser un message pour que quelqu'un les rappelle?

Outil 15 : Liste de contrôle tirée de Simply Put, Appendix A : Checklist for Easy-to-Understand Print Materials (en anglais seulement)

Soutient la mesure de l'indicateur suivant :
34

Les listes de contrôle du document Simply PutNote de bas de page 31 des Centers for Disease Control and Prevention américains peuvent être utilisées pour la révision de vos documents. Elles vous aideront à vous assurer que vos documents communiquent efficacement les informations à votre public cible pour qu'il puisse les comprendre et s'y identifier.

Contenu du message

  • Avez-vous limité le nombre de messages à trois ou quatre par document (ou par section)?
  • Avez-vous retiré les renseignements qui sont « bons à savoir », mais pas indispensables?
  • Les renseignements les plus importants sont-ils au début du document?
  • Sont-ils repris à la fin du document?
  • Avez-vous établi les étapes requises ou les comportements désirés de la part de votre public cible?
  • Avez-vous effectué des post-tests pour vos documents?

Apparence du texte

  • Vos documents comprennent-ils beaucoup d'espaces vierges? Les marges ont-elles au moins ½ pouce?
  • La police de caractères est-elle assez grande (au moins 12 points)? Est-ce une police avec empattement?
  • Avez-vous utilisé des caractères gras, italiques et des encadrés pour faire ressortir l'information?
  • Avez-vous évité l'emploi exclusif de majuscules?
  • Le texte est-il justifié à gauche seulement?
  • Avez-vous utilisé des colonnes dont la longueur des lignes s'étend sur 40 à 50 caractères?
  • Avez-vous effectué des post-tests pour vos documents?

Éléments visuels

  • La couverture est-elle attirante pour votre public cible? Comprend-elle votre message principal et indique-t-elle à qui elle s'adresse?
  • Les éléments visuels sont-ils épurés et informatifs plutôt que décoratifs?
  • Les éléments visuels sont-ils placés à proximité du texte auquel ils se rattachent? Comprennent-ils des légendes?
  • Les éléments visuels facilitent-ils la compréhension du texte?
  • La lecture de la légende suffit-elle à connaître les points essentiels?
  • Avez-vous effectué des post-tests pour vos documents?

Mise en page et conception

  • Les renseignements sont-ils présentés dans un ordre logique pour votre public cible?
  • Les renseignements sont-ils séparés en parties avec titres et sous-titres? Les listes incluent-elles des puces?
  • Avez-vous supprimé le jargon et le langage technique autant que possible?
  • Les termes scientifiques ou techniques sont‐ils expliqués?
  • Avez-vous utilisé des termes concrets, la voix active, des phrases et des mots courts?
  • Le style s'apparente-t-il au langage parlé?
  • Avez-vous effectué des post-tests pour vos documents?

Traduction

  • La langue et le contenu sont-ils appropriés sur le plan culturel?
  • Les éléments visuels sont-ils appropriés sur le plan culturel?
  • Avez-vous fait retraduire le texte dans la langue d’origine?
  • Le traducteur est-il à l'aise avec la langue du public cible?
  • Avez-vous effectué des post-tests pour vos documents?

Clarté

  • Avez-vous fait des tests de compréhension pour évaluer la complexité du langage employé dans vos documents?
  • Avez-vous fait des pré-tests de vos documents auprès de membres de votre public cible?
  • Avez-vous fait des post-tests de vos documents auprès de membres de votre public cible?

Outil 16 : Exemple de tableau servant à mesurer la facilité d'utilisation des documents informatifs

Soutient la mesure de l'indicateur suivant :
34

Le tableau suivant peut vous aider à faire le suivi des documents que vous avez mesurés et des outils auxquels vous avez eu recours. Adaptez-le pour qu'il soit représentatif de votre collectivité.

Exemple : Liste des programmes de loisirs
Produit Autres formats? Lisibilité Liste de contrôle du potentiel d'utilisation Remarques
Liste des programmes de loisirs
  • Gros caractères
  • Web
SMOG – Niveau de lecture de 6e à 8e année (voir l'outil 17 ci‐dessous). Consultez la liste de contrôle du document Simply Put pour des documents faciles à comprendre (voir l'outil 15, page68). Plus d'éléments visuels pourraient être utiles, de même rendre la liste disponible en français, en anglais et en mandarin.

Outil 17 : Évaluation du niveau de lecture à l’aide de l’outil SMOGNote de bas de page 32

Soutient la mesure de l'indicateur suivant :
34

L’outil SMOG est une méthode simple et rapide pour mesurer le niveau de lecture de certaines sections de textes ou encore pour mesurer la lisibilité de textes plus longs (comme des articles ou des rapports). En général, un niveau de lecture de 6e à 8e année est considéré comme approprié pour les textes destinés aux aînés. Bien que la méthode SMOG ait été développée pour la langue anglaise, on peut aussi l’utiliser en français. Notez toutefois que, comme les mots français sont souvent plus longs, les textes français pourraient obtenir des résultats un peu plus élevés que les textes anglais. Voici comment s'utilise le SMOG :

  • Choisir trois séries de dix phrases dans différentes parties du document;
  • Compter le nombre de mots comprenant trois syllabes ou plus lorsque lus à voix haute;
  • À l'aide du tableau ci-dessous, évaluer l'année scolaire approximative du niveau de lecture du texte.

Source : G. McLaughlin; SMOG grading: a new readability formula. Journal of Reading 1969;12(8):639-46.

Évaluation de la capacité de lecture
Nombre de mots comptant trois syllabes ou plus Niveau scolaire
0-2 4
3-6 5
7-12 6
13-20 7
21-30 8
31-42 9
43-56 10
57-72 11
73-90 12
91 et + Lecture de niveau postsecondaire

Outil 18 : Les collectivités-amies des aînés au Canada : Guide de mise en œuvre à l'échelon de la collectivitéNote de bas de page 33

Les collectivités-amies des aînés au Canada : Guide de mise en œuvre à l'échelon de la collectivité est une des ressources produites par l'Agence pour aider les collectivités à démarrer, à mettre en œuvre et à évaluer leur initiative de collectivité-amie des aînés. Facile d'utilisation, ce guide renferme beaucoup de renseignements pratiques et d'idées pouvant aider n'importe quelle collectivité à devenir plus favorable aux aînés.

Cette ressource a été conçue pour être utilisée par quiconque veut mettre ses idées et sa vision au service d'une collectivité plus conviviale envers les aînés. Pour ce faire, les actions peuvent être concentrées sur un ou plusieurs secteurs dans la collectivité, tels que les services sociaux et de santé, les parcs et les loisirs, les services de police ou les entreprises, pour intégrer des approches favorables aux aînés dans la conception, les politiques et les services.

Vous pouvez demander une version électronique du guide en question par courriel (en ligne) sur le Web de l'Agence.

Outil 19 : Mener des groupes de discussion

Les groupes de discussion sont une manière utile de recueillir des données qualitatives. Menés par des animateurs formés, de tels groupes servent à recueillir des opinions sur un vaste éventail d'enjeux et de plans. Le guide de l'Agence Les collectivités-amies des aînés au Canada : Guide de mise en œuvre à l'échelon de la collectivité comprend une section (dans la boîte à outils) sur l'animation de groupes de discussion.

La boîte à outils de l'Université du Kansas offre également une section sur les groupes de discussion expliquant en quoi ils consistent, pourquoi et quand y recourir et comment les diriger. Elle est disponible en ligne (en anglais seulement).

On peut avoir recours aux groupes de discussion pour recueillir des renseignements très complets sur les opinions des personnes lorsque les renseignements recherchés peuvent difficilement être obtenus par des questionnaires écrits ou en ligne. Vous obtiendrez davantage de renseignements descriptifs d'un petit groupe de personnes que par une enquête.

Si vous envisagez de recourir à des groupes de discussion pour recueillir des renseignements servant à votre évaluation, déterminez si vous avez l'expertise à l'interne pour planifier et animer le groupe ou si vous avez les ressources pour engager un animateur expérimenté. Mener un groupe de discussion prend du temps et des ressources : il faut préparer un guide (questions), recruter les participants, tenir la rencontre et analyser les renseignements recueillis.

Exemples de questions possibles à poser pour un groupe de discussion mené dans le cadre de vos activités d'évaluation :

  • Pouvez-vous donner des exemples de la façon dont votre collectivité est devenue plus conviviale à l'égard des aînés au cours de la dernière année?
  • Qu'aimez-vous le plus par rapport à [nommez un des domaines de la vie communautaire]?
  • Quels sont les aspects de [nommez un des domaines de la vie communautaire] pouvant être améliorés? En quoi consisterait une amélioration?

Outil 20 : Ressources et sites Web provinciaux pour les collectivités-amies des aînés

Plusieurs provinces ont produit d'excellentes ressources pour vous aider à planifier et à mettre en œuvre votre initiative. Assurez-vous de consulter les instances de votre province pour vous renseigner sur leurs programmes si vous prévoyez participer à un programme provincial ou si vous cherchez du financement.

Cet outil présente des liens vers des ressources provinciales pour les collectivités-amies des aînés.

VI Indicateurs de résultats et outils amis des aînés

Domaine 1 : Espaces extérieurs et bâtiments (page 19)

Thème : Potentiel piétonnier
Indicateur Outils suggérés Outil Page
1. Nombre d'aires de repos et distance entre elles. The Seniors Walking Environmental Assessment Tool – Revised (SWEAT-R) (disponible en anglais seulement) 2 60
Centers for Disease Control and Prevention's Healthy Aging Research Network (CDC-HAN) (disponible en anglais seulement) 3 60
2. Nombre de toilettes accessibles. SWEAT-R (disponible en anglais seulement) 2 60
CDC-HAN (disponible en anglais seulement) 3 60
3. Passages piétonniers sécuritaires (p. ex. temps adéquat pour traverser, passages piétonniers en sections courantes, haltes aux terre-pleins d'intersection, bonne visibilité). SWEAT-R (disponible en anglais seulement) 2 60
CDC-HAN (disponible en anglais seulement) 3 60
Neighbourhood Environment Walkability Survey (NEWS) (disponible en anglais seulement) 4 60
4. Trottoirs, sentiers et voies piétonnières en bon état (p. ex. larges, bien éclairés et exempts de glace et de neige, surfaces régulières, rampes d'accès, voies cyclables distinctes). SWEAT-R (disponible en anglais seulement) 2 60
CDC-HAN (disponible en anglais seulement) 3 60
NEWS (disponible en anglais seulement) 4 60
Thème : Accessibilité réelle et perçue
Indicateur Outils suggérés Outil Page
5. Les bâtiments publics disposent d'accès adéquats et la circulation à proximité des bâtiments est facile (p. ex. porte d'accès au rez-de-chaussée, entrée à niveau, rampes d'accès pour fauteuils roulants, portes automatiques, couloirs assez larges pour permettre le passage de scooters et de fauteuils roulants). Listes de contrôle pour mesurer l'accessibilité réelle des espaces extérieurs et/ou des bâtiments conçues par certaines provinces.

Ontario
6 62
Parksville, en Colombie-Britannique (disponible en anglais seulement) 6 62
Alberta (Calgary) (disponible en anglais seulement) (application des principes de « design universel ») 6 62
Facilitators and Barriers Survey (FABS) (disponible en anglais seulement) 7 62
Thème : Blessures
Indicateur Outils suggérés Outil Page
6. Nombre de chutes et autres blessures subies par des aînés (dans des lieux publics). Tableaux CANSIM de Statistique Canada : De nombreuses statistiques sur la santé sont fournies dans le tableau CANSIM 105-0502 8 62
Totalisations personnalisées à partir de l'ESCC 9 63
Thème : Prévention du crime
Indicateur Outils suggérés Outil Page
7. Disponibilité de stratégies, de cours et de programmes de prévention du crime s'adressant aux aînés (visant notamment la fraude et la violence envers les aînés). Inventaire des programmes 10 64

Domaine 2 : Transports (page 24)

Thème : Options de transport et transport en commun
Indicateur Outils suggérés Outil Page
8. Disponibilité d'une variété de services de transport abordables (p. ex. partenariats publics/privés, programme de conducteurs bénévoles, « Parc-o-bus », « stationnez et partez », navettes). Inventaire des programmes 10 64
9. Proportion (ou nombre) d'autobus accessibles et propres, dont la destination et le numéro sont clairement indiqués. Inventaire des programmes 10 64
10. Arrêts d'autobus et abribus sécuritaires et faciles d'accès (p. ex. comportant des places assises, bien éclairés, recouverts, déneigés, à proximité des résidences pour aînés). SWEAT-R (disponible en anglais seulement) 2 60
CDC-HAN (disponible en anglais seulement) 3 60
NEWS (disponible en anglais seulement) 4 60
11. Proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus qui ont accès au transport en commun et qui l'utilisent. Enquête nationale auprès des ménages S/O 24
Thème : Rues et stationnements conviviaux à l'égard des aînés
Indicateur Outils suggérés Outil Page
12. La signalisation et le marquage des rues sont clairs et appropriés. SWEAT-R (disponible en anglais seulement) 2 60
CDC-HAN (disponible en anglais seulement) 3 60
13. Les parcs et les espaces de stationnement sont déglacés et déneigés. NEWS (disponible en anglais seulement) et News North 4 60

Domaine 3 : Logement (page 26)

Thème : Disponibilité du logement
Indicateur Outils suggérés Outil Page
14. Disponibilité de logements abordables, qui sont bien conçus, bien construits, bien situés et sécuritaires, et pour lesquels les temps d'attente sont courts. Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) — Logement adéquat : définitions et données 11 65
15. Disponibilité d’options de logements multifonctionnels et d’options de logements pour vieillir chez soi qui sont abordables. Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) — Logement adéquat : définitions et données 11 65
Thème : Programmes de logement et ressources
Indicateur Outils suggérés Outil Page
16. Disponibilité de programmes visant à améliorer l'accès, la sécurité et les possibilités d'adaptation des logements (p. ex. mains courantes, rampes, détecteurs de fumée). Inventaire des programmes 10 64
17. Existence d’une ressource dressant la liste des services d'entretien de logement, des services de soutien et des services de soins à domicile pour aînés. Inventaire des programmes 10 64
Thème : Capacité de vieillir chez soi
Indicateur Outils suggérés Outil Page
18. Proportion des personnes de 65 ans ou plus qui désirent demeurer dans leur résidence actuelle et qui sont confiantes qu'elles auront les moyens financiers de le faire. Sondage (disponible en anglais seulement) 12 66
Thème : Informations sur le soutien au logement
Indicateur Outils suggérés Outil Page
19. Connaissance des programmes de suppléments au loyer ou autres programmes s'adressant aux aînés (p. ex. prêts au logement). Sondage (disponible en anglais seulement) 12 66

Domaine 4 : Participation au tissu social (page 20)

Thème : Participation à des activités sociales
Indicateur Outils suggérés Outil Page
20. Proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus qui participent à des activités sociales au moins une fois par semaine (p. ex. rencontres avec amis ou voisins; activités civiques, spirituelles ou culturelles; travail ou bénévolat). Les tableaux CANSIM de Statistique Canada (Enquête sur le vieillissement en santé) 8 62
Tableaux CANSIM de Statistique Canada (Enquête sur la population active) 8 62
Sondage (disponible en anglais seulement) 12 66
Thème : Occasions de participation
Indicateur Outils suggérés Outil Page
21. Disponibilité de programmes d'apprentissage ou de loisirs s'adressant spécifiquement aux aînés (p. ex. cours d'informatique, jardins communautaires, artisanat, jeux, cours d'activité physique). Inventaire des programmes 10 64
22. Disponibilité de programmes de loisirs et de programmes sociaux intergénérationnels. Inventaire des programmes 10 64
23. Possibilités de s'engager avec des personnes de tous âges par l’entremise d’activités sociales, culturelles, spirituelles et de loisirs. Inventaire des programmes 10 64
24. Programmes de loisirs pour les aînés qui sont abordables. Inventaire des programmes 10 64
Thème : Accessibilité des occasions de participation
Indicateur Outils suggérés Outil Page
25. Les lieux publics où se déroulent des activités communautaires sont accessibles (p. ex. toilettes adaptées, rampe d'accès, bon éclairage, contrôle de la température). Listes de contrôle pour mesurer l'accessibilité réelle des espaces extérieurs et/ou des bâtiments conçues par certaines provinces.
Ontario
6 62
Parksville, en Colombie-Britannique (disponible en anglais seulement) 6 62
Alberta (Calgary) (disponible en anglais seulement) (application des principes de « design universel ») 6 62
Facilitators and Barriers Survey (FABS) (disponible en anglais seulement) 7 62

Domaine 5 : Respect et inclusion sociale (page 32)

Thème : Existence d'activités intergénérationnelles
Indicateur Outils suggérés Outil Page
26. Existence d’activités familiales intergénérationnelles. Inventaire des programmes 10 64
Thème : Sentiment d'appartenance
Indicateur Outils suggérés Outil Page
27. Niveau de sentiment d'appartenance à la collectivité. Tableau CANSIM 1050502 de Statistique Canada 8 62

Domaine 6 : Participation citoyenne et emploi (page 36)

Thème : Chômage et emploi
Indicateur Outils suggérés Outil Page
28. Taux de chômage et d'emploi parmi les aînés. Enquête sur la population active de Statistique Canada 8 62
Thème : Formation et soutien
Indicateur Outils suggérés Outil Page
29. Existence de soutien aux bénévoles (p. ex. formation, transport, remboursement des dépenses, témoignage de reconnaissance). Inventaire des programmes 10 64
30. Possibilités de formation visant l'adaptation des aînés en milieu de travail, selon les besoins. Inventaire des programmes 10 64
Thème : Accessibilité
Indicateur Outils suggérés Outil Page
31. Les assemblées et les immeubles municipaux sont faciles d'accès. Listes de contrôle pour mesurer l'accessibilité réelle des espaces extérieurs et/ou des bâtiments conçues par certaines provinces.
Ontario
6 62
Parksville, en Colombie-Britannique (disponible en anglais seulement) 6 62
Alberta (Calgary) (disponible en anglais seulement) (application des principes de « design universel ») 6 62
Facilitators and Barriers Survey (FABS) (disponible en anglais seulement) 7 62

Domaine 7 : Communication et information (page 36)

Thème : Assistance disponible
Indicateur Outils suggérés Outil Page
32. Aide offerte aux aînés pour remplir des formulaires. Inventaire des programmes 10 64
33. Possibilité de parler à une personne lors d’appels téléphoniques. Inventaire des programmes 10 64
Liste de contrôle incluse dans « Pour bien communiquer avec les aînés : Faits, idées et conseils » 14 68
Thème : Facilité d'utilisation des documents d'information
Indicateur Outils suggérés Outil Page
34. Les documents destinés au public sont imprimés en gros caractères, utilisent un langage simple et/ou sont conçus en tenant compte des besoins des aînés. Inventaire des programmes 10 64
Liste de contrôle incluse dans « Pour bien communiquer avec les aînés : Faits, conseils et idées » 13 67
Guide Simply Put, A Guide for Creating Easy-To-Understand Materials (disponible en anglais seulement), conçu par les Centers for Disease Control and Prevention 15 68
SMOG — Simple Measure of Gobbledygook Source : G. McLaughlin; SMOG grading: a new readability formula. Journal of Reading 1969:12(8): 639–46. 17 71

Domaine 8 : Soutien communautaire et services de santé (page 39)

Thème : Médecin de famille
Indicateur Outils suggérés Outil Page
35. Proportion des aînés ayant un médecin de famille. Tableau CANSIM de Statistique Canada. Ces données sont disponibles par région sanitaire dans le tableau CANSIM 105-0502 8 62
Thème : Services de santé complémentaires
Indicateur Outils suggérés Outil Page
36. Disponibilité de programmes de prévention liés aux questions de santé très pertinentes pour les aînés. Inventaire des programmes 10 64
37. Disponibilité de soins et soutien en fin de vie pour les aînés, leurs familles et les aidants naturels. Inventaire des programmes 10 64
Thème : Services communautaires
Indicateur Outils suggérés Outil Page
38. Disponibilité de programmes alimentaires à bas prix (p. ex. popote roulante, service de repas à domicile, banque alimentaire). Tableaux CANSIM de Statistique Canada : tableau CANSIM 105-0547 par groupe d'âge et région sanitaire  8 62
Inventaire des programmes 10 64
39. Aide offerte pour les activités de la vie quotidienne (p. ex. jardinage, magasinage, déneigement, collecte des déchets). Rapports sur la santé de Statistique Canada 8 62
Inventaire des programmes 10 64

Résultats liés à la santé et aux conditions sociales des aînés (page 41)

Thème : Qualité de vie liée à la santé
Indicateur Outils suggérés Outil Page
40. Niveau de la qualité de vie liée à la santé. Tableaux CANSIM de Statistique Canada. Ces données sont disponibles par région sanitaire dans le tableau CANSIM 105-0502 8 62
Thème : Satisfaction à l'égard de la vie
Indicateur Outils suggérés Outil Page
41. Niveau de satisfaction à l'égard de la vie en général. Tableaux CANSIM de Statistique Canada. Ces données sont disponibles par région sanitaire dans le tableau CANSIM 105-0502 8 62
Thème : Solitude
Indicateur Outils suggérés Outil Page
42. Niveau de solitude. Sondage (disponible en anglais seulement) 12 66
Thème : Satisfaction à l'égard des rapports sociaux
Indicateur Outils suggérés Outil Page
43. Niveau de satisfaction à l'égard des rapports sociaux. Sondage (disponible en anglais seulement) 12 66

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :