Progrès réalisés par le Canada en ce qui concerne les cibles 90-90-90 pour le VIH

Le Canada appuie les objectifs mondiaux établis par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida et l'Organisation mondiale de la Santé, y compris les cibles 90-90-90, qui veulent que d'ici 2020, 90 % de toutes les personnes vivant avec le VIH connaissent leur état, 90 % des personnes ayant reçu un diagnostic de VIH suivent un traitement antirétroviral, et 90 % des personnes suivant un traitement ont une charge virale supprimée.

Le présent document constitue un sommaire des estimations nationales des progrès réalisés vers l'atteinte de ces cibles et il met en évidence des données sur des travaux récents qui se sont déroulés dans deux provinces et des ministères fédéraux.

Estimations nationales

Le nombre de personnes vivant avec le VIH au Canada était estimé à 65 000 à la fin de 2014. De ce nombre, environ 80 % connaissaient leur état, 76 % des personnes ayant reçu un diagnostic suivaient un traitement, et 89 % des personnes suivant un traitement avaient une charge virale supprimée (ce qui signifie que la quantité de virus dans le sang a été réduite à un niveau très faible, souvent indétectable).

Les estimations des progrès réalisés par le Canada en ce qui concerne les cibles 90-90-90Note de bas de page 1 sont semblables à celles qui ont été signalées par d'autres pays à revenu élevé. Une mise à jour des estimations nationales sera publiée à l'été 2018.

REMARQUE : Les comparaisons des mesures 90-90-90 fédérales et provinciales devraient être interprétées avec prudence, car les définitions, les méthodes et l'exhaustivité des données varient d'une administration à l'autre.

Figure 1. Nombre et pourcentage estimatifs de personnes vivant avec le VIH, ayant reçu un diagnostic, suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée au Canada à la fin de 2014.

Estimations dans les établissements correctionnels fédéraux

Tous les détenus des établissements correctionnels fédéraux se voient offrir une évaluation de la santé au moment de leur admission, et en 2016, 96 % des détenus nouvellement admis ont accepté de passer un test de dépistage volontaire du VIH pour connaître leur état. Les détenus peuvent également demander de passer un test de dépistage du VIH ou être orientés pour en passer un à n'importe quel moment au cours de l'incarcération. En avril 2017, parmi les 170 détenus dont la séropositivité pour le VIH était connue, 94 % suivaient un traitement et 91 % de ceux qui suivaient un traitement (dont la charge virale était connue) présentaient une charge virale supprimée.

Figure 2. Pourcentage estimatif de détenus ayant subi un test de dépistage du VIH, suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée dans des établissements correctionnels fédéraux, avril 2017Note de bas de page 2

Estimations concernant certaines populations des Premières Nations

Les données provenant de plus de 30 collectivités des Premières Nations dans l'ouest du Canada révèlent qu'à la fin de 2016, 138 personnes avaient reçu un diagnostic de VIH. Parmi celles-ci, 76 % suivaient un traitement, et 85 % de ces dernières avaient une charge virale indétectable.

Figure 3. Nombre estimatif et pourcentage de personnes des Premières Nations ayant reçu un diagnostic de VIH, suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée, certaines collectivités des Premières Nations, 2016

Ontario

Les estimations du VIH/sida pour la deuxième et la troisième cible 90 ont été publiées par l'Ontario jusqu'en 2015, accompagnées des tendances historiques en utilisant une cohorte basée sur la population en utilisant une bases de données centralisée de laboratoire de sante publiqueNote de bas de page 3. Des progrès constants ont été réalisés annuellement depuis 2011 en ce qui concerne la proportion de personnes en traitement et de personnes dont la charge virale est supprimée.

Figure 4. Nombre estimatif et pourcentage de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH, suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée, Ontario, 2011-2015
Figure 4 - Équivalent du texte
Figure 4. Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH et pourcentage de personnes suivant un traitement et ayant une charge virale supprimée, Ontario, 2011-2015
Année Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH Pourcentage des personnes ayant reçu un diagnostic qui suivent un traitement Pourcentage des personnes sous traitement qui ont une charge virale supprimée
2011 14 699 73 91
2012 14 999 75 91
2013 15 436 78 92
2014 15 694 79 94
2015 16 110 81 94

Ces résultats ont été répartis selon divers facteurs, dont le groupe d'âge. La figure 5 montre que la proportion de personnes qui suivent un traitement est plus élevée dans les groupes plus âgés que dans les groupes plus jeunes.

Figure 5. Nombre estimatif et pourcentage de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH, suivant un traitement et ayant une charge virale indétectable, selon le groupe d'âge, Ontario, 2015
Figure 5 - Équivalent du texte
Figure 5. Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH et pourcentage de personnes suivant un traitement et ayant une charge virale supprimée, selon le groupe d'âge,  Ontario, 2015
Groupe d'âge Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH Pourcentage des personnes ayant reçu un diagnostic qui suivent un traitement Pourcentage des personnes sous traitement qui ont une charge virale supprimée
Moins de 25 469 68 84
25-34 2 009 70 90
35-44 3 529 78 93
45-54 5 737 84 84
55 et plus 4 329 86 97

Colombie-Britannique

Le gouvernement de la Colombie-Britannique publie des estimations de ses progrès en ce qui concerne la deuxième et la troisième cible 90 tous les trimestres en utilisant une méthodologie fondé sur la population, y compris des bases de données jumelées médico-administrativesNote de bas de page 4. Comme en Ontario, on observe au fil du temps une augmentation du pourcentage de personnes suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée. Les données de la Colombie-Britannique révèlent aussi que la proportion des hommes séropositifs qui suivent un traitement et ont atteint une charge virale indétectable est plus élevée que celle des femmes.

Figure 6. Nombre estimatif et pourcentage de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH, suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée, selon le sexe, Colombie-Britannique, 2016
Figure 6 - Équivalent du texte
Figure 6. Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH et pourcentage de personnes suivant un traitement et ayant une charge virale supprimée, selon le sexe, Colombie-Britannique, 2016
Sexe Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH Pourcentage des personnes ayant reçu un diagnostic qui suivent un traitement Pourcentage des personnes sous traitement qui ont une charge virale supprimée
Homme 8 403 72 82
Femme 1 844 67 71

La proportion des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HARSAH) ayant une charge virale indétectable est plus élevée que celle du groupe non HARSAH, et la proportion des utilisateurs de drogues injectables (UDI) dont la charge virale est supprimée est inférieure à celle du groupe non UDI.

Figure 7. Nombre estimatif et pourcentage de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH, suivant un traitement et dont la charge virale est supprimée, selon la catégorie d'exposition, Colombie-Britannique, 2016
Figure 7 - Équivalent du texte
Figure 7. Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH et pourcentage de personnes suivant un traitement et ayant une charge virale supprimée, selon la catégorie d'exposition, Colombie-Britannique, 2016
Catégorie d'exposition Nombre estimatif de personnes ayant reçu un diagnostic de VIH Pourcentage des personnes ayant reçu un diagnostic qui suivent un traitement Pourcentage des personnes sous traitement qui ont une charge virale supprimée
Hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HARSAH) 3 478 84 85
Personnes autres que les HARSAH 2 873 82 71
Utilisateurs de drogues injectables (UDI) 2 532 84 71
Personnes autres que les UDI 4 730 84 84

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Résumé : Mesurer les progrès réalisés par le Canada en ce qui concerne les cibles 90-90-90 pour le VIH https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/resume-mesurer-les-progres-realises-par-le-canada-cibles-90-90-90-pour-le-vih.html

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Source : Service correctionnel du Canada, Services de santé

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

THE ONTARIO HIV EPIDEMIOLOGY AND SURVEILLANCE INITIATIVE. HIV care cascade in Ontario, 2015. http://ohesi.ca/reports.html

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

STOP HIV/AIDS Technical Monitoring Committee, BC Centre for Excellence in HIV/AIDS, HIV Monitoring Quarterly Report for British Columbia, quatrième trimestre 2016. http://www.cfenet.ubc.ca/

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :