Livret : Infections transmises sexuellement

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 1.67 Mo, 51 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Date de publication : février 2020

Table des matières

Qu'est-ce qu'une ITS?

Les infections transmises sexuellement, communément appelées « ITS », sont des infections que tu peux contracter si tu as des relations sexuelles vaginales, anales ou orales, ou par des contacts peau à peau intimes avec une personne.

Quelles sont les ITS les plus courantes?

Les ITS peuvent-elles être guéries?

Quelques ITS peuvent être traitées et guéries au moyen d'antibiotiques ou d'une combinaison d'antibiotiques. L'herpès et le VIH ne se guérissent pas, mais peuvent être traités efficacement. Les autres ITS, comme l'hépatite B et le VPH, peuvent être prévenues par les vaccins.

Cependant, certaines ITS, dont la gonorrhée, la syphilis et la chlamydia, sont de plus en plus difficiles à traiter parce qu'elles résistent aux antibiotiques. Par conséquent, elles pourraient devenir un jour incurables parce que les médicaments ne seraient plus efficaces.

Quels sont les effets à long terme d'une ITS non traitée?

Si une ITS n'est pas traitée ou si le traitement est interrompu avant qu'il soit terminé, elle peut persister ou réapparaître et causer de sérieux problèmes de santé.

Effets à long terme sur la fertilité et autres problèmes gynécologiques (p. ex. : chlamydia, gonorrhée)

Encadré 1

Un bon réflexe à développer consiste à intégrer la santé sexuelle à ses examens de santé de routine. Si on a des rapports sexuels, on peut adopter des pratiques à faible risque et passer régulièrement des tests de dépistage pour les ITS.

Effets à long terme sur les parties génitales ou sur l'anus (p. ex. : VPH, VHS, LGV)

Effets à long terme sur la santé (p. ex. : VIH, hépatite, syphilis)

Encadré 2

Les méthodes de contraception, comme la pilule contraceptive, les dispositifs intra-utérins (DIU) et d'autres moyens, aident à prévenir la grossesse, mais ne protègent pas des ITS.

Les méthodes de contraception ne sont pas efficaces à 100 % et elles ne fonctionneront que si elles sont utilisées correctement et systématiquement.

Si tu as des relations sexuelles, utilise des méthodes de contraception, assure-toi d'utiliser un condom et/ou une digue dentaire et fais des tests régulièrement pour les ITS, y compris pour le VIH.

Réduire les risques

Si j'ai des contacts sexuels sans pénétration, est-ce que je peux contracter une ITS?

Oui, tu peux contracter une ITS, même lors de contacts peau à peau intimes avec une personne qui a une infection ou si tu embrasses une zone atteinte.

Les infections peuvent se transmettre dans tous les types de relations sexuelles, qu'elles soient vaginales, anales ou orales. Elles peuvent aussi être contractées lors de contacts avec les liquides corporels, comme le sang, le sperme, la salive, les sécrétions vaginales et le lait maternel.

Que tu sois une personne hétérosexuelle, gaie, bisexuelle, transgenre, bispirituelle ou en questionnement n'a aucune importance. Tout le monde peut transmettre une ITS.

Les drogues et l'alcool peuvent nuire au jugement et te faire agir de façon risquée. Lorsque on a les facultés affaiblies et qu'on est « dans le feu de l'action », on peut être plus enclin à avoir des relations sexuelles sans recourir au condom et à faire d'autres gestes qui peuvent favoriser la transmission des infections et les possibilités de vivre une grossesse imprévue.

Encadré 3

La plupart des ITS n'entraînent que de légers symptômes ou n'en présentent aucun. Par conséquent, tu peux ignorer avoir une infection ou si ton ou ta partenaire en a une. C'est pourquoi il est recommandé d'adopter des pratiques sexuelles sécuritaires, de toujours utiliser des condoms et de passer régulièrement des tests de dépistage.

Tu peux choisir de ne pas avoir de relations sexuelles

Il se peut que tu ne sois pas prêt à avoir des relations sexuelles si :

Encadré 4

Les Canadiens de 25 ans ou moins affichent les taux les plus élevés d'ITS. Utiliser un condom ou une digue dentaire est le meilleur moyen de se protéger des ITS et de contribuer à les freiner.

Qu'est-ce que le consentement et qu'est-ce qu'une agression sexuelle?

Le consentement signifie que les partenaires se sentent informés et conviennent librement de participer à une activité sexuelle. Ton corps t'appartient. On ne peut consentir à une activité que pour soi-même.

Si les facultés d'un des partenaires sont affaiblies en raison de la consommation d'alcool ou de drogues ou si un des partenaires se sent contraint de faire quelque chose, le consentement n'a pas été accordé. Même si tu as dit « oui » au départ, tu peux toujours changer d'idée. Et dire « non », peu importe quand, veut vraiment dire « non ». Toute activité à caractère sexuel qui a lieu sans que tu y aies ou que ton partenaire y ait consenti constitue une agression sexuelle.

Tu peux ressentir de la pression pour avoir des relations sexuelles

Les sources de pression pour avoir des relations sexuelles peuvent être nombreuses. Elle peut être exercée par quelqu'un que tu connais bien, comme un camarade de classe, un ami ou un partenaire, par quelqu'un qui t'intimide, que ce soit en ligne ou en personne, par quelqu'un avec qui tu as clavardé ou quelqu'un que tu as rencontré sur un site ou une application de rencontre.

La transmission de sextos est également considérée comme étant une activité sexuelle risquée, même si elle n'implique aucun contact physique et, par conséquent, même si elle n'entraîne aucun risque de contracter une ITS. En effet, elle implique habituellement que l'on transmette en ligne des photos et des textos sexuellement explicites. Une fois qu'on les a envoyés, on n'exerce plus aucun contrôle sur ceux-ci. Ils peuvent facilement être retransmis à d'autres personnes.

Encadré 5

Le site le Sexe et Moi offre plus de renseignements sur le consentement, sur l'agression sexuelle et sur la sécurité en ligne.

Si tu crois avoir été victime d'agression sexuelle garde en tête que ce n'est pas de ta faute. Il ne faut pas hésiter à chercher de l'aide. Trouver un centre d'aide près de chez toi.

À quoi devrais-je penser et que devrais-je faire avant d'avoir des relations sexuelles?

Encadré 6

L'hépatite B et l'infection au VPH peuvent être prévenues grâce à des vaccins.

Condoms et digues dentaires

L'utilisation d'un condom ou d'une digue dentaire pendant les relations sexuelles vaginales, anales ou orales permet d'éviter la transmission de la plupart des ITS. Tu peux les acheter à la pharmacie ou dans une clinique de santé sans avoir une ordonnance. L'utilisation de condoms prélubrifiés ou de lubrifiants personnels peut aider à diminuer le risque de rupture du condom.

Parmi les autres réflexes à développer :

Comment utiliser un condom externe (« pour hommes »)

Les condoms externes sont également connus comme étant des condoms « pour hommes » parce qu'ils se portent sur le pénis lors des rapports sexuels. Il existe 3 sortes de condoms externes : naturels, synthétiques et en latex. Les condoms naturels aident à prévenir la grossesse, mais ne protègent pas des ITS. Les condoms synthétiques ou en latex offrent pour leur part une bonne protection contre les infections.

1. Ouvrir l'emballage délicatement

N'utilise pas les dents, des ciseaux ou un couteau pour ouvrir l'emballage. Si tu manipules ou déchires brusquement l'emballage, tu pourrais endommager le condom. Attention également aux ongles longs, qui peuvent percer le condom et le rendre inutile, ce qui accroît le risque de contracter une ITS ou de vivre une grossesse imprévue.

2. Déposer et pincer

En pinçant l'extrémité du condom pour en faire sortir l'air, place le condom sur le bout du pénis en érection. Tu peux aussi mettre un condom sur les accessoires sexuels pour prévenir la transmission d'ITS. Si l'accessoire sexuel est utilisé avec différents partenaires ou inséré dans différents orifices, tu dois changer le condom.

3. Dérouler le condom

Déroule le condom jusqu'à la base du pénis en érection ou de l'accessoire sexuel.

4. Après

La personne qui porte le condom doit se retirer immédiatement après l'éjaculation, pendant que son pénis est encore dur. La personne qui se retire doit se souvenir de tenir la base du condom sur son pénis afin de l'empêcher de glisser. Jette le condom utilisé à la poubelle et ne le réutilisez pas.

Lubrifiants

Il est recommandé d'utiliser des condoms lubrifiés et, si nécessaire, d'ajouter du lubrifiant personnel sur la partie externe du condom pour réduire le risque de rupture et diminuer l'inconfort. Si le condom se perce, les partenaires sont plus exposés au risque de contracter une ITS ou de vivre une grossesse imprévue. Seuls des lubrifiants à base d'eau peuvent être utilisés avec des condoms en latex. Avec les condoms synthétiques, tu peux utiliser des lubrifiants à base d'huile ou à base d'eau.

Comment utiliser un condom interne (« pour femmes »)

Les condoms internes sont également connus comme étant des condoms « pour femmes » parce qu'ils s'insèrent dans un orifice comme le vagin. Ces condoms sont plus grands que les condoms « pour hommes » et ils sont prélubrifiés. Lorsqu'ils sont utilisés correctement, ils sont très efficaces pour prévenir la grossesse et réduire le risque de transmission d'ITS. On les utilise principalement lors de relations sexuelles vaginales, mais ils peuvent également être utilisés lors de rapports sexuels anaux. Il n'est pas recommandé d'utiliser en même temps un condom externe et un condom interne, puisque cette pratique augmente le risque de rupture du condom.

1. Ouvrir l'emballage délicatement

N'utilise pas les dents, ni des ciseaux, ni un couteau pour ouvrir l'emballage. Si tu manipules ou déchires brusquement l'emballage, tu pourrais endommager le condom. Attention également aux ongles longs, qui peuvent endommager le condom et le rendre inutile, ce qui pourrait vous exposer à une ITS ou à une grossesse.

2. Positionner le condom

L'anneau extérieur couvre la zone autour de l'orifice du vagin ou de l'anus. L'anneau interne sert à insérer le condom dans l'orifice et à le maintenir en place pendant le rapport sexuel. Tiens le condom par le bout fermé; accroupis-toi, assois-toi ou allonge-toi confortablement, puis glisse l'anneau interne à l'intérieur de ton orifice. Pousse doucement l'anneau interne aussi loin qu'il peut aller et maintiens l'anneau extérieur à l'extérieur de l'orifice. Guide le pénis ou l'accessoire sexuel pour qu'il glisse dans le condom, non pas à côté de celui-ci.

3. Après

Pour retirer le condom, tourne délicatement l'anneau extérieur et tire-le doucement. Jette le condom utilisé à la poubelle et ne le réutilisez pas.

Lubrifiants

Les condoms internes (« pour femmes ») sont habituellement prélubrifiés ou ils viennent avec un petit sachet de lubrifiant. Si tu as besoin d'ajouter du lubrifiant, assure-toi d'abord de connaître le type de condom que tu utilises.

L'usage d'un lubrifiant approprié évite les inconforts et la rupture du condom. Avec les condoms de polyuréthane, tu peux utiliser des produits à base d'huile. Avec les condoms en latex, tu dois recourir à un lubrifiant à base d'eau, de glycol ou de silicone.

Comment utiliser et fabriquer une digue dentaire

Les digues dentaires sont des feuilles de latex ou de polyuréthane que l'on utilise pour faire une barrière entre la bouche et le vagin, le pénis ou l'anus lors de relations sexuelles orales. Ces rectangles d'environ 10 po sur 6 po (25 cm sur 15 cm) sont offerts en ligne et dans certaines cliniques de santé. Elles sont surtout vendues sans ordonnance dans les pharmacies ainsi que dans les boutiques érotiques. Tu peux aussi facilement faire ta propre digue dentaire chez toi.

1. Ouvrir l'emballage délicatement

Déplie la digue et vérifie si elle est percée ou endommagée; si c'était le cas, elle serait inutile.

2. Positionner la digue dentaire

Place la digue à plat sur la zone vaginale ou anale avant de toucher cette partie avec ta bouche. L'un des partenaires doit maintenir la digue en place.

3. Après

Plie la digue en deux et jette-la à la poubelle. Ne la réutilise pas.

Lubrifiants

Tu peux mettre du lubrifiant personnel à base d'eau directement sur les zones vaginales ou anales avant de placer la digue, ce qui aide à la maintenir en place.

Fabriquer une digue dentaire

Tu peux fabriquer ta propre digue dentaire à partir d'un condom non lubrifié. Il suffit de le dérouler, de couper le bout fermé et son anneau, puis de le couper aussi sur le sens de la longueur pour créer un rectangle.

Symptômes des ITS et traitements

La syphilis

Qu'est-ce que la syphilis?

La syphilis est une infection bactérienne qui est en hausse au Canada. Si l'infection n'est pas détectée dans les 2 premières années après l'avoir contractée, tu peux transmettre la syphilis, même si tu ne présentes aucun symptôme. Après ces 2 années, tu es toujours infecté, mais tu ne peux plus transmettre l'infection. Si la syphilis n'est pas traitée, elle peut causer de graves problèmes de santé, comme des dommages au cerveau, au cœur et à d'autres organes corporels qui peuvent s'avérer permanents.

Comment la syphilis se transmet-elle?

La syphilis se transmet lors de relations sexuelles vaginales, anales ou orales sans condom avec une personne atteinte. La syphilis peut se transmettre au bébé pendant la grossesse avant ou au moment de l'accouchement. La syphilis chez le nourrisson peut causer de graves problèmes de santé ou le décès. Il est important pour les personnes enceintes de passer un test de dépistage et de se faire traiter.

Encadré 7

Le nombre de personnes atteintes de syphilis est en hausse. Bien qu'elle soit plus fréquente chez les hommes, la syphilis touche de plus en plus les femmes.

Si elle n'est pas traitée, la syphilis ne disparaît pas d'elle-même.

Comment savoir si tu as contracté la syphilis?

Symptômes :

Si tu as la syphilis

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels afin qu'ils puissent passer un test et être traités pour éviter de contracter à nouveau l'infection ou qu'elle soit transmise à d'autres personnes. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à un fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique.

Comment dépiste-t-on la syphilis?

Une analyse sanguine permet de détecter la syphilis. Un prélèvement dans la plaie peut aussi être fait. Le fait d'avoir un chancre peut aussi accroître le risque de contracter ou de transmettre le VIH.

Il est possible d'avoir plus d'une infection en même temps. Le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer. Assure-toi de demander à être testé pour le VIH, car il ne fait peut-être pas partie du dépistage de routine pour les ITS.

Comment traite-t-on la syphilis?

La syphilis peut être traitée avec des antibiotiques. Après le traitement, un suivi réalisé à partir d'analyses de sang est nécessaire pour s'assurer que l'infection est guérie. Il est important de te présenter à tous les rendez-vous prévus.

La gonorrhée

Qu'est-ce que la gonorrhée?

La gonorrhée est une infection bactérienne qui apparaît souvent en même temps que la chlamydia. La gonorrhée est en hausse au Canada et ailleurs dans le monde. Elle résiste de plus en plus aux antibiotiques. Les médicaments utilisés actuellement pour traiter cette infection pourraient ne plus permettre de la combattre.

Si la gonorrhée n'est pas traitée, elle peut causer de graves problèmes de santé, comme l'infertilité, une maladie inflammatoire pelvienne, c'est-à-dire une maladie qui touche les organes du bassin, des douleurs chroniques dans la région du bassin, un risque accru de grossesse ectopique (une grossesse qui survient à l'extérieur de l'utérus) et une douleur dans les testicules.

Comment la gonorrhée se transmet-elle?

On peut contracter la gonorrhée lors de relations sexuelles orales, vaginales ou anales sans condom avec une personne atteinte. Il est important pour les personnes enceintes de passer un test de dépistage et de se faire traiter pour la gonorrhée pour éviter de transmettre l'infection au bébé au moment de l'accouchement.

Comment savoir si tu as contracté la gonorrhée?

Tu peux transmettre la gonorrhée à une personne sans même savoir que tu en es atteint, puisqu'on peut ne pas avoir de symptômes.

Si tu as la gonorrhée et si tu présentes des symptômes, tu observeras peut-être :

Pour les personnes ayant un vagin :

Pour les personnes ayant un pénis :

Encadré 8

Les condoms aident à prévenir la transmission de la gonorrhée lors de relations sexuelles anales ou vaginales. Tu peux aussi utiliser un condom ou une digue dentaire pour se protéger lors de relations sexuelles orales.

Comment dépiste-t-on la gonorrhée?

La gonorrhée peut être détectée à partir d'un échantillon d'urine ou encore d'un prélèvement dans la gorge ou dans l'anus, ou encore sur le col de l'utérus ou le pénis.

Il est possible d'avoir plus d'une infection en même temps. Ainsi, si on passe un test de dépistage de la gonorrhée, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests d'ITS sont recommandés. Assure-toi de demander à être testé pour le VIH, car il ne fait peut-être pas partie du dépistage de routine pour les ITS.

Comment traite-t-on la gonorrhée?

Il est de plus en plus difficile de traiter la gonorrhée avec les antibiotiques actuels. Il est important que tu prennes le médicament selon les indications, même lorsque tu commences à te sentir mieux. Si des symptômes persistent après le traitement, on doit retourner voir son fournisseur de soins de santé dès que possible, car un traitement supplémentaire pourrait être nécessaire.

Bien des personnes atteintes de la gonorrhée ont aussi la chlamydia et sont traitées contre les deux infections en même temps.

Encadré 9

Le nombre de personnes atteintes de gonorrhée a doublé au cours des 10 dernières années; plus de 75 nouveaux cas sont déclarés chaque jour au Canada.

Si on a la gonorrhée

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels afin qu'ils puissent passer un test et être traités pour éviter de contracter à nouveau l'infection ou qu'elle soit transmise à d'autres personnes. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service de santé publique local.

La chlamydia

Qu'est-ce que la chlamydia?

La chlamydia est une ITS bactérienne très courante, surtout chez les personnes de 15 à 24 ans. La plupart des personnes atteintes de chlamydia ne présentent aucun signe ni symptôme. Par contre, si la chlamydia n'est pas traitée, elle peut causer de graves problèmes de santé, comme l'infertilité, une maladie inflammatoire pelvienne et des douleurs pelviennes chroniques, qui touchent les organes du bassin. Elle peut aussi augmenter le risque de grossesse ectopique, c'est-à-dire une grossesse qui se produit à l'extérieur de l'utérus.

Comment la chlamydia se transmet-elle?

Tu peux contracter la chlamydia lors de relations sexuelles orales, vaginales ou anales sans condom avec une personne atteinte. Il est important pour les personnes enceintes de passer un test de dépistage et de se faire traiter pour la chlamydia pour éviter de transmettre l'infection au bébé au moment de l'accouchement.

Encadré 10

Certaines ITS, notamment la chlamydia, la gonorrhée et la syphilis, ne présentent souvent aucun symptôme. Chaque fois que tu passes un test de dépistage, il est fortement recommandé de passer un test pour toutes les ITS. Assure-toi de demander à être testé pour le VIH, car il ne fait peut-être pas partie du dépistage de routine pour les ITS.

Comment savoir si tu as contracté la chlamydia?

La plupart des gens ne présentent pas de symptômes. C'est pourquoi il est si difficile de détecter la présence de l'infection.

Si tu as la chlamydia et si tu présentes des symptômes, tu peux observer :

Pour les personnes ayant un vagin :

Pour les personnes ayant un pénis :

Comment dépiste-t-on la chlamydia?

On peut détecter la chlamydia à partir d'un échantillon d'urine. Le fournisseur de soins de santé peut aussi effectuer un prélèvement du col de l'utérus (l'ouverture de l'utérus) à l'aide d'un écouvillon. Les prélèvements peuvent également être pris dans la gorge, sur l'anus ou sur le pénis. Si tu passes un test de dépistage de la chlamydia, ton fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer. Assure-toi de demander à être testé pour le VIH, car il ne fait peut-être pas partie du dépistage de routine pour les ITS.

Encadré 11

Au Canada, plus de 340 cas de chlamydia sont déclarés chaque jour.

Comment traite-t-on la chlamydia?

La chlamydia peut être traitée à l'aide d'antibiotiques. Si tu as reçu une prescription d'antibiotiques, il est important de prendre le médicament au complet, même lorsque tu commences à te sentir mieux. Même si tu as été traité contre cette infection, tu peux la contracter de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne qui en est atteinte et qui n'a pas été traitée ou qui n'a pas terminé son traitement.

Un type différent de chlamydia peut aussi entraîner une forme moins courante d'ITS, le « lymphogranulome vénérien » ou « LGV » ou « maladie vénérienne ».

Si tu as la chlamydia

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels afin qu'ils puissent passer un test et être traités pour éviter de contracter à nouveau l'infection ou qu'elle soit transmise à d'autres personnes. Le test et le traitement sont simples et peuvent guérir l'infection. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique.

Le lymphogranulome vénérien (LGV)

Qu'est-ce que le lymphogranulome vénérien?

Le lymphogranulome vénérien (LGV) est une ITS causée par un certain type de bactérie associée à la chlamydia. Le LGV peut infecter :

Le LGV est relativement rare au Canada. Toutefois, des cas ont été signalés, plus précisément chez les hommes gais ou bisexuels ainsi que chez les autres hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes. S'il n'est pas traité, le LGV peut causer de graves problèmes de santé, comme des cicatrices et des déformations sur les organes génitaux et dans le rectum (la partie inférieure du gros intestin), lesquelles peuvent exiger une intervention chirurgicale. Le LGV doit être traité.

Comment le LGV se transmet-il?

Tu peux contracter le LGV lors de relations sexuelles orales, vaginales ou anales sans condom avec une personne qui en est atteinte.

Comment savoir si tu as contracté le LGV?

L'infection au LGV comporte habituellement 3 stades :

  1. Une lésion ou une protubérance indolore peut apparaître à l'endroit où les bactéries ont pénétré dans le corps. Les lésions peuvent disparaître sans traitement, mais l'infection est toujours présente et doit être traitée. Une lésion peut accroître le risque de contracter ou de transmettre d'autres infections, comme le VIH, l'hépatite B ou l'hépatite C.
  2. Au deuxième stade, une enflure des ganglions (lymphatiques), des symptômes grippaux, des sécrétions génitales ou anales ainsi qu'une douleur et des saignements rectaux peuvent apparaître.
  3. Si le LGV n'est pas traité à ce stade, les symptômes peuvent s'aggraver. On peut sentir des ganglions enflés derrière les oreilles, sous la mâchoire, sous les aisselles et à l'aine. Les organes génitaux ou le rectum peuvent enfler.

Comment dépiste-t-on le LGV?

Un échantillon des lésions prélevé à l'aide d'un écouvillon ou une analyse d'urine permettent de détecter le LGV. Si les ganglions sont enflés, le fournisseur de soins de santé peut aussi effectuer un prélèvement de liquide de ceux-ci. Si tu passes un test de dépistage du LGV, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer.

Comment traite-t-on le LGV?

Le LGV peut être traité avec des antibiotiques. Il est important de prendre tous les médicaments comme ils ont été prescrits, même lorsqu'on commence à se sentir mieux.

Encadré 12

L'utilisation adéquate et systématique de condoms et de digues dentaires peut aider à éviter le LGV.

Si tu as le LGV

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels afin qu'ils puissent passer un test et être traités pour éviter de contracter à nouveau l'infection ou qu'elle soit transmise à d'autres personnes. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique.

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

Qu'est-ce que le VIH?

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) s'attaque au système immunitaire. S'il n'est pas traité, il peut causer le syndrome d'immunodéficience acquise (sida).

Encadré 13

Chaque jour, environ 7 Canadiens reçoivent un nouveau diagnostic de VIH au Canada.

Comment le VIH se transmet-il?

Le VIH se transmet lors de relations sexuelles vaginales, anales ou orales sans condom avec une personne qui en est atteinte, en entrant en contact avec du sang ou des produits sanguins porteurs et par le partage d'aiguilles ou d'autre matériel de consommation de drogues (seringues, cuiseurs, eau, filtres, etc.) avec une personne qui vit avec le VIH.

Si tu es enceinte ou si tu penses le devenir, passe un test de dépistage du VIH. Si tu es séropositive, avec un traitement et des soins appropriés avant et pendant la grossesse, tu peux avoir un bébé en santé. Au Canada, le lait maternisé est recommandé aux mères porteuses du VIH afin de prévenir la transmission du virus au bébé.

On ne peut pas contracter ni transmettre le VIH en serrant une personne dans nos bras ou en l'embrassant, ou en ayant de simples contacts avec elle comme en échangeant une poignée de main ou se tapant dans les mains ou dans le dos.

Une personne séropositive qui prend des médicaments antirétroviraux qui suppriment le virus au point qu'il soit indétectable n'a effectivement aucun risque de transmettre à son partenaire sexuel.

Dans certains cas, le fait de prendre la prophylaxie pré-exposition (PPrE peut éviter de contracter le VIH. Un fournisseur de soins de santé peut t'aider à déterminer si la PPrE te convient. La PPrE ne protège pas contre les autres ITS. Utilisation du condom demeure un bon moyen de se protéger d'autres ITS.

Si tu penses avoir été exposé au VIH par contact avec du sang, du lait maternel, des sécrétions vaginales ou anales, tu peux recourir à la prophylaxie post-exposition (PPE) afin de réduire le risque de le contracter. Pour qu'elle éteigne son effet maximal, la PPE dans commencer dans les 72 heures suivant l'exposition à l'infection. Il est nécessaire de consulter un fournisseur de soins de santé.

Le VIH affaiblit le système immunitaire. La personne qui en est atteinte est alors plus susceptible de contracter d'autres ITS. Avoir une ITS qui cause des lésions, comme l'herpès ou la syphilis, augmente les risques de contracter le VIH ou de le transmettre à un partenaire.

La meilleure façon d'éviter de transmettre le VIH est de prendre ses médicaments pour atteindre et maintenir une charge virale indétectable et d'utiliser adéquatement et systématiquement le condom pour se protéger contre d'autres ITS.

Comment savoir si tu as contracté le VIH?

Certaines personnes ne présentent aucun symptôme pendant des années, alors que d'autres pourraient développer des symptômes légers semblables à ceux de la grippe au cours des 2 à 4 semaines après avoir été en contact avec l'infection.

Les symptômes précoces courants peuvent se présenter comme suit :

Encadré 14

L'utilisation adéquate et systématique de condoms ou de digues dentaires peut aider à éviter le VIH. On peut aussi prendre la PPrE pour prévenir la transmission du VIH si les risques de le contracter sont élevés.

Comment dépiste-t-on le VIH?

On diagnostique le VIH à partir d'une analyse sanguine. Cette analyse permet de détecter la présence du VIH environ 3 ou 4 semaines après qu'on ait contracté le virus. Il est donc important de repasser des tests si la fenêtre de temps entre le test et l'exposition au VIH est très courte.

Cependant, si tu sais que tu as été exposé au VIH, tu peux demander une consultation médicale avant de passer une analyse sanguine. Un professionnel de la santé peut recommander de commencer immédiatement le traitement de prophylaxie post-exposition (PPE).

Si tu passes un test de dépistage du VIH, ton fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer. Il est possible d'avoir plus d'une infection transmissible en même temps. Des traitements et des soins spécialisés sont alors nécessaires.

Il est important que tu effectues un suivi pour obtenir les résultats du test et pour connaître le traitement nécessaire.

Comment traite-t-on le VIH?

Le VIH ne peut pas être guéri, mais il peut être pris en charge au moyen d'une surveillance médicale et de médicaments antirétroviraux.

Ces médicaments réduisent la quantité de virus dans l'organisme, maintiennent le système immunitaire en bonne santé et aident ainsi à combattre d'autres infections.

Une personne séropositive peut vivre plus longtemps et en bonne santé si elle commence tôt le traitement. Elle peut également éviter de transmettre le VIH à son partenaire si elle suit le traitement et si la charge virale est supprimée.

Si tu es diagnostiqué avec le VIH

Tu dois aviser ton ou tes partenaires sexuels afin qu'ils puissent passer un test et être traités. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service de santé publique local. Des ressources sont disponibles sur le site CATIE si tu as des questions au sujet de ton obligation de divulguer ton statut.

L'hépatite B

Qu'est-ce que l'hépatite B?

L'hépatite B est un virus qui peut infecter le foie et mener à de graves dommages au foie ou prédisposer au cancer du foie.

Comment l'hépatite B se transmet-elle?

L'hépatite B se transmet lors de relations sexuelles vaginales, anales ou orales sans condom avec une personne qui en est atteinte. Elle peut aussi être transmise par l'usage de matériel contaminé de consommation de drogues (p. ex. : aiguilles, pailles, pipes, cuiseurs, etc.) pour se les injecter ou les sniffer, de matériel non stérilisé de tatouage, de perçage ou d'acuponcture, de matériel médical non stérilisé et au cours de rituels où il y a du sang et où on se coupe la peau. Elle peut aussi être transmise par le partage d'articles de soins personnels, comme un rasoir, un coupe-ongles ou une brosse à dents, avec une personne qui en est atteinte.

Prévention

Tu peux te protéger contre l'hépatite B en prenant un vaccin. Si tu n'as pas obtenu le vaccin lorsque tu étais enfant ou si tu ignores si tu l'as eu, tu peux toujours le prendre à l'âge adulte. Si tu as l'hépatite B, tes partenaires sexuels devraient être vaccinés.

Encadré 15

L'hépatite B peut se transmettre au bébé au moment de l'accouchement donc il est important de se faire tester. Informez votre fournisseur de soins de santé si vous avez l'hépatite B.

Comment savoir si tu as contracté l'hépatite B?

Tu peux n'avoir aucun signe ni symptôme de la présence de cette infection. Tu peux donc la transmettre à une autre personne sans savoir que tu en es atteint.

Si tu as des symptômes, ils peuvent se manifester comme suit :

Comment dépiste-t-on l'hépatite B?

L'hépatite B peut être détectée à partir d'une analyse sanguine. Si on passe un test de dépistage de l'hépatite B, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS sont indiqués. Il est en effet possible d'avoir plus d'une infection transmissible par le sang en même temps. Des traitements et des soins spécialisés sont alors nécessaires.

Si tu as l'hépatite B

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels et aux membres du ménage afin qu'ils puissent se faire vacciner pour se protéger. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique.

Comment traite-t-on l'hépatite B?

Chez la plupart des gens, le virus disparaît de lui-même à l'intérieur de 6 mois, mais il peut être transmis à d'autres personnes pendant ce temps. Une fois que l'organisme a combattu l'infection, tu ne peux plus être contaminé ni transmettre la maladie.

Si tu penses avoir été exposé à l'hépatite B, ton fournisseur de soins de santé peut injecter des anticorps (immunoglobulines) dans les 12 heures suivant l'exposition au virus. Si tu souhaites que la protection dure plus longtemps, tu dois te faire vacciner contre l'hépatite B en même temps.

Dans certains cas, d'autres traitements antiviraux peuvent être recommandés.

Certaines personnes ne réagissent pas au traitement et auront l'hépatite B à vie. Tant qu'elles ont le virus, elles peuvent le transmettre à d'autres personnes.

L'hépatite C

Qu'est-ce que l'hépatite C?

L'hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l'hépatite C (VHC). L'hépatite C peut gravement endommager le foie et provoquer le cancer du foie. Il n'existe aucun vaccin pour la prévenir.

Comment l'hépatite C se transmet-elle?

L'hépatite C se transmet par contact avec du sang infecté. Elle se transmet le plus souvent par l'utilisation de matériel contaminé de consommation de drogues (p. ex. : aiguilles, pailles, pipes, cuiseurs, etc.) pour se les injecter ou les sniffer, de matériel non stérilisé de tatouage, de perçage ou d'acuponcture, de matériel médical non stérilisé et lors de rituels où il y a du sang et où on se coupe la peau. Elle peut aussi être transmise par le partage d'articles de soins personnels, comme un rasoir, un coupe-ongles ou une brosse à dents, avec une personne qui en est porteuse.

La transmission de l'hépatite C lors de rapports sexuels est moins fréquente, mais elle est possible, surtout lorsqu'il y a un risque de contact avec du sang infecté (pendant les menstruations, par exemple).

Comment savoir si tu as contracté l'hépatite C?

La majorité des personnes ne présentent aucun symptôme et ne savent pas qu'elles ont le virus. S'ils se manifestent, les symptômes peuvent prendre de 2 à 6 mois pour apparaître. Les personnes peuvent transmettre le virus à d'autres personnes sans savoir qu'elles en sont atteintes.

Si tu as des symptômes, ils peuvent se manifester comme suit :

Encadré 16

L'hépatite C peut se transmettre au bébé pendant la grossesse et ou au moment de l'accouchement. Une personne enceinte devrait demander à son fournisseur de soins de santé si elle devrait passer un test de dépistage ou l'informer si elle est atteinte d'hépatite C.

Comment dépiste-t-on l'hépatite C?

Une analyse sanguine peut révéler la présence de l'hépatite C. Si tu passes un test de dépistage de l'hépatite C, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer. Il est possible d'avoir plus d'une infection transmissible par le sang en même temps. Des traitements et des soins spécialisés sont alors nécessaires.

Comment traite-t-on l'hépatite C?

Certains adultes atteints de l'hépatite C éliminent le virus eux-mêmes dans les 6 mois. Santé Canada a approuvé plusieurs combinaisons de médicaments pour les personnes qui ont l'hépatite C et pour empêcher la progression de la maladie hépatique.

Même si tu élimines le virus toi-même ou à l'aide d'un traitement, tu peux toujours le contracter de nouveau. Beaucoup de personnes atteintes de l'hépatite C développent une infection à long terme, soit l'hépatite C chronique, qui peut mener à de graves dommages au foie et prédisposer au cancer du foie. L'hépatite C chronique est traitable et peut presque toujours être guérie.

Si tu as l'hépatite C

Tu devrais aviser les personnes avec qui tu consommes de la drogue, avec qui tu es intime et avec qui tu as des relations sexuelles pour qu'elles puissent passer des tests. Si tu as une hépatite C chronique, tu peux parler à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique pour obtenir des renseignements sur le traitement à long terme.

Le virus du papillome humain (VPH)

Qu'est-ce que le VPH?

Le VPH est l'abréviation de « virus du papillome humain ». Il existe environ 200 types de VPH susceptibles d'infecter différentes parties du corps.
Certains types de VPH peuvent causer :

On peut être infecté par plus d'un type de VPH à la fois.

Comment le VPH se transmet-il?

Le VPH se transmet lors de relations sexuelles orales, vaginales ou anales sans condom avec une personne qui en est porteuse. On peut également contracter le VPH lors d'une autre activité sexuelle qui implique un contact intime de peau à peau. On peut toujours propager le virus même si on ne présente aucun symptôme.

Encadré 17

Le vaccin contre le VPH est efficace jusqu'à 90 % contre les types de VPH responsables de la plupart des verrues génitales et des cancers associés à ce virus.

Comment savoir si tu as contracté le VPH?

La plupart des personnes qui ont le VPH ne présentent aucun symptôme. C'est pourquoi il est si difficile à détecter. Selon le type de VPH, tu peux constater la présence de verrues sur les parties génitales ou à l'anus. Elles peuvent ressembler à des excroissances en forme de petits choux-fleurs ou à des plaques plates blanches. Certaines verrues sont très difficiles à déceler. Tu pourrais peut-être les ressentir avant de les voir. Parfois, le VPH ne cause pas de verrues visibles, mais se traduit plutôt par des anomalies détectées lors des tests Pap. Les tests Pap consistent en la collecte de cellules du col de l'utérus au cours d'un rendez-vous avec un fournisseur de soins de santé. L'examen de celles-ci au microscope permet de vérifier si elles sont en bonne santé.

Vaccin contre le VPH

Toutes les personnes de 9 à 26 ans devraient se faire vacciner contre le VPH. Il pourrait aussi être approprié pour les adultes de plus de 26 ans d'obtenir ce vaccin. Idéalement, tu devrais te faire vacciner avant de commencer à avoir des relations sexuelles et d'être exposé au VPH.

Si tu as déjà des relations sexuelles, tu pourrais aussi profiter de la vaccination. Celle-ci peut encore protéger la plupart des personnes actives sexuellement puisque peu d'entre elles sont infectées par tous les types de VPH que le vaccin prévient.

Ce vaccin n'est toutefois pas recommandé pour les femmes enceintes.

Les calendriers de vaccination peuvent varier d'une province et d'un territoire à l'autre. Pour obtenir plus de renseignements sur la façon de le recevoir selon le lieu de résidence, tu peux te renseigner auprès de ton fournisseur de soins de santé ou de ton service local de santé publique.

Encadré 18

Tout le monde devrait s'assurer d'avoir reçu le vaccin contre le VPH, surtout les personnes qui sont actives sexuellement ou qui prévoient l'être.

Comment dépiste-t-on le VPH?

Le fournisseur de soins de santé peut généralement savoir si tu as des verrues buccales ou génitales au moyen d'un examen visuel. Il est important pour toutes les personnes qui ont un utérus, qu'elles soient actives sexuellement ou qu'elles l'aient été, de passer régulièrement un test de dépistage du cancer du col de l'utérus (test Pap ou de dépistage du VPH). Le col de l'utérus se situe dans la partie inférieure et étroite de l'utérus, tout au bout du vagin. Ces tests de dépistage peuvent déceler les changements cellulaires anormaux dans le col de l'utérus susceptibles de causer le cancer.

Le dépistage au moyen du test Pap commence habituellement à l'âge de 21 ans et est répété à intervalles réguliers par la suite. Il n'existe à l'heure actuelle aucun test pour détecter les VPH associés à un risque élevé chez les personnes ayant un pénis.

Si tu passes un test de dépistage du VPH, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer. La nécessité de passer d'autres tests dépend de facteurs de risque et devrait être déterminée par un professionnel de la santé.

Comment traite-t-on le VPH?

Le VPH ne se guérit pas, mais les verrues buccales ou génitales qu'il cause disparaissent habituellement sans traitement. Ton fournisseur de soins de santé peut te dire comment les traiter si elles ne disparaissent pas d'elles-mêmes. Différentes méthodes peuvent les faire disparaître, dont :

Le traitement contre le VPH n'empêche pas de le contracter de nouveau ni de revenir.

Encadré 19

Le VPH peut prédisposer au cancer du col de l'utérus, de la vulve, du vagin, du pénis, de l'anus, de la bouche et de la gorge.

La vaccination contre le VPH est la meilleure façon de prévenir les verrues génitales et le cancer du col de l'utérus. Les condoms réduisent le risque de transmission, mais ils ne sont pas efficaces à 100 %, car ce virus vit à des endroits qui ne sont pas couverts par le condom.

L'herpès génital

Qu'est-ce que l'herpès génital?

L'herpès génital est une infection causée par le virus herpès simplex (VHS). Le VHS de type 1 cause des lésions autour de la bouche appelées « feux sauvages ». Il peut également causer des lésions sur les organes génitaux. Le VHS de type 2 cause habituellement l'herpès génital.

Comment l'herpès génital se transmet-il?

L'herpès génital est généralement transmis lors de relations sexuelles orales, vaginales ou anales sans condom avec un partenaire qui en est porteur et qui a des lésions ou pas.

L'herpès peut se propager à d'autres parties du corps et par le contact avec les lésions ou les liquides qui s'en écoulent et en se touchant par la suite les yeux, la bouche ou les parties génitales. On peut aussi le transmettre à son partenaire de la même façon.

Encadré 20

On estime que 500 millions de personnes dans le monde ont une infection génitale au virus de l'herpès simplex.

Comment savoir si tu as contracté l'herpès génital?

Bien des personnes qui ont l'herpès ne présentent pas de symptômes et ne savent pas qu'elles en sont atteintes. Lors de la première poussée d'herpès, tu peux avoir des démangeaisons ainsi que des cloques et des plaies très douloureuses. Les lésions disparaissent habituellement d'elles-mêmes, mais le virus est toujours présent. Une éruption peut également entraîner l'enflure douloureuse de ganglions à l'aine ainsi que des symptômes grippaux. Ces symptômes peuvent durer plusieurs semaines.

Encadré 21

L'infection peut se transmettre d'une mère à son bébé durant la grossesse ou au moment de l'accouchement. Une femme enceinte qui est atteinte d'herpès devrait en aviser son fournisseur de soins de santé. Celui-ci pourrait lui prescrire des médicaments susceptibles de réduire le risque de transmission du virus à son bébé.

L'herpès génital peut-il revenir à plusieurs reprises?

L'herpès peut revenir à plusieurs reprises. On parle alors de récidives. Il est impossible de prédire s'il y aura des récidives ni si elles seront fréquentes. Le fournisseur de soins de santé peut donner de l'information sur la prise en charge de l'infection, y compris sur le traitement pour contrôler les récidives. Voici certaines causes courantes de récidives :

Comment peux-tu prévenir la transmission du virus?

Comment dépiste-t-on l'herpès génital?

Le plus souvent, l'herpès génital est détecté au moyen d'un prélèvement dans les plaies. Si tu n'as pas de plaies lorsque tu consultes ton fournisseur de soins de santé, il est possible que l'on doive attendre avant de passer le test. Si tu passes un test de dépistage de l'herpès génital, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais faire.

Que faire en cas de poussée d'herpès génital?

Comment traite-t-on l'herpès génital?

L'herpès génital ne se guérit pas, mais il peut être pris en charge. Il existe des médicaments qui peuvent aider à prévenir les éruptions ou à en réduire la durée. Le fournisseur de soins de santé peut aussi prescrire des médicaments contre la douleur dans le cas d'une éruption grave qui cause de l'inconfort.

Comment peut-on prévenir la transmission du virus?

Puisque bien des personnes atteintes d'herpès n'ont aucun symptôme, l'utilisation adéquate et systématique de condoms et de digues dentaires peut aider à s'en protéger. Toutefois, ils ne sont pas efficaces à 100 % parce que l'herpès peut se trouver à des endroits qui ne sont pas couverts.

Si tu as l'herpès

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels afin qu'ils adoptent des pratiques sexuelles sûres. S'ils ont le virus, ils peuvent être traités et ainsi protéger d'autres personnes. S'ils n'ont pas l'herpès, ils peuvent choisir d'utiliser des condoms ou d'éviter les rapports sexuels pendant les éruptions afin de réduire le risque, qui ne peut pas être complètement éliminé. Si tu es mal à l'aise de le dire à tes partenaires, tu peux demander de l'aide à ton fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique.

Les poux du pubis (morpions) et la gale

Que sont les poux du pubis et la gale?

Les poux du pubis sont aussi appelés « morpions », car ils ont l'apparence de petits crabes. On les trouve habituellement autour des organes génitaux dans les poils pubiens. Tu peux les attraper si tu as des contacts étroits avec une personne qui en a. Les poux peuvent être de couleur allant de claire à brun foncé. Ils se nourrissent de sang humain et pondent leurs œufs à la base des poils pubiens. Leurs œufs sont appelés « lentes »; celles-ci peuvent vivre jusqu'à 10 jours.

La gale est causée par de petits parasites ou des acariens qui se cachent sous la peau, où ils pondent leurs œufs. Ils ne sont pas visibles à l'œil nu.

Comment les poux du pubis et la gale se transmettent-ils?

Les poux du pubis et la gale se transmettent d'une personne à l'autre par contact, qu'il soit de nature sexuelle ou non. Un exemple de contact non sexuel est de partager des serviettes ou des draps avec une personne qui en a. Si les poux du pubis et les parasites qui causent la gale tombent de leur hôte, ils peuvent survivre un ou 2 jours sur des objets tels que des vêtements, des serviettes, la literie et les matelas.

Comment savoir si tu as des poux du pubis ou la gale?

Si on a des poux du pubis ou la gale, tu ressentiras des démangeaisons et tu pourrais avoir des éruptions cutanées. Dans le cas des poux du pubis, tu peux apercevoir sur tes poils de minuscules insectes brun pâle ou des œufs ovales et blanchâtres. Les morsures peuvent provoquer une éruption cutanée ou de petites taches bleues sur la peau. Dans le cas de la gale, les démangeaisons se manifestent surtout la nuit, et une éruption peut apparaître entre les doigts, sur les poignets, sur l'abdomen, sur les chevilles ainsi qu'au pli du coude et autour des organes génitaux.

Comment dépiste-t-on les poux du pubis ou la gale?

En général, on sait qu'on a des poux du pubis quand on trouve les insectes adultes ou leurs lentes dans ses poils. Si tu n'es pas sûr d'avoir des poux du pubis ou la gale, consulte ton fournisseur de soins de santé. Si tu as des poux du pubis ou la gale, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer.

Encadré 22

La meilleure façon de se protéger contre les ITS est de s'abstenir d'avoir des relations sexuelles. Si on en a, quelles qu'elles soient, la meilleure façon de s'en protéger est d'utiliser correctement et systématiquement des condoms et des digues dentaires.

Comment traite-t-on les poux du pubis et la gale?

On traite les poux du pubis et la gale avec certaines crèmes ou lotions ou certains shampoings offerts en vente libre à la pharmacie. Le pharmacien peut t'aider à choisir le bon produit. Tu dois suivre les indications attentivement. Tes partenaires, tes amis et membres de ta famille peuvent également avoir des poux du pubis ou la gale et devraient aussi recevoir un traitement. Les nourrissons, les personnes enceintes ou celles qui allaitent doivent suivre un traitement différent. Consulte le pharmacien pour t'assurer d'utiliser le traitement le plus sécuritaire selon la situation.

Puisque les poux du pubis et la gale peuvent survivre sur les vêtements, les serviettes, la literie et les matelas, tu devrais :

La trichomonase

Qu'est-ce que la trichomonase?

La trichomonase est causée par un parasite et doit être traitée. Le bébé d'une femme enceinte qui a la trichomonase peut naître de façon prématurée ou avec un faible poids. Elle peut aussi transmettre l'infection à son bébé pendant l'accouchement.

Comment la trichomonase se transmet-elle?

La trichomonase se transmet le plus souvent lors de relations sexuelles vaginales non protégées avec une personne qui en est porteuse.

Encadré 23

De 10 à 50 % des personnes atteintes de trichomonase n'ont aucun symptôme.

Comment savoir si tu as contracté la trichomonase?

L'infection se trouve le plus souvent dans le vagin et dans le méat urinaire du pénis (urètre). Toutefois, la plupart des personnes atteintes ne présentent pas de symptômes. Tu peux transmettre l'infection à une autre personne sans savoir que tu en es atteint.

Si tu as des symptômes, ils peuvent se manifester comme suit :

Encadré 24

Sans traitement ou lorsque le traitement est interrompu avant la fin, les ITS peuvent revenir et toucher les partenaires sexuels aussi.

Comment dépiste-t-on la trichomonase?

La trichomonase peut être détectée par le prélèvement des sécrétions du vagin ou du bout du pénis. Cette infection peut aussi accroître le risque de transmission du VIH.

Il est possible d'avoir plus d'une infection en même temps. C'est pourquoi, si tu passes un test de dépistage de la trichomonase, le fournisseur de soins de santé peut indiquer quels autres tests de dépistage des ITS tu devrais passer.

Comment traite-t-on la trichomonase?

La trichomonase peut être traitée avec des antibiotiques. Il est important de prendre le médicament selon les indications, même lorsqu'on commence à se sentir mieux. Tu devrais t'abstenir d'avoir des relations sexuelles jusqu'à ce que le traitement soit terminé. Tu peux contracter la trichomonase de nouveau si tu as des relations sexuelles avec une personne qui en est porteuse et qui n'a pas été traitée.

Si tu as la trichomonase

Tu devrais le dire à tes partenaires sexuels afin qu'ils puissent passer un test ainsi que pour éviter de le contracter à nouveau ou qu'il soit transmis à d'autres personnes. Si tu es mal à l'aise de le dire à ses partenaires, tu peux demander de l'aide à son fournisseur de soins de santé ou à ton service local de santé publique.

Autres ITS moins courantes

Mycoplasma genitalium

La bactérie Mycoplasma genitalium cause une infection bactérienne qui se transmet par contacts génitaux et sexuels. Elle peut causer l'inflammation de l'urètre, c'est-à-dire le tube dans lequel l'urine passe de la vessie à l'extérieur du corps, l'inflammation du col de l'utérus, une maladie inflammatoire pelvienne, c'est-à-dire une maladie qui touche les organes du bassin, et même l'infertilité. On détecte la bactérie Mycoplasma genitalium en prenant habituellement un échantillon d'urine ou un prélèvement au moyen d'un écouvillon si on perçoit une inflammation. En ce moment, les antibiotiques sont le meilleur traitement contre cette bactérie. Toutefois, elle tend à développer une résistance à certains médicaments, ce qui signifie qu'une combinaison d'antibiotiques pourrait être nécessaire pour la traiter.

Il est important de prendre le médicament selon les indications, même lorsque tu commences à te sentir mieux. Si les symptômes persistent après le traitement, tu devrais retourner consulter son fournisseur de soins de santé aussitôt que possible. Un autre test de dépistage peut être nécessaire pour déterminer si l'infection a été éliminée ou si un nouveau traitement ou un traitement différent est à envisager.

Molluscum contagiosum

Le Molluscum contagiosum est une éruption cutanée qui se transmet lors de relations sexuelles orales, anales et vaginales, ou par le partage de serviettes ou de vêtements avec une personne qui en est porteuse.

Cette éruption peut toucher les organes génitaux, les yeux, le nez et la bouche. Elle disparaît souvent sans traitement, mais elle peut laisser des cicatrices.

Carte des symptômes

Les personnes ayant un vagin

De nombreuses ITS ne présentent aucun symptôme. C'est pourquoi on devrait passer régulièrement des tests. Procéder à un dépistage avant d'avoir un nouveau partenaire sexuel est aussi souhaitable.

Figure 1. Carte des symptômes de les personnes ayant un vagin
figure 1
Figure 1 : Équivalent textuel
  • Mal de gorge : VIH
  • Ganglions enflés (ganglions lymphatiques) : syphilis/ LGV/ VIH
  • Éruption cutanée : syphilis/ poux du pubis et gale
  • Symptômes grippaux : syphilis/ VIH/ herpès génital/ LGV
  • Maux de tête : VIH
  • Fatigue : hépatite B/ hépatite C / VIH
  • Fièvre : VIH
  • Coloration jaunâtre de la peau ou du blanc des yeux : hépatite B/ hépatite C
  • Douleurs au bas-ventre : chlamydia/ gonorrhée/ hépatite B/ hépatite C
  • Perte d'appétit : hépatite B/ hépatite C
  • Nausées : hépatite B/ hépatite C/ VIH
  • Démangeaisons : herpès génital/ poux du pubis et gale
  • Lésions et cloques cutanées douloureuses avec démangeaisons : herpès génital
  • Résultat anormal au test Pap : VPH
  • Insectes brun pâle ou œufs blancs dans les poils pubiens, marques bleuâtres sur la peau : poux du pubis
  • Douleur rectale et saignement : chlamydia / gonorrhée / LGV
  • Écoulements de l'anus : chlamydia / gonorrhée / LGV
  • Urine foncée ou selles pâles : hépatite B/ hépatite C
  • Lésions ouvertes ou chancres sur les organes génitaux ou sur l'anus ou dans la bouche/ gorge : herpès génital / LGV / syphilis
  • Verrues à l'intérieur ou à l'extérieur du vagin ou de l'anus : VPH
  • Ganglions enflés douloureux (ganglions lymphatiques) : herpès génital / LGV / syphilis / VIH
  • Changement ou augmentation des pertes vaginales : chlamydia/ gonorrhée/ trichomonase/ LGV
  • Démangeaisons vaginales : chlamydia/ trichomonase
  • Saignements entre les règles : chlamydia/ gonorrhée
  • Douleurs ou saignements durant ou suivant les relations sexuelles vaginales : chlamydia/ gonorrhée/ trichomonase
  • Sensation de brûlure au moment d'uriner : chlamydia/ gonorrhée/ trichomonase

Les personnes ayant un pénis

De nombreuses ITS ne présentent aucun symptôme. C'est pourquoi il est important de passer régulièrement des tests. On devrait aussi procéder à un dépistage avant d'avoir un nouveau partenaire sexuel.

Figure 2 : Carte des symptômes de les personnes ayant un pénis
figure 2
Figure 2 : Équivalent textuel
  • Mal de gorge : VIH
  • Ganglions enflés (ganglions lymphatiques) : syphilis/ LGV/ VIH
  • Éruption cutanée : syphilis/ poux du pubis et gale
  • Symptômes grippaux : syphilis/ VIH/ herpès génital/ LGVV
  • Maux de tête : VIH
  • Fatigue : hépatite B / hépatite C / VIH
  • Fièvre : VIH
  • Coloration jaunâtre de la peau ou du blanc des yeux : hépatite B/ hépatite C
  • Douleurs au bas-ventre : hépatite B/ hépatite C
  • Perte d'appétit : hépatite B/ hépatite C
  • Nausées : hépatite B/ hépatite C/ VIH
  • Testicules douloureux : chlamydia/ gonorrhée
  • Verrues sur le pénis, le scrotum et les cuisses : VPH
  • Lésions et cloques cutanées douloureuses avec démangeaisons : herpès génital
  • Insectes brun pâle ou œufs blancs dans les poils pubiens, marques bleuâtres sur la peau : poux du pubis
  • Douleur rectale et saignement : chlamydia/ gonorhée/ LGV
  • Écoulements de l'anus : chlamydia/ gonorhée/ LGV
  • Urine foncée ou selles pâles : hépatite B/ hépatite C
  • Lésions ouvertes ou chancres sur les organes génitaux ou sur l'anus ou dans la bouche/ gorge : herpès genital/ LGV/ syphilis
  • Démangeaisons : herpès génital/ poux du pubis et gale
  • Ganglions enflés douloureux (ganglions lymphatiques) : herpès génital/ LGV/ syphilis/ VIH
  • Sensation de brûlure au moment d'uriner : chlamydia/ gonorrhée/ trichomonase
  • Écoulements du pénis : chlamydia/ gonorrhée/ trichomonase/ LGV
  • Sensation de brûlure ou démangeaisons au méat urinaire du pénis : chlamydia/ gonorrhée/ trichomonase

Passer des tests de dépistage

Quand devrais-je passer un test de dépistage?

Encadré 25

Si une personne et son partenaire passent tous les deux des tests de dépistage et n'ont pas d'ITS, ils ne sont protégés que tant et aussi longtemps qu'ils restent dans cette relation avec le même partenaire. En cas de doute, ils peuvent parler de moyens de dépistages et convenir de l'adoption de pratiques sexuelles moins risquées et de l'utilisation d'un condom ou d'une digue dentaire.

Que dois-je savoir sur le processus de dépistage?

Peu importe le sexe que l'on t'ait assigné à la naissance, ton identité de genre, ton expression ou ton orientation sexuelle, tu devrais aviser ton fournisseur de soin de santé que tu te sens plus à l'aise si quelqu'un d'autre est dans la salle pendant l'examen. Tout ce dont il est discuté avec son fournisseur de soins de santé est confidentiel.

Celui-ci ne doit rien divulguer à qui que ce soit, à moins :

Les résultats positifs aux tests de dépistage de la chlamydia, de la gonorrhée, de la syphilis, de l'hépatite B, de l'hépatite C et du VIH sont rapportés à ton service local de santé. Cependant, tes renseignements personnels ne sont aucunement transmis à ce service ni à qui que ce soit. Seuls ton fournisseur de soins de santé et l'infirmière en santé publique sauront que tu as une infection. Une infirmière pourrait communiquer avec toi afin de t'offrir de l'aide pour aviser tes partenaires actuels et précédents qu'ils doivent passer un test de dépistage.

À quoi dois-je m'attendre lors du rendez-vous?

Le fournisseur de soins de santé te posera beaucoup de questions sur tes activités sexuelles. Il pourrait te demander de te dévêtir à partir de la taille et il te donnera un drap pour te couvrir. Il pourrait ensuite accomplir une des actions suivantes ou l'ensemble de celles-ci :

Comment dire à mes partenaires que j'ai une ITS?

Si tu as une ITS, tes partenaires sexuels devraient passer un test de dépistage pour éviter que l'infection se propage davantage. Il existe plusieurs façons de dire à ses partenaires qu'ils doivent passer un test de dépistage des ITS.

Des programmes et des outils sont disponibles pour t'aider à avertir anonymement tes partenaires qu'ils doivent passer un test de dépistage.

Pour obtenir plus de renseignements, tu peux t'adresser au service local de santé publique.

Faits en bref sur les pratiques sexuelles à faibles risques

Encadré 26

Vous comptez. Vos choix comptent. Vous décidez de ce qui est bon pour vous.

Sites Web à consulter

Où s'adresser pour obtenir de l'aide?

Pour poser des questions ou si tu veux passer un test de dépistage des ITS, tu peux consulter ton fournisseur de soins de santé ou visiter une clinique qui offre des tests anonymes, une clinique de santé sexuelle ou le service local de santé publique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :