Symptômes d’anxiété et de dépression durant la pandémie de COVID-19

Télécharger en format PDF
(413 Ko, 1 page)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Publiée : 2021-05-31

Nous aimerions connaître votre opinion

Aidez-nous à améliorer nos produits. Répondez à notre rapide sondage.

De septembre à décembre 2020
Données de l’enquête sur la COVID-19 et la santé mentaleNote de bas de page 1

La pandémie de COVID-19 et le stress

La pandémie de COVID-19 a affecté les individus, les familles et les communautés de plusieurs manières. Près de 7 Canadiens sur 10 ont déclaré avoir été affectés négativement par la COVID-19.

Près de 2 Canadiens sur 5 ont déclaré un certain niveau de détresse au cours du dernier mois. En raison de distanciation sociale et des mesures de confinement répétées, les sentiments d’isolement et de solitude peuvent accroître les niveaux d’anxiété et de dépression.

Anxiété et dépression

Les sentiments d’anxiété et de dépression font partie des symptômes les plus courants des troubles de la santé mentale.

Les symptômes de l’anxiété peuvent inclureNote de bas de page 2 :

  • Sentiment excessif et constant de nervosité
  • Inquiétude et peur

Les symptômes de la dépression peuvent inclureNote de bas de page 3 :

  • Manque d’énergie
  • Agitation
  • Baisse d’humeur

Le diagnostic d’un trouble lié à des symptômes d’anxiété ou de dépression nécessite un clinicien formé et agréé. L’enquête sur la COVID-19 et la santé mentale a utilisé des outils de dépistage basés sur les symptômes pour identifier les personnes présentant des symptômes modérés à graves d’anxiété et de dépression (c’est-à-dire celles qui auraient un dépistage positif pour le trouble anxieux généralisé (TAG) ou le trouble dépressif majeur (TDM))Note de bas de page 4.

Symptômes d’anxiété (TAG) et de dépression (TDM) chez les Canadiens âgés de 18 ans et plus

13 % des Canadiens ont eu un dépistage positif pour le TAG. C’était :

15 % des Canadiens ont eu un dépistage positif pour le TDM. C’était :

19 % des Canadiens ont eu un dépistage positif pour le TAG, le TDM ou les deux.

Alcool et cannabis

Comparativement à avant la pandémie, 16 % des Canadiens ont déclaré une augmentation de leur consommation d’alcool, et 5 % ont déclaré une augmentation de leur consommation de cannabis.

Comparativement à ceux qui n’ont pas eu un dépistage positif pour le TAG ou le TDM, ceux qui en ont eu un étaient plus susceptibles de déclarer :

Groupes avec une prévalence plus élevée

Une proportion plus élevée a eu un dépistage positif pour le TAG ou le TDM :

Alors que la pandémie se poursuit, il est important d’apprendre à gérer le stress de manière saine afin de minimiser les symptômes d’anxiété et de dépression.

Visitez : Le site Canada.ca  sur la maladie à coronavirus (COVID-19)

Aimez-nous : @CANenSante 

Suivez-nous : @GouvCanSante 

Consultez :

Références et notes :

Note de bas de page 1

Statistique Canada. Enquête sur la COVID-19 et la santé mentale (ECSM). 2020 (consultée en janvier 2021). Accessible à l’adresse : https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p2SV_f.pl?Function=getSurvey&Id=1283036.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

American Psychiatric Association. Troubles anxieux. Dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (5e éd.). 2013 (consulté en février 2021). Accessible à l’adresse : https://dsm.psychiatryonline.org/doi/full/10.1176/appi.books.9780890425596.dsm05.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

American Psychiatric Association. Troubles dépressifs. Dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (5e éd.). 2013 (consulté en février 2021). Accessible à l’adresse : https://dsm.psychiatryonline.org/doi/full/10.1176/appi.books.9780890425596.dsm04.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

La gravité de l’anxiété et de la dépression a été mesurée à l’aide de l’échelle du trouble d’anxiété généralisée (GAD-7) et du questionnaire de santé du patient (PHQ-9) respectivement. Ces outils de dépistage clinique sont largement utilisés dans les enquêtes sur la santé de la population pour déceler les personnes susceptibles de souffrir de troubles anxieux généralisés et de troubles dépressifs majeurs, avec des scores de 10 ou plus (c’est-à-dire des symptômes modérés à sévères) au cours des deux semaines ayant précédé leur participation à l’enquête. Les données recueillies ci-dessus ne font pas obligatoirement état d‘un diagnostic professionnel de ces conditions.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

La consommation abusive d’alcool est définie comme étant quatre boissons alcoolisées ou plus pour les femmes et cinq boissons alcoolisées ou plus pour les hommes en une seule fois.

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

L’identité autochtone fait référence aux Premières Nations, aux Métis ou aux Inuk (Inuits). La population cible de l’enquête était constituée de personnes vivant à l’extérieur des réserves.

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Un travailleur de première ligne a été défini comme « une personne susceptible d'être en contact direct avec la COVID-19 en aidant ceux qui ont reçu un diagnostic d'infection par le virus ». Les exemples fournis étaient les suivants : « policiers, pompiers, ambulanciers, personnel infirmier ou médecins ».

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :