Fiche d’information sur le VIH : Prévention biomédicale du VIH – PPrE et PPE

PPrE et PPE
Question Prophylaxie pré-exposition (PPrE) Prophylaxie post-exposition (PPE)
Qu'est-ce que la
PPrE et la PPE?
La PPrE consiste à combiner des médicaments pour réduire le risque d'infection par le VIH. Ce traitement vise les personnes séronégatives présentant un risque élevé d'infection. Si l'on respecte le traitement, les médicaments permettent de réduire le risque de contracter le VIH transmis sexuellement de plus de 90 %. Si une personne est infectée par le VIH, la PPrE doit être interrompue immédiatement. La PPE est utilisée pour aider à prévenir une infection par le VIH chez les personnes qui peuvent avoir récemment été exposées au VIH. La PPE peut réduire le risque d'infection par le VIH de plus de 80 % lorsqu`elle est utilisée tel que prescrit.
Quand faut-il prendre la médication? La PPrE est prise une fois par jour, en permanence, avant une activité à risque élevé. La PPrE est moins efficace si le schéma posologique prescrit n'est pas respecté. La PPE est efficace lorsqu'elle est prise dans les 72 heures suivant une exposition dont on soupçonne que le risque à une d'infection par le VIH est élevé. Il s'agit de médicaments antirétroviraux pris une fois par jour pendant quatre semaines (28 jours).
Qui devrait être considérer pour un traitement PPrE ou PPE? Les individus à haut risque d'infection par le VIH qui :
  • ont des rapports sexuels sans condom avec un partenaire séropositif qui ne suit pas le traitement ou qui a une charge viraleNote de bas de page * ≥ 200 copies/ml
  • ont des rapports sexuels sans condom avec un partenaire dont l'état sérologique au VIH est inconnu
  • ont des rapports sexuels et :
    • n'utilise pas de préservatif ou l'utilisation est irrégulière
    • en échange de drogue ou d'argent
    • il y a consommation de drogues ou une dépendance à l'alcool
  • partagent du matériel servant à la consommation de drogues
  • reçoivent un diagnostic d'infections transmissibles sexuellement (ITS)
  • ont vécu en milieu carcéral
De plus, la PPrE devrait être envisagée pour les personnes qui ont suivi un traitement PPE (c.-à-d. qui présentent un risque élevé d'infection constant).
La PPE devrait être envisagée pour les personnes :
  • qui ont été exposées à un risque élevé de contracter le VIH en milieu de travail (p. ex., dans un établissement de santé)
  • qui ont été exposées à un risque élevé de contracter le VIH en dehors du lieu de travail (p. ex., dans les cas de rapports sexuels sans condom avec un partenaire séropositif qui ne suit pas le traitement ou qui a une charge viraleNote de bas de page * ≥ 200 copies/ml, d'une agression sexuelle, etc.)

Autres facteurs à considérer

Le respect du traitement en tout point est crucial pour assurer l'efficacité de la PPrE et de la PPE. Des tests réguliers de dépistage du VIH et des ITS (c.-à-d. au moins une fois tous les trois mois) s'imposent pour les patients qui suivent une PPrE.

La PPE complète, mais ne remplace pas, d'autres méthodes de prévention du VIH comme les préservatifs ou la PPrE.

Il faut consulter les programmes de lutte contre le VIH des provinces et des territoires pour obtenir des précisions sur l'assurance de la PPrE et de la PPE à l'aide des formulaires pharmaceutiques provinciaux/territoriaux.

Pour obtenir des précisions sur la prévention et le traitement, consultez un spécialiste des maladies infectieuses ou un médecin ayant de l'expérience dans la gestion du VIH.

Autres ressources

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :