Fiche d’information sur le VIH : Types de tests de dépistage du VIH

Le choix du test de dépistage du VIH peut varier selon l'évaluation clinique et les antécédents du patient, y compris le moment de l'exposition potentielle.

Tests de dépistage
Essai immunoenzymatique (EIA) de troisième génération Essai de quatrième génération Test au point de service

L'essai immunoenzymatique (EIA) du VIH est utilisé pour détecter les anticorps produits par suite d'une infection par le VIH. Les résultats sont déclarés comme étant réactifsNote de bas de page * ou non réactifs. Il peut s'écouler jusqu'à 12 semaines avant qu'une personne infectée ne produise des anticorps anti-VIH détectables (c.-à-d. la « période de latence sérologique » généralement acceptée), bien que certaines personnes aient un résultat réactif avec les tests EIA du VIH de troisième génération de 20 à 30 jours après exposition.

Cet essai est le test le plus couramment utilisé au Canada. Il s'agit d'un test combiné qui détecte à la fois les anticorps et l'antigène p24 du VIH. Ce test est plus sensible que le test aux anticorps et peut détecter l'infection en 15 à 20 jours. Jusqu'à 95 % des personnes infectées par le VIH obtiendront un résultat positifNote de bas de page * à un test combiné de quatrième génération dans un délai de 34 jours; toutefois, la période de latence sérologique peut atteindre 12 semaines.

Les tests au point de service du VIH peuvent être utilisés pour détecter les anticorps du VIH. Les résultats peuvent être disponibles en quelques minutes. Les résultats positifs des tests au point de service du VIH sont considérées « préliminaires positifs » seulement et doivent être confirmé avec un test sérologique.

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 154 Ko, 2 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Date de publication : novembre 2019

Période de latence sérologique : Chez la plupart des personnes, les anticorps peuvent être détectés dans les semaines suivant l'exposition au VIH. Si le premier test de dépistage du VIH est négatif et qu'il y a eu exposition à risque élevé moins de 12 semaines avant (c.-à-d. pendant la période de latence), on devrait proposer un nouveau test de dépistage du VIH.

Pour plus d'information, veuillez consulter votre laboratoire de santé publique locale ou les lignes directrices provinciaux/territoriaux.

Obstacles et facteurs favorables au dépistage du VIH

Comment les fournisseurs de soins de santé peuvent faciliter le dépistage et le test du VIH

On encourage les fournisseurs de soins de santé à réduire activement les obstacles au test du VIH de façon à inciter les patients à demander un test de dépistage. Ceux dont les résultats sont négatifs peuvent prendre des mesures proactives pour se protéger contre l'infection par le VIH, et les personnes dont les résultats sont positifs peuvent être aiguillées vers un traitement et des soins.

Voici les obstacles auxquels se heurtent les patients qui demandent un test de dépistage du VIH :

Pour faciliter le dépistage du VIH, les fournisseurs de soins de santé peuvent :

Offrir un test de dépistage du VIH

Au Canada, le test de dépistage du VIH est volontaire : le client est libre d'accepter ou de refuser le test proposé. Lorsqu'ils proposent un test de dépistage du VIH, les fournisseurs de soins de santé devraient s'assurer que la personne comprend :

Remarque : Le consentement verbal est suffisant pour procéder au test. Bien que le consentement éclairé ne puisse être implicite ou présumé, le consentement écrit n'est pas obligatoire.

Autres ressources

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :