Recommandations d'antibiotiques par les médecins canadiens : 2007-2011

Volume 40 S-2, le 7 novembre 2014 : Résistance aux antimicrobiens

Surveillance

Recommandations d'antibiotiques par les médecins de cabinets médicaux, 2007-2011

Finley R1*

Affiliation

1 Centre des maladies infectieuses d'origine alimentaire, environnementale et zoonotique, Agence de la santé publique du Canada, Guelph (Ontario)

Correspondance

rita.finley@phac-aspc.gc.ca

DOI

https://doi.org/10.14745/ccdr.v40is2a03f

Résumé d'article

Objectif : Décrire les profils de recommandations d'antibiotiques par les médecins de cabinets médicaux de cinq régions au Canada entre 2007 et 2011.

Méthodologie : Les valeurs fournies sont des estimations fondées sur les données trimestrielles recueillies auprès d'un échantillon d'environ 652 médecins stratifié par région et spécialité. Durant quatre trimestres consécutifs, chaque médecin a tenu à jour un journal dans lequel il consignait des renseignements détaillés sur toutes les consultations de patients menées durant une période de 48 heures choisie au hasard. Cette information a été extrapolée par la suite au moyen d'un facteur de projection afin d'estimer les ordonnances rédigées par tous les médecins du Canada.

Résultats : Durant la période de surveillance de cinq ans, les médecins ont établi près de 1,5 milliard de diagnostics et fourni un total d'environ 120 millions de recommandations d'antimicrobiens. En 2011 seulement, 289 millions de diagnostics cliniques ont été posés, parmi lesquels 8 % ont entraîné la recommandation d'un antimicrobien. La majorité de ces antimicrobiens (51 %) visaient le traitement de maladies de l'appareil respiratoire, 14 % le traitement d'infections des voies urinaires et 11 % le traitement de maladies de la peau et des tissus sous-cutanés. Les recommandations d'antimicrobiens étaient les plus nombreuses chez les patients des groupes d'âge 0 à 2 ans, 3 à 9 ans et 65 ans ou plus. Les taux de recommandations d'antimicrobiens ont diminué de façon générale entre les années 2007 et 2011, sauf pour les maladies de l'appareil génito-urinaire et les maladies de l'oreille, lesquels sont demeurés stables. Globalement, les antimicrobiens les plus souvent recommandés comprenaient les macrolides, les pénicillines à large spectre et les fluoroquinolones. Il est à noter que le nombre de recommandations de céphalosporines de troisième génération, bien que moins élevé, a augmenté de 42 %.

Conclusion : À l'exception des céphalosporines de troisième génération, le pourcentage de recommandations d'antimicrobiens par les médecins de cabinets médicaux au Canada est demeuré stable ou a diminué entre 2007 et 2011. Le nombre et le taux de recommandations d'antimicrobiens différaient entre les provinces, la région de l'Atlantique et le Québec affichant des taux plus élevés de recommandations d'antimicrobiens comparativement à l'ensemble du pays.

Introduction

Le Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (PICRA) surveille les tendances en matière de résistance aux antimicrobiens et d'utilisation d'antimicrobiens chez certains organismes bactériens isolés de sources humaines, animales et alimentaires de partout au Canada. Le programme est fondé sur plusieurs composantes de surveillance représentatives et méthodologiquement unifiées qui peuvent être liées afin d'examiner la relation entre les antimicrobiens utilisés chez les animaux destinés à la consommation et les humains, ainsi que les répercussions subséquentes sur la santé. Ces renseignements permettent (i) la création de politiques basées sur des données probantes afin de contrôler l'utilisation des antimicrobiens dans les hôpitaux, au sein de la communauté et dans les milieux agricoles, permettant ainsi de prolonger l'efficacité de ces médicaments, ainsi que (ii) l'identification de mesures appropriées pour freiner l'apparition de bactéries résistantes et leur propagation entre les animaux, les aliments et les humains au Canada.

Les rapports de surveillance de l'utilisation des antimicrobiens chez les humains sont publiés sur une base régulière, et ce, afin de fournir un aperçu national annuel des pratiques actuelles en matière d'utilisation des antimicrobiens au Canada, d'établir des comparaisons, et finalement, de favoriser la gestion des antibiotiques et leur inscription aux listes de médicaments. L'objectif de cet article est de résumer le rapport le plus récent du PICRA qui décrit les profils de recommandations d'antibiotiques par les médecins de cabinets médicaux de cinq régions au Canada entre 2007 et 2011 Note de bas de page 1.

Méthodologie

L'ensemble de données de l'Index canadien des maladies et traitements est acheté par l'Agence de la santé publique du Canada auprès d'IMS Health Canada Inc. Cet ensemble de données fournit de l'information sur les formes de maladies rencontrées et les types de traitements prescrits par les médecins de cabinets médicaux de cinq régions du Canada : Atlantique (Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard), Québec, Ontario, provinces des Prairies (Alberta, Manitoba et Saskatchewan) et Colombie-Britannique). Les valeurs fournies sont des estimations fondées sur les données trimestrielles recueillies auprès d'un échantillon d'environ 652 médecins stratifié par région et spécialité. Durant quatre trimestres consécutifs, chaque médecin tient à jour un journal dans lequel il consigne des renseignements détaillés sur toutes les consultations de patients menées durant une période de 48 heures choisie au hasard. Cette information est ensuite extrapolée au moyen d'un facteur de projection afin d'estimer l'« univers » constitué d'environ 52 959 médecins, sensiblement représentatif de l'ensemble des données canadiennes.

L'information contenue dans cette analyse concerne les antimicrobiens pour lesquels un médecin a émis une recommandation ou une ordonnance, et ne représente pas les ordonnances effectivement exécutées par les pharmaciens ni consommées par les patients. Ces données n'incluent pas les consultations d'infirmiers de premier recours. D'autre part, les visites de diagnostic ne correspondent pas au nombre total de patients, puisque certains patients font de multiples visites pour les mêmes raisons, tandis que d'autres patients peuvent recevoir plusieurs diagnostics. Les méthodes de collecte des données font en sorte que la taille de l'échantillon est parfois considérée comme trop petite pour être utile à la prise de décision. Toutefois, ces renseignements sont tout de même inclus dans cette analyse afin de fournir un aperçu des pratiques qui pourraient nécessiter des études ultérieures.

Résultats

Durant la période de surveillance de cinq ans (2007 à 2011), les médecins ont établi près de 1,5 milliard de diagnostics et fournit un total d'environ 121 millions de recommandations d'antimicrobiens Note de bas de page 1. En 2011, un total de 289 millions de diagnostics cliniques ont été posés, parmi lesquels 8 % ont entraîné la recommandation d'un antimicrobien (Tableau 1). Au cours de cette année, parmi tous les antimicrobiens recommandés par les médecins de cabinets médicaux, 51,3 % concernaient le traitement de maladies de l'appareil respiratoire, le traitement d'infections des voies urinaires (14,5 %) et le traitement des maladies de la peau et des tissus sous-cutanés (11,3 %).

Tableau 1. Nombre total de diagnostics posés en cabinet, taux de diagnostics, nombre total de recommandations d'antimicrobiens, taux de recommandations d'antimicrobiens et pourcentage de diagnostics entraînant la recommandation d'un antimicrobien par les médecins de cabinets médicaux au Canada, par classe de diagnostic, en 2011
Classe de diagnostic Nombre total de diagnostics Total de diagnostics / 10 000 habitants Recommandations d'antimicrobiens (N) Nombre total de recommandations d'antimicrobiens / 10 000 habitants Pourcentage des diagnostics ayant donné lieu à la recommandation d'antimicrobiens
Complications de la grossesse, de l'accouchement et puerpérales 1 044 850 302 17 180 5 1,6
Anomalies congénitales 925 330 267 21 290 6 2,3
Maladies du sang et des organes hématopoïétiques 2 593 490 749 45 160 13 1,7
Maladies de la peau et du tissu sous-cutané 21 784 200 6 295 2 551 830 737 11,7
Maladies du système nerveux central 10 591 580 3 061 148 900 43 1,4
Maladies de l'appareil circulatoire 33 884 750 9 791 62 510 18 0,2
Maladies de l'oreille 7 627 370 2 204 2 232 080 645 29,3
Maladies de l'appareil digestif 1 674 160 484 107 900 31 6,4
Maladies du système génito-urinaire 12 878 470 3 721 821 180 237 6,4
Maladies de l'appareil respiratoire 37 079 860 10 715 11 628 520 3 360 31,4
Maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques et troubles immunitaires 28 537 420 8 246 62 310 18 0,2
Infections des voies urinaires 6 951 220 2 009 3 285 390 949 47,3
Lésions traumatiques et empoisonnements 11 575 360 3 345 317 020 92 2,7
Maladies musculosquelettiques 28 086 920 8 116 136 030 39 0,5
Tumeurs 7 124 130 2 059 93 740 27 1,3
Autres maladies de l'appareil digestif 17 401 060 5 028 684 730 198 3,9
Affections périnatales 438 380 127 14 540 4 3,3
Classifications supplémentaires 37 076 290 10 714 77 420 22 0,2
Symptômes et états morbides mal définis 21 771 660 6 291 359 500 104 1,7
Total 289 046 500 83 524 22 667 230 6 550 7,8

Les antimicrobiens étaient recommandés dans tous les groupes d'âge en 2011, les taux étant proportionnellement plus élevés chez les patients du groupe d'âge des 0 à 2 ans (12 recommandations d'antimicrobiens par 10 habitants), suivis des 3 à 9 ans (9 recommandations d'antimicrobiens par 10 habitants), puis des 60 à 64 ans et des 65 ans et plus (7 recommandations d'antimicrobiens par 10 habitants dans chacun de ces groupes d'âge) (Tableau 2).

Tableau 2. Taux de diagnostics, taux de recommandations d'antimicrobiens et pourcentage de diagnostics avec recommandation d'un antimicrobien par les médecins de cabinets médicaux au Canada, par groupe d'âge et par sexe, 2011
Caractéristiques démographiques : âge (année) ou sexe Nombre de diagnostics / 10 habitants Tableau 2 - Note de bas de page 1 Recommandations d'antimicrobiens / 10 habitants Tableau 2 - Note de bas de page 2 Pourcentage des diagnostics ayant donné lieu à la recommandation d'antimicrobiens
Âge
1Le nombre de diagnostics ne représente pas le nombre de consultations pour une personne donnée, mais le nombre de diagnostics posés; si une personne présente plusieurs pathologies, chaque diagnostic (pathologie) est consigné(e) séparément.
2Les données de ce tableau ne représentent pas les ordonnances effectivement exécutées par les pharmaciens ni les produits consommés par les patients, car aucune information sur l'observance des traitements par les patients n'était disponible.
0 à 2 123 12 9,7
3 à 9 52 9 16,5
10 à 19 42 6 13,0
20 à 39 59 6 10,7
40 à 59 81 5 6,6
60 à 64 122 7 5,5
65 et plus 152 7 4,9
Sexe
Femmes 93 7 7,7
Hommes 71 6 8,0

Pour la plupart des classes d'antimicrobiens, le pourcentage de recommandations par les médecins de cabinets médicaux au Canada est demeuré stable ou a diminué entre 2007 et 2011 (Figure 1). De légères augmentations ont été observées en présence de complications puerpérales, de grossesse ou d'accouchement; d'anomalies congénitales; de maladies de l'appareil digestif; de blessures et empoisonnements; et d'affections périnatales.

Figure 1 : Pourcentage de diagnostics ayant donné lieu à la recommandation d'un traitement antimicrobien par les médecins de cabinets médicaux au Canada, en 2007 et de 2010 à 2011

Figure 1
Équivalent textuel - Figure 1

Figure 1 : Pourcentage de diagnostics ayant donné lieu à la recommandation d'un traitement antimicrobien par les médecins de cabinets médicaux au Canada, en 2007 et de 2010 à 2011

Cette figure est un histogramme montrant le pourcentage de diagnostics ayant donné lieu à la recommandation d'un traitement antimicrobien par des médecins de cabinets médicaux au Canada, en 2007 et de 2010 à 2011. L'axe y représente différentes catégories diagnostiques. L'axe x représente le pourcentage de recommandations aux antimicrobiens et s'étend de 0 à 60 % jusqu'à l'extrémité droite. Les infections des voies urinaires constituent l'affection la plus commune donnant lieu à une recommandation aux antimicrobiens, soit un peu plus de 50 % des cas en 2007 et un peu moins de 50 % des cas en 2010 et 2011. Les maladies des voies respiratoires constituent la deuxième affection la plus fréquente donnant lieu à des recommandations d'antibiotiques, soit dans plus de 30 % des cas, mais affichant une légère baisse de 2007 à 2011. Les maladies de l'oreille constituent la troisième affection la plus fréquente donnant lieu à des recommandations d'antibiotiques, soit dans un peu moins de 30 % des cas, mais affichant une légère baisse de 2007 à 2011. Les maladies dermatologiques constituent la quatrième affection la plus fréquente donnant lieu à des recommandations d'antibiotiques, soit dans plus de 10 % des cas, mais affichant une légère hausse en 2010 par rapport à 2007 et à 2011. Les maladies de l'appareil digestif et du système génito-urinaire représentent les cinquième et sixième affections les plus courantes donnant lieu à des recommandations d'antibiotiques, soit un peu plus de 5 % des cas. Toutes les autres affections donnent lieu à une recommandation aux antimicrobiens dans moins de 5 % des cas; il n'y a pratiquement aucune recommandation d'antibiotiques pour des affections des systèmes circulatoire et endocrinien, et pour des maladies nutritionnelles, métaboliques et immunitaires.

Les antimicrobiens les plus souvent recommandés en 2011 étaient les macrolides (1 638 recommandations par 10 000 habitants), les pénicillines à large spectre (1 504 recommandations par 10 000 habitants) et les fluoroquinolones (1 202 recommandations par 10 000 habitants). Toutefois, des augmentations importantes du nombre de recommandations de céphalosporines de troisième génération ont été observées (augmentation de 42 % comparativement à 2007), lesquelles étaient attribuables à une augmentation des recommandations pour le traitement de maladies de l'appareil respiratoire, le traitement de maladies de l'appareil génito-urinaire et le traitement d'infections des voies urinaires.

Des variations interprovinciales ont été observées au niveau du nombre total de recommandations d'antimicrobiens par 10 000 habitants, la région de l'Atlantique (7,101 recommandations par 10 000 habitants) et le Québec (8,268 recommandations par 10 000 habitants) affichant les taux les plus élevés comparativement à l'ensemble du pays. Les taux de diagnostics et de recommandations d'antimicrobiens par 10 000 habitants variaient selon les provinces et les maladies à traiter. Différentes préférences quant à l'antimicrobien de choix pour le traitement des maladies étaient également observées entre les provinces (Tableau 3).

Tableau 3. Taux de diagnostics, taux de recommandations d'antimicrobiens et pourcentage de diagnostics avec recommandation d'un antimicrobien par les médecins de cabinets médicaux au Canada, par classe de diagnostic et par province/région, 2011
Classe de diagnostic Région Nombre de diagnostics / 10 000 habitants Tableau 3 - Note de bas de page 1 Nombre de recommandations d'antimicrobiens / 10 000 habitants Tableau 3 - Note de bas de page 2 Pourcentage des diagnostics ayant donné lieu à la recommandation d'antimicrobiens
1Les données de ce tableau ne représentent pas les ordonnances effectivement exécutées par les pharmaciens ni les produits consommés par les patients, car aucune information sur l'observance des traitements par les patients n'était disponible.
2Le nombre de diagnostics ne représente pas le nombre de consultations pour une personne donnée, mais le nombre de diagnostics posés; si une personne vient consulter pour plusieurs pathologies, chaque diagnostic (pathologie) est consigné(e) séparément.
3AAP = Aucun antimicrobien proposé (recommandé).
4Les Prairies regroupent les provinces de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba.
5La région de l'Atlantique comprend les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l'Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador.
Complications de la grossesse, de l'accouchement et puerpérales Colombie-Britannique 350 AAP Tableau 3 - Note de bas de page 3 AAP
Prairies Tableau 3 - Note de bas de page 4 303 3 1,1
Ontario 271 AAP AAP
Québec 330 19 5,7
Atlantique Tableau 3 - Note de bas de page 5 298 AAP AAP
Total 302 5 1,6
Anomalies congénitales Colombie-Britannique 374 10 2,7
Prairies 265 13 4,7
Ontario 171 5 2,9
Québec 296 AAP AAP
Atlantique 530 10 1,9
Total 267 6 2,3
Maladies du sang et des organes hématopoïétiques Colombie-Britannique 715 AAP AAP
Prairies 665 12 1,8
Ontario 744 20 2,7
Québec 707 13 1,9
Atlantique 1 242 AAP AAP
Total 749 13 1,7
Maladies de la peau et du tissu sous-cutané Colombie-Britannique 7 602 820 10,8
Prairies 6 061 706 11,6
Ontario 5 866 792 13,5
Québec 6 399 664 10,4
Atlantique 6 741 631 9,4
Total 6 295 737 11,7
Maladies du système nerveux central Colombie-Britannique 3 472 73 2,1
Prairies 2 440 33 1,3
Ontario 3 297 39 1,2
Québec 3 020 37 1,2
Atlantique 2 811 57 2,0
Total 3 061 43 1,4
Maladies de l'appareil circulatoire Colombie-Britannique 9 503 48 0,5
Prairies 9 231 5 0,0
Ontario 9 479 19 0,2
Québec 1 037 8 0,8
Atlantique 12 081 24 0,2
Total 9 792 18 0,2
Maladies de l'oreille Colombie-Britannique 2 285 349 15,3
Prairies Tableau 3 - Note de bas de page 4 1 628 460 28,2
Ontario 1 708 514 30,1
Québec 3 123 1 168 37,4
Atlantique Tableau 3 - Note de bas de page 5 3 348 702 21,0
Total 2 204 645 29,3
Maladies de l'appareil digestif Colombie-Britannique 452 53 11,6
Prairies 521 9 1,7
Ontario 461 29 6,4
Québec 530 28 5,3
Atlantique 445 69 15,6
Total 484 31 6,4
Maladies du système génito-urinaire Colombie-Britannique 3 646 207 5,7
Prairies 3 500 252 7,2
Ontario 3 606 218 6,0
Québec 3 815 277 7,3
Atlantique 4 957 243 4,9
Total 3 722 237 6,4
Maladies de l'appareil respiratoire Colombie-Britannique 9 699 2 649 27,3
Prairies 10 193 3 307 32,4
Ontario 9 687 3 000 31,0
Québec 13 044 4 377 33,6
Atlantique 12 504 3 641 29,1
Total 10 715 3 360 31,4
Maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques et troubles immunitaires Colombie-Britannique 7 353 AAP Tableau 3 - Note de bas de page 3 AAP
Prairies 6 940 14 0,2
Ontario 8 557 23 0,3
Québec 8 477 28 0,3
Atlantique 11 215 5 < 0,1
Total 8 247 18 0,2
Infections des voies urinaires Colombie-Britannique 2 241 982 43,8
Prairies 1 886 825 43,8
Ontario 1 869 855 45,7
Québec 1 891 1 143 60,5
Atlantique 3 164 1 134 35,8
Total 2 009 949 47,3
Lésions traumatiques et empoisonnements Colombie-Britannique 5 400 99 1,8
Prairies Tableau 3 - Note de bas de page 4 3 446 93 2,7
Ontario 2 864 94 3,3
Québec 3 221 90 2,8
Atlantique Tableau 3 - Note de bas de page 5 2 398 73 3,0
Total 3 345 92 2,7
Maladies musculosquelettiques Colombie-Britannique 8 402 4 < 0,1
Prairies 8 748 53 0,6
Ontario 7 911 56 0,7
Québec 6 804 13 0,2
Atlantique 11 928 69 0,6
Total 8 116 39 0,5
Tumeurs Colombie-Britannique 2 012 10 0,5
Prairies 1 630 3 0,2
Ontario 1 840 8 0,5
Québec 2 645 95 3,6
Atlantique 2 614 AAP Tableau 3 - Note de bas de page 3 AAP
Total 2 059 27 1,3
Autres maladies de l'appareil digestif Colombie-Britannique 4 925 237 4,8
Prairies 5 460 138 2,5
Ontario 4 547 214 4,7
Québec 4 962 224 4,5
Atlantique 7 311 106 1,5
Total 5 028 198 3,9
Affections périnatales Colombie-Britannique 123 AAP AAP
Prairies 154 16 10,1
Ontario 151 AAP AAP
Québec 96 6 6,5
Atlantique 35 AAP AAP
Total 127 4 3,3
Classifications supplémentaires Colombie-Britannique 10 174 12 0,1
Prairies 12 776 9 0,1
Ontario 10 851 24 0,2
Québec 9 323 37 0,4
Atlantique 10 867 21 0,2
Total 10 714 22 0,2
Symptômes et états morbides mal définis Colombie-Britannique 6 427 97 1,5
Prairies 5 819 68 1,2
Ontario 6 666 123 1,9
Québec 4 792 41 0,9
Atlantique 10 502 315 3,0
Total 6 291 104 1,7

Discussion

Huit pour cent (8 %) des diagnostics cliniques posés par les médecins de cabinets médicaux ont entraîné la recommandation d'un antimicrobien en 2011. Cinquante et un pour cent (51 %) de ces antimicrobiens visaient le traitement de maladies de l'appareil respiratoire, 14 % le traitement d'infections des voies urinaires et 11 % le traitement de maladies de la peau et des tissus sous-cutanés. Les recommandations d'antimicrobiens étaient les plus nombreuses chez les patients des groupes d'âge 0 à 2 ans, 3 à 9 ans et 65 ans ou plus. Les taux de recommandations d'antimicrobiens ont diminué entre les années 2007 et 2011 pour les maladies de l'oreille, de l'appareil respiratoire, les infections des voies urinaires et les maladies de la peau et des tissus sous-cutanés, alors que les taux associés aux maladies de l'appareil génito-urinaire sont demeurés stables.

Globalement, les antimicrobiens les plus souvent recommandés comprenaient les macrolides, les pénicillines à large spectre et les fluoroquinolones. Des différences interprovinciales étaient observées au niveau des taux de recommandations d'antimicrobiens et aussi des antimicrobiens sélectionnés comme traitement, la région de l'Atlantique et le Québec affichant des taux plus élevés de recommandations d'antimicrobiens comparativement à l'échelle nationale. La Colombie-Britannique détenait le taux le plus faible de recommandations d'antimicrobiens pour les maladies de l'appareil respiratoire, alors que le Québec et la région de l'Atlantique détenaient les taux les plus élevés pour les maladies de l'oreille. Les Prairies détenaient le taux le plus faible de recommandations d'antimicrobiens pour les infections des voies urinaires (à noter toutefois qu'une augmentation de ce taux a été observée entre 2010 et 2011). Un taux similaire de recommandations d'antimicrobiens a été observé dans tout le pays pour ce qui est du traitement des maladies de l'appareil génito-urinaire, alors que des diminutions des recommandations étaient observées dans tout le pays pour les maladies de la peau et des tissus sous-cutanés.

L'ensemble de données de l'Index canadien des maladies et traitements montre plusieurs limites et restrictions. Les médicaments indiqués sont ceux prescrits ou recommandés par les médecins et ne représentent pas les ordonnances effectivement exécutées par les pharmaciens ni les produits consommés par les patients, puisque l'information sur l'observance des traitements n'était pas disponible. Ces données n'incluent pas les consultations d'infirmiers de premier recours. D'autre part, les visites de diagnostic ne correspondent pas au nombre total de patients, puisque certains patients peuvent faire plusieurs visites pour les mêmes raisons, tandis que d'autres patients peuvent recevoir plusieurs diagnostics.

Les médicaments indiqués peuvent comprendre des échantillons qui ne figurent pas nécessairement sur une ordonnance exécutée puisque les médecins consignent tous les traitements suggérés. Les médecins consignent également les « médicaments antérieurement prescrits dont la prise est à continuer » pour un diagnostic donné, ce qui ne donne pas nécessairement lieu à l'exécution d'une ordonnance. En outre, certains traitements médicamenteux et certains diagnostics sont sous-représentés en raison de l'automédication (p. ex., achat de produits en vente libre). Finalement, certains échantillons, jugés trop petits pour être utiles à la prise de décision, ont toutefois été inclus à titre informatif uniquement; comme les erreurs d'échantillonnage peuvent nuire à la fiabilité des données, la prudence s'impose lors de l'interprétation des données relatives à des catégories de maladies reposant sur un échantillon de petite taille. Les données ne sont disponibles qu'à l'échelle des régions, où les fluctuations sont plus ou moins évidentes et aucune information spécifique sur les provinces individuelles n'a pu être déterminée.

La résistance aux antimicrobiens continuera à mettre en danger la santé des Canadiens et des autres habitants de la planète pendant encore un certain temps. La surveillance de l'utilisation des antibiotiques aidera à documenter les progrès accomplis dans la réduction de cette résistance ainsi que les répercussions possibles de ces changements sur la résistance globale aux antibiotiques.

Remerciements

L'auteur aimerait souligner la contribution des réviseurs externes du Rapport sur l'utilisation des antimicrobiens chez les humains : Dr John Conly, Dr Jim Hutchinson, Dr Warren McIsaac, Dr David Patrick, Dre Lynora Saxinger, Dr Daniel Thirion et Dr Karl Weiss. Sans leur étroite collaboration et leur participation, l'analyse et la présentation de ces données n'auraient pas été possible.

Conflit d'intérêts

Il n'y a aucun conflit d'intérêts à déclarer.

Financement

Ce travail a été appuyé par l'Agence de la santé publique du Canada.

Avertissement

Cet article a été préparé grâce aux données d'IMS Health Canada Inc. Les analyses, les conclusions, les opinions ainsi que les énoncés exprimés dans cet article sont ceux des auteurs et non ceux d'IMS Health Canada Inc.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :