Renseignements à l’intention des auteurs


Mis à jour le 17 janvier 2019

Sur cette page

Introduction

Le Relevé des maladies transmissibles au Canada (RMTC) est une revue bilingue d’accès libre sur les maladies infectieuses, en ligne et révisée par les pairs. Il est publié sur le site Web du gouvernement du Canada par l'Agence de la santé publique du Canada et est disponible sur PubMed, PubMed Central et PubMed Central Canada. Il est publié dix fois par année, le premier jeudi du mois, avec des numéros combinés au début de l’année et en juillet-août. Les abonnés reçoivent un courriel contenant la table des matières avec hyperliens, après la publication de chaque numéro.

Objectif et portée

L'objectif du RMTC est de renforcer la capacité de prévention, de détection et d'atténuation des effets des maladies infectieuses au Canada et dans le monde entier. Ses lecteurs comprennent des cliniciens, des professionnels de la santé publique, des chercheurs, des enseignants, des étudiants et d'autres personnes intéressées par les maladies infectieuses. Pour atteindre cet objectif, le RMTC fournit des renseignements pratiques et faisant autorité en publiant des rapports de surveillance, des rapports d'éclosions, des recherches originales, des communications rapides, des déclarations de comités consultatifs, et plus encore.

Politique de libre accès

Le RMTC adhère à la définition du libre accès selon le Directory of Open Access Journals, d'après laquelle les utilisateurs ont le droit de lire, de télécharger, de reproduire, de distribuer ou d'imprimer le texte intégral de tous les articles, en plus d'y faire des recherches ou de proposer des liens vers euxNote de bas de page 1. Le Relevé ne facture aucuns frais de traitement ou de soumission des articles et il est accessible gratuitement à tous les lecteurs. En date du 3 janvier 2019, tous les articles dans le RMTC sont publiés sous une licence Creative Commons Attribution CC BY 4.0Note de bas de page 2.

Ce que nous recherchons

Le RMTC accueille les soumissions de partout au Canada et d'ailleurs pour des articles portant sur les maladies infectieuses qui éclairent les politiques, l'élaboration de programmes et les pratiques. Il suit les recommandations des sources suivantes :

Le RMTC ne publie pas d'énoncés de politiques, à l'exception des déclarations du Comité consultatif. Les auteurs sont responsables du contenu de leurs articles et les opinions exprimées ne reflètent pas forcément celles de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Types d'articles

Le RMTC publie une grande variété d'articles (tableau 1). Le compte de mots inclut le corps principal du texte et exclut le résumé, les tableaux et les références. Des listes de vérification à l'intention des auteurs ont été publiées pour de nombreux types d'articles. D'autres types d'articles, comme des résumés de conférences, pourraient aussi être acceptés; veuillez communiquer avec la rédactrice scientifique en chef (patricia.huston@canada.ca) avant la soumission.

Tableau 1 : Types d'articles publiés dans le Relevé des maladies transmissibles au Canada
Types d'articles
(compte de mots)
Description
CommentaireNote de bas de page 10
(de 1 000 à 1 500 mots)
Aborde un sujet à part, en exposant les points forts et les arguments à l'appui d'un point de vue, de même que les points faibles et les arguments contradictoires potentiels
Étude épidémiologique
(de 1 500 à 2 000 mots)
Inclut les études de cohorte et cas-témoins sur des maladies infectieuses conformément aux lignes directrices STROBE (Strengthening the Reporting of Observational Studies in Epidemiology)
Science de l'application des connaissancesNote de bas de page 11
(de 1 500 à 2 000 mots)
Décrit un processus, une politique ou un programme novateur conçu pour surveiller ou réduire les conséquences d'une maladie infectieuse et comporte généralement une évaluation du procédé
Rapport de témoin oculaire
(de 1 000 à 1 500 mots)
Propose un compte rendu de première main fondé sur la pratique et accompagné de réflexions sur la prévention, la détection ou la gestion des maladies infectieuses
Rapport d'éclosionNote de bas de page 12
(de 2 000 à 2 500 mots)
Présente des renseignements relatifs à une éclosion et un sommaire de son épidémiologie, des facteurs de risque, de la morbidité et de la mortalité associées, des interventions de santé publique et des résultats
Aperçu Note de bas de page 13
(de 1 500 à 2 000 mots)
Rassemble du contenu extrait de nombreux articles ou sources spécialisés en un article de large portée, ou présente un sujet à l'intention de personnes pour qui les questions abordées ne s'inscrivent peut-être pas dans leur domaine d'expertise
Études qualitativesNote de bas de page 14
(de 2 000 à 2 500 mots)
Analysent des données provenant d'observations directes sur le terrain, d'entrevues approfondies ou de documents écrits pour relever les thèmes qui génèrent des hypothèses sur des phénomènes complexes
Communication rapideNote de bas de page 15
(de 750 à 1 500 mots)
Présente en temps opportun un bref rapport faisant autorité sur une maladie infectieuse émergente ou réémergente. Ce type d'article comprend généralement les résultats des enquêtes préliminaires et toute recommandation clinique et de santé publique provisoire
Rapport de surveillanceNote de bas de page 16
(de 2 000 à 2 500 mots)
Résume les tendances de l'incidence ou de la prévalence d'une maladie infectieuse au Canada et en analyse l'évolution
Rapport d'enquêteNote de bas de page 17
(de 1 500 à 2 000 mots)
Décrit « ce qu'il en est » dans une population en s'appuyant sur des déclarations volontaires et en respectant la liste de vérification CHERRIES (Checklist for Reporting Results of Internet E-Surveys)
Examen systématiqueNote de bas de page 18
(de 2 000 à 2 500 mots)
Propose un examen de la littérature en respectant la liste de vérification PRISMA (Preferred Reporting Items for Systematic Reviews and Meta-Analyses)

Les copublications, c'est-à-dire la publication du même article à deux endroits différents, peuvent être envisagées lorsqu'elles répondent aux exigences de l'ICMJENote de bas de page 19, en particulier lorsqu'il s'agit d'un sujet d'importance pour la santé publique et qu'il s'adresse à deux publics différents. Communiquez avec la rédactrice scientifique en chef (patricia.huston@canada.ca) pour discuter de cette possibilité avant la soumission.

Comment préparer un article pour le RMTC

Les articles devraient être écrits de manière claire, logique et convaincante. Évitez le jargon et minimisez l'utilisation d'abréviations. Le RMTC encourage la présentation de soumissions peu après l'achèvement d'une étude. Les données ne devraient pas avoir plus de trois ans.

Exigences en matière de style et de format

Les articles peuvent être soumis en français ou en anglais et doivent être préparés à l'aide de Microsoft Word (.docx). Voir le tableau 2 pour plus d'informations sur le style et la mise en forme. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la façon de structurer votre article afin d'en accroître la logique et la lisibilité, consultez le Guide de publication de la recherche scientifique en sciences de la santéNote de bas de page 20.

Tableau 2 : Exigences en matière de style et de mise en forme pour le Relevé des maladies transmissibles au Canada
Élément Exigence
Page titre
  • Fournissez un titre concis et intéressant qui inclut la personne, la date et le lieu de l'étude, le cas échéant
  • Indiquez le nom de famille et la première initiale de chaque auteur, puis de leur affiliation principale, avec la ville et la province
  • En cas de paternité collective (p. ex., un groupe de travail ou un comité consultatif d'experts), indiquez le nom de chaque membre à la fin de l'article
  • Fournissez le courriel de l'auteur désigné pour la correspondance
  • Inscrivez quatre à huit mots-clés aux fins d'indexation, séparés par des points-virgules
  • Précisez le nombre de mots que compte le texte principal
Résumé
  • Pour les articles de recherche, incluez un résumé structuré de 200 à 250 mots comprenant les sous-titres suivants : Contexte, Objectif, Méthodologie, Résultats et Conclusion
  • Pour les commentaires, les rapports de témoins oculaires et les aperçus, incluez un sommaire de 150 à 200 mots qui résume l'article et présente les messages clés
Texte principal
  • Introduire le sujet et expliquer la raison de votre étude. Commencez par présenter la question globale, puis précisez l'objectif de votre travail de recherche, en fournissant un résumé de la littérature pertinente. En présentant cet objectif, assurez-vous de cerner tous les principaux aspects de votre étude en suivant un ordre logique
  • Dans votre rapport de recherche, tenez compte des lignes directrices SAGER (Sex and Gender Equity in Research) sur l'égalité entre les sexes dans la rechercheNote de bas de page 7
  • Organisez la section Méthodologie en utilisant les mêmes termes (souvent sous la forme de sous-titres) et le même ordre que dans l'objectif
  • Organisez la section Résultats en utilisant les mêmes termes et le même ordre que dans l'objectif
  • Mettez en évidence les principales constatations dans des tableaux et des figures, qui apparaîtront après avoir été mentionnés une première fois dans le texte
  • Rédigez une section Discussion concise qui résume les principales constatations, cerne les forces et les faiblesses de l'étude, aborde les implications des conclusions et propose les prochaines étapes à suivre
  • Précisez, entre parenthèses dans le texte, la source (le nom) des données non publiées ou des communications personnelles, en indiquant la date. Les auteurs ont la responsabilité d'obtenir les autorisations nécessaires auprès de toute personne identifiée
  • N'inscrivez pas de notes de bas de page dans le texte. Incorporez cette information dans le texte, résumez-la et fournissez une référence où obtenir des renseignements supplémentaires, sinon ne l'incluez pas
  • Désignez les références en ordre numérique dans le texte. Le numéro doit être placé entre parenthèses avant la ponctuation, par exemple avant le point à la fin d'une phrase.
  • N'utilisez pas la fonction de notes de fin de Microsoft Word pour les références. Utilisez un logiciel de référencement et supprimez les liens vers les références dans le texte une fois terminé, de façon à en permettre la révision
Informations après le texte
  • Insérez une section Déclaration des auteurs après le texte. Identifiez chaque auteur par ses initiales et précisez de quelles façons il a contribué. Pour ce faire, vous pouvez indiquer les tâches spécifiques servant à la préparation d'articles scientifiques que l'on retrouve dans la taxonomie CRediT (disponible en anglais seulement; p. ex., conceptualisation, analyse et interprétation des données, rédaction ou révision de l'article)Note de bas de page 21
  • Insérez une section Conflit d'intérêt, même si ce n'est que pour y inscrire « Aucun »
  • Précisez toutes les sources de financement. Si l'étude a été réalisée dans le cadre de votre travail, vous devriez indiquer pour quelle organisation : p. ex., « Ce travail a été réalisé grâce au soutien de l'Agence de la santé publique du Canada »
  • Identifiez les collaborateurs, le cas échéant, ce qui inclut les personnes qui ont contribué de façon substantielle à l'article, mais qui ne répondaient pas aux critères pour faire partie des auteurs. Assurez-vous d'obtenir leur permission à cet égard
  • Incluez une section « Remerciements », le cas échéant. Assurez-vous que toutes les personnes identifiées ont donné leur autorisation
Références
  • Les références doivent être numérotées consécutivement dans l'ordre dans lequel elles sont mentionnées dans le texte, dans les tableaux et dans les figures par des chiffres arabes entre parenthèses
  • La section Références est réservée aux documents publiés. N'incluez pas de communications personnelles dans cette section
  • Pour des exemples sur la façon de citer des articles, des livres, des comptes rendus ou d'autres types de documents, consultez le lien suivant : http://nlm.nih.gov/bsd/uniform_requirements.html
  • Supprimer les liens vers tout logiciel de référencement dans l'article
Tableaux et figures
  • Tableaux : Assurez-vous d'inscrire des titres pour les colonnes et les rangées, et évitez les cases vides. S'il n'y a pas de données à mettre dans une cellule, inscrivez « S.O. » dans la cellule, puis précisez que cela signifie « sans objet » dans la mention sur les abréviations. Toutes les lignes des colonnes et des rangées doivent être visibles. Utilisez la fonction de création de tableaux du logiciel de traitement de texte pour préparer vos tableaux; n'employez pas des tabulations et des espaces
  • Figures : Toutes les figures doivent être fournies dans un format entièrement modifiable pour en permettre la révision et la traduction : p. ex., en fichier Excel pour les graphiques. Soumettez les illustrations, les arbres phylogénétiques et les cartes en format PowerPoint, Visio ou PDF modifiable. Les images ou les captures d'écrans ne sont pas acceptables, car elles ne peuvent être modifiées. Les photographies devraient être fournies sous forme de fichiers bitmap (p. ex., JPEG ou TIFF) de haute résolution (au moins 300 dpi). Toute figure qui ne renvoie pas à un fichier Excel contenant les données connexes doit être accompagnée d'une description textuelle pour les malvoyants, qui utilisent des lecteurs sonores de texte
  • Pour chaque tableau et figure, mettez un titre qui décrit pleinement le contenu. N'employez pas d'abréviations dans le titre
  • Remarque : Il est possible d'utiliser des abréviations à l'intérieur des tableaux et des figures, mais elles doivent être indiquées au long à la première ligne apparaissant au bas du tableau ou de la figure, chaque abréviation étant séparée par un point-virgule
  • Des notes complémentaires peuvent être utilisées dans les tableaux et les figures pour fournir des informations supplémentaires. Identifiez les notes de bas de page en utilisant des lettres minuscules en exposant : a, b, c
  • Placez les tableaux et les figures à la fin de l'article, après la section Références

Comment soumettre un article au RMTC

Les auteurs employés par des organisations gouvernementales sont responsables d’obtenir l’autorisation nécessaire pour la publication de leur article avant la soumission.

En date du 15 janvier 2019, les manuscrits devront être soumis en ligne par l’entremise de l’Open Journal System (OJS). L’inscription et la connexion sont nécessaires afin de soumettre les manuscrits en ligne et pour vérifier l’état de la soumission. Rendez-vous à INSCRIPTION afin d’obtenir un nom et mot de passeNote de bas de page 22. Allez ensuite sur CONNEXION.

Fournir des garanties

Au moment de soumettre un article en ligne, l’auteur devra déclarer que:

  • Le manuscrit est original et ne viole aucune licence ou droits d’auteur
  • Le manuscrit n’a pas considéré ailleurs
  • Tous les auteurs rencontrent la définition de paternité selon l’International Commitee of Medical Journal Editors (ICMJE)Note de bas de page 23
  • La permission a été obtenue des détenteurs des droits d’auteur pour l’utilisation de tout matériel de tierce partie (texte, graphique, contenu artistique ou autre) si indiqué

En plus, l’auteur soumettant le manuscrit devra aussi soumettre un formulaire sur les conflits d’intérêt complétéNote de bas de page 24, par chaque auteur du manuscrit.

Accepter la licence Creative Commons Attribution CC BY 4.0

En plus, les auteurs doivent aussi reconnaitre que si leur soumission est acceptée, elle sera publiée sous licence Creative Commons Attribution CC BY 4.0. Cela signifie que les auteurs ou leurs institutions affiliées conserveront leurs droits d’auteur, mais permettent à tous de copier et distribuer l’article dans tout médium ou format, remixages et transformation s’appuyant sur le matériel, à toute fin, sous réserve de mention de la source, un lien vers la licence et que tout changement soit indiquéNote de bas de page 2.

Les auteurs seront invités à identifier leur numéro d’identification de contributeur et chercheur libre (numéro ORCID)Note de bas de page 25.

Processus d'examen et de traitement des articles

Les articles qui ont été correctement soumis sont systématiquement traités à l'aide du logiciel antiplagiat iThenticate avant d'être présentés à la rédactrice scientifique en chef, qui en évaluera la pertinence. Lorsqu'un article est jugé pertinent, il est soumis à un processus d'examen par les pairs à double insu (les examinateurs ne savent pas qui sont les auteurs et vice-versa). Les examinateurs reçoivent un questionnaire correspondant au type d'article et doivent évaluer le manuscrit selon le questionnaire de l’examinateur et sont invités à formuler des suggestions pour améliorer l'article. Il convient de souligner que les questions auxquelles doivent répondre les examinateurs correspondent aux éléments abordés dans les listes de vérification à l'intention des auteurs ce qui permet d'avoir des directives claires et cohérentes pour les auteurs et examinateurs.

Lorsque l'examen par les pairs est terminé, un rédacteur analyse l'article et prend en compte les commentaires des examinateurs, puis recommande à la rédactrice scientifique en chef d’accepter le manuscrit tel quel, de demander que des corrections soient apportées ou de refuser de publier l'article. S'il y a lieu d'apporter des corrections, le rédacteur envoie les commentaires des examinateurs et tout autre commentaire éditorial à l'auteur désigné pour la correspondance et l'invite à réviser l'article et à fournir une réponse pour chacun des commentaires. Après avoir reçu l'article révisé et les réponses aux commentaires, le rédacteur indique à la rédactrice scientifique en chef s'il y a lieu d'accepter l'article, de le refuser ou de demander des corrections additionnelles. L'auteur désigné pour la correspondance est alors informé par courriel de la décision de l'équipe de rédaction.

Processus lorsqu'un article est accepté

Tous les articles acceptés sont révisés et il pourrait alors être nécessaire d'y apporter d'autres modifications. Une fois le travail éditorial terminé, l'article est soumis à la correction d'épreuves, traduit, puis mis en page en vue des travaux d'éditique et de codage Web. L'auteur désigné pour la correspondance reçoit une version corrigée, relue et mise en forme de son article pour qu'il effectue un dernier contrôle de la qualité avant les travaux d'éditique et de codage Web; sur demande, l'auteur peut aussi réviser la version traduite si désiré.

Comment le RMTC aborde les erreurs, les conflits et les changements à la paternité

Le RMTC a mis en place un certain nombre de politiques et de pratiques exemplaires pour gérer les erreurs, les changements d'auteurs et les conflits.

Avis de correction

Le bureau de la rédaction (phac.ccdr-rmtc.aspc@canada.ca) du RMTC devrait être informé immédiatement de toute erreur ou omission constatée après la publication. Toutes les modifications apportées aux versions Web et PDF des articles publiés sont indiquées dans un avis de correction apparaissant dans le numéro du RMTC après que la correction ait été apportée, avec une explication de la nature de la correction et de la date des changements.

Plaintes, appels et allégations d'inconduite

Toute préoccupation ou plainte concernant le processus éditorial doit être adressée à l'équipe éditoriale; si elle n'est pas réglée de façon satisfaisante, elle doit être portée à l'attention de la rédactrice scientifique en chef. Le processus d'appel pour les décisions éditoriales comprend une réévaluation de l'article par un corédacteur ou par la rédactrice scientifique en chef et, potentiellement, par un autre réviseur expert. Les allégations d'inconduite sont traitées conformément aux directives élaborées par le Committee on Publication Ethics (COPE)Note de bas de page 26 (disponible en anglais seulement).

Changements à la paternité

Pour ajouter un auteur pendant le processus éditorial ou de production, l'auteur désigné pour la correspondance doit envoyer à la rédactrice scientifique en chef un courriel expliquant pourquoi cet auteur n'avait pas été inclus à l'origine et comment il satisfait aux critères de l'ICMJE liés à la paternité. Le courriel devrait être envoyé en copie conforme à tous les auteurs, y compris à l'auteur additionnel.

Pour retirer un auteur durant le processus éditorial ou de production, l'auteur désigné pour la correspondance doit en faire la demande à la rédactrice scientifique en chef en lui en expliquant la raison et l'auteur concerné doit donner son accord. Ce courriel devrait être envoyé à tous les auteurs.

Si un auteur demande que son nom soit retiré après la publication, le RMTC évaluera cette demande en fonction des directives du COPENote de bas de page 26

Comment communiquer avec le bureau de la rédaction

Si vous avez des questions, des commentaires ou des informations dont vous aimeriez faire part, veuillez communiquer avec la rédactrice scientifique en chef (patricia.huston@canada.ca) ou le bureau de la rédaction (phac.ccdr-rmtc.aspc@canada.ca).

Références

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :