Actualités sur les maladies infectieuses : février 2016 (S1)

RMTC

Volume 42-S1, le 18 février 2016 : Déterminants sociaux de la santé

Actualités sur les maladies infectieuses

The Sanitation Hygiene Infant Nutrition Efficacy (SHINE) Trial

Sanitation Hygiene Infant Nutrition Efficacy (SHINE) Trial Team. The Sanitation Hygiene Infant Nutrition Efficacy (SHINE) Trial: Rationale, Design, and Methods. Clin Infect Dis. 2015 Dec 15;61 Suppl 7:S685-702. doi: 10.1093/cid/civ844. (En anglais seulement)

L'arrêt de croissance et l'anémie chez les enfants constituent des questions insolubles en matière de santé publique dans les pays en développement et ont des conséquences marquées à court et à long terme. L'essai SHINE découle de la prémisse selon laquelle la dysfonction entérique environnementale (DEE) est une cause fondamentale de l'arrêt de croissance et de l'anémie; l'inflammation chronique est une caractéristique centrale de la DEE qui modère ces effets indésirables, et la DEE est principalement causée par l'ingestion importante de matière fécale en raison des conditions de vie (qualité de l'eau, assainissement et hygiène médiocres). SHINE est un essai de validation communautaire, factoriel 2 × 2, randomisé par groupe, mené dans deux districts ruraux du Zimbabwe, visant à vérifier les effets indépendants et combinés sur la grandeur et l'hémoglobine à l'âge de 18 mois de la protection des bébés contre l'ingestion de matière fécale (facteur 1, mis en œuvre dans le cadre d'une intervention liée à la qualité de l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène) et à optimiser la suffisance nutritionnelle de l'alimentation des nourrissons (facteur 2, mis en œuvre dans le cadre d'une intervention d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants). Dans le cadre de l'essai SHINE, on mesurera deux enchaînements de causalité. L'enchaînement des incidences du programme comprend une série de processus et de comportements liant la mise en œuvre des interventions avec les deux résultats primaires en matière de santé infantile; il sera modélisé au moyen de mesures de la fidélité de la prestation des interventions et de l'adoption des comportements et des pratiques par les ménages. Nous mesurerons également une gamme de caractéristiques des ménages et des personnes, les interactions sociales et les capacités maternelles en matière de soins à l'enfant, ce qui, selon nous, expliquera l'hétérogénéité au sein de ces enchaînements. L'enchaînement biomédical comprend la réponse biologique du nourrisson à la qualité de l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène et les interventions d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants liées à la stature atteinte et à l'hémoglobine à l'âge de 18 mois; la mesure de biomarqueurs de la structure et de la fonction intestinale (inflammation, régénération, absorption et perméabilité) permettront d'élucider cela; la translocation microbienne; l'inflammation systémique; et les facteurs hormonaux liés à la croissance et à l'anémie au sein d'un sous-groupe de nourrissons participant à une sous-étude de la DEE. L'article présente la raison d'être, la conception et les méthodes sur lesquelles repose l'essai SHINE.

Emerging Infections Program Efforts to Address Healthy Equity

Hadler JL, Vugia DJ, Bennett NM, Moore MR. Emerging Infections Program Efforts to Address Health Equity. Emerg Infect Dis. 2015 Sep;21(9):1589-94. doi: 10.3201/eid2109.150275. (En anglais seulement)

Créé en 1995, le Emerging Infections Program (EIP), permet la collaboration entre le ministère de la Santé de dix États (à l'heure actuelle), leurs partenaires des centres universitaires, et les Centers for Disease Control and Prevention. Le EIP assure une surveillance active des maladies infectieuses importantes au sein de la population, s'attaque aux nouveaux problèmes lorsqu'ils surviennent, met l'accent sur les projets qui mènent à la prévention, et élabore et évalue les pratiques en matière de santé publique. Le EIP s'attaque de plus en plus aux défis liés à l'équité en matière de santé énoncés dans le cadre du programme Healthy People 2020. Pour surmonter ces défis, on doit accroître la proportion des conditions décrites dans le cadre du programme Healthy People au sujet desquelles on dispose de données en fonction de la race ou de l'ethnie et de statut socioéconomique comme tremplin vers la reconnaissance et l'élimination éventuelle des inégalités en matière de santé. EIP a fait d'importants progrès, passant d'un programme axé au départ uniquement sur la surveillance des déterminants sociaux par la collecte et l'analyse de données en fonction de la race ou de l'ethnie pour devenir un programme qui recense et met en œuvre des méthodes de surveillance de la population au moyen de mesures du statut socioéconomique reposant sur les régions.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :