Appendice C1 - Postes repères par fonction - Ressources humaines

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 8-N-1

Titre du poste : Commissaire adjoint, Ressources humaines

Responsabilités générales

Assurer le leadership général pour la planification, l'élaboration et la mise en oeuvre des politiques et des programmes ministériels ayant trait aux ressources humaines, afin d'accroître la capacité de Service correctionnel Canada (SCC) de maximiser ses investissements touchant les ressources humaines.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des 15 postes au premier niveau de gestion qui relèvent du commissaire (sous-ministre). Les autres postes sont les suivants : sous-commissaire principal; cinq sous-commissaires régionaux (Atlantique, Québec, Ontario, Prairies et Pacifique); sous-commissaire pour les femmes; commissaire adjoint, Opérations et programmes; commissaire adjoint, Évaluation du rendement; commissaire adjoint, Communications; directeur exécutif, Secrétariat ministériel; commissaire adjoint, Services intégrés; commissaire adjoint, Politique, planification et coordination; avocat général principal.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent du commissaire adjoint, Ressources humaines, sont les suivantes :

Le directeur général, Renouveau organisationnel, (4 employés) est responsable de la gestion de la stratégie ministérielle en matière de ressources humaines, entre autres de la mise en place d'un cadre de surveillance des domaines clés de rendement en matière de ressources humaines.

Le directeur général, Relations de travail, (32 employés) est responsable de la planification, de l'élaboration et de l'exécution des programmes ministériels ayant trait aux relations de travail, à la santé et à la sécurité, à la sensibilisation au harcèlement et à la rémunération; de la gestion et de la surveillance des modes de règlement extrajudiciaire des différends, des désignations et des exclusions, de la formation en relations de travail et des pouvoirs en matière de gestion des relations de travail; de la direction de l'élaboration des politiques, des lignes directrices, des procédures et des systèmes; de la prestation de conseils et d'interprétations à la haute direction et aux bureaux locaux au sujet des politiques, des règlements et des lignes directrices; et de la surveillance et de l'évaluation des programmes.

Le directeur général, Design organisationnel et ressources, (30 employés) est responsable de la planification, de l'élaboration et de la prestation des programmes ayant trait au design organisationnel et à la classification, au ressourcement, au recrutement, à l'équité en emploi et aux langues officielles, y compris d'orienter l'élaboration des politiques, des lignes directrices, des procédures et des systèmes; de la prestation à la haute direction et aux bureaux locaux d'avis et d'interprétations sur les politiques, les règlements et les lignes directrices; et de la surveillance et de l'évaluation des programmes.

Le directeur, Dotation corporative et renouvellement des cadres, (7 employés) est chargé de veiller à l'adoption d'une orientation stratégique nationale pour la gestion des carrières du personnel de direction et des cadres supérieurs, et d'assurer un leadership à cet égard.

Le directeur général, Apprentissage et perfectionnement professionnel, (131 employés) est chargé de planifier, d'élaborer et d'offrir les programmes d'apprentissage et de perfectionnement professionnel, d'aide aux employés et de primes et honneurs, y compris de diriger et de gérer le Centre d'apprentissage en gestion correctionnelle (CAGC) et les six campus régionaux de formation du personnel.

Le directeur, Gestion de l'information, (6 employés) est responsable de fournir des services d'information et d'administration à l'appui des opérations de la Direction générale.

Le directeur, Ressources humaines de l'administration centrale, (21 employés) est chargé de fournir toute la gamme de services en ressources humaines aux clients de l'administration centrale.

Le commissaire adjoint fournit des directives fonctionnelles à cinq administrateurs régionaux des ressources humaines qui sont tenus d'offrir tout l'éventail des services en ressources humaines aux clients de leur région respective.

Nature et portée des fonctions

Dans le cadre du système de justice pénale et dans le respect de la primauté du droit, SCC contribue à la protection de la société en incitant et en aidant activement les contrevenants à devenir des citoyens respectueux de la loi, tout en exerçant un contrôle raisonnable, sûr, sécuritaire et humain.

Trois niveaux de gestion assurent le fonctionnement de SCC : l'administration centrale, les bureaux régionaux et les bureaux de libération conditionnelle d'établissement et de district. L'administration centrale, située à Ottawa, se charge de la planification générale et de l'élaboration des politiques, tandis que les cinq bureaux régionaux assurent la mise en oeuvre des activités ministérielles dans les établissements de leur région.

Le commissaire adjoint, Ressources humaines, est tenu d'élaborer et de gérer tout le programme des ressources humaines de SCC, afin de proposer des stratégies d'avant-garde, des plans d'activité et stratégiques souples et des mesures connexes, qui sont entièrement intégrés à la vision, à la mission et aux buts, objectifs, priorités et plans de SCC, tout en assurant la mise en oeuvre efficace des changements généraux relatifs à la gestion des ressources humaines et découlant du programme du gouvernement portant sur la modernisation de la fonction publique.

Le commissaire adjoint intervient comme agent du changement afin de transformer les stratégies des ressources humaines et les orientations opérationnelles vers une position proactive et souple. Le titulaire est appelé à rajuster le tir afin d'adopter une position prospective et prévisionnelle, au lieu de réagir aux demandes de services ou aux problèmes quand ils se posent et deviennent une préoccupation majeure. Le titulaire veille à ce que la Direction générale ait la capacité de relever de façon continue les problèmes pertinents dans l'environnement externe et à SCC, à mesure qu'ils surviennent, et d'assurer leur surveillance constante afin de prendre immédiatement des mesures progressistes à l'égard des politiques et des programmes des ressources humaines requises afin de permettre à SCC de faire face à ces situations de manière planifiée et professionnelle et d'obtenir les résultats escomptés.

Un défi de taille que doit relever le titulaire est d'élaborer et de mettre en oeuvre des stratégies, des approches et des initiatives en vue de promouvoir des relations patronales-syndicales harmonieuses dans un milieu très décentralisé en activité 24 heures sur 24, 365 jours par année, où les employés travaillent dans des conditions extrêmement stressantes et souvent conflictuelles. Le commissaire adjoint est responsable d'élaborer et de mettre en oeuvre des stratégies et des initiatives afin de réduire le nombre de griefs et de voir à ce qu'ils soient examinés et réglés en bonne et due forme en temps opportun. Il lui incombe également de fournir aux employés de tous les niveaux orientation et formation en vue de promouvoir un milieu de travail sain et sûr et de proposer une approche proactive à l'égard des relations de travail.

Le commissaire adjoint dirige une initiative stratégique d'envergure visant à accroître le niveau de formation opérationnelle et spécialisée de base grâce à la création d'un nouveau modèle de gouvernance pour l'apprentissage et le perfectionnement qui regroupe les collèges existants sous une seule autorité fonctionnelle. Cette autorité établira des mécanismes de planification, d'établissement de priorités, de surveillance et de présentation de rapports qui permettront d'améliorer la reddition des comptes, par le Ministère, sur ses investissements touchant les activités de perfectionnement et les résultats obtenus à cet égard. Le titulaire est responsable de l'établissement et du fonctionnement du CAGC, un campus national spécialisé dans les questions de gestion correctionnelle et les activités d'apprentissage, où les gestionnaires et tous les employés ministériels pourront bénéficier d'un apprentissage de haute qualité et partager avec des collègues de tout le pays. Le CAGC permet à SCC d'accroître les possibilités de formation et de perfectionnement en gestion afin de renforcer les compétences des gestionnaires actuels, d'assurer la relève et de préparer les futurs gestionnaires à assurer un leadership et une administration efficaces dans le domaine complexe des services correctionnels. Le CAGC vise à accroître le niveau de formation opérationnelle et spécialisée de base du personnel correctionnel afin de doter ce dernier des compétences requises pour assumer ses fonctions de manière sûre, humaine et en conformité avec la loi.

Le commissaire adjoint joue un important rôle de chef de file auprès de toutes les divisions internes des ressources humaines et dirige de manière fonctionnelle et autoritaire les services régionaux des ressources humaines et, par l'entremise des organisations opérationnelles et régionales des ressources humaines, les gestionnaires sub-délégataires.

En période de changements sans précédent dans les fonctions des ressources humaines au sein du gouvernement fédéral, il est extrêmement important pour le Ministère que le commissaire adjoint veille à ce que ses intérêts soient bien représentés et défendus auprès des organismes centraux. Étant donné la délégation des pouvoirs et des responsabilités des organismes centraux aux ministères et l'importance accordée par les organismes centraux au renouveau de la gestion en général, y compris la gestion des ressources humaines, le titulaire joue un rôle de premier plan dans l'élaboration par les organismes centraux de nouvelles initiatives de politiques et de programmes qui toucheront les employés de SCC.

Le commissaire adjoint communique souvent avec le commissaire et la haute direction du Ministère et est leur conseiller principal concernant les initiatives des ressources humaines, les stratégies et les activités courantes pour l'ensemble des programmes des ressources humaines du Ministère. Le titulaire contribue, en tant que membre du Comité de direction, aux cadres stratégiques obligatoires du Ministère et veille à ce que les considérations relatives aux ressources humaines se reflètent dans sa vision et sa mission ainsi que les priorités stratégiques et opérationnelles générales.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
  Direction générale Ministère
ETP : 240 14 135
Budget de fonctionnement : 2 millions $ 106 millions $

Responsabilités particulières

  1. Diriger l'élaboration de plans d'activités stratégiques proactifs pour le programme national des ressources humaines, en veillant à ce que la planification, l'élaboration et la mise en oeuvre des cadres et des processus de politique, de prestation de services et de planification permettent d'accroître la mise en oeuvre uniforme et cohérente du programme des ressources humaines au sein du Ministère.
  2. Assumer le leadership général auprès des divisions internes du programme national des ressources humaines, ainsi qu'une direction autoritaire des divisions régionales des ressources humaines et des gestionnaires délégataires, afin d'assurer une prestation uniforme et cohérente des services des ressources humaines au sein du Ministère.
  3. Fournir des avis et des recommandations au commissaire, à la haute direction et aux comités internes clés sur toutes les questions touchant les ressources humaines et sur les conséquences, sur les ressources humaines, des initiatives de programmes et de politiques proposées par les organismes centraux et le Ministère.
  4. Représenter SCC de manière assidue auprès des organismes centraux et les syndicats afin d'assurer que ces derniers prennent en compte, apprécient et respectent ses opinions et exigences dans leurs décisions et mesures.
  5. Agir comme agent de changement pour transformer l'orientation stratégique de la fonction des ressources humaines en vue de la prestation proactive d'avis et afin d'assurer la mise en oeuvre efficace des changements généraux à la gestion des ressources humaines découlant du programme du gouvernement en matière de modernisation de la fonction publique.
  6. Diriger le CAGC et les campus régionaux de formation du personnel afin d'accroître la capacité des gestionnaires et des employés de SCC à assurer un leadership et une administration efficaces dans le domaine complexe des services correctionnels.
  7. S'assurer que la haute direction, le milieu des ressources humaines et les gestionnaires délégataires bénéficient de l'information, des conseils et de la formation ou de l'aide requis pour s'occuper des problèmes liés aux ressources humaines.

Exposé raisonné de l'évaluation

Commissaire adjoint, Ressources humaines

Compétence

G
Maîtrise des concepts, des principes et des pratiques de gestion des ressources humaines; connaissance des lois fédérales et des règlements et politiques des organismes centraux applicables aux activités de gestion des ressources humaines; maîtrise de l'interrelation entre les plans et priorités ministériels et les stratégies et programmes en matière de ressources humaines, à l'appui des objectifs de SCC.
III
Gérer l'intégration des activités liées aux ressources humaines, y compris la direction des divisions internes au niveau national et l'orientation fonctionnelle des divisions régionales des ressources humaines et des gestionnaires délégataires.
3
Assumer un solide leadership auprès de la fonction des ressources humaines aux niveaux général, régional, des établissements et des districts, afin d'assurer la gestion cohérente des ressources humaines dans l'ensemble de SCC.
800
La cote élevée correspond à l'expertise requise pour gérer la fonction des ressources humaines dans un milieu hautement opérationnel, pour assumer un solide leadership interne en ce qui concerne la gestion des activités de relations de travail dans un environnement difficile, et pour promouvoir une culture d'apprentissage au sein de SCC dans la gestion d'un centre d'apprentissage et six campus régionaux de formation du personnel.

Initiative créatrice/réflexion

G
Le titulaire doit tenir compte des grands objectifs opérationnels du Service et des politiques des organismes centraux.
4
Faculté de réflexion analytique et constructive nécessaire pour interpréter les objectifs gouvernementaux concernant la gestion des ressources humaines et les traduire en politiques et programmes de gestion des ressources humaines à l'échelle de SCC.
(57) 460
Le pourcentage élevé témoigne de l'ampleur du défi à relever pour élaborer de nouveaux concepts ou approches en vue de l'intégration de la gestion des ressources humaines aux plans et aux opérations de SCC.

Finalité/prise de décisions

G
Le titulaire du poste, qui relève du commissaire (sous-ministre), élabore et gère le programme des ressources humaines et propose des stratégies d'avant-garde, des plans d'activité, des programmes et des services qui sont entièrement intégrés à la vision, à la mission et aux objections, aux priorités et aux plans d'activités et stratégiques de SCC.
3P
Le titulaire gère la Direction générale des ressources humaines et est le chef de file pour la planification et la prestation du programme des ressources humaines. L'indicateur choisi pour représenter l'impact connexe est le budget de fonctionnement de 2 millions de dollars (en dollars constants) de la Direction générale.
608
La cote intermédiaire reflète le degré d'autorité en matière de prise de décision associé à la gestion du programme des ressources humaines pour l'ensemble de SCC et la contribution que le titulaire du poste fait, en tant qu'agent supérieur de gestion des ressources humaines, à la réalisation du programme du gouvernement de gestion des ressources humaines, tout en appuyant l'atteinte des résultats visés par SCC.

Sommaire

GIII3 800
G4(57) 460
G3P 608
Total = 1 868 A2
Commissaire adjoint, Ressources humaines - Numéro : 8 - N - 1
Organigramme du Commissaire  adjoint, Ressources humaines
Figure : 8 – N – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 8 – N – 1

Commissaire adjoint, ressources humaines

Le poste en cause est au premier niveau de gestion qui relève de l’administrateur général, et il existe 14 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 4 directeurs généraux  et 3 directeurs qui relèvent du Commissaire adjoint, Ressources humaines.

Organigramme linéaire :

Commissaire (sous-ministre) : Administrateur général ministériel

  • Sous-commissaire principal
  • 5 Sous-commissaires régionaux pour :
    • Atlantique
    • Québec
    • Ontario
    • Prairies
    • Pacifique
  • Sous-commissaire pour les femmes
  • Commissaire adjoint, Opérations et programmes
  • Commissaire adjoint, Évaluation du rendement
  • Commissaire adjoint, Communications
  • Directeur exécutif, Secrétariat ministériel
  • Commissaire adjoint, Services intégrés
  • Commissaire adjoint, Politique, planification et coordination
  • Avocat général principal
  • Commissaire adjoint, Ressources humaines
    • 4 Directeurs généraux pour :
      • Renouveau organisationnel
      • Relations de travail
      • Design organisationnel et ressources
      • Apprentissage et perfectionnement professionnel
    • 3 Directeurs pour :
      • Dotation corporative et renouvellement des cadres
      • Gestion de l'information
      • Ressources humaines de l'administration centrale

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 7-N-1

Titre du poste : Directeur général, Ressources humaines

Responsabilités générales

Assurer le leadership quant à l'élaboration et à l'intégration aux pratiques de gestion ministérielle des politiques de gestion, des cadres de planification et des processus en matière de ressources humaines (RH), en vue de réaliser les objectifs stratégiques et opérationnels du Ministère; et gérer la prestation dans le Ministère des services de gestion en matière de ressources humaines.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des neuf postes de direction au premier niveau de gestion qui relèvent du sous-ministre. Les autres postes sont les suivants : sous-ministre adjoint, Opérations; sous-ministre adjoint, Développement des politiques et programmes; sous-ministre adjoint, Orientations stratégiques et communications; sous-ministre adjoint, Prestation des services centralisés et services de gestion; sous-procureur général adjoint; ombudsman; directeur exécutif du système mondial de gestion des cas; directeur, Projet lié aux services à la clientèle.

Les fonctions particulières des postes de direction se rapportant au directeur général, Ressources humaines, sont les suivantes :

Le directeur, Apprentissage et perfectionnement, (31 employés) est chargé de mettre au point le cadre d'apprentissage du Ministère et d'orienter sa mise en oeuvre en vue de promouvoir le perfectionnement continu et l'acquisition de compétences personnelles, de même que de créer un environnement favorable à l'apprentissage et d'établir des liens clairs et permanents avec la planification opérationnelle ministérielle; de concevoir des stratégies de gestion du changement sur lesquelles reposeront des projets, des politiques, des programmes et des opérations de renouvellement; de prendre en charge l'évaluation de l'efficacité des mesures d'apprentissage et de perfectionnement; et de gérer des programmes de perfectionnement, comme la gestion de carrière, les affectations dans ce cadre, le Programme de stagiaire en gestion, le Programme Cours et affectations de perfectionnement, Échanges Canada, des échanges internationaux et des congés d'études.

Le directeur, Ressourcement stratégique, (38 employés) est chargé d'élaborer des politiques de gestion en matière de RH et des cadres de prestation de services dans toutes les disciplines des RH; de conseiller le personnel du siège social, les agents de RH régionaux et le personnel en vue de leur mise en oeuvre; de fournir des services opérationnels relatifs aux mesures de dotation et de classification sans délégation de pouvoir, ainsi qu'aux mesures de dotation et de classification pour le groupe direction (EX); de gérer la planification et la conception de systèmes d'information en ressources humaines; d'introduire de nouvelles technologies dans le secteur; de conseiller les gestionnaires et les agents de ressources humaines de tout niveau; et de représenter le ministère auprès des organismes centraux et des autres ministères du gouvernement.

Le directeur, Services à la clientèle, (37 employés) est chargé de concevoir et de mettre en place des procédures et des systèmes opérationnels de prestation de services en matière de RH aux gestionnaires et au personnel du siège social, dont la direction internationale et ses opérations à l'étranger, et ce, dans tous les domaines des RH; et de coordonner différents événements promotionnels.

Le directeur, Efficacité de l'effectif, (20 employés) est responsable de planifier, de mettre au point, d'administrer et de surveiller les politiques, les processus et les procédures ministériels pour toutes les disciplines des RH au sein du Ministère; de fournir des services professionnels spécialisés et des conseils à la gestion des régions et du siège social à l'égard des griefs, des négociations collectives, des désignations, des exclusions et des relations syndicales-patronales; et de coordonner avec la Gendarmerie royale du Canada et le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international des enquêtes portant sur les malversations, au Canada et à l'étranger.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère, organisation hautement décentralisée, est constitué de cinq bureaux régionaux nationaux, d'un réseau de centres de services partout au pays et d'un nombre important de points de services à l'étranger. Le siège social assure une orientation et une coordination centralisées des programmes, dont la gestion des centres de traitement centralisé des demandes situés à l'extérieur de la région de la capitale nationale.

Dans ce cadre, le directeur général, Ressources humaines, est chargé de concevoir et de promouvoir des cadres stratégiques et de gouvernance, de même que de déterminer des méthodes à court et à long terme de mise en oeuvre des politiques, des systèmes et des processus opérationnels susceptibles de satisfaire aux besoins de la direction ministérielle en matière de gestion des RH et portant sur deux populations distinctes, à savoir les agents du service extérieur permutants et les employés nationaux non permutants. Compte tenu de son mandat national et international complexe, le Ministère doit planifier et mettre en place de façon stratégique des systèmes distincts de gestion du personnel qui satisfassent aux exigences du personnel permutant qui assure la prestation de services à l'étranger, du personnel non permutant engagé selon des conditions identiques au reste des employés de la fonction publique et posté dans toutes les parties du pays, de même que les employés recrutés sur place en vue d'appliquer des programmes dans les missions à l'échelle mondiale. La composition particulière de cette main-d'oeuvre pose des problèmes à la fois multiples et particuliers qui nécessitent de la part du directeur général un leadership et une influence supérieurs en vue d'aborder des questions culturelles, géographiques et de renouvellement. Le directeur général doit établir des relations de collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international pour le choix et l'affectation des employés permutants et recrutés sur place.

L'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie intégrée des RH de même qu'une structure de gouvernance des RH à l'intention du Ministère constituent pour le directeur général un défi de première importance. Diriger la mise en oeuvre du plan stratégique exige de la part du titulaire l'accord de la direction à tous les niveaux ministériels et dans toutes les régions géographiques quant à la reconnaissance et à l'intégration d'une responsabilisation et d'un leadership clairs en vue d'une gestion des RH efficace. Le titulaire recommande au sous-ministre un programme d'activité ministérielle en RH garantissant la réalisation des objectifs ministériels en matière de RH, dans le contexte d'exigences précises de formation d'agents en RH plus professionnels et d'adoption d'un processus de renouvellement en RH qui satisfassent aux besoins particuliers et pressants d'un recrutement et d'un perfectionnement professionnel ciblé, de même que d'une délégation de pouvoir accrue à la gestion. Le titulaire assure un leadership capital et peut modifier le rôle des agents pour tenir compte des orientations stratégiques ministérielles visant à appuyer le programme et les politiques opérationnelles en matière de RH.

Un autre défi que doit relever le directeur général consiste à assurer un leadership durable dans le cadre du programme de renouvellement des RH du Ministère. En structurant et en mettant de l'avant la stratégie ministérielle de renouvellement, le titulaire est tenu d'établir des liens puissants entre le leadership, l'apprentissage, le réseautage et les communications, ainsi que d'intégrer les initiatives pangouvernementales de modernisation de la gestion des RH. Il revient au titulaire d'élaborer et de mettre en oeuvre des objectifs stratégiques visant à accroître les occasions de mise en commun des pratiques exemplaires; il lui revient aussi de continuer à utiliser les renseignements et la technologie permettant d'améliorer la prestation de services aux clients, d'établir ou de renforcer des partenariats avec d'autres organisations gouvernementales, de mettre au point de nouveaux outils de gestion et de traiter des préoccupations des employés par rapport à leur milieu de travail.

Le directeur général dirige la préparation d'un cadre de recrutement, de promotion et de maintien en poste contribuant à mettre en place au siège social et dans les régions des méthodes qui tiendront compte de la grande priorité du Ministère à l'égard du renouvellement de sa main-d'oeuvre et à son engagement de se doter d'un personnel hautement qualifié, polyvalent et apte à assumer les rôles et les responsabilités changeants du Ministère. Le titulaire agit comme coordonnateur ministériel en vue de la mise au point d'outils de renouvellement communs, comme des profils de sélection axés sur les compétences pour les positions opérationnelles et de politique clés, de l'élargissement et de la mise à niveau du processus ministériel de planification de la relève et du renforcement de la planification ministérielle en matière de RH, et ce, au moyen de liens plus étroits avec les mécanismes ministériels d'analyse stratégique et de planification.

Le directeur général assure un leadership professionnel et directorial en vue de la mise au point et de la mise en place d'un cadre d'apprentissage à l'échelle du Ministère portant sur trois grands domaines, à savoir des objectifs ou des compétences communes sur lesquels s'appuient les programmes ministériels de formation, la définition précise des rôles et des responsabilités des gestionnaires et des employés du siège social et des régions, ainsi que des liens clairs et permanents avec le processus de planification des activités, afin de s'assurer que les plans d'apprentissage tiennent compte de priorités ministérielles changeantes. Le titulaire doit faire en sorte que les occasions d'apprentissage ne répondent pas seulement aux besoins de formation opérationnelle des employés en vue de la réalisation efficace et efficiente de leur travail actuel, mais qu'elles favorisent aussi l'acquisition de compétences de base qui les prépareront à d'autres tâches au sein du Ministère et qui leur permettra de faire face à la concurrence dans le marché libre.

Le directeur général prodigue des recommandations et des conseils au ministre, au sous-ministre et au Comité exécutif sur des questions relatives aux RH; analyse des solutions innovatrices et des précédents approuvés et arrête son choix parmi ceux-ci de façon à résoudre des situations d'importance capitale; étudie et surveille les conséquences générales des politiques et des programmes en matière de RH, afin de déterminer leur succès à l'égard du recrutement, du perfectionnement et du maintien en poste de personnel qualifié en vue de l'exécution des programmes ministériels; amorce des études spéciales afin de calculer l'incidence des initiatives proposées par les organismes centraux et les syndicats; modernise les systèmes d'information relatifs à la gestion des RH; établit des normes de service et assure que la qualité du service est maintenue. Le titulaire fait partie du Comité exécutif ministériel et le préside en ce qui a trait au diagnostic des besoins de l'organisation en termes des compétences et des relations en RH sur lesquelles reposera la réalisation des objectifs stratégiques et de programme.

Le directeur général représente les intérêts du Ministère au sein d'organismes de décision ministérielle clés relativement à des questions de renouvellement des RH, de formation et de conception de programmes pangouvernementaux en matière de RH. Le titulaire établit aussi des relations de travail avec les organismes centraux et les pairs de la collectivité des RH afin d'obtenir les pouvoirs essentiels au Ministère dans le cadre élargi du programme de renouvellement des RH.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
Secteur : ETP : 128
Budget de fonctionnement : 1,96 million $
Ministère : ETP : 4 442
Budget salarial : 34,7 millions $

Responsabilités particulières

  1. Diriger la fonction ministérielle de RH menant à la prestation de services en matière de RH, à l'échelle nationale et à l'étranger, en s'assurant que le Ministère dispose du maximum de pouvoirs délégués et d'ententes de responsabilisation permettant la gestion efficace de toutes les disciplines, les politiques et les programmes de RH; veiller à la mise au point et à la mise en place d'activités efficaces de contrôle de la qualité, d'examens opérationnels et de surveillance, afin de respecter les exigences législatives et réglementaires des organismes centraux.
  2. Piloter le Comité exécutif dans les évaluations organisationnelles visant à préciser les conséquences sur les RH des objectifs stratégiques, de politique et de programme du Ministère et à déterminer comment les stratégies, les programmes et les processus en matière de RH contribueront le plus possible à l'accomplissement du mandat du Ministère.
  3. Assurer le leadership du renouvellement du Ministère en matière de RH en accordant une importance particulière à la responsabilité de gestion, au renforcement de la capacité organisationnelle et à une culture d'habilitation.
  4. Orienter la formation d'une culture d'apprentissage et d'un cadre d'apprentissage ministériel axé sur le perfectionnement et l'acquisition constante de compétences individuelles et collectives.
  5. Représenter les intérêts et les priorités ministériels dans le cadre de l'élaboration de politiques et d'initiatives à l'échelle de la fonction publique et négocie avec les organismes centraux, les autres ministères et les agents négociateurs en vue de résoudre des problèmes et de trouver réponse à des préoccupations majeures.
  6. Donner des conseils stratégiques au ministre, au sous-ministre et aux membres du Comité exécutif sur tous les sujets associés à la gestion des RH en vue d'atteindre les objectifs ministériels et élaborer des plans et des stratégies de RH à court et à long terme.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur général, Ressources humaines

Compétence

G
Maîtrise des théories et des techniques de gestion en matière de RH dans un contexte fédéral et connaissance approfondie du mandat, des objectifs, des politiques et des programmes d'un ministère géographiquement dispersé.
III
Gestion théorique et opérationnelle à l'échelle du Ministère de la fonction des RH, dont les politiques, les procédures, les lignes directrices et les indicateurs de rendement.
3
La réalisation des objectifs exige la gestion du personnel ministériel, la motivation de ceux faisant l'objet d'une supervision fonctionnelle, la prestation de conseils aux échelons les plus élevés de la direction et la représentation des intérêts et des priorités du Ministère dans les forums interministériels.
700
La cote intermédiaire reflète une bonne maîtrise du domaine et reconnaît les difficultés inhérentes à la gestion de régimes distincts de RH, ainsi que de la dispersion géographique des points de services opérationnels du Ministère.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion dans le contexte des politiques, des lignes directrices et des principes directeurs des organismes centraux et interpréter les grands énoncés de politique; élaborer, mettre en oeuvre et coordonner des programmes et des politiques permettant le recrutement et le maintien en poste d'un personnel qualité et contribuant à la réalisation des objectifs ministériels.
4
Faculté de réflexion analytique, constructive et interprétative nécessaire pour harmoniser les plans et les stratégies de RH avec les priorités et les objectifs ministériels; évaluer les effets attribuables aux politiques des organismes centraux ou à la structure interne ou encore à des changements de mandat et donner des conseils sur ceux-ci; cerner et résoudre des problèmes opérationnels; concevoir et promulguer une philosophie ministérielle en matière de RH.
(57) 400
Le pourcentage élevé indique le statut du poste dans la prestation de conseils et de services de RH à des niveaux élevés du Ministère et son rôle fonctionnel capital auprès des régions domestique et internationale.

Finalité/prise de décisions

F
Le titulaire du poste, qui relève du sous-ministre et agit en accord avec des orientations générales, exerce des fonctions d'élaboration et de mise en oeuvre de politiques, de programmes et de systèmes de RH favorisant l'atteinte des objectifs et du mandat du Ministère.
3P
Le poste a un impact dominant sur les activités de RH, représenté par le budget annuel de fonctionnement de 1,96 million de dollars (en dollars constants) ainsi qu'une forte incidence sur l'ensemble des activités en RH au sein du Ministère, représentée par le budget salarial de 34,7 millions de dollars (en dollars constants).
460
La cote élevée reflète la position hiérarchique du poste, sa contribution et sa responsabilité globale en matière de gestion des RH, tant au Canada qu'à l'étranger, ainsi que son incidence sur les résultats obtenus par le Ministère.

Sommaire

GIII3 700
F4(57) 400
F3P 460
Total = 1 560 A1
Directeur général, Ressources humaines - Numéro : 7 - N - 1
Organigramme du Directeur  général, Ressources humaines
Figure : 7 – N – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 7 – N – 1

Directeur général, ressources humaines

Le poste en cause est au premier niveau de gestion qui relève de l’administrateur général, et il existe 8 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 4 directeurs qui relèvent du Directeur général, Ressources humaines.

Organigramme linéaire :

Sous-ministre (Administrateur général ministériel)

  • Sous-ministre adjoint, Opérations
  • Sous-ministre adjoint, Développement des politiques et programmes
  • Sous-ministre adjoint, Orientations stratégiques et communications
  • Sous-ministre adjoint, Prestation des services centralisés et services de gestion
  • Sous-procureur général adjoint
  • Ombudsman
  • Directeur exécutif du système mondial de gestion des cas
  • Directeur, Projet lié aux services à la clientèle
  • Directeur général, Ressources humaines
    • 4 Directeurs pour :
      • Apprentissage et perfectionnement
      • Ressourcement stratégique
      • Services à la clientèle
      • Efficacité de l'effectif


Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 6-N-1

Titre du poste : Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles

Responsabilités générales

Élaborer, recommander et diriger la mise en oeuvre d'un cadre de prestation de services des ressources humaines civiles à l'appui des opérations des Forces canadiennes et du Ministère.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des trois postes au deuxième niveau de gestion qui relèvent du sous-ministre adjoint, Ressources humaines civiles. Les autres postes sont les suivants : directeur général, Stratégies et développement des ressources humaines civiles; directeur général, Relations d'emploi.

Les fonctions particulières des postes de direction qui relèvent du directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles, sont les suivantes :

Six (6) directeurs, Centres de services des ressources humaines civiles (Pacifique, Prairies, Ontario, Québec, Atlantique, région de la capitale nationale), (de 50 à 160 employés) sont chacun responsables de planifier, d'organiser et de gérer la prestation de services de soutien administratif liés aux ressources humaines civiles dans la région géographique assignée; de contribuer aux responsabilités de la Direction des ressources humaines civiles consistant à élaborer un cadre de politique et de procédure sur les ressources humaines civiles et de jouer un rôle de leadership à l'égard des initiatives des ressources humaines menées à l'échelle de la région, et assignées par le directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles.

Le conseiller principal en ressources humaines est chargé d'effectuer des recherches sur les questions liées aux ressources humaines, de fournir des analyses et des recommandations au directeur général et à l'équipe de direction de la Division.

Nature et portée des fonctions

Le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes (FC) sont chargés de défendre le Canada, ses intérêts et ses valeurs, tout en contribuant à la paix et à la sécurité dans le monde. Les FC sont appelées à jouer trois grands rôles : protéger le Canada, défendre l'Amérique du Nord en collaboration avec les États-Unis d'Amérique et contribuer au maintien de la paix et à la sécurité internationale. Le Ministère et les FC sont deux organisations distinctes qui relèvent d'un ministre qui fonctionnent de façon cohésive pour s'assurer que les FC remplissent leur mandat. La fonction des ressources humaines est très différente pour les fonctionnaires et le personnel militaire, et le sous-ministre adjoint, Ressources humaines civiles, est responsable de l'élaboration et de l'exécution d'un programme complet de services des ressources humaines qui s'applique aux employés civils.

Au sien de cette organisation complexe et décentralisée, où la plupart des groupes et des catégories professionnels de la fonction publique sont représentés, le directeur général des Services régionaux des ressources humaines civiles est responsable de la planification et de la gestion de la prestation de services conformément aux lois, aux politiques et aux cadres qui régissent la gestion des ressources humaines dans la fonction publique. Le titulaire joue un rôle de leadership à l'échelle nationale en ce qui touche l'élaboration et la gestion de l'exécution d'un programme des ressources humaines civiles, qui englobe des services de conseil et de soutien, et ce, à l'échelle de toutes les activités liées aux ressources humaines (ressourcement, classification, relations de travail, rémunération, langues officielles, équité en emploi et services d'apprentissage) fournies par l'intermédiaire de six centres de services régionaux des ressources humaines civiles, lesquels font appel à des bureaux secondaires situés au sein des organisations clientes.

Un important défi auquel le directeur général fait face consiste à jouer un rôle de leadership national aux fins de l'élaboration de stratégies et d'approches visant à intégrer la prestation de services des ressources humaines civiles à celles des ressources humaines militaires. Les différences culturelles et opérationnelles des deux organisations, le dynamisme du Ministère au complet et l'accent sur les résultats plutôt que sur les procédés compliquent la tâche qui consiste à s'assurer qu'il existe des liens convenables entre les nombreuses sous-disciplines de la gestion des ressources humaines.

Le directeur général établit le cadre de prestation de services pour assurer une prestation uniforme des services à l'échelle de toutes les régions, par des employés qui ont été formés et sont compétents. Le titulaire élabore des stratégies et des approches visant à renforcer l'approche opérationnelle et l'orientation du service à la clientèle des centres de services tout en tenant compte des réalités financières.

Le directeur général définit et aborde les questions opérationnelles qui surgissent, en particulier dans le domaine des relations de travail, de concert avec les autorités fonctionnelles organisationnelles et avec le personnel régional, pour fournir de l'information, des conseils et des solutions. Le titulaire fournit également de l'aide et des conseils aux gestionnaires clients sur les changements organisationnels, les questions liées aux relations de travail, les stratégies de ressourcement et d'autres secteurs de ressources humaines pour établir un juste milieu entre le besoin de répondre à des objectifs opérationnels et le besoin de mettre en place un milieu de travail positif.

Un autre défi de taille que doit relever le directeur général consiste à gérer une organisation décentralisée où l'accent est fortement mis sur le service aux clients. Des questions importantes sont abordées, dans les régions et à l'échelle interrégionale, qui exigent que le titulaire possède de solides compétences en matière de communication et de gestion. Le titulaire doit veiller à l'intégrité et à la crédibilité du programme tout en maintenant l'équilibre du service par opposition au contrôle.

Le directeur général siège au comité de gestion du personnel civil et au Comité supérieur de gestion des ressources humaines et il travaille en étroite collaboration avec ses collègues pour contribuer à l'élaboration des politiques et des initiatives liées aux ressources humaines, pour préparer des recommandations et des solutions qui tiennent compte des points de vue, des intérêts et des préoccupations des gestionnaires clients et pour fournir des analyses et des données sur des approches visionnaires de la gestion des ressources humaines, tant au Ministère que dans les FC.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP : 530
Budget de fonctionnement : 3,9 millions $
Personnel civil : 21 000
Budget salarial du personnel civil : 129,2 millions $

Responsabilités particulières

  1. Élaborer et gérer la prestation opérationnelle d'un programme de gestion des ressources humaines pour s'assurer que des services opérationnels sont en place afin d'appuyer la gestion du personnel civil, et que ces services sont offerts selon des normes élevées.
  2. S'assurer que les services opérationnels des ressources humaines du Ministère dirigent l'élaboration et la mise en oeuvre des politiques, des pratiques et des systèmes des ressources humaines les plus convenables, et participent à ces activités et possèdent la capacité de s'adapter aux besoins changeants des gestionnaires et des employés.
  3. Améliorer l'efficience et l'efficacité des services opérationnels des ressources humaines en veillant à ce que l'orientation sur la clientèle mette l'accent sur l'aspect de conseil et de partenariat avec les gestionnaires clients.
  4. Améliorer la qualité des services fournis aux gestionnaires clients en établissant des liens de communication efficaces entre le personnel fonctionnel dans les régions et le personnel de l'administration centrale.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles

Compétence

F
Vaste connaissance des lois et des règlements régissant la gestion des ressources humaines dans la fonction publique; connaissance détaillée des politiques et des activités ministérielles civiles et militaires liées aux ressources humaines et à l'administration; connaissance approfondie de l'organisation, de la chaîne de commandement, du mandat et des objectifs du Ministère et des FC.
III
Contribution conceptuelle à l'élaboration de la politique des ressources humaines et à l'établissement du cadre de prestation de services aux fins de leur mise en oeuvre; planification, gestion et orientation centralisées pour les services des ressources humaines civiles fournis dans l'ensemble du Ministère et des FC.
3
Un niveau critique de compétence en ressources humaines s'impose pour assurer l'application uniforme du cadre de prestation de services dans toutes les régions et pour apporter de l'aide et une orientation aux gestionnaires subalterne, fournir des conseils au sous-ministre adjoint et aux secteurs fonctionnels organisationnels sur les questions opérationnelles, ainsi que des conseils aux gestionnaires clients.
608
La cote élevée reflète l'orientation ministérielle en ce qui touche la prestation de toute la gamme de services des ressources humaines, les compétences pour diriger le changement au sein d'une organisation présentant une grande diversité culturelle et les connaissances en gestion nécessaires pour superviser le travail des centres de services des ressources humaines civiles afin de répondre aux besoins des gestionnaires civils et militaires.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion dans le cadre des politiques, des principes et des objectifs définis de façon générale, pour gérer un cadre de prestation de services pour offrir toute la gamme de services des ressources humaines.
4
Faculté de réflexion souple nécessaire pour trouver et mettre en oeuvre des solutions innovatrices visant à soutenir et à favoriser l'adoption de nouveaux processus opérationnels, contribuer à l'élaboration de la politique des ressources humaines, ainsi que trouver et mettre en oeuvre des solutions à des problèmes délicats, en particulier lorsqu'ils sont liés à la diversification des modes de prestation de services.
(57) 350
Le pourcentage plus élevé indique qu'il faut présenter le point de vue opérationnel aux entités ministérielles responsables des politiques.

Finalité/prise de décisions

F
Le titulaire du poste, qui relève du sous-ministre adjoint, Ressources humaines civiles, est chargé d'assurer un leadership national afin d'harmoniser la prestation des services civils avec celle des services militaires.
3P
Impact dominant sur la prestation de services des ressources humaines civiles dans tout le Ministère, comme en témoigne le budget salarial et de fonctionnement de 3,9 millions de dollars (en dollars constants).
400
La cote intermédiaire traduit le pouvoir discrétionnaire pour traiter des questions délicates touchant les ressources humaines et le leadership national qu'exerce le titulaire en ce qui concerne l'amélioration de l'approche opérationnelle et axée sur la clientèle adoptée pour les services des ressources humaines civiles du Ministère, comme en témoigne l'enveloppe salariale civile.

Résumé

FIII3 608
F4(57) 350
F3P 400
Total = 1 358 A1
Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles - Numéro : 6 - N - 1
Organigramme du Directeur général, Services  régionaux des ressources humaines civiles
Figure : 6 – N – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 6 – N – 1

Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles

Le poste en cause est au deuxième niveau de gestion qui relève du sous-ministre adjoint, Ressources humaines civiles, et il existe 2 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 6 directeurs et 1 conseiller principal en ressources humaines qui relèvent du Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles.

Organigramme linéaire :

Sous-ministre adjoint, Ressources humaines civiles

  • Directeur général, Stratégies et développement des ressources humaines civiles
  • Directeur général, Relations d'emploi
  • Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles
    • 6 Directeurs, Centres de services des ressources humaines civiles pour :
      • Pacifique
      • Prairies
      • Ontario
      • Québec
      • Atlantique
      • Région de la capitale nationale
    • Conseiller principal en ressources humaines

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 6-N-2

Titre du poste : Directeur général, Ressources humaines et services intégrés

Responsabilités générales

Jouer un rôle de leadership ministériel dans la formulation et la mise en oeuvre des politiques, des plans, des lignes directrices, des normes, des procédés et des procédures pour intégrer les ressources humaines, la gestion du matériel, les locaux, la gestion de l'information, l'information électronique, la sécurité et l'accès à l'information à une approche de qualité globale relative à la prestation de services, qui est favorable à l'atteinte des objectifs stratégiques et opérationnels du Ministère.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des 10 postes au premier niveau de gestion qui relèvent du sous-ministre. Les autres postes sont les suivants : cinq sous-ministres adjoints régionaux; directeur général, Finances; adjoint spécial au sous-ministre; deux adjoints de direction.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent du directeur général, Ressources humaines et services intégrés, sont les suivantes :

Le chef, Ressources humaines, (17 employés) formule des politiques et des procédés de gestion des ressources humaines et les intègre aux pratiques de gestion ministérielles pour faciliter l'atteinte des objectifs stratégiques et opérationnels du Ministère; assure et dirige la mise en oeuvre des stratégies, des plans, des procédés et des lignes directrices pour la gestion des ressources humaines, y compris toutes les activités de planification des ressources humaines à l'échelle du Ministère; conçoit, élabore, met en oeuvre et entretient des systèmes d'information de gestion sur les ressources humaines; planifie, élabore, gère et surveille les politiques, les procédés et les procédures du Ministère dans tous les domaines des ressources humaines; établit et répond aux besoins des employés en matière de perfectionnement.

Le directeur, Services intégrés, (3 employés) planifie, élabore et met en oeuvre les politiques, les lignes directrices et les procédures pour la planification et l'aménagement des locaux, la gestion des biens et l'entretien des installations; établit et maintient un service centralisé des achats et des contrats, la sécurité du Ministère et l'accès à l'information; gère le registre central; fournit des services de courrier et de messagerie à l'interne et à l'extérieur.

Le dirigeant principal de l'information (3 employés) planifie, élabore et met en oeuvre des politiques, des lignes directrices et des procédures visant des approches efficaces et novatrices pour ce qui est de la collecte, de l'entreposage, de l'accès, du partage et de la destruction des ressources du Ministère en matière d'information; planifie, organise et offre des services de bibliothèque et des services de recherche en matière d'information; établit et entretient des services Internet et intranet centralisés et d'autres outils électroniques.

Le chef, Informatique, (5 employés) élabore des stratégies, des plans, des procédés et des lignes directrices afin de concevoir, d'établir et d'entretenir des systèmes administratifs et des systèmes d'information sur les programmes intégrés, y compris l'architecture des systèmes, la technologie de l'infrastructure, des réseaux sécurisés locaux et de longue portée, et la sécurité, et en coordonne la mise en oeuvre; élabore de nouvelles approches à l'égard de la conception des systèmes et des applications qui appuieront l'intégration ministérielle de la gestion des données et de l'information; fournit des conseils et défend les intérêts du Ministère dans ces domaines.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère est doté d'un vaste mandat pour la défense des intérêts de l'Ouest canadien dans le cadre de l'élaboration de la politique économique nationale et de la promotion de la diversification de l'économie dans les quatre provinces canadiennes de l'Ouest.

Le Ministère a recentré son objectif qui consistait essentiellement à offrir une aide financière directe aux entreprises pour désormais fournir des services opérationnels intégrés. Ces services sont offerts par l'intermédiaire d'un bureau central établi à Edmonton et de bureaux à Winnipeg, à Saskatoon, à Regina, à Calgary et à Vancouver. Le Ministère offre désormais divers services administratifs aux buts multiples, y compris la promotion de l'innovation, la mise au point d'un site à guichet unique pour l'information aux entreprises dans l'Ouest canadien, la diversification de l'économie de l'Ouest canadien axée sur les ressources, et les programmes à des groupes de l'économie régionale, comme les femmes, les Autochtones et les entrepreneurs qui sont handicapés ou qui vivent dans des collectivités éloignées.

C'est dans ce contexte que le directeur général, Ressources humaines et services intégrés, joue un rôle de leadership global pour l'établissement et la mise en oeuvre de cadres stratégiques ministériels devant guider la planification et l'exercice d'un large éventail de fonctions intégrées, essentielles à l'exécution du mandat du Ministère.

Le directeur général fournit des avis professionnels au sous-ministre et à tous les niveaux de gestion du Ministère en ce qui touche la disponibilité et l'utilisation efficace des ressources humaines, des ressources pour la gestion du matériel et de l'information et les technologies de l'information, relativement aux activités actuelles et proposées, sur les processus de planification et de contrôle opérationnels, sur les pratiques de gestion générales et sur l'incidence sur les ressources humaines des décisions de gestion aux étapes de la planification et de la mise en oeuvre. Le titulaire est également chargé de planifier et de fournir des services de soutien administratif dans les domaines des télécommunications, des bibliothèques, du courrier et de sa distribution, de la santé environnementale, de la sûreté et de la sécurité. Il doit également surveiller l'établissement et la mise en oeuvre du programme d'accès à l'information du Ministère.

En tant qu'agent principal de gestion des ressources humaines du Ministère, le directeur général est le principal conseiller du sous-ministre en ce qui touche l'utilisation efficace des ressources à l'échelle ministérielle, et la gestion des questions liées aux ressources humaines. Il fournit des conseils et gère la prestation de services complets et intégrés à l'appui du recrutement, du maintien en poste et du perfectionnement d'employés professionnels et de gestionnaires du Ministère. À ce titre, il doit gérer les programmes et fournir des conseils pour s'assurer que le Ministère possède la capacité requise en matière de gestion pour atteindre ses objectifs stratégiques et ses buts opérationnels.

Le directeur général joue un rôle de leadership ministériel en ce qui touche l'élaboration de cadres de planification et de documents qui répondent aux besoins du Ministère en matière de locaux en faisant l'utilisation la plus rentable possible des fonds, et il doit coordonner la préparation de ces cadres et documents. Le titulaire établit des plans qui sont compatibles avec la philosophie de gestion du cycle de vie. Il est également chargé d'assurer un rôle de leadership ministériel en ce qui touche l'acquisition, le renouvellement, l'aliénation et la gestion de tous les biens immobiliers, de toutes les installations et des locaux qui sont utilisés par le Ministère. Le titulaire gère et négocie des accords de services aux locataires pour offrir un environnement de qualité totale, en créant un milieu de travail productif pour les employés, et ce, de la façon la plus rentable possible.

Le directeur général élabore, met en oeuvre et surveille des politiques, des lignes directrices, des procédures, des systèmes et des procédés concernant un certain nombre de services de soutien essentiels, notamment les achats, les fournitures et la distribution, le contrôle de l'inventaire du matériel, les appels d'offres, l'attribution et la gestion des marchés de services et de conseil, les télécommunications - voix et données et les téléconférences.

Le directeur général joue un rôle de leadership ministériel pour la mise au point et la prestation de produits d'information aux clients à l'échelle de l'Ouest canadien, à d'autres organisations gouvernementales et à des clients ministériels internes. L'objectif de base consiste à s'assurer que les produits d'information et de renseignement facilitent l'amélioration de la concurrence et de la croissance du Canada au sein de l'économie mondiale. Le titulaire est chargé de diriger la planification, la mise en oeuvre et la gestion de l'infrastructure de technologie de l'information nécessaire afin de gérer et d'offrir ces produits et de fournir des services de technologie de l'information, d'informatique et de télécommunications au Ministère.

Le directeur général est le principal conseiller du sous-ministre au sujet de toutes les questions touchant l'affectation et l'utilisation efficaces des ressources humaines et matérielles du Ministère. Le titulaire joue un rôle essentiel dans l'évaluation des possibilités et des contraintes en matière de politiques et de programmes qui sont liées à la conduite des initiatives courantes et à l'établissement de nouvelles initiatives. Le titulaire met au point et entretient des systèmes de rapport modernes, dirige des analyses détaillées des ressources allouées et requises pour fournir des conseils objectifs qui aideront le Ministère à optimiser son investissement dans des programmes et des services nouveaux et à assurer l'équité et la probité de l'affectation et de la gestion des ressources.

Le directeur général représente le Ministère auprès des organismes centraux pour ce qui est de toutes les questions liées à la gestion des ressources humaines, du matériel et de l'information. Le titulaire communique fréquemment avec les hauts fonctionnaires du Secrétariat du Conseil du Trésor, des Archives nationales, du Bureau du vérificateur général, pour présenter les questions de préoccupation du Ministère liées aux responsabilités fonctionnelles du poste. Le titulaire interprète et adapte les politiques de l'organisme central pour le Ministère et participe à l'élaboration de politiques de gestion novatrices dans l'intérêt de toute la fonction publique.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP : 30
Budget de fonctionnement : 981 000 $

Responsabilités particulières

  1. Assurer l'établissement de cadres de planification et de politique intégrés pour définir et soutenir la vision stratégique du Ministère aux fins de l'exécution rentable des programmes et des services de gestion des ressources humaines, et en surveiller la mise en oeuvre.
  2. Fournir des conseils qui font autorité au sous-ministre et aux hauts fonctionnaires du Ministère sur des questions stratégiques touchant les ressources humaines, le matériel et l'information, pour favoriser l'exécution rentable des programmes et des services du Ministère; et jouer un rôle de coordination ministérielle pour la rationalisation et la restructuration des procédés et des systèmes d'administration et de gestion internes.
  3. Assurer l'élaboration de politiques, de stratégies, de critères, de lignes directrices, de procédés et de procédures rentables pour mettre en oeuvre des services novateurs et efficaces en matière de ressources humaines, de matériel et d'information qui permettront de maximiser l'investissement du Ministère et de favoriser l'atteinte de ses objectifs stratégiques et opérationnels.
  4. Diriger la mise en oeuvre, l'entretien et la gestion de l'architecture et du cadre intégré d'informatique, de télécommunications et de technologie de l'information, l'établissement d'un cadre de gestion intégrée de l'information et le fonctionnement des produits d'information touchant les activités stratégiques.
  5. Représenter les intérêts et les préoccupations du Ministère au sujet des questions liées à la gestion efficace des ressources humaines, de l'information et du matériel dans divers forums.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur général, Ressources humaines et services intégrés

Compétence

G
Maîtrise des principes et des pratiques dans toutes les disciplines liées à la gestion des ressources humaines; achats, fournitures, locaux, gestion des biens, sûreté et sécurité, gestion des documents dans l'optique de la gestion et de la technologie de l'information; connaissance professionnelle des priorités, des politiques et des programmes gouvernementaux et ministériels liés au développement économique de l'Ouest canadien; connaissance professionnelle des politiques et des programmes des organismes centraux, pour la prestation de services de gestion intégrés.
III
Gestion conceptuelle et opérationnelle des activités fonctionnelles ministérielles requises pour stimuler un milieu de travail positif et favorable à l'atteinte des objectifs stratégiques et des buts opérationnels du Ministère.
3
Compétence essentielle en matière de relations humaines pour promouvoir de saines pratiques et politiques de gestion, afin d'atteindre les objectifs stratégiques du Ministère.
608
La cote inférieure reflète le niveau de compétence professionnelle et en gestion requis pour gérer un certain nombre de services de gestion afin d'appuyer les priorités stratégiques et les buts en matière de programme d'une organisation opérationnellement homogène.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion dans le cadre des priorités gouvernementales, du mandat et des stratégies ministériels, des politiques et des objectifs fonctionnels, aux fins de l'élaboration des politiques, des stratégies et des approches pour fournir des services de gestion intégrés dans plusieurs domaines de soutien de l'infrastructure.
4
Le titulaire du poste fournit des services de gestion communs et coordonnés, doit raisonner de façon analytique et constructive pour élaborer et améliorer des systèmes et des plans d'action opérationnels afin de rationaliser et de restructurer les procédés et les systèmes d'administration et de gestion interne, conformément aux objectifs du gouvernement et du Ministère.
(57) 350
Le pourcentage plus élevé reflète les défis inhérents au besoin d'intégrer les services des ressources humaines et de gestion à la prestation des programmes et services du Ministère.

Finalité/prise de décisions

F
Le directeur général, qui relève du sous-ministre, est chargé d'élaborer des stratégies, des approches et des initiatives pour établir et promouvoir des politiques et des pratiques efficaces de gestion des ressources humaines et des affaires ministérielles, afin de maximiser l'investissement du Ministère et de faciliter l'exécution de ses objectifs stratégiques et opérationnels.
2P
Le poste a un contrôle direct sur la prestation des services de gestion ministériels. L'indicateur choisi est le budget de fonctionnement de 981 000 $ (en dollars constants).
350
La cote élevée représente le rôle du titulaire du poste pour ce qui est de l'infrastructure ministérielle, son rang hiérarchique et la taille du budget.

Résumé

GIII3 608
F4(57) 350
F2P 350
Total = 1 308 0
Directeur général, Ressources humaines et services intégrés - Numéro : 6 - N - 2
Organigramme du Directeur général, Ressources  humaines et services intégrés
Figure : 6 – N – 2 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 6 – N – 2

Directeur général, ressources humaines et services intégrés

Le poste en cause est au premier niveau de gestion qui relève de l’administrateur général, et il existe 9 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 2 chefs, 1 directeur et 1 dirigeant principal de l’information qui relèvent du Directeur général, Ressources humaines et services intégrés.

Organigramme linéaire :

Sous-ministre (Administrateur général ministériel)

  • 5 Sous-ministres adjoints régionaux
  • Directeur général, Finances
  • Adjoint spécial au sous-ministre
  • 2 Adjoints de direction
  • Directeur général, Ressources humaines et services intégrés
    • 2 Chefs pour :
      • Ressources humaines
      • Informatique
    • Directeur, Services intégrés
    • Dirigeant principal de l'information

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 4-N-1

Titre du poste : Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, région de la capitale nationale

Responsabilités générales

Élaborer, mettre en oeuvre et gérer un programme de ressources humaines à l'échelle régionale pour s'assurer que les services des ressources humaines civiles répondent aux besoins courants et futurs et aux exigences des organisations du Ministère dans la région.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des six postes similaires au troisième niveau de gestion qui relèvent du directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles.

Les fonctions particulières des postes relevant du directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, sont les suivantes :

Trois (3) gestionnaires des ressources humaines civiles (88 employés en tout), chacun est chargé de gérer des équipes d'agents généralistes des ressources humaines et d'adjoints aux fins de la prestation de services complets des ressources humaines et de conseils en ce qui touche les questions du recrutement, du ressourcement, du réaménagement des effectifs, de la classification, des relations de travail et de la gestion du rendement.

Le gestionnaire de la rémunération (55 employés) est chargé de gérer le service global de la rémunération pour s'assurer que les employés reçoivent leur salaire et les avantages sociaux auxquels ils ont droit.

Le gestionnaire du Centre d'apprentissage et de carrière (13 employés) est chargé de gérer la prestation de services d'apprentissage et d'orientation professionnelle dans des centres assignés situés dans toute la région.

Le gestionnaire des ressources humaines civiles (4 employés) est chargé de gérer une équipe de spécialistes régionaux donnant des conseils, apportant un soutien et fournissant de la formation sur le plan opérationnel aux généralistes et aux gestionnaires des ressources humaines, de faire des recommandations concernant des questions délicates ou controversées et de présenter les points de vue régionaux aux autorités fonctionnelles du Ministère à l'administration centrale.

L'agent des services de gestion (2 employés) est chargé de coordonner les besoins du groupe en matière de finances, d'informatique, de logement et de résolution de problèmes.

L'agent du développement organisationnel et de l'efficacité est chargé de coordonner l'établissement de plans d'activités et de stratégies et d'autres activités ministérielles, comme les demandes d'accès à l'information et de protection des renseignements personnels.

Nature et portée des fonctions

Le ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes sont chargés de défendre le Canada, ses intérêts et ses valeurs tout en contribuant à la paix et à la sécurité dans le monde. Les Forces canadiennes sont appelées à jouer trois grands rôles : protéger le Canada, défendre l'Amérique du Nord en collaboration avec les États-Unis d'Amérique et contribuer au maintien de la paix et à la sécurité internationale. Le Ministère et les Forces canadiennes sont deux organisations distinctes qui relèvent d'un ministre qui travaille de façon cohésive pour s'assurer que les Forces canadiennes peuvent exécuter leur mandat. La fonction des ressources humaines diffère nettement entre les fonctionnaires et le personnel militaire, et le sous-ministre adjoint, Ressources humaines civiles, est chargé de l'élaboration et de l'exécution d'un programme de services des ressources humaines qui s'applique aux employés civils.

C'est dans ce contexte que le directeur du Centre de services des ressources humaines civiles est chargé de jouer un rôle de leadership régional dans le cadre de l'élaboration et de la mise en oeuvre de stratégies, d'approches, de procédés, de programmes et d'initiatives pour répondre aux besoins en matière de gestion des ressources humaines des gestionnaires et des employés régionaux. Le titulaire doit veiller à ce que ces besoins soient satisfaits d'une manière qui établit un juste milieu entre le personnel militaire et le personnel civil de la région et les priorités ministérielles et gouvernementales en ce qui touche la gestion des ressources humaines.

À titre de professionnel principal des ressources humaines dans la région, le directeur est appelé à diriger des changements culturels, à participer à leur mise en oeuvre et à les concevoir, en vue d'amener l'organisation à adopter un mode de gestion déstratifié, habilité et responsable qui met l'accent sur les résultats plutôt que sur les procédés. Le titulaire est également chargé de stimuler l'apport de changements à la culture organisationnelle, afin qu'elle soit davantage adaptée aux besoins uniques et en évolution de la clientèle de base. En outre, le directeur doit participer activement aux initiatives liées aux ressources humaines menées avec des groupes interministériels, les conseils fédéraux, ainsi que les comités conjoints de transition de carrière, et il est souvent appelé à diriger de telles initiatives.

Un défi important auquel le directeur fait face consiste à mettre en place une culture ministérielle uniforme en ce qui touche la gestion des ressources humaines, et ce, dans les diverses unités de l'organisation opérationnelle au sein de la région. Le titulaire doit comprendre les défis opérationnels, organisationnels et liés à la gestion auxquels chaque client fait face, pour équilibrer leurs besoins et leurs priorités dans le cadre du contexte général du Ministère. Si la satisfaction des clients est essentielle, la prestation de services doit également être conforme aux lois et aux règlements de l'organisme central fédéral, ainsi qu'à ses orientations stratégiques et aux nombreuses conventions collectives qui s'appliquent.

Un autre défi de taille qui l'attend consiste à jouer un rôle de leadership pour l'élaboration de stratégies et d'approches visant à intégrer la prestation des services de ressources humaines civiles à celle du personnel militaire, dans la mesure du possible. Les différences culturelles et organisationnelles des deux composantes, le dynamisme du Ministère dans son ensemble et l'accent mis sur les résultats plutôt que sur les procédés compliquent la tâche qui consiste à s'assurer qu'il existe des liens convenables entre les nombreuses sous-disciplines de la gestion des ressources humaines.

Le directeur tient lieu d'agent de changement lorsqu'il s'agit d'élaborer et de fournir des conseils visant à renforcer la capacité des gestionnaires régionaux investis de pouvoirs délégués, pour dresser des plans des ressources humaines à court et à moyen terme et répondre ainsi à leurs besoins opérationnels courants et prévus. Cette tâche est compliquée par le taux de roulement élevé des gestionnaires militaires, qui supervisent le personnel civil et ont besoin d'un soutien important pour assumer des responsabilités nouvellement déléguées en matière de gestion des ressources humaines.

Les spécialistes et les généralistes subalternes recommandent ou mettent en oeuvre des mesures, mais le directeur est fréquemment amené à résoudre des questions délicates sur le plan politique ou de nature complexe et à approuver des mesures litigieuses. Le titulaire fournit des avis et des conseils aux gestionnaires sur un large éventail de questions liées aux ressources humaines et s'assure qu'un point de vue régional est intégré aux questions nationales de gestion des ressources humaines qui touchent le Ministère au complet.

Le directeur tient souvent des réunions avec les cadres supérieurs à l'échelle de la région, ainsi que les hauts représentants régionaux des organismes centraux et des syndicats, pour négocier le règlement de questions et éviter qu'elles ne prennent une dimension nationale. Les employés sont représentés par divers syndicats et associations professionnelles, dont certains sont propres au Ministère. Les séances de consultation régionales tenues entre les représentants syndicaux et la direction ont lieu régulièrement. Le titulaire est également fréquemment chargé de présider des comités régionaux ou nationaux ou de participer à leurs activités, consistant notamment à favoriser l'amélioration et l'innovation dans le cadre des politiques, des programmes ou des opérations liés aux ressources humaines.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP : 163
Budget de fonctionnement : 1,1 million $
Région : Personnel civil 6 000
Budget salarial - personnel civil 36,9 millions $

Responsabilités particulières

  1. Diriger l'élaboration et la mise en oeuvre de stratégies, d'approches, de procédés, de programmes et d'initiatives visant à répondre aux besoins des gestionnaires et des employés régionaux en matière de gestion des ressources humaines.
  2. Sensibiliser les gestionnaires régionaux aux priorités du gouvernement et du Ministère en matière de gestion des ressources humaines et jouer un rôle de leadership régional aux fins de l'intégration de la prestation des services des ressources humaines civiles à celles des ressources humaines militaires pour rationaliser les services et favoriser la mise en oeuvre d'une culture ministérielle uniforme en ce qui touche la gestion des ressources humaines.
  3. Participer à l'élaboration d'une stratégie et d'un programme nationaux de gestion des ressources humaines en repérant les secteurs à améliorer et en veillant à ce que le point de vue régional soit tenu compte au niveau national.
  4. Diriger les initiatives visant l'apport d'un changement culturel au sein de la région qui découlent de la réforme des ressources humaines pour favoriser la mise en place d'une fonction des ressources humaines axée sur le client, adaptée aux besoins, intégrée et renouvelée.
  5. Jouer un rôle de leadership dans la planification, l'organisation, la direction et l'évaluation du travail du Centre de services des ressources humaines civiles pour assurer la prestation rentable de tous les services de gestion des ressources humaines aux employés civils et aux gestionnaires du personnel civil et militaire des diverses composantes au sein de la région.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, région de la capitale nationale

Compétence

F
Vaste connaissance des lois et des règlements qui régissent toutes les fonctions des ressources humaines dans la fonction publique; connaissance approfondie des politiques et des activités ministérielles liées aux ressources humaines et à l'administration, qui touchent les opérations du Ministère dans la région; connaissance des activités et des défis liés au programme de la région, ainsi que des structures, des opérations et des exigences des Forces canadiennes.
III
Gestion conceptuelle et opérationnelle de l'exécution de programmes et de la prestation de services des ressources humaines civiles complets qui font l'objet d'une vaste délégation de pouvoirs et qui sont répartis partout dans la région.
3
Pour atteindre les objectifs, le titulaire doit collaborer efficacement avec les cadres et les commandants supérieurs du Ministère et des Forces armées ainsi que les syndicats, afin d'exercer un leadership régional en ce qui touche l'harmonisation de la prestation des services de ressources humaines civiles avec celle des services militaires.
460
La cote inférieure reflète la nature opérationnelle régionale du travail et le rôle stratégique à jouer pour faire correspondre les réalités, activités et besoins régionaux aux priorités du Ministère et à ses lignes directrices en matière de planification.

Initiative créatrice/réflexion

E
Réflexion dans le cadre des politiques et des précédents établis par les politiques, les règlements, les priorités et les stratégies globales des organismes centraux et du Ministère.
4
Faculté de réflexion analytique, constructive et globale nécessaire dans le contexte de la réforme en cours de la gestion des ressources humaines. Les défis à relever exigent l'intégration des cultures et des priorités différentes en une approche cohésive face à la prestation de services, conformément aux plans et aux priorités du Ministère.
(50) 230
Le pourcentage élevé reflète le rôle d'agent de changement du titulaire du poste, qui aligne les réalités régionales sur les objectifs ministériels, harmonise les politiques et les procédés des ressources humaines militaires et civiles et stimule les changements d'attitude et de comportement pour mettre en place un mode de gestion habilité et responsable.

Finalité/prise de décisions

E
Le travail est assujetti aux pratiques, aux politiques et aux procédures générales des autorités fonctionnelles du Ministère pour la prestation de services aux gestionnaires clients.
3P
Impact dominant sur les activités du Centre de services régionaux des ressources humaines, représenté par le budget de fonctionnement de 1,1 million de dollars (en dollars constants).
264
La cote intermédiaire reflète l'influence marquée que le titulaire du poste exerce sur le budget primaire et reconnaît sa contribution à la gestion efficace des ressources humaines dans la région, comme en témoigne le budget salarial des ressources humaines civiles.

Résumé

FIII3 460
E4(50) 230
E3P 264
Total = 954 A1
Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles région de la capitale nationale - Numéro : 4 - N - 1
Organigramme du Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, région  de la capitale nationale
Figure : 4 – N – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 4 – N – 1

Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, région de la capitale nationale

Le poste en cause est au troisième niveau de gestion qui relève du directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles, et il existe 5 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 6 gestionnaires et 2 agents qui relèvent du Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, région de la capitale nationale.

Organigramme linéaire :

Directeur général, Services régionaux des ressources humaines civiles

  • 5 postes similaires
  • Directeur, Centre de services des ressources humaines civiles, région de la capitale nationale
    • 6 gestionnaires pour :
      • Ressources humaines civiles (4)
      • Rémunération
      • Centre d'apprentissage et de carrière
    • 2 Agents pour :
      • Services de gestion
      • Développement organisationne

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 4-N-2

Titre du poste : Gestionnaire régional, Ressources humaines

Responsabilités générales

Assurer la conception, la mise en oeuvre et la gestion d'un programme régional des ressources humaines afin de s'assurer que les services satisfont aux exigences et répondent aux besoins présents et futurs des organisations ministérielles dans la région.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des 13 postes au troisième niveau de gestion qui relèvent du directeur général, Opérations régionales des ressources humaines. Les autres postes sont les suivants : 9 gestionnaires régionaux, Ressources humaines; chef, Coordination/Opérations régionales des ressources humaines; chef, Administration/Opérations régionales des ressources humaines; chef, Orientation, recherche et condition physique.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent directement du gestionnaire régional, Ressources humaines (GRRH), sont les suivantes :

Le gestionnaire, Rémunération et avantages sociaux, (17 employés) est responsable de gérer et de coordonner les activités liées au traitement de la rémunération et des avantages sociaux et à la communication d'information sur ces sujets.

Le chef, Unité des opérations 1, (19 employés) est responsable d'assurer un service complet des ressources humaines aux Opérations régionales, notamment les bureaux de district, dans des domaines tels que la classification, la dotation en personnel et les services des ressources humaines, pour environ 1 400 employés.

Le chef, Unité des opérations 2, (5 employés) est responsable d'assurer un service complet à la région, incluant un certain nombre de sites spécialisés dans les domaines de la classification et de la dotation en personnel.

Le chef, Unité des opérations 3, (5 employés) est responsable de la prestation d'un service complet à des unités de travail spécialisées dans la région dans les domaines de la classification et de la dotation en personnel.

Le service régional des relations de travail (4 employés) est responsable de superviser les relations entre les employés et l'employeur, et de gérer les conventions collectives et les comités syndicaux-patronaux. L'agent régional de planification des ressources humaines (3 employés) est responsable de concevoir et de mettre en oeuvre des programmes de ressources humaines et de planification de carrière.

L'agent régional de la formation (3 employés) est responsable de planifier, de coordonner et d'évaluer le programme régional de formation.

L'agent régional des langues officielles est responsable de l'application de la Loi sur les langues officielles et des règlements s'y rapportant, et de gérer les évaluations des connaissances linguistiques.

Le conseiller régional est responsable d'élaborer et de tenir à jour un programme complet d'aide aux employés.

Coordonnateur de l'équité en matière d'emploi (2 employés) est responsable d'administrer des programmes destinés aux groupes défavorisés.

L'agent de santé et sécurité au travail (2 employés) est responsable de l'application des normes de santé et sécurité au travail, de l'inspection, ainsi que de la formation des gestionnaires et des employés dans la région.

Nature et portée des fonctions

La Direction générale des ressources humaines à Vancouver fonctionne sous un régime décentralisé d'administration des ressources humaines et dessert environ 3 000 employés répartis un peu partout dans la région, entre autres dans un certain nombre de sites spécialisés.

Le GRRH planifie, organise et dirige la prestation de services en matière de ressources humaines à toutes les unités de travail ministérielles dans la région. Ces services doivent répondre à une foule de besoins présents et futurs tout en se conformant à la législation, aux règlements et aux politiques des organismes centraux, ainsi qu'aux directives et aux politiques ministérielles et à plusieurs conventions collectives qui ne sont pas exclusives à la fonction publique, dont celles des agents négociateurs, telle que la convention de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité.

Le GRRH est directement responsable du déploiement et de la gestion des ressources allouées à la Direction générale. Il doit donner des conseils et assurer des services de ressources humaines à la direction qui contribueront à optimiser l'utilisation des ressources humaines de la région. Le titulaire doit continuellement être au fait des changements importants apportés aux politiques et aux stratégies des ressources humaines des organismes centraux ainsi que des conventions collectives, afin d'informer les gestionnaires de tous les changements importants et des révisions touchant les aspects des activités liés aux ressources humaines.

Environ 98 p. 100 de la charge de travail et des décisions liées à la dotation en personnel et 96 p. 100 de la charge de travail et des décisions liées à la classification sont déléguées à la région. (En fait, toutes les interventions de classification et de dotation en personnel qui ne touchent pas le groupe EX sont déléguées.) Même si les procédures de grief sont décrites dans la politique, les conseils prodigués aux gestionnaires aux premières étapes de la procédure de grief peuvent avoir des répercussions à l'échelle nationale. Le GRRH doit élaborer la stratégie appropriée lorsqu'il s'agit de donner des conseils et de surveiller des cas disciplinaires complexes et des interruptions de travail. Les programmes du Ministère mis en oeuvre dans la région doivent être opérationnels en tout temps sans interruption, et comme les problèmes liés aux relations de travail peuvent se présenter en tout temps, il faut intervenir immédiatement. Le GRRH voit à établir et à maintenir des relations patronales-syndicales uniformes et équitables de manière à maintenir une relation employeur-employé stable et productive. Pendant les conflits de travail, quand les employés n'assurent pas leurs services, il est essentiel que le titulaire dirige la mise en place d'un système de communications complet très efficace avec la direction et assure son bon fonctionnement, afin de surveiller en tout temps la grève et de donner des conseils au bon moment.

Le titulaire de ce poste doit aussi relever l'important défi de promulguer une méthode intégrée de prestation de services de ressources humaines dans la région, pour que les fonctions soient compatibles entre elles et se renforcent mutuellement. Cette méthode devrait faire en sorte, par exemple, que les mesures de classification ne ralentissent pas le processus afin de ne pas nuire à la dotation. Le GRRH assure la mise en oeuvre efficace de processus modernisés de prestation de services de ressources humaines, conçus pour accroître la rapidité, la qualité et l'efficience des services et pour bâtir des partenariats de travail solides avec les gestionnaires clients.

Le GRRH cerne les besoins immédiats et à long terme de la direction et prend les moyens appropriés pour répondre à ces besoins, tels que le redéploiement de personnel ou la création de programmes spéciaux, comme la formation, la publication de brochures ou de guides. Le GRRH doit s'assurer que des programmes ministériels de perfectionnement visant à favoriser l'avancement professionnel sont mis en oeuvre dans la région et continuellement améliorés.

Le GRRH communique régulièrement avec des hauts fonctionnaires du Ministère pour discuter et pour recommander des solutions à une foule de questions liées aux fonctions et aux responsabilités de la Direction générale, ainsi qu'avec le directeur régional de la Commission de la fonction publique, afin de clarifier ou de régler des problèmes en matière de dotation ou pour donner suite à des enquêtes de la Commission de la fonction publique Il communique également avec le gestionnaire du Bureau régional de la rémunération, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, afin de régler des problèmes concernant la rémunération, tels que les questions touchant les règlements sur la pension de retraite et l'indemnité d'isolement.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP : Région 3 000
Division 66
Budget de fonctionnement : Région 86 millions $
Division 630 000 $

Responsabilités particulières

  1. Organiser, diriger et coordonner les activités de la Direction générale des ressources humaines de façon autonome dans la région.
  2. Conseiller les gestionnaires de la région sur les pratiques et les politiques liées aux ressources humaines et contribuer à l'optimisation de l'utilisation des ressources humaines de la région.
  3. Diriger l'élaboration et la diffusion des lignes directrices et d'autres documents d'information, pour aider les gestionnaires à comprendre et à utiliser les installations et les services de la Direction générale des ressources humaines.
  4. Contrôler l'utilisation des ressources humaines et financières pour s'assurer que les dépenses ne dépassent pas les crédits alloués, ou que les écarts sont approuvés, c'est-à-dire, allouer les ressources, approuver les demandes et analyser les dépenses nouvelles ou additionnelles requises.
  5. Assurer l'établissement et le maintien de relations syndicales-patronales équitables dans la région.
  6. Promulguer une méthode intégrée de prestation de services de ressources humaines dans la région de sorte qu'il soit plus facile pour les gestionnaires de régler les problèmes liés aux ressources humaines.

Exposé raisonné de l'évaluation

Gestionnaire régional, Ressources humaines

Compétence

F
Vaste connaissance des lois et des règlements régissant toutes les fonctions du personnel dans la fonction publique; connaissance approfondie des politiques et des activités ministérielles qui touchent les activités du Ministère dans la région.
II
Coordination des services assurés aux gestionnaires hiérarchiques qui ont des exigences particulières et différentes.
3
Pour atteindre les objectifs, le titulaire doit s'entretenir avec des hauts fonctionnaires et des employés.
460
La cote la plus élevée reflète la complexité des différentes exigences opérationnelles, en particulier les relations de travail, la rémunération et le recrutement d'employés hautement qualifiés pour offrir le service 24 heures par jour, 365 jours par année.

Résolution de problèmes/réflexion

E
Réflexion en tenant compte des politiques et des précédents des organismes centraux et des politiques et règlements du Ministère.
4
Faculté de réflexion analytique et constructive nécessaire pour concilier les exigences des gestionnaires locaux avec les politiques et les procédures du Ministère et du gouvernement.
(43) 200
Le pourcentage élevé reflète le cadre bien défini des politiques et des procédures des ressources humaines.

Obligation de rendre compte/prise de décisions

E
Le titulaire du poste reçoit des directives de l'administration centrale sur toutes les politiques et les procédures auxquelles la mise en oeuvre des programmes est étroitement liée.
2P
Le poste a un impact dominant sur les programmes régionaux des ressources humaines. L'indicateur choisi pour représenter ces programmes est le budget de fonctionnement de 630 000 $ (en dollars constants).
230
La cote élevée reflète la grande incidence sur l'utilisation de l'ensemble des ressources humaines de la région (3 000 ETP) et l'importance du budget.

Résumé

FIII3 460
E4(43) 200
E2P 230
Total = 890 A1
Gestionnaire régional, Ressources humaines - Numéro : 4 - N - 2
Organigramme du Gestionnaire régional,  Ressources humaines
Figure : 4 – N – 2 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 4 – N – 2

Gestionnaire régional, Ressources humaines

Le poste en cause est au troisième niveau de gestion qui relève du Directeur général, Opérations régionales des ressources humaines, et il existe 12 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 3 chefs, 1 service régional des relations de travail, 3 agents régionaux, 1 conseiller régional, 1 coordonnateur, 1 agent et 1 gestionnaire qui relèvent du Gestionnaire régional, Ressources humaines.

Organigramme linéaire :

Directeur général, Opérations régionales des ressources humaines

  • 9 gestionnaires régionaux, Ressources humaines
  • Chef, Coordination/Opérations régionales des ressources humaines
  • Chef, Administration/Opérations régionales des ressources humaines
  • Chef, Orientation, recherche et condition physique
  • Gestionnaire régional, Ressources humaines
    • 3 Chefs pour :
      • Unité des opérations 1
      • Unité des opérations 2
      • Unité des opérations 3
    • Service régional des relations de travail
    • 3 Agents régionaux pour :
      • Planification des ressources humaines
      • Formation
      • Langues officielles
    • Conseiller régional
    • Coordonnateur de l’équité en matière d’emploi
    • Agent de santé et sécurité au travail
    • Gestionnaire, Rémunération et avantages sociaux

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :