Aperçu démographique de la fonction publique fédérale, 2014

L'information présentée fait état des principales données démographiques de la fonction publique fédérale, et sert à comparer l'effectif actuel à celui des années précédentes (c.-à-d. ).

La fonction publique fédérale est formée de deux segments : l'administration publique centrale et les organismes distincts.

L'administration publique centrale est formée de plus de 80 ministères et organismes dont le Conseil du Trésor est l'employeur. Ceux-ci sont nommés aux annexes I et IV de la Loi sur la gestion des finances publiques.

Les organismes distincts font référence à ceux nommés à l'annexe V de la Loi. Ils mènent leurs propres négociations ou établissent leurs propres niveaux de classification et de rémunération pour leurs employés.

L'information démographique qui suit est complémentaire à celle trouvée dans le Rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada : Vingt-deuxième rapport annuel.

Les données sont à jour en date du , à moins d'indication contraire.

Table des matières

Introduction

Le présent document contient les principales données démographiques relatives à la fonction publique fédérale (FPF)Note en bas de page 1. La partie I porte sur l'ensemble de la FPF et la partie II, sur le personnel de la direction.

Profil démographique de la fonction publique fédérale du Canada

  • 257 138 employés (250 882 en )
  • 54,9 % des employés sont des femmes (41,8 % en )
  • 45,3 % des membres du personnel de la direction sont des femmes (5,2 % en )
  • 58,3 % des employés sont situés dans les régions et 41,7 % dans la région de la capitale nationale
  • 86,6 % sont des employés nommés pour une durée indéterminée; 8,3 % sont des employés nommés pour une durée déterminée; 5,1 % sont des employés occasionnels et des étudiants
  • 71,1 % des employés ont déclaré l'anglais comme première langue officielle, et 28,9 % ont déclaré le français
  • Âge moyen des employés : 44,9 ans (39,3 ans en )
  • Âge moyen du personnel de la direction : 50,4 ans (48,1 ans en )
  • La fonction publique fédérale représente 0,73 % de la population canadienne (0,99 % en )

Partie I – Profil démographique de la fonction publique fédérale

1. Contexte – Taille relative et dépenses

De à , la population du Canada est passée de 25,3 millions de personnes à 35,4 millions de personnes (soit une augmentation de 40 %)Note en bas de page 2, et le nombre de fonctionnaires fédéraux est passé de 250 822 à 257 138 (une augmentation de 2,5 %). La fonction publique fédérale (FPF) comprend actuellement 0,73 % de la population canadienne. Cette proportion est nettement inférieure aux ratios observés dans les années  et au début des années  , qui étaient très près de 1 %.

Entre  et , le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté de 116,2 % et les dépenses réelles dans les programmes fédéraux ont grimpé de 52,4 % (en dollars indexés). Toutefois, au cours des 12 derniers mois, on a relevé une augmentation de 2,0 % du PIB réel et une légère hausse de 0,1 % des dépenses dans les programmes fédéraux, comme l'indique la figure 1.

Les priorités gouvernementales ont eu une grande influence sur la taille de l'effectif de la FPF au fil des ans. Ces dernières années, on a cherché à simplifier les activités, à impartir les services non essentiels et à réduire les coûts. Ainsi, l'effectif de la FPF a diminué d'environ 2,2 % au cours du dernier exercice ( - ).

Figure 1 : Tendances au chapitre de l'économie, de la population canadienne, des dépenses de programmes fédérales et de la taille de la fonction publique fédérale, de - à -
Tendances au chapitre de l'économie, de la population canadienne, des dépenses de programmes fédérales et de la taille de la fonction publique fédérale, de 1983-1984 à 2013-2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 1 - Version textuelle
Exercice Indice de la population canadienne Indice de l'effectif de la fonction publique fédérale Indice du PIB réel (année civile)
($ indexés – )
Indice des dépenses de programmes réelles
($ indexés – )
100 100 100 100
101 101 106 105
102 101 111 100
103 100 113 101
104 99 118 104
105 98 123 104
107 99 126 104
109 100 126 104
110 101 123 104
112 101 125 109
113 101 128 108
114 98 134 108
115 96 137 104
117 88 140 94
118 83 146 96
119 81 152 96
120 81 159 96
121 84 167 103
122 89 170 105
124 95 175 110
125 97 178 114
126 97 184 128
127 97 190 125
128 100 195 132
130 101 198 137
131 105 201 140
132 109 195 163
134 113 202 157
135 113 208 153
137 111 212 152
138 105 216 152

Sources : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada; Statistique Canada; ministère des Finances Canada (tableaux de référence financiers).

Nota : L'indice de la population canadienne est fondé sur les données en date du de chaque année donnée. L'indice de l'effectif de la fonction publique fédérale concerne les employés actifs selon les données en date du , au commencement de chaque exercice donné.

L'indice des dépenses de programmes réelles est fondé sur les données de l'exercice, alors que l'indice du PIB réel est fondé sur les données de l'année civile.

Les dépenses de programmes comprennent les transferts et ont été corrigées en fonction de l'indice des prix à la consommation.

2. Diversité de la fonction publique fédérale

a) Équilibre entre les sexes

En  , 54,9 % des fonctionnaires fédéraux étaient des femmes, ce qui représente une importante augmentation depuis  alors qu'elles ne représentaient que 41,8 % de l'effectif.

Figure 2 : Rapport hommes-femmes au sein de la fonction publique fédérale (FPF) - années données, de à
Rapport hommes-femmes au sein de la fonction publique fédérale (FPF) - années données, de 1983 à 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 2 - Version textuelle
 
Hommes 58,2 % 55,7 % 52,9 % 49,6 % 46,7 % 45,1 % 45,1 %
Femmes 41,8 % 44,3 % 47,1 % 50,4 % 53,3 % 54,9 % 54,9 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Nota : La figure 2 comprend les employés actifs seulement de toutes les périodes d'affectation (c.-à-d. que les employés en congé sans solde sont exclus). L'information est fondée sur les données en date du .

b) Groupes désignés par l'équité en matière d'emploi

Représentation

La figure 3 montre une légère augmentation des taux de représentation de trois des quatre groupes désignés pas l'équité en matière d'emploi au sein de la FPF depuis - . Les taux de représentation des Autochtones, des personnes handicapées et des membres de minorités visibles étaient les mêmes ou plus élevés que l'année précédente. Ces groupes continuent de dépasser leur disponibilité au sein de la population active (DPA)Note en bas de page 3 respective. Toutefois, la représentation des femmes dans la FPF a diminué légèrement, passant de 55,0 % en - à 54,9 % en - , mais elle demeure supérieure à la disponibilité de ce groupe au sein de la population active, qui est de 52,8 %.

Figure 3 : Représentation des groupes désignés par l'équité en matière d'emploi (ÉE) au sein de la fonction publique fédérale (FPF), de - à - , et estimation de leur disponibilité au sein de la population active (DPA) selon le Recensement de
Représentation des groupes désignés par l'équité en matière d'emploi (ÉE) au sein de la fonction publique fédérale (FPF), de 2008-2009 à 2013-2014, et estimation de leur disponibilité au sein de la population active (DPA) selon le Recensement de 2006. Version textuelle ci-dessous:
Figure 3 - Version textuelle
Groupe désigné par l'équité en matière d'emploi DPA ()
Femmes 55,1 % 55,1 % 55,3 % 55,3 % 55,0 % 54,9 % 52,8 %
Autochtones 4,2 % 4,2 % 4,3 % 4,5 % 4,6 % 4,6 % 2,9 %
Personnes handicapées 5,6 % 5,6 % 5,6 % 5,7 % 5,8 % 5,8 % 4,0 %
Membres de minorités visibles 11,1 % 11,6 % 12,6 % 13,3 % 14,0 % 14,6 % 13,0 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Population : Employés nommés pour une période indéterminée et employés nommés pour une période déterminée de trois mois ou plus, excluant les employés en congé sans solde, au sein de l'administration publique centrale (APC) et employés relevant d'organismes distincts. Certains petits organismes distincts n'ont pas été inclus en raison de données manquantes.

Nota : La disponibilité au sein de la population active pour la fonction publique fédérale a été estimée d'après le Recensement de .

Les données relatives à la représentation proviennent de la banque de données sur l'équité en matière d'emploi de l'APC, où sont conservés les renseignements que les employés fournissent de leur propre initiative, ainsi que des données tirées des rapports au Parlement des organismes distincts.

Recrutement

Lorsqu'on examine le recrutement d'employés nommés pour une période indéterminée ou déterminée (trois mois ou plus) dans la figure 4, il est évident que la représentation des nouvelles recrues dans tous les groupes désignés demeure plus élevée que leur disponibilité actuelle au sein de la population active, à l'exception des personnes handicapées dont le niveau de recrutement reste inférieur à la disponibilité actuelle de ce groupe au sein de la population active.

Figure 4 : Nominations à des postes de durée indéterminée ou déterminée de trois mois ou plus au sein de la fonction publique selon le groupe désigné par l'équité en matière d'emploi (ÉE), et estimation de leur disponibilité dans la population active (DPA) selon le Recensement de
Nominations à des postes de durée indéterminée ou déterminée de trois mois ou plus au sein de la fonction publique selon le groupe désigné par l'équité en matière d'emploi (ÉE), et estimation de leur disponibilité dans la population active (DPA) selon le Recensement de 2006. Version textuelle ci-dessous:
Figure 4 - Version textuelle
Groupe désigné par l'équité en matière d'emploi DPA ()
Femmes 52,9 % 55,2 % 52,3 %
Autochtones 4,9 % 4,6 % 3,0 %
Personnes handicapées 3,5 % 3,3 % 4,0 %
Membres de minorités visibles 14,7 % 16,0 % 12,4 %

Sources : Banque de données sur l'équité en matière d'emploi (BDEE) du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT), dossiers de la Commission de la fonction publique (CFP) sur les activités d'embauche et de dotation et Système de ressourcement de la fonction publique (SRFP).

Population : Employés nommés pour une période indéterminée ou déterminée de trois mois ou plus au sein de la fonction publique.

Nota : Dans le contexte de la CFP, la « fonction publique » désigne les organisations assujetties à la Loi sur l'emploi dans la fonction publique (LEFP), qui est à peu près équivalente à l'administration publique centrale.

Pour ce qui est des nominations à la fonction publique, les pourcentages d'Autochtones, de personnes handicapées et de membres de minorités visibles sont déterminés à partir de la BDEE du SCT, lorsqu'une correspondance a été trouvée dans les dossiers de la CFP sur les activités d'embauche et de dotation pour l'exercice en cours. Ces données rendent compte des processus de nominations annoncés et des processus de nominations non annoncés.

En raison des changements apportés à la méthodologie, les données pour l'exercice - ne peuvent être comparées à celles des exercices précédents.

La disponibilité au sein de la population active pour la fonction publique en a été fournie par le Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada. La disponibilité au sein de la population active est estimée d'après le Recensement de et concerne uniquement l'administration publique centrale.  

Toutes les données concernant les nominations excluent les nominations pour une durée déterminée de moins de trois mois et les nominations à des organismes distincts.

Les données à l'égard des femmes nommées à la fonction publique sont extraites des dossiers de la CFP sur les activités d'embauche et de dotation.  

c) Langue

Comme le montre la figure 5, la proportion des fonctionnaires fédéraux qui déclarent l'anglais ou le français comme première langue officielle (PLO) est restée relativement stable depuis . En  , 28,9 % des fonctionnaires fédéraux ont déclaré le français comme première langue officielle et 71,1 % ont déclaré l'anglais.

Figure 5 : Profil des premières langues officielles (PLO) au sein de la fonction publique fédérale (FPF) - années données, de à
Profil des premières langues officielles (PLO) au sein de la fonction publique fédérale (FPF) - années données, de 1983 à 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 5 - Version textuelle
 
Anglais 72,7 % 71,8 % 71,1 % 70,7 % 70,5 % 70,6 % 71,1 %
Français 27,3 % 28,2 % 28,9 % 29,3 % 29,5 % 29,4 % 28,9 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Nota : La figure 5 comprend seulement les employés actifs de toutes les périodes d'affectation (c.-à-d. que les employés en congé sans solde sont exclus). L'information est fondée sur les données en date du 31 mars.

3. Profil de la fonction publique fédérale en fonction de l'âge

La figure 6 compare la répartition des fonctionnaires fédéraux selon leur âge en et en . Au cours de cette période de cinq ans, la répartition des fonctionnaires fédéraux en fonction de leur âge a légèrement changé, affichant un modeste déplacement vers les groupes plus âgés. On a constaté une baisse de la proportion d'employés de moins de 35 ans et une augmentation de celle des employés de 50 ans et plus. Cependant, le groupe des 40 à 54 ans représente toujours près de 50 % de l'effectif total de la FPF.

L'âge moyen des fonctionnaires fédéraux a légèrement augmenté, passant de 43,9 ans en à 44,9 ans en .

Figure 6 : Effectif de la fonction publique fédérale (FPF) selon la fourchette d'âge en et en
Effectif de la fonction publique fédérale (FPF) selon la fourchette d'âge en 2009 et en 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 6 - Version textuelle
Fourchette d'âge
<20 0,3 % 0,2 %
20–24 4,2 % 2,9 %
25–29 8,8 % 6,9 %
30–34 11,1 % 11,0 %
35–39 11,8 % 13,5 %
40–44 13,6 % 14,0 %
45–49 16,8 % 15,2 %
50–54 16,9 % 17,5 %
55–59 11,1 % 11,8 %
60–64 4,2 % 5,2 %
65+ 1,2 % 1,9 %
Total 100,0 % 100,0 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Nota : La figure 6 comprend seulement les employés actifs de toutes les périodes d'affectation (c.-à-d. que les employés en congé sans solde sont exclus). L'information est fondée sur les données en date du .

La figure 7 montre la répartition des fonctionnaires fédéraux selon leur âge pour certaines années comprises entre et . Le déplacement de la génération du baby-boom (signalée par les barres obliques) est visible d'une année à l'autre. Dans le passé, la génération du baby-boom représentait la proportion la plus importante de la population de la FPF. Toutefois, le fait que les employés de ce groupe se situent désormais dans les trois catégories d'âge les plus élevées (45–54, 55–64, 65+) indique qu'ils sont remplacés par des employés des générations X et Y.

Figure 7 : Répartition de l'effectif de la fonction publique fédérale (FPF) selon la fourchette d'âge - années données, de à
Répartition de l'effectif de la fonction publique fédérale (FPF) selon la fourchette d'âge - années données, de 1983 à 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 7 - Version textuelle
Fourchette d'âge Âge

Notes du Tableau 7

Notes 1 du Tableau 7

Indique la génération des baby-boomers, se distingue aussi par une couleur et une police différente.

Retour à la référence de note en bas de tableau 7 note 1 *

<25 Moin que 17 351 12 31 2
17–18 916tableau 7 note 1 * 77 160 99
19–20 4 373tableau 7 note 1 * 1 209 1 165 1 311
21–22 8 610tableau 7 note 1 * 3 402 3 396 2 741
23–24 12 235tableau 7 note 1 * 5 686 5 302 3 796
25–34 25–26 14 779tableau 7 note 1 * 8 253 7 336 5 390
27–28 16 586tableau 7 note 1 * 10 915tableau 7 note 1 * 8 443 7 661
29–30 17 305tableau 7 note 1 * 13 131tableau 7 note 1 * 8 652 9 613
31–32 17 783tableau 7 note 1 * 14 968tableau 7 note 1 * 9 415 10 832
33–34 17 139tableau 7 note 1 * 16 491tableau 7 note 1 * 10 053 12 445
35–44 35–36 16 746tableau 7 note 1 * 17 928tableau 7 note 1 * 10 771 13 336
37–38 12 488tableau 7 note 1 * 19 039tableau 7 note 1 * 12 935tableau 7 note 1 * 14 233
39–40 11 669 19 530tableau 7 note 1 * 14 910tableau 7 note 1 * 14 096
41–42 10 552 19 453tableau 7 note 1 * 16 287tableau 7 note 1 * 14 210
43–44 9 478 18 428tableau 7 note 1 * 17 607tableau 7 note 1 * 14 803
45–54 45–46 9 188 18 071tableau 7 note 1 * 18 032tableau 7 note 1 * 14 674
47–48 9 113 13 036tableau 7 note 1 * 18 327tableau 7 note 1 * 15 672tableau 7 note 1 *
49–50 9 218 12 033 18 187tableau 7 note 1 * 17 685tableau 7 note 1 *
51–52 9 468 10 330 17 268tableau 7 note 1 * 17 964tableau 7 note 1 *
53–54 8 741 8 492 15 407tableau 7 note 1 * 18 111tableau 7 note 1 *
55–64 55–56 8 197 6 778 11 589tableau 7 note 1 * 14 314tableau 7 note 1 *
57–58 8 251 5 317 6 751tableau 7 note 1 * 11 280tableau 7 note 1 *
59–60 7 354 4 026 4 743 8 640tableau 7 note 1 *
61–62 5 992 2 665 2 694 5 619tableau 7 note 1 *
63–64 3 700 1 678 1 580 3 807tableau 7 note 1 *
65+ 65–66 375 800 737 2 286tableau 7 note 1 *
67–68 119 390 406 1 218tableau 7 note 1 *
69+ 156 428 553 1 300
Total 250 882 252 566 242 737 257 138

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Nota : La figure 7 comprend seulement les employés actifs de toutes les périodes d'affectation (c.-à-d. que les employés en congé sans solde sont exclus.). L'information est fondée sur les données en date du .

Chaque barre verticale représente deux années, à l'exception de la première et de la dernière. La première barre représente les employés de moins de 17 ans et la dernière barre représente les employés de plus de 68 ans.

Les traditionalistes sont nés en ou avant cette date. Les baby-boomers sont nés entre et . La génération X est née entre et . La génération Y est née entre et . La génération Z est née en et après.

4. Retraites dans la fonction publique fédérale

Comme le montre la figure 8, le taux de départ à la retraite a légèrement augmenté entre - et - (passant de 3,1 % à 3,3 %), puis a baissé progressivement pour atteindre 2,9 % en - avant de remonter à 3,1 % en - . En - , il y a eu environ 7 700 départs à la retraite au sein de la FPF.

En raison des décisions prises dans le cadre du budget fédéral de , plusieurs employés qui prévoyaient prendre leur retraite au cours de - et de - ont quitté la FPF en acceptant une des mesures de réaménagement des effectifs ou de transition de carrière (pour les cadres supérieurs). Cette tendance pourrait avoir une incidence sur le taux de départ à la retraite, comme le montre la figure 8.

Le pourcentage de fonctionnaires fédéraux admissibles à la retraite au était de 9,8 %, ce qui représente une légère hausse par rapport au taux de 9,7 % au . Les retraités actuels ont été recrutés à un jeune âge et ont eu une longue carrière à la FPF. En - , 48,0 % des employés retraités comptaient 30 années ou plus de service ouvrant droit à pension, contre seulement 28,0 % en - .

Figure 8 : Taux de départs à la retraite antérieurs et prévus pour les fonctionnaires fédéraux, de - à -
Taux de départs à la retraite antérieurs et prévus pour les fonctionnaires fédéraux, de 2009-2010 à 2018-2019. Version textuelle ci-dessous:
Figure 8 - Version textuelle
  Exercice Taux de départ à la retraite
Antérieurs 3,1 %
3,3 %
3,2 %
2,9 %
3,1 %
Estimé 3,2 %
Prévus 3,1 %
3,3 %
3,3 %
3,4 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Population : Fonctionnaires fédéraux nommés pour une période indéterminée, y compris les employés qui prennent leur retraite pendant un congé sans solde.

Nota : Pour calculer les taux de départ à la retraite projetés, on a supposé que la population était stable pendant la période visée. Si la population globale augmente ou diminue à l'avenir, le taux changera.

Admissibilité à la retraite : Les employés sont admissibles à la retraite lorsqu'ils ont atteint un nombre d'années ouvrant droit à pension et un âge adéquat.

5. Années d'expérience au sein de la fonction publique de l'effectif de la fonction publique fédérale

La figure 9 indique la répartition des fonctionnaires fédéraux par niveau d'expérience. Entre et , la proportion d'employés ayant acquis de 5 à 14 années d'expérience a connu la plus forte augmentation (passant de 45,3 % à 48,7 %), et la proportion d'employés ayant acquis de 0 à 4 années d'expérience a connu la plus forte baisse (passant de 17,2 % à 13,2 %).

En , on estime que la proportion d'employés ayant acquis de 0 à 4 années et de 25 années et plus d'expérience devrait diminuer à 12,1 % et 16,1 %, respectivement, et que la proportion d'employés ayant acquis de 5 à 14 années et de 15 à 24 années d'expérience augmentera pour atteindre 49,4 % et 22,4 %, respectivement.

Figure 9 : Tranches d'années d'expérience des fonctionnaires fédéraux nommés pour une période indéterminée de mars à (prévus)
Tranches d'années d'expérience des fonctionnaires fédéraux nommés pour une période indéterminée de mars 1983 à mars 2019 (prévus). Version textuelle ci-dessous:
Figure 9 - Version textuelle
Répartition d'effectif (%)
  Année 0-4 années d'expérience 5-14 années d'expérience 15-24 années d'expérience 25 années et plus d'expérience Total
Antérieurs 30,3 % 44,5 % 16,6 % 8,6 % 100,0 %
29,6 % 45,3 % 16,5 % 8,6 % 100,0 %
29,5 % 45,5 % 16,6 % 8,5 % 100,0 %
26,6 % 47,7 % 17,4 % 8,3 % 100,0 %
20,9 % 51,0 % 19,6 % 8,5 % 100,0 %
18,9 % 50,8 % 22,3 % 8,0 % 100,0 %
18,9 % 48,2 % 25,2 % 7,6 % 100,0 %
19,4 % 45,2 % 27,8 % 7,6 % 100,0 %
19,0 % 40,9 % 29,7 % 10,4 % 100,0 %
19,8 % 39,0 % 30,5 % 10,6 % 100,0 %
20,2 % 37,9 % 30,7 % 11,1 % 100,0 %
18,0 % 38,8 % 31,8 % 11,5 % 100,0 %
15,2 % 40,5 % 32,6 % 11,7 % 100,0 %
11,6 % 41,8 % 35,3 % 11,3 % 100,0 %
9,2 % 41,0 % 37,6 % 12,3 % 100,0 %
8,7 % 39,9 % 37,7 % 13,8 % 100,0 %
10,3 % 38,0 % 36,2 % 15,5 % 100,0 %
13,1 % 35,3 % 34,1 % 17,5 % 100,0 %
16,8 % 32,5 % 31,9 % 18,8 % 100,0 %
21,4 % 30,1 % 29,0 % 19,5 % 100,0 %
23,8 % 29,1 % 27,4 % 19,8 % 100,0 %
23,7 % 29,2 % 27,1 % 20,0 % 100,0 %
21,5 % 30,6 % 27,8 % 20,0 % 100,0 %
19,7 % 32,1 % 27,4 % 20,7 % 100,0 %
18,0 % 35,0 % 26,0 % 21,0 % 100,0 %
18,8 % 36,0 % 24,8 % 20,4 % 100,0 %
22,1 % 35,7 % 23,1 % 19,2 % 100,0 %
24,0 % 36,3 % 21,3 % 18,4 % 100,0 %
23,7 % 38,4 % 20,3 % 17,6 % 100,0 %
21,7 % 41,2 % 20,2 % 17,0 % 100,0 %
17,2 % 45,3 % 21,0 % 16,6 % 100,0 %
13,2 % 48,7 % 21,6 % 16,4 % 100,0 %
Estimation pour le mois de 12,1 % 49,4 % 22,4 % 16,1 % 100,0 %
Prévus 11,9 % 47,9 % 23,8 % 16,5 % 100,0 %
12,6 % 44,8 % 26,4 % 16,2 % 100,0 %
14,1 % 41,4 % 28,4 % 16,0 % 100,0 %
15,6 % 39,7 % 29,4 % 15,2 % 100,0 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Nota : La répartition prévue est fondée sur la diminution de l'effectif en - et sur un effectif stable pour les années suivantes. Cet effectif comprend aussi les employés en congé sans solde.

6. Un effectif axé sur le savoir au sein de l'administration publique centrale

Depuis  , les employés qui effectuent un travail davantage axé sur le savoir occupent une part de plus en plus grande des employés au sein de l'administration publique centrale (APC). Cet ensemble de « travailleurs du savoir » est hautement qualifié, possède une expérience considérable acquise tant par les études que l'expérience, et présente de bonnes aptitudes en raisonnement stratégique et en communication. Cette transformation découle d'un environnement de plus en plus exigeant, des nouveaux défis à relever et des avancées technologiques survenues au cours de cette période.

Comme le montre la figure 10, la part des employés appartenant aux cinq plus grands groupes professionnels axés sur le savoir au sein de l'APC (Services administratifs [AS], Administration des programmes [PM], Gestion des systèmes d'ordinateurs [CS], Économique et services de sciences sociales [EC] et Direction [EX]), a augmenté ou est demeurée pratiquement la même par rapport aux années précédentes. En  , ces cinq groupes professionnels représentaient 43,1 % de l'effectif de l'APC, alors qu'ils ne représentaient que 16,0 % en  .

Figure 10 : Répartition des professions clées au sein de l'administration publique centrale (APC) - années données, de à
Répartition des professions clées au sein de l'administration publique centrale (APC) - années données, de 1983 à 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 10 - Version textuelle
Groupe professionnel
AS (Services administratifs) 4,5 % 5,0 % 7,1 % 8,5 % 11,7 % 13,6 % 15,1 %
PM (Administration des programmes) 7,3 % 7,1 % 8,7 % 10,1 % 9,9 % 11,5 % 11,3 %
CS (Groupe des systèmes d'ordinateurs) 1,2 % 1,6 % 2,6 % 4,4 % 6,5 % 6,6 % 7,2 %
EC (Économique et services de sciences sociales) 2,0 % 2,2 % 2,6 % 3,9 % 5,2 % 6,2 % 6,8 %
EX (Groupe de la direction) 0,9 % 1,1 % 1,9 % 2,0 % 2,4 % 2,6 % 2,7 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Nota : Les renseignements fournis ne concernent que l'APC. La figure 10 comprend seulement les employés actifs de toutes les périodes d'affectation (c.-à-d. que les employés en congé sans solde sont exclus), et les données sont fondées sur la classification de l'employé effective (c.-à-d. que les données comprennent les nominations intérimaires). L'information est fondée sur les données en date du .

Pour illustrer fidèlement la croissance et la part historique des professions, cette analyse exclut l'Agence du revenu du Canada (ARC), tous ses prédécesseurs et l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). L'ARC a fait partie de l'APC jusqu'en et est devenue, par la suite, un organisme distinct. L'ASFC a été créée en au sein de l'APC; la majorité de ses employés provenaient de l'ARC.

Les groupes professionnels représentés sont les suivants : Services administratifs (AS), Administration des programmes (PM); Gestion des systèmes d'ordinateurs (CS), Économique et services de sciences sociales (EC); Direction (EX).

Le , les groupes professionnels Économique, sociologie et statistique (ES) et Soutien des sciences sociales (SI) ont été regroupés pour former le groupe professionnel Économique et services de sciences sociales (EC). Par souci de cohérence, les données sur les ES, SI et EC ont été regroupées pour chacune des années afin de créer le groupe professionnel EC.

Partie II – Profil démographique du personnel de la direction

Cette section présente les données démographiques concernant l'effectif de la direction de la FPF.

D'une manière générale, les sous-ministres adjoints (niveaux EX 04 et EX 05) remplissent la fonction de haute direction (orientation stratégique et surveillance), tandis que les directeurs généraux, les directeurs exécutifs et les directeurs (niveaux EX 01 à EX 03) assurent la fonction de cadre supérieur et se chargent de gérer les employés.

1. Taille de l'effectif de la direction

En date du , on dénombrait 6 397 membres de la direction au sein de la FPF. Plus de la moitié (52,2 %) des cadres de direction étaient au niveau EX 01 et seulement 6,2 % étaient de niveaux EX 04 et EX 05.

Entre  et , l'effectif de la direction au sein de la FPF a augmenté de 75,1 %; au cours de la même période, la FPF a augmenté de 2,5 %. Par rapport à l'année dernière (), le nombre de cadres de la direction au sein de la FPF a baissé de 2,5 %, alors que la FPF a diminué de 2,2 % dans l'ensemble. En  , les cadres de la direction ne représentaient que 2.5 % de l'ensemble de l'effectif de la FPF, ce qui représente une légère augmentation par rapport à la proportion de 2,2 % en .

2. Diversité au niveau du personnel de la direction

a) Groupes désignés par l'équité en matière d'emploi au sein du groupe de direction de l'administration publique centrale (APC)

La figure 11 illustre les taux de représentation des quatre groupes désignés par l'équité en matière d'emploi au sein du groupe de direction de l'APC en et en .

Figure 11 : Représentation des groupes désignés par l'équité en matière d'emploi (ÉE) au sein du groupe de direction de l'administration publique centrale (APC) en et en , et estimation de leur disponibilité au sein de la population active (DPA) selon le Recensement de
Représentation des groupes désignés par l'équité en matière d'emploi (ÉE) au sein du groupe de direction de l'administration publique centrale (APC) en 2004 et en 2014, et estimation de leur disponibilité au sein de la population active (DPA) selon le Recensement de 2006. Version textuelle ci-dessous:
Figure 11 - Version textuelle
Groupe désigné par l'équité en matière d'emploi DPA ()
Femmes 34,9 % 46,1 % 44,7 %
Autochtones 2,9 % 3,7 % 4,4 %
Personnes handicapées 4,9 % 5,4 % 4,0 %
Membres de minorités visibles 4,8 % 8,5 % 7,3 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Population : Employés nommés pour une période indéterminée et employés nommés pour une période déterminée de trois mois ou plus, excluant les employés en congé sans solde, au sein de l'APC (ministères et organismes dont le Conseil du Trésor est l'employeur).  

Nota : La disponibilité au sein de la population active a été estimée d'après le Recensement de .

Les données relatives à la représentation proviennent de la banque de données sur l'équité en matière d'emploi de l'APC, où sont conservés les renseignements que les employés fournissent de leur propre initiative.

La représentation pour le mois de mars  et la DPA comprennent les classifications EX, GX (Groupe de la direction supérieure) et LC (Gestion du droit), alors que la représentation pour le mois de mars  ne comprend pas la classification LC; ces deux années ne peuvent donc pas être comparées directement.

En , les taux de représentation de tous les groupes désignés de la catégorie de la direction de l'APC, à l'exception des Autochtones, étaient supérieurs à leur disponibilité au sein de la population active (DPA) respective, comme l'indique la figure 11.

Par rapport à l'année dernière (), les taux de représentation des membres de la direction de tous les groupes désignés dans l'APC ont augmenté ou sont demeurés les mêmes.

b) Langue du personnel de la direction

La figure 12 montre qu'entre et , un pourcentage croissant de membres de la direction au sein de la FPF ont déclaré le français comme première langue officielle (passant de 20,4 % à 30,4 %). Le ratio actuel pour l'effectif de la direction correspond à celui de l'ensemble de la FPF (71,1 % qui déclarent l'anglais contre 28,9 % qui déclarent le français).

Figure 12 : Répartition du groupe de direction au sein de la fonction publique fédérale (FPF) selon la première langue officielle (PLO) - année données, de à
Répartition du groupe de direction au sein de la fonction publique fédérale (FPF) selon la première langue officielle (PLO) - année données, de 1983 à 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 12 - Version textuelle
 
Anglais 79,6 % 79,3 % 76,7 % 75,1 % 72,8 % 70,2 % 69,7 %
Français 20,4 % 20,7 % 23,3 % 24,9 % 27,2 % 29,8 % 30,3 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Population : Comprend tous les membres de la direction de la fonction publique fédérale, c'est-à-dire les membres de la direction au sein de l'APC et leurs équivalents au sein des organismes distincts (comme les classifications du Groupe de la direction [EX] et du Groupe de gestion [MG]) pour toutes les périodes d'affectation (indéterminée, déterminée et occasionnelle). Les chiffres ne tiennent pas compte du personnel de la direction en congé sans solde. L'information est fondée sur les données en date du .

3. Âge du personnel de la direction dans la fonction publique fédérale

La figure 13 illustre la répartition de l'âge du personnel de la direction de la FPF en et en . La proportion du personnel de la direction de moins de 50 ans a augmenté, passant de 45,3 % en à 46,2 % en . En  , ce pourcentage était de 45,8 %. Au cours de cette période, la proportion du personnel de la direction de plus de 50 ans au sein de la FPF a diminué, passant de 54,7 % en à 53,8 % en .

L'âge moyen du personnel de la direction au sein de la FPF a augmenté légèrement entre et (passant de 50,3 ans en à 50,4 ans en ).

Figure 13 : Répartition du groupe de direction au sein de la fonction publique fédérale (FPF) selon la fourchette d'âge en et en
Répartition du groupe de direction au sein de la fonction publique fédérale (FPF) selon la fourchette d'âge en 2009 et en 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 13 - Version textuelle
Année Fourchette d'âge
25–29 30–34 35–39 40–44 45–49 50–54 55–59 60–64 65+ Total
0,0 % 1,4 % 7,2 % 14,9 % 21,7 % 28,7 % 19,5 % 5,8 % 0,9 % 100,0 %
0,0 % 0,9 % 6,3 % 15,3 % 23,7 % 28,0 % 18,9 % 5,9 % 1,0 % 100,0 %

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Population : Comprend tous les membres de la direction de la fonction publique fédérale, c'est-à-dire les membres de la direction au sein de l'APC et leurs équivalents au sein des organismes distincts (comme les classifications du Groupe de la direction [EC] et du Groupe de gestion [MG]) pour toutes les périodes d'affectation (indéterminée, déterminée et occasionnelle). Les chiffres ne tiennent pas compte des membres de la direction en congé sans solde. L'information est fondée sur les données en date du .

La figure 14 indique que l'âge moyen de tous les membres de la direction au sein de la FPF a augmenté; toutefois, depuis  , celui-ci est resté relativement stable aux niveaux EX 01 à EX 03, et aux niveaux EX 04 et EX 05.

Figure 14 : Âge moyen des cadres de direction et des sous-ministres adjoints au sein de la fonction publique fédérale (FPF) - années données, de à
Âge moyen des cadres de direction et des sous-ministres adjoints au sein de la fonction publique fédérale (FPF) - années données, de 1983 à 2014. Version textuelle ci-dessous:
Figure 14 - Version textuelle
 
EX 01 à EX 03 48,0 48,0 48,4 49,5 50,3 50,2 50,2
EX 04 et EX 05 50,6 49,8 50,9 52,0 53,6 53,4 53,8

Source : Bureau du dirigeant principal des ressources humaines, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Population : Comprend tous les membres de la direction de la fonction publique fédérale, c'est-à-dire les membres de la direction au sein de l'APC et leurs équivalents au sein des organismes distincts (comme les classifications Groupe de la direction [EC] et Groupe de gestion [MG]) pour toutes les périodes d'affectation (indéterminée, déterminée et occasionnelle). Les données ne tiennent pas compte des membres de la direction en congé sans solde. L'information est fondée sur les données en date du .

L'âge moyen en des diverses populations d'employés décrites dans le présent document est indiqué ci-après :

  • Fonction publique fédérale : 44,9 ans
  • Direction (FPF) : 50,4 ans
  • EX 01 à EX 03 (FPF) : 50,2 ans
  • EX 04 et EX 05 (FPF) : 53,8 ans
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :