Discours liminaire à la 14e Cérémonie annuelle à la mémoire des pompiers canadiens, tenue lors du premier Jour commémoratif national des pompiers

Discours

L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
Ottawa (Ontario)
Le 10 septembre 2017

Mike, merci beaucoup. Bonjour à vous tous.

Capitaine Kirpatrick, chef Gray du service d’urgence et d’incendie de Halifax, Monsieur Craig, adjoint au maire de Halifax, ma collègue Catherine McKenna — qui, en sa qualité de responsable de Parcs Canada, s’est improvisée pompière cette semaine lorsqu’un incendie a menacé le parc national Waterton — mesdames et messieurs, alors que nous nous rassemblons ce matin sur les terres traditionnelles et historiques des peuples autochtones, je suis honoré de vous présenter les salutations et les vœux du premier ministre Trudeau et du gouvernement du Canada.

Encore une fois, merci à Bob et à la Fondation canadienne des pompiers morts en service pour tous les efforts que vous déployez afin d’organiser cette cérémonie commémorative chaque année, et merci d’inviter le gouvernement du Canada à y participer. C’est vraiment un moment d’humilité que de se joindre aux pompiers, à leurs familles et à leurs proches ainsi qu’aux personnes de tout le pays pour être présent sur le site de cet impressionnant monument commémoratif national afin de nous souvenir de ceux et celles qui sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions et de leur rendre hommage.

Aujourd’hui, nous célébrons plusieurs jalons importants. Comme il a déjà été mentionné à maintes reprises, cette année marque le centième anniversaire de la fameuse explosion de Halifax. Il y a un siècle, en décembre 1917, après les victoires des troupes canadiennes à Vimy et à Passchendaele durant la Première Guerre mondiale, ici, chez nous, la collision du SS Mont-Blanc et du SS Imo a déclenché une explosion de 3 000 tonnes de munitions dans le port de Halifax. Et jusqu’à ce jour, elle demeure la plus grande explosion causée par l’homme dans ce pays.

Plus de 1 600 vies ont été perdues, et presque 9 000 victimes ont souffert de blessures qui mettaient leur vie en danger. Et cette journée a aussi marqué le jour où, dans l’histoire du Canada, le plus grand nombre de pompiers ont perdu la vie lors d’un même incident, soit neuf pompiers de Halifax. Les Canadiens sont profondément honorés que le service régional d’urgence et de lutte contre les incendies de Halifax ait gracieusement accepté d’organiser cette fin de semaine de commémoration en tant qu’hommage émouvant à la mémoire des neuf pompiers de Halifax et à un épisode tragique de l’histoire de notre pays. Chef intérimaire Gray et vous, fiers hommes et femmes de Halifax, je vous remercie de votre service.

Comme vous le savez, la cérémonie de cette année est spéciale pour une autre raison. Pendant plus d’une décennie, Bob et la Fondation des pompiers morts en service ont fait en sorte que cette journée, qui est tenue un dimanche, tombe le plus près possible du 11 septembre, une journée solennelle consacrée au souvenir. Le Canada, en tant que nation, n’a jamais désigné une journée nationale formelle afin d’honorer le sacrifice des pompiers. Mais maintenant, cette journée existe.

Le mois dernier, le gouvernement du Canada a annoncé officiellement que le deuxième dimanche de septembre de chaque année serait désormais le Jour commémoratif national des pompiers.

Aujourd’hui, le 10 septembre 2017, nous soulignons cette journée pour la toute première fois. Finalement, nous nous rallions à la Fondation des pompiers morts en service. Chaque année, le deuxième dimanche de septembre, le drapeau canadien, si vous regardez attentivement, vous pouvez le voir en haut de la tour de la Paix au-dessus de mon épaule, sera mis en berne sur tous les édifices et les établissements fédéraux, y compris la tour de la Paix, du lever du soleil, jusqu’à son coucher.

La mise en berne est un honneur rare, mais dans ce cas, elle est grandement méritée. Les Canadiens dans toutes les collectivités à travers le pays verront le drapeau abaissé au bureau de poste de leur localité ou au détachement local de la GRC, ainsi que sur la colline du Parlement, et j’espère qu’ils se demanderont pourquoi. Et lorsqu’ils apprendront que c’est pour les pompiers décédés, j’espère que les Canadiens penseront à tous ces hommes et femmes incroyablement courageux et compétents sur qui nous comptons tous les jours dans nos collectivités pour nous garder en sécurité, et surtout à ceux qui ont sacrifié leur vie.

Aujourd’hui, avec leurs familles, leurs collègues, leurs collectivités et leur pays, nous rendons hommage à tous les pompiers décédés. Et nous honorons les nouveaux noms ajoutés à ce mur : Ernie, Terry, Jason, Gino, Scott, Steven, Patrick, Donald, Lenard, Robert, Patrick (encore), Dennis et Jeffrey. Nous aurons toujours en mémoire leurs noms, ceux de leurs camarades et tout ce qu’ils représentent et nous retiendrons d’eux qu’ils étaient dévoués à protéger leurs collectivités.

Nous nous souvenons de leur courage, de leur détermination et de leur humilité. Nous nous souvenons aussi que les pompiers décédés sont des pères et des mères de famille, des fils et des filles, des frères et des sœurs, des voisins et des amis. Nous nous souvenons d’eux, en uniforme ou non, comme étant des Canadiens fiers, qui reflétaient le meilleur des valeurs canadiennes et qui se consacraient à aider les autres, même lorsqu’ils faisaient face aux plus grands dangers.

C’est une place solennelle pour se souvenir d’eux et la cérémonie est un hommage émouvant. Le poteau se trouve aux côtés de la statue construite à Red Deer, en Alberta, qui pointe vers les noms des pompiers décédés du Québec et de l’Ontario gravés dans le granite.

Nous nous trouvons dans un secteur d’Ottawa qui aurait été détruit par le terrible incendie de Hull il y a près d’un siècle si des pompiers n’avaient pas fait preuve de volonté et de vigilance. Parmi nous aujourd’hui sont les pompiers vaillants qui ont combattu les incendies de forêt les plus sévères de notre pays, jour et nuit, dans la boue, les cendres, la fumée, la chaleur et le danger constant. Les pompiers continuent à déployer des efforts aujourd’hui en Colombie-Britannique et dans le nord de la Saskatchewan et au Manitoba, comme ils l’ont fait à Fort McMurray l’année passée.

Vous êtes tous nos héros, et nous en sommes fiers. Alors que nous prenons un temps de réflexion en ce jour important, nous sommes fermement résolus à toujours nous souvenir avec la plus grande gratitude et le plus grand respect de ceux que nous avons perdus.

Merci beaucoup. Nous ne les oublierons jam


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :