Le gouvernement du Canada participe au remplacement du pont de la rivière Nepewassi 

Communiqué de presse

Le 27 juin 2018
Markstay-Warren (Ontario)
Sécurité publique Canada

Les inondations constituent les catastrophes naturelles les plus fréquentes et les plus coûteuses au Canada. Aujourd’hui, Marc Serré, député fédéral de Nickel Belt, a annoncé au nom du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile un financement fédéral de 362 500 dollars au gouvernement de l’Ontario dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes (PNAC) afin d’améliorer la planification et la protection relativement aux incidences des inondations.   

Ce financement soutiendra le remplacement du pont du chemin du lac Nepewassi au moyen d’une nouvelle structure conçue pour atténuer et résister aux inondations. Le pont constitue la seule route aux propriétés du Sud et la construction de la nouvelle structure permettra de maintenir l’accès pour les résidents qui vivent dans la région.

Par l’intermédiaire du gouvernement de l’Ontario, la Corporation of the Municipality of Markstay-Warren verse un financement de 362 500 pour contribuer à ce projet.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à collaborer avec ses partenaires provinciaux et territoriaux afin d’élaborer une approche en cas de catastrophe qui nous permettra de mieux cerner, planifier et réduire les répercussions des urgences liées aux conditions météorologiques et aux catastrophes naturelles sur les Canadiens.

Citations

« La nouvelle structure permettra aux résidents de Markstay-Warren de traverser la rivière en toute sécurité et les aidera pendant toute l’année à maintenir un accès fiable à leurs propriétés en cas d’inondation. Ce projet, tout comme les autres projets financés dans le cadre du programme national d’atténuation des catastrophes, est un élément important de la stratégie du gouvernement visant à aborder la flambée des coûts liée aux catastrophes naturelles. »

- Marc Serré, député de Nickel Belt, au nom de l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Au nom de la municipalité de Markstay-Warren, j’aimerais remercier le ministre de Sécurité publique et de la Protection civile pour le financement fédéral accordé au projet du pont de la rivière Nepewassi. Il y a quelques années à peine, le pont de la rivière Nepewassi a été inondé et un certain nombre de nos résidents se sont retrouvés coincés. Avec le climat encore plus rigoureux que nous avons maintenant et grâce au financement fédéral, nous sommes maintenant en mesure d’apporter des améliorations à ce pont, de sorte que ceux qui vivent dans cette région de notre collectivité n’auront plus à craindre qu’il soit impraticable. »

- Steve Salonin, maire de Markstay-Warren

Faits en bref

  • Le Programme national d’atténuation des catastrophes (PNAC) représente un investissement de 200 millions de dollars sur cinq ans, dont 183 millions sont disponibles pour des projets à coûts partagés, fondés sur le mérite, en vue de réduire les répercussions des catastrophes naturelles. Le gouvernement du Canada assume jusqu’à concurrence de 50 % des dépenses admissibles pour les projets provinciaux avec le gouvernement provincial et jusqu’à 75 % des dépenses admissibles pour les projets territoriaux avec le gouvernement territorial.

  • Depuis son lancement en 2015, le PNAC a approuvé le financement de 273 projets partout au Canada qui aident à bâtir des collectivités plus sécuritaires et plus résilientes.

  • Dans le cadre du PNAC, le gouvernement du Canada aide à faire face aux risques et aux coûts croissants liés aux inondations et à jeter les bases d’investissements éclairés qui pourraient réduire, voire annuler, les effets des inondations. Des fonds sont disponibles pour les évaluations des risques, la cartographie des inondations, la planification des mesures d’atténuation et les projets à petite échelle comme les ponceaux pluviaux.

  • En plus d’investir dans des projets provinciaux et territoriaux d’atténuation des inondations par l’intermédiaire du PNAC, le gouvernement du Canada :

    • investit dans des activités de sensibilisation du public et dans des outils de gestion des risques et de résilience comme les Guides d’orientation sur la cartographie des plaines inondables, afin d’aider tous les ordres de gouvernement à prendre des décisions éclairées en matière d’atténuation des inondations;
    • a créé un nouveau Fonds fédéral d’adaptation et d’atténuation des catastrophes de 2 milliards de dollars pour soutenir l’infrastructure nécessaire pour composer avec les effets des changements climatiques;
    • intégre la résilience face au climat dans le Code national du bâtiment et mène des recherches sur la résilience face au climat au chapitre de la conception d’immeubles.
  • Selon le Bureau d’assurance du Canada, les dommages assurés en 2016 ont atteint 4,9 milliards de dollars, ce qui dépasse le précédent record annuel de 3,2 milliards de dollars établi en 2013, et le coût économique annuel des catastrophes dans le monde a quintuplé depuis les années 1980. Les dommages causés par les inondations ont représenté 80 % des paiements fédéraux d’aide en cas de catastrophe au cours des 20 dernières années.

  • Des études ont démontré que, lorsque les investissements structuraux et non structuraux sont mis en œuvre en parallèle, le rendement du capital investi est de 6 pour 1.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Conseiller principal pour les communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :