Les fonds fédéraux pour la Sikh Society of Calgary aident à améliorer la sécurité dans le contexte des crimes motivés par la haine

Communiqué de presse

Le 10 septembre 2018
Calgary (Alberta)
Sécurité publique Canada

Les Canadiens ont le droit d’être libres de pratiquer leur foi et leur culture sans crainte. Aujourd’hui, Kent Hehr, député de Calgary Centre, au nom du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a annoncé un financement fédéral de plus de 79 000 $ accordé à la Sikh Society of Calgary dans le cadre du Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque (PFPIS). 

Ce financement a soutenu des mises à niveau récentes à la sécurité du Gurdwara, le lieu de culte de la collectivité. Ces mises à niveau comprenaient l’installation d’un système de télévision en circuit fermé, d’un système d’alarme, d’un éclairage extérieur de sécurité et par projection ainsi que la construction de clôtures et de portillons afin de s’assurer que les membres de la collectivité puissent pratiquer leurs activités paisiblement.

Citations

« Le financement accordé à la Sikh Society of Calgary signifie une plus grande tranquillité d’esprit et un Gurdwara plus sécuritaire et plus sûr pour la collectivité. Le Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité est une importante initiative qui permet d’aider à protéger le droit qu’ont tous les Canadiens d’être libres de pratiquer leur foi et leur culture sans crainte. Il n’y a pas de place au Canada pour ces crimes. Il n’y a pas d’acceptation sociale pour la haine, pas au Canada. »

- Kent Hehr, député de Calgary Centre

« La Sikh Society of Calgary est très reconnaissante de recevoir la contribution du Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité du gouvernement du Canada. Cette subvention est très utile afin de contribuer à la protection des communautés ciblées, exposées au risque de crime motivé par la haine. Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement pour son offre d’aide financière qui permet de garantir la sécurité et le traitement équitable de tous les Canadiens. »

- Harsukjit Chahal, membre du Conseil d’administration, Sikh Society of Calgary 

Faits en bref

  • Le PFPIS est conçu pour aider les collectivités dont les membres sont susceptibles d’être victimes de crimes motivés par la haine à améliorer leur infrastructure de sécurité, ce qui aidera à rendre le Canada plus sécuritaire pour tous les Canadiens.

  • Le budget de 2017 a doublé les investissements dans le cadre du PFPIS en engageant un financement supplémentaire de 5 millions de dollars, pour un investissement total maximal de 10 millions de dollars jusqu’en 2022. Chaque année, 2 millions de dollars seront disponibles pour le soutien d’organismes à but non lucratif afin d’apporter les améliorations requises en matière de sécurité.

  • Un financement est disponible pour les organismes à but non lucratif liés à une collectivité à risque d’être victime de crimes motivés par la haine. Les projets approuvés peuvent recevoir jusqu’à 50 % des coûts totaux du projet, jusqu’à un maximum de 100 000 $ par projet.

  • Les organismes intéressés qui représentent des lieux de culte, des écoles reconnues par la province ou le territoire, et des centres communautaires peuvent présenter une demande annuelle du 1er décembre au 31 janvier et du 1er juin au 31 juillet par l’entremise du site Web de Sécurité publique Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Conseiller principal pour les communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :