Remarques par L’Honorable Ralph Goodale, C.P., Député (Regina-Wascana) Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile à la Cérémoie de Passation de Commandement de la GRC Le 6 septembre 2018 Division Dépôt de l’école de la GRC Regina (Saskatchewan)

Discours

Votre honneur;
Ministre Morgan;
Commissaires (Paulson et Lucki);
Aîné Eashappie, chef national Bellegarde;
Invitées distingues;
Mesdames et messieurs :

C’est un grand plaisir d’être ici ce matin pour cette occasion très spéciale.

Alors que nous nous rassemblons sur le territoire du quatrième traité et sur la terre ancestrale des peuples Métis, c’est un honneur de transmettre les salutations et les bons vœux du premier ministre Trudeau et du gouvernement du Canada.

Ici, à la Cour d’honneur, au cœur de la Division dépôt de la GRC, des éléments importants de l’histoire du Canada se sont développés depuis 1885. Et, aujourd’hui, un autre chapitre est officiellement lancé.

La présente Cérémonie de passation de commandement ne rend non seulement hommage au leadership de DEUX Canadiens distingués – les commissaires sortant et entrant de la Gendarmerie royale du Canada – elle célèbre également la Force en soi.
Depuis 145 ans, la GRC et ses prédécesseurs constituent une partie essentielle de l’image nationale du Canada. Un symbole emblématique de notre pays, à l’échelle mondiale, la longue histoire de la Force a contribué à définir qui nous sommes en tant que Canadiens.

Unique à l’échelle mondiale, la GRC a d’énormes responsabilités :

Elle est la police municipale dans plus de 150 communautés et pour de nombreuses Premières Nations.

Elle est la police provinciale dans huit provinces et trois territoires.

Elle est la police fédérale partout, s’occupant de la sécurité nationale et de beaucoup d’autres éléments.

Elle offre des services de soutien d’expert à tous les autres services de police partout au pays.

Et enfin, elle est la liaison canadienne avec Interpol, les services de police internationaux et les opérations policières en matière de maintien de la paix.

Du FBI, des Britanniques, d’Interpol, du G7, du Groupe des cinq et de l’ONU, j’entends de forts éloges à l’égard de la GRC et de leur excellent travail.

Il s’agit effectivement d’une bonne raison de célébrer!

Aujourd’hui, c’est aussi une occasion de se rappeler le courage, l’héroïsme, le dévouement and le sacrifice des membres qui ont donné leur vie pour servir et protéger leurs concitoyens.

Un commémoratif approprié leur rendra hommage dimanche.

Et, nous nous souvenons également de ceux qui souffrent encore de cicatrices visibles et de traumatismes cachés occasionnés dans l’exercice de leurs fonctions.

La responsabilité du leadership au sein de cette organisation importante, vaste et complexe est lourde.

Je souhaite remercier Bob Paulson de ses plus de 30 années de service à la GRC. Plus particulièrement, j’ai toujours apprécié sa vigueur et sa franchise en tant que commissaire, ainsi que son dévouement envers l’institution, les communautés auxquelles des services sont offerts et aux personnes relevant de son commandement.

Parmi ses contributions...

Il a travaillé fort pour amorcer la réconciliation avec les peuples autochtones – faisant ainsi l’objet d’un hommage spécial de la part du chef Bellegarde et de l’APN.

Lorsque nous avons fait face au défi de développer un système de sécurité afin de nous permettre de répondre aux besoins de plus de 30 000 réfugiés syriens dans un délai de quelques mois, Bob Paulson a joué un rôle essentiel dans la vérification de ce système et dans l’établissement de la confiance du public.

Il a également amorcé la tâche importante et douloureuse de s’attaquer à des problèmes internes comme le harcèlement en milieu de travail et l’intimidation, ainsi que le règlement de milliers de poursuites. Il s’agissait d’un début important.
Je souhaite également remercier le sous‑commissaire Dan Dubeau qui a offert un leadership solide et constant pour la GRC au cours des mois pendant lesquels nous cherchions le successeur du commissaire Paulson. La transition a semblé être sans heurts, grâce aux compétences et au comportement professionnels de Dan.

Et, c’est un honneur aujourd’hui de féliciter et d’accueillir Brenda Lucki en tant que 24e commissaire de la Gendarmerie royale du Canada.

Elle occupe le poste depuis le 16 avril. Étant donné la taille, la complexité et l’importance de ce poste, il pourrait bien être le poste le plus difficile dans l’ensemble de la fonction publique.

Les Canadiens s’en soucient. Le travail accompli par les membres de la GRC touche la façon dont nous vivons quotidiennement. Nous souhaitons être en toute sécurité et sûreté. Nous tenons à ce que nos droits et nos libertés soient entièrement respectés. Et, nous sommes tous des critiques quant à la façon de le faire.

La commissaire Lucki, grâce à une expérience acquise sur le terrain partout au Canada et à l’étranger pendant plus de trois décennies, à son expérience de mobilisation des peuples autochtones et à son travail ici au Dépôt, a de riches antécédents qui font en sorte qu’elle soit prête à relever les défis à venir :

la transformation et changement culturel;
des milieux de travail sains et salubres;
l’équilibre entre les sexes, la diversité et l’inclusion;
la réconciliation avec les peuples autochtones;
la gouvernance et l’innovation structurelle;
le recrutement, le maintien en poste, la rémunération et la négociation collective;
le stress consécutif à un traumatisme et la santé mentale;
la stabilité financière.

Et tout cela s’ajoute à la réalisation de l’excellence en service de police dans tous les domaines, du cybercrime et de l’exploitation des enfants en ligne aux armes à feu et aux gangs, à la conduite avec facultés affaiblies par la drogue, aux trafiquants d’opioïdes et aux terroristes étrangers qui menacent notre sécurité nationale.

Comme je l’ai dit, c’est un travail difficile. Mais un travail essentiel... qui est entre de bonnes mains.

De la part de tous les Canadiens, commissaire Lucki, nous vous souhaitons les meilleurs succès dans la direction de la force policière la plus réputée au monde.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :