Le gouvernement du Canada passe à l’étape suivante sur le  plan d’action sur les blessures de stress post-traumatique

Communiqué de presse

Le 15 octobre 2018
Regina (Saskatchewan)
Sécurité publique Canada

Les agents de la sécurité publique, le personnel militaire et les anciens combattants jouent un rôle essentiel dans le maintien de la sécurité de nos collectivités, risquant leur vie, et leur bien-être mental et physique tous les jours pour nous protéger.

Aujourd’hui, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a pris part à une discussion en groupe et s’est adressé aux participants du forum de l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans (ICRSMV) à Regina, aux côtés du Secrétaire parlementaire du ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Stéphane Lauzon.

Reconnaissant que les pompiers, les policiers et les ambulanciers paramédicaux sont également confrontés à une exposition répétée à des incidents traumatiques dans le cadre de leur travail, le forum de l’ICRSMV s’est élargi pour la première fois cette année afin d’inclure un volet de recherche axé sur les agents de la sécurité publique. Cette année, l’événement est également coorganisé par la University of Regina, qui abrite l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique (ICRTSP).

Le ministre Goodale a mis en lumière les progrès accomplis à ce jour sur l’élaboration d’un plan d’action coordonné sur les blessures liées au stress post-traumatique pour les agents de la sécurité publique, notant qu’il portera sur le soutien national à la recherche et à la collecte de données; la prévention, l’intervention précoce et la réduction de la stigmatisation, et le soutien pour les soins et les traitements. Les conversations qui ont eu lieu dans le cadre du forum de l’ICRSMV joueront un rôle important dans l’avancement de ce travail. Le Plan d’action, qui sera déployé au printemps 2019, sera complété par l’élaboration d’un Cadre fédéral global sur le trouble de stress post-traumatique, dirigé par l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé.

Le secrétaire parlementaire, M. Lauzon, a souligné l’engagement d’Anciens Combattants Canada envers le travail avec les chercheurs de l’ICRSMV pour favoriser une approche fondée sur des données probantes afin d’élaborer de nouveaux programmes pour servir les anciens combattants. Cela permet aux décideurs de prendre des décisions éclairées au sujet des pratiques exemplaires en matière de soins et de soutien aux anciens combattants, aux militaires, et à leurs familles.

Le gouvernement du Canada continue de travailler en étroite collaboration avec tous les partenaires concernés afin de faire avancer les travaux sur le Plan d’action et le cadre fédéral en vue de s’assurer de l’élaboration d’une démarche coordonnée et fondée sur les données probantes pour favoriser la résilience en matière de santé mentale au sein de l’armée, des anciens combattants et des agents de la sécurité publique.

Citations

« Le personnel de sécurité publique s’expose au danger pour protéger les Canadiens, ce qui accroît de façon disproportionnée le risque de traumatismes liés au stress post-traumatique. Nous devons en faire plus pour favoriser la santé mentale et le bien-être de ces personnes. Nous nous réjouissons de l’ajout d’un groupe de recherche à l’ICRSMV qui permettra de soutenir les agents de la sécurité publique et sommes heureux de voir l’institut continuer son bon travail pour soutenir le personnel militaire et les anciens combattants. »

–       L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

« Grâce à la collaboration avec Sécurité publique Canada, le portefeuille de la santé est déterminé à faire sa part pour aider le personnel de la sécurité publique à vivre avec les effets du stress post-traumatique, de l’anxiété, de la dépression, du trouble de la consommation de drogues, et des idées suicidaires. L’un des moyens pris pour y arriver est d’investir dans la recherche afin d’élargir la base de données probante pour les programmes visant à améliorer le bien-être mental et la résilience du personnel de la sécurité publique. »

–       L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé

« Les besoins en matière de santé des Canadiens et Canadiennes en uniforme dépendent de la recherche scientifique de pointe dans le domaine de la santé des militaires et des vétérans, c’est pourquoi nous sommes fiers de notre partenariat avec l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans. La collaboration continue entre tous les intervenants dans ce domaine profite non seulement aux militaires, aux vétérans et aux familles, mais à tous les Canadiens. »

-        Stéphane Lauzon, secrétaire parlementaire du ministre des Anciens Combattants Canada et ministre associé de la Défense nationale, au nom de l’honorable Seamus O’Regan, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

« Les militaires, les anciens combattants et leur famille doivent composer avec des défis uniques qui exigent la prise de mesures progressives dans le cadre de la prestation de soins physiques, psychologiques et sociaux tout au long de leur service militaire et au-delà. Les recherches multidisciplinaires de l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans ont eu des incidences quantifiables sur un certain nombre de programmes et politiques du Canada qui pourraient, à leur tour, avoir des applications pour la population canadienne, y compris pour le personnel de la sécurité publique ».

-        David Pedlar, Ph. D., directeur scientifique, Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans

« Depuis 9 ans, le forum de l’ICRSMV entretient l’espoir d’approfondir la recherche en santé pour soutenir les militaires et les vétérans. Je suis heureux de constater la croissance soutenue du nombre de présentations et de participants, de même que, cette année, la présentation sans précédent de recherches sur le personnel de la sécurité publique. Les membres de la GRC sont depuis longtemps considérés comme faisant partie de la communauté des vétérans et bon nombre de nos vétérans poursuivent leur carrière dans les domaines du service correctionnel, de la lutte aux incendies, des secours paramédicaux, de la police et dans d’autres facettes de la sécurité publique, ce qui rend la recherche et les avancées dans les domaines militaire et de la sécurité publique plus remarquables. Je suis enthousiasmé par les synergies potentielles que ces communautés différentes peuvent amener afin d’améliorer la santé de tous ceux et celles qui se mettent au service de la population ».

-        R. Nicholas Carleton, Ph. D., directeur scientifique, Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique (ICRTSP).

Faits en bref

  • L’engagement du gouvernement du Canada pour améliorer la santé mentale du personnel de la sécurité publique a été mis en évidence dans le budget de 2018, lequel comprenait :

    • 20 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2018-2019, afin de soutenir un nouveau consortium de recherche national entre les Instituts de recherche en santé du Canada et l’ICRTSP;
    • 10 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2018-2019, afin de permettre à Sécurité publique Canada de collaborer avec l’ICRTSP en vue de mettre au point un projet pilote de thérapie cognitivocomportementale sur Internet. On cherche ainsi à accorder aux agents de la sécurité publique partout au Canada un meilleur accès aux soins et aux traitements.

  • À ce jour, Sécurité publique Canada a investi 386 000 $ pour faire progresser la recherche sur les traumatismes liés au stress post-traumatique chez les agents de la sécurité publique. Les résultats de ces travaux orienteront directement l’élaboration d’un plan d’action sur les traumatismes liés au stress post-traumatique pour les agents de la sécurité publique.

  • Le gouvernement du Canada a lancé le Programme de subvention commémoratif en 2018, qui reconnaît le service et le sacrifice des premiers intervenants qui sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions, y compris les décès résultant de traumatismes liés au stress opérationnel.

  • Le forum de l’ICRSMV est un événement annuel où le gouvernement, le milieu universitaire, l’industrie et les secteurs philanthropiques se rassemblent pour présenter de nouvelles recherches, échanger des idées et collaborer sur des problèmes de santé mentale chez les militaires, les anciens combattants et le personnel de la sécurité publique.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Conseiller principal pour les communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :