Le gouvernement du Canada annonce le financement d’un projet de prévention du crime pour la bande indienne d’Okanagan

Communiqué de presse

Le 14 mars 2019

Bande indienne Okanagan, Vernon (Colombie‑Britannique)

Le gouvernement du Canada s’engage à faire progresser des programmes factuels de prévention du crime qui répondent aux besoins uniques des jeunes à risque dans l’ensemble du pays.

Aujourd’hui, à Vernon, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale accompagné du chef Byron Louis et d’autres représentants de la bande indienne d’Okanagan, a annoncé que le gouvernement du Canada octroiera jusqu’à 1,17 million de dollars pour appuyer une stratégie exhaustive de sécurité quinquennale dans leur collectivité. Cette stratégie, axée sur la prévention de la violence chez les jeunes, est composée d’un cadre de mobilisation communautaire et des interventions directes pour les jeunes et leurs familles.

Le ministre Goodale a aussi souligné que le Gouvernement du Canada offrira jusqu’à 94 millions de dollars sur cinq ans pour élaborer des projets inclusifs, diversifiés et culturellement adaptés pour la prévention du crime au Canada.

Ces projets utiliseront des approches novatrices en matière de la prévention du crime qui visent à élargir les partenariats, à mobiliser un plus grand nombre de collectivités autochtones et à faire participer plus de spécialistes afin de combler les lacunes et surmonter les difficultés pour aider les collectivités vulnérables.

De nouveaux partenaires s’engagent aux projets en mettant l’accent sur les collectivités autochtones, les populations rurales et les jeunes noirs. Les projets comprennent à la fois des interventions directes pour aider les personnes à risque et des initiatives visant à renforcer la capacité communautaire pour la prévention de crimes.

Citations

« Lorsqu’il s’agit de la prévention du crime, nous savons qu’il n’y a pas de solution passe-partout. L’approche de la bande indienne d’Okanagan est axée sur les jeunes, et comprend des éléments associés au renforcement des capacités. Elle aidera à diminuer et prévenir la violence chez les jeunes, ce qui assurera la sécurité de notre collectivité et donnera une plus grande chance aux jeunes de réussir. »

– L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« La bande indienne d’Okanagan reconnait que l’accent de la prévention du crime est mise sur une approche proactive et non réactive. Le but d’une approche proactive à la prévention du crime est de passer d’une approche qui est poussé par les crimes à une approche qui vise le problème lié aux crimes. Ce changement demande une approche identifier et mise en œuvre par la communauté. La bande indienne d’Okanagan est fier de travailler avec le gouvernement fédéral afin de développer des interventions culturellement appropriées. L’annonce d’aujourd’hui nous permet de faire un pas de plus vers la réconciliation. Espérons qu’elle mène à un partenariat croissante avec tous les niveaux du gouvernement afin qu’ensemble, nous puissions éliminer les facteurs sociaux qui entraînent le crime dans notre collectivité. »

- Byron Louis, chef de la bande indienne d’Okanagan

Faits en bref

  • L’appel de demandes de la SNPC 2018 vise à prévenir ou à réduire l’incidence des crimes dans les collectivités à risque : les gangs de jeunes, la violence chez les jeunes, l’intimidation et la cyberintimidation chez les jeunes.

  • Des efforts ont été faits pour réduire le fardeau administratif des organismes faisant une demande de financement pour la prévention du crime. Par l’intermédiaire de l’appel de demandes de 2018, les demandeurs pouvaient accéder à trois différents programmes de financement, le Fonds d'action en prévention du crime, le Fonds de lutte contre les activités des gangs de jeunes et le Fonds de prévention du crime chez les collectivités autochtones et du Nord au moyen d’un seul processus de demandes.

  • Les 50 propositions choisies aideront à faire progresser la base de données et à assurer la communication des leçons apprises à la collectivité de prévention du crime afin qu’elle puisse savoir ce qui fonctionne dans les collectivités ciblées.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des communications et des médias
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613‑998‑5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613‑991‑0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :