La GRC transfert les terres du cimetière d’un pensionnat à l’Association commémorative du RIIS

Communiqué de presse

Le 25 juin 2019
Regina (Ontario)
Sécurité publique Canada

Aujourd’hui, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, a annoncé le transfert du cimetière de la Regina Indian Industrial School (RIIS) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à l’Association commémorative RIIS. Ce transfert de terres vise à honorer la mémoire des enfants enterrés dans ce cimetière lors des 19 années d’opération de l’école et de mettre en oeuvre l’appel à l’action no 75 de la Commission de vérité et de réconciliation de protéger et de maintenir les sites où des enfants des pensionnats ont été enterrés.

Le ministre Goodale, la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, et la présidente de l’Association commémorative de la RIIS, Sarah Longman, se sont joints aux communautés autochtones locales, aux aînés et aux familles d’anciens pensionnaires de la RIIS, ainsi qu’aux intervenants provinciaux et municipaux, pour une cérémonie témoignant des efforts soutenus de la GRC dans le processus de réconciliation.

La cérémonie a été ponctuée par les prières des grands-mères autochtones et les allocutions du ministre Goodale, de la commissaire Lucki et d’autres personnalités. Deux élèves ont lu les noms des Premières Nations dont les pensionnaires étaient originaires et un chant d’honneur a été entonné en hommage aux descendants des élèves de la RIIS. Une réception a suivi au Centre du patrimoine de la GRC.

La RIIS a été fondée par le gouvernement fédéral en 1891 et administrée par l’Église presbytérienne jusqu’à sa fermeture en 1910. Plus de 500 enfants métis et des Premières Nations de 43 communautés autochtones des Prairies, âgés de trois ans jusqu’au début de la vingtaine, y ont été scolarisés. On estime qu’au moins 35 de ces enfants sont enterrés dans des tombes sans inscription de ce cimetière.

En septembre 2016, le cimetière a été désigné site patrimonial municipal et en avril 2017, site patrimonial provincial. Depuis, l’Association commémorative de la RIIS s’efforce de garder vivante la mémoire des lieux en accord avec les appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation.

Citations

« Le traitement des peuples autochtones est un fléau de l’histoire de notre pays et les pensionnats autochtones en sont qu’un exemple. Le transfert des terres du cimetière de la RIIS a pris des années à être concrétisé, et je suis fier d’être témoin de cette journée marquante pour la réconciliation à Regina.»

- L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« La GRC est honorée d’avoir joué un rôle dans cet acte symbolique de réconciliation. Nous savons que la réconciliation ne se réduit pas un à discours ni à un élément à cocher sur une liste. C’est un processus constant, un mouvement vers l’avenir, une réflexion sur le passé et un dialogue permanent. »

- Brenda Lucki, commissaire, Gendarmerie royale du Canada

« L’Association commémorative de la RIIS est honorée et touchée d’accepter le titre foncier des terres du cimetière de la RIIS au nom des communautés autochtones qui comptaient des enfants dans ce pensionnat et des descendants de ces élèves. Nous nous engageons à oeuvrer avec d’autres à restaurer et embellir le cimetière et à entretenir le souvenir des enfants qui y sont enterrés. »

- Sarah Longman, présidente, Association commémorative du RIIS

Produits connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca

Relations avec les médias de la Division Dépôt de la GRC
depot.division@rcmp-grc.gc.ca
639-625-3933


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :