Le gouvernement du Canada soutient des collectivités autochtones, notamment la bande indienne de Lac La Ronge

Communiqué de presse

20 juin 2019
La Ronge (Saskatchewan)
Sécurité publique Canada

Le gouvernement du Canada s’engage à renouveler la relation avec les peuples autochtones qui se repose sur le respect, la collaboration et le partenariat.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’un financement de plus de 3 millions de dollars à la Croix-Rouge canadienne dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime (SNPC) pour le projet intitulé Creating Safe Environments with Indigenous Communities.

Ce projet aide les communautés vulnérables à évaluer les risques de violence propres à leur collectivité et les guide dans la mise au point de plans d’action afin de prévenir la violence et d’intervenir lorsqu’elle se manifeste. Par ailleurs, la Croix-Rouge canadienne actualisera le cours Le cercle bénéfique de la prévention afin de présenter de nouvelles recherches sur les torts causés dans le passé dans le but de veiller à ce que les dirigeants et les fournisseurs de services au sein de la communauté aident à créer des changements durables.

Les communautés sélectionnées représentent diverses communautés autochtones au pays, depuis des hameaux les plus reculés dans le Grand Nord jusqu’aux grands centres urbains, notamment la bande indienne de Lac La Ronge. Le projet atteindra jusqu’à 36 500 membres des communautés au cours d’une période de deux ans. De plus, ce projet est présenté en collaboration avec des partenaires actuels de la Croix-Rouge canadienne, comme PREVnet, les services de police autochtones de la GRC et Jeunesse, j’écoute.

Citations

« Toutes les collectivités, ici à La Ronge et partout au Canada, devraient être des endroits sécuritaires pour les familles. L’annonce d’aujourd’hui, en partenariat avec la Croix-Rouge canadienne, est un investissement important dans un programme de prévention adapté culturellement aux communautés autochtones, qui tient compte de l’importance de leur contexte historique et qui aide à combler les besoins en sécurité publique des peuples autochtones partout au Canada. »

- L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Une collectivité, quelle qu’elle soit, peut avoir une influence importante sur l’avenir et la sécurité de leurs enfants. C’est justement la raison d’être de ce projet. D’un océan à l’autre, la Croix-Rouge canadienne collabore avec les communautés autochtones pour qu’elles puissent utiliser leurs forces afin de rétablir et de soutenir un environnement sain pour leurs enfants et leurs jeunes, sans oublier l’importance de leur culture et de leurs pratiques. Nous sommes reconnaissants de la possibilité qui s’offre à nous de travailler en partenariat avec les communautés autochtones tout au long de ce projet. Nous remercions le gouvernement du Canada pour son soutien continu. »

- Shelley Cardinal, National Indigenous Advisor, Croix-Rouge canadienne

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada offre jusqu’à 94 millions de dollars sur cinq ans afin de développer des projets de prévention du crime inclusifs, diversifiés et adaptés culturellement partout au pays. Ces projets utiliseront de nouvelles approches novatrices en matière de prévention du crime qui cherchent à élargir les partenariats, mobiliser les collectivités autochtones et inclure plus d’experts pour surmonter les défis et combler les écarts afin de mieux aider les collectivités vulnérables.

  • Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, le gouvernement du Canada s’est engagé à financer 84 projets communautaires de prévention du crime au Canada. La somme maximum de 42,6 millions de dollars a été mise de côté pour les années à venir pour soutenir la mise en œuvre et l’évaluation de ces programmes.

  • En juin 2017, le premier ministre du Canada et le chef national de l’Assemblée des Premières Nations ont signé un protocole d’entente concernant leurs priorités partagées, dont les « services de police et les enjeux liés à la sécurité communautaire des Premières Nations » étaient les plus importants. L’annonce de financement d’aujourd’hui tient compte de cette priorité. Ces fonds aideront à protéger la vie de plus de 36 500 personnes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :