La collecte et l’échange de renseignements 

Les enquêteurs du SCRS utilisent diverses méthodes pour collecter des informations sur les personnes et les groupes dont les activités pourraient représenter une menace pour la sécurité nationale.

Les informations nécessaires à la tenue d'une enquête sont recueillies auprès de différentes sources, notamment:

  • des sources ouvertes, comme les journaux, les magazines, les revues (universitaires et autres), les annonces au pays et à l'étranger et les documents officiels, entre autres publications;
  • les membres du public, les sources humaines, les gouvernements étrangers, les partenaires canadiens, les enquêtes et les sources techniques (interception des communications). Les enquêtes fondées sur ces techniques de collecte font l'objet d'un processus d'examen et de reddition de compte rigoureux.

Les agents de liaison du Service collectent depuis les missions diplomatiques du Canada à l'étranger des informations sur les tendances mondiales qui pourraient avoir des répercussions sur la sécurité du Canada. Ils consultent les services de polices et de renseignements étrangers, collectent des informations dans les sources ouvertes et les analysent et effectuent des évaluations dans le cadre du filtrage de sécurité des immigrants et des visiteurs.

Le SCRS donne des centaines de séances d'informations chaque année auprès de services de sécurité et d'application de la loi, d'institutions d'enseignement, d'organismes et de gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux, d'administrations municipales et de membre du public.

Le Service travaille en étroite collaboration avec les alliés du Canada et échange avec eux des renseignements sur les menaces terroristes mondiales et la prolifération des armes de destruction massive. En outre, il collabore avec plusieurs pays et communique des informations à certains services étrangers. À ce titre, il convient de mentionner que les relations et les échanges de renseignements avec des organismes étrangers sont encadrés par des normes et des lignes directrices strictes. Avant de conclure une entente, le Service en soumet les termes au ministre d'Affaires mondiales et les fait approuver par le ministre de Sécurité publique Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :