Un centre de rétablissement sera établi au Nunavut

Communiqué de presse

ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ

Le vendredi 13 août 2021 — Iqaluit, Nunavut — Gouvernement du Nunavut, Nunavut Tunngavik Inc. et Services aux Autochtones Canada

De nombreux Nunavummiut vivent avec des traumatismes et des deuils non résolus, en raison d’événements tels que les répercussions des traumatismes historiques et intergénérationnels résultant de la colonisation. Les traitements fondés sur les valeurs, les pratiques et les connaissances culturelles inuites sont les bases sur lesquelles la guérison peut commencer.

Aujourd’hui, Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord, Lorne Kusugak, ministre de la Santé du gouvernement du Nunavut, et Aluki Kotierk, président de Nunavut Tunngavik Inc., ont annoncé l’octroi d’un financement à hauteur de 41,7 millions de dollars pour la construction d’un centre de rétablissement au Nunavut. Ce financement est le fruit d’un solide partenariat tripartite représenté par un accord de contribution récemment signé et approuvé par l’ensemble des parties, et par le protocole d’entente signé par les membres de la Table de partenariat du Nunavut sur la santé.

Le Centre de rétablissement du Nunavut proposera un éventail de traitements et d’interventions de guérison qui permettront de traiter à la fois les toxicomanies et les traumatismes, et qui seront fondés sur les pratiques et les valeurs culturelles traditionnelles des Inuits. Dans le cadre de l’appel à l’action no 21, la Commission de vérité et réconciliation du Canada a demandé au gouvernement fédéral de veiller au financement des centres de guérison au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest. En outre, la Commission de vérité Qikiqtani a demandé au Canada et au Nunavut de veiller à ce que les services de santé, les services sociaux et les services d’éducation soient équivalents aux services offerts à l’extérieur de l’Inuit Nunangat.

La réalisation du Centre de rétablissement du Nunavut fait partie intégrante d’une approche à trois piliers à l’échelle du système qui comprend également des traitements sur le territoire dans les trois régions du Nunavut, la guérison, ainsi que du soutien visant à accroître le développement et la capacité de la main-d’œuvre inuite. Les travaux visant à officialiser ces accords s’appuient sur l’approche conçue à partir d’une étude de faisabilité approuvée par le gouvernement du Nunavut, Nunavut Tunngavik Incorporated, d’autres partenaires du Nunavut et le gouvernement du Canada en février 2018. Situé à Iqaluit, au Nunavut, le centre sera lié aux services et au soutien communautaire de tout le territoire.

L’accord de contribution et le protocole d’entente qui décrivent les rôles et les responsabilités inhérents aux travaux de construction et aux activités courantes du Centre de rétablissement du Nunavut sont le résultat de discussions exhaustives entre les membres de la Table de partenariat du Nunavut sur la santé et s’appuient sur la déclaration d’intention conjointe décrivant les rôles et les responsabilités de chacun des membres pour la construction et les activités courantes du Centre de rétablissement du Nunavut.

Les membres de la Table de partenariat du Nunavut sur la santé ont fait preuve de leadership en veillant à ce que les services soient dirigés et conçus par les Inuits, et qu’ils reposent sur les forces culturelles et les valeurs sociétales inuites. La déclaration d’intention signée par les trois parties en août 2019 met en lumière l’engagement pris par tous les partenaires pour aider les Inuits à définir leurs priorités en matière de santé et y donner suite. Elle fait en outre la promotion d’approches adaptées à la culture qui reposent sur de solides partenariats aux échelons communautaire et territorial.

Le gouvernement du Canada est déterminé à établir une relation renouvelée entre les Inuits et la Couronne afin de faire progresser le règlement des enjeux les plus importants, dont la santé et le mieux-être.

Citations

« Ce partenariat mènera à un traitement complet des dépendances qui intègre des pratiques de guérison culturelles et cliniques permettant aux Nunavummiut de recevoir un traitement plus près de chez eux. Le Centre de rétablissement du Nunavut veillera à ce que la priorité soit accordée aux Inuit Qaujimajatuqanngit dans la prestation de traitement des toxicomanies, et contribuera ainsi à l’atteinte de l’objectif du gouvernement de fournir des soins essentiels dans le territoire. »

L’honorable Lorne Kusugak
Ministre de la Santé du Nunavut

« Nous sommes heureux de l’occasion qui nous est donnée de travailler avec les gouvernements fédéral et territorial, dans un véritable esprit de partenariat et de réconciliation, pour répondre au besoin d’une approche systémique de la toxicomanie et des traumatismes au Nunavut. Ce que nous voulons avant tout pour le Centre de rétablissement du Nunavut, c’est qu’il soit ancré dans la langue et la culture inuites, qu’il permette l’établissement de liens étroits avec les programmes communautaires offerts sur le territoire, que nous donnions la priorité au développement de la main-d’œuvre inuite, et que nous continuions à soutenir le rétablissement et la guérison des Inuits au Nunavut. »

Aluki Kotierk
Président de Nunavut Tunngavik Incorporated

« Malgré cette période de pandémie mondiale sans précédent, nous avons travaillé d’arrache-pied au cours des derniers mois avec le gouvernement du Nunavut et le Nunavut Tunngavik Incorporated pour faire avancer les plans de construction et de mise en œuvre du Centre de rétablissement du Nunavut. La portée de ce centre dépassera largement les murs qui le constituent; il sera le symbole de l’importance de la guérison dans un contexte culturellement sûr, de l’engagement envers la réconciliation, et du rôle crucial des traitements fondés sur les traditions inuites. Nous espérons que le centre offrira aux Inuits un endroit où ils peuvent obtenir des soins et être accompagnés dans leur cheminement. »

L’honorable Marc Miller, C.P. député
Ministre des Services aux Autochtones

« Guidé par les principes qui sous-tendent le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord, le gouvernement du Canada considère que le territoire, la communauté et la guérison sont inextricablement liés et que cette relation est essentielle à la croissance des familles et des communautés du Nord. Le Centre de rétablissement du Nunavut permettra la guérison sur le territoire; la culture et les valeurs inuites seront au cœur de ses activités. Par cet investissement, nous nous engageons à habiliter les communautés autochtones à résoudre les problèmes de santé mentale et de toxicomanie en se fondant sur des pratiques et des valeurs culturelles inuites distinctes. »

L’honorable Daniel Vandal, C.P. député
Ministre des Affaires du Nord

Faits en bref

  • Le financement de 41,7 millions de dollars fait partie de l’engagement du gouvernement fédéral à soutenir jusqu’à 75 % des coûts de construction en partenariat avec les membres de la Table de partenariat du Nunavut sur la santé, et il est inclus dans les 47,5 millions de dollars sur 5 ans (2019-2020 à 2024-2025) et les 9,7 millions de dollars par année par la suite, qui seront versés pour soutenir financièrement le traitement des traumatismes et de la toxicomanie, comme initialement prévu dans le budget de 2019. 

  • L’étude de faisabilité effectuée par l’entremise d’un processus de consultation, conformément à l’article 32 de l’Accord du Nunavut, explique le besoin d’adopter une approche à trois piliers

    • Pilier no 1 : Des programmes communautaires bonifiés qui offrent des camps de guérison sur le territoire et d’autres mesures de soutien dans les communautés;
    • Pilier no 2 : Un centre de rétablissement au Nunavut qui offrira des traitements en établissement et des services de consultation à l’externe;
    • Pilier no 3 : Le développement d’une main-d’œuvre inuite capable de travailler à la fois dans les camps de guérison, sur le territoire, et au Centre de rétablissement du Nunavut.
  • La Makigiaqta Inuit Training Corporation contribue à hauteur de 11,8 millions de dollars au financement du volet Counseling inuit du pilier du développement de la main-d’œuvre inuite, et le Nunavut Tunngavik Inc. verse une contribution unique de cinq millions de dollars pour assurer la participation des Inuits à l’élaboration de programmes pour le Centre de rétablissement du Nunavut et pour l’établissement de liens solides avec les patients avant et après les soins communautaires prodigués. 

  • Cette annonce est un exemple concret des types d’innovations que proposent les membres de la Table de partenariat du Nunavut sur la santé dans l’élaboration d’une approche propre aux Inuits en matière de santé et de mieux-être. 

  • Cette initiative aidera les Inuits à définir les priorités et les besoins particuliers des communautés du Nunavut en matière de mieux-être mental, et à y donner suite. De plus, elle favorisera des approches adaptées à la culture qui reposent sur de solides partenariats aux échelons communautaire et territorial. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus d’information du gouvernement du Nunavut, les médias peuvent communiquer avec : 

Chris Puglia
Gestionnaire par intérim, Communications
Ministère de la Santé
Gouvernement du Nunavut
867-975-5949

Pour obtenir plus d’information de Nunavut Tunngavik Incorporated, les médias peuvent communiquer avec : 

Malaya Mikijuk
Directrice des communications
Nunavut Tunngavik Inc.
Tél. : 867-975-4900/Tél. sans frais : 1-888-646-0006
mmikijuk@tunngavik.com  
www.tunngavik.com

Pour obtenir plus d’information du gouvernement du Canada, les médias peuvent communiquer avec :

Ryan Cotter
Directeur des communications
Cabinet de l'honorable Daniel Vandal,
Ministre des Affaires du Nord
819-953-1153

Relations avec les médias
Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada
819-934-2302
RCAANC.media.CIRNAC@canada.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation sur le Nord :

Twitter : GouvCan — Nord
Facebook : GouvCan — Nord

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d’information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/RSS.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :