Services aux Autochtones Canada versera 125 millions de dollars de financement en santé publique directement aux communautés des Premières Nations

Communiqué de presse

Le 20 janvier 2022 — Ottawa (Ontario), territoire traditionnel algonquin non cédé — Services aux Autochtones Canada

Comme le variant Omicron continue de se faire sentir dans les communautés partout au pays, Services aux Autochtones Canada (SAC) et tous les partenaires travaillent à s’assurer que les mesures sanitaires qui s’imposent sont en place pour prévenir les éclosions de COVID-19 et y réagir.

Le nouveau variant et la vitesse à laquelle il se propage ont amené les chefs et les communautés à manifester au Ministère qu’ils ont besoin de pouvoir avoir rapidement accès aux ressources financières qui leur permettront de planifier et de mettre en place des mesures sanitaires supplémentaires et de réagir aux éclosions de COVID‑19.

Aujourd’hui, la ministre Patty Hajdu a ainsi annoncé que SAC fournira 125 millions de dollars de financement directement aux Premières Nations d’un bout à l’autre du pays, afin d’appuyer les efforts qu’elles déploient en matière de santé publique en réponse à la COVID-19. Le transfert de fonds aux communautés de partout au pays a déjà commencé et se poursuivra au cours des deux prochaines semaines pour toutes les Premières Nations et aux Nations autonomes et signataires de traités modernes. Les fonds seront alloués selon la méthode retenue dans le cadre du Fonds de soutien aux communautés autochtones, et une partie sera réservée à la First Nations Health Authority de la Colombie-Britannique. De plus, les fonds alloués et les critères de mise en œuvre temporaire tiennent soigneusement compte des besoins des communautés éloignées et isolées des Premières Nations.

Les Premières Nations pourront se servir de ces fonds pour soutenir la capacité d’appoint des communautés face à la COVID‑19. Entre autres, le financement pourra servir à l’administration des premières doses et des doses de rappel contre la COVID-19, au déploiement de tests rapides, à l’infrastructure d’appoint, au personnel et aux ressources d’appoint, à la sécurité alimentaire des personnes qui doivent s’isoler, ainsi qu’à la mise à jour, à la révision et à l’activation des plans d’intervention en réponse à la pandémie.

De plus, les communautés et les organisations autochtones peuvent continuer à présenter, au besoin, des demandes de financement au titre du Fonds de soutien aux communautés autochtones, et les Premières Nations continuent d’avoir accès à des fonds d’urgence axés sur les besoins en matière de santé publique.

Les employés de Services aux Autochtones Canada de partout au pays, y compris les médecins-hygiénistes régionaux, demeurent disponibles pour aider les communautés et les organisations des Premières Nations, des Inuits et des Métis qui ont besoin d’assistance immédiate en cas d’éclosion ou de soutien sous forme d’infrastructure temporaire, de tests rapides ou d’équipement de protection individuelle. Le Ministère continuera de travailler avec les communautés autochtones pour collaborer, échanger de l’information et élaborer conjointement des approches en matière de communication et d’intervention en santé fondées sur les distinctions et dirigées par les Autochtones, de concert avec les partenaires autochtones et en tenant compte de leurs conseils et de leurs directives.

Citations

« Alors que les communautés continuent de travailler ensemble pour se protéger contre la COVID-19, nous avons bien compris que les mesures de soutien à l’égard de la COVID-19 doivent être maintenues et fournies rapidement par Services aux Autochtones Canada. Afin d’appuyer les mesures de santé publique continues, Services aux Autochtones Canada verse 125 millions de dollars directement aux communautés des Premières Nations. Le Fonds de soutien aux communautés autochtones accepte toujours les demandes de financement axées sur les besoins, et nos bureaux régionaux restent disponibles pour aider les communautés et les organisations des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Nous allons continuer de travailler en collaboration avec les partenaires en vue d’appuyer les communautés autochtones et de les protéger contre la COVID-19. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre des Services aux Autochtones

Faits en bref

  • Les principaux bénéficiaires du financement de la santé publique sont les Premières Nations et, à ce titre, l'annonce faite aujourd'hui d'un financement de 125 millions de dollars en matière de santé publique est destiné aux communautés des Premières Nations.

  • Les communautés et les organisations inuites de l'Inuit Nunangat, les communautés et les organisations métisses, les communautés et les organisations des Premières Nations, ainsi que les communautés et les organisations autochtones en milieu urbain et hors réserve continuent d'être admissibles à un financement supplémentaire dans le cadre du Fonds de soutien des communautés autochtones (FSCA).

  • Le FSCA offre aux dirigeants et aux organisations autochtones la souplesse nécessaire pour concevoir et mettre en œuvre des solutions communautaires visant à prévenir la propagation de la COVID-19 dans leurs communautés, à s’y préparer et à y répondre.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Andrew MacKendrick
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre des Services aux Autochtones
andrew.mackendrick2@sac-isc.gc.ca

Relations avec les médias
Services aux Autochtones Canada
819-953-1160
media@sac-isc.gc.ca

Restez branchés

Participez à la conversation sur les peuples autochtones au Canada :

Twitter : GouvCan – Autochtones
Facebook : GouvCan – Autochtones
Instagram : @gcautochtones

Facebook : @GCAutochtonesEnSante

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d’information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/filsrss.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :